24/10/17 : Charente-Maritime : les élus du Département ont voté une motion contre les dernières mesures envisagées par l'Etat concernant la baisse des APL, hier lors de la session d'automne.

18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/10/17 | Edouard Philippe à Bordeaux

    Lire

    Edouard Philippe était en déplacement aujourd'hui à Marseille et Bordeaux où le Premier ministre a rendu visite à Alain Juppé. Entre autres politesses et admirations mutuelles ("la relève est assurée" a déclamé le maire de Bordeaux, "j'ai appris en vous regardant" lui a répondu le Premier ministre), Edouard Philippe s'est rendu à une réunion de travail à la métropole et devait faire un discours à la Convention Nationale des avocats en fin d'après-midi.

  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Culture | Anglet: la ministre de la Culture va rencontrer l'homme qui fait parler les murs

23/01/2014 | Le "mur qui parle" réalisé dans le cadre du 1% au restaurant de Quintaou par le Boucalais Franck Tallon sera inauguré ce vendredi après-midi par Aurélie Filipetti

Franck Tallon devant son "mur qui parle" lors de l'inauguration de la slle Quintaou

"Mazette!" Franck Tallon, - rien à voir avec Achille - 46 ans, graphiste et directeur artistique de l'agence éponyme qu'il a créée en 1995 à Bordeaux peine à réaliser: la ministre de la Culture et de la Communication Aurélie Filipetti vient inaugurer l'oeuvre qu'il a créée à l'Avant-Scène", le restaurant de la salle Quintaou à Anglet. Originaire de Boucau -sa mère vit aujourd'hui à Anglet -, il effectue son premier cycle de l'école des Beaux arts à Pau et le deuxième, les trois dernières années, à Bordeaux.

@qui! - Quel parcours avez-vous ensuite effectué?
Franck Tallon - D'abord au sein d'un fonds d'architecture "Arc en rêve", dans les entrepôts de Bordeaux, au même endroit que le Musée d'art contemporain. J'y ai noué des relations avec des architectes pour travailler à la fois sur leur bâtiment, sur des éditions de diffusion de l'architecture avec la création d'une Maison d'édition qui s'appelait "In-ex alternative"  et nous donnait l'occasion de partir dans les grandes métropoles mondiales afin d'observer comment se construisaient les ville. De l'Amérique du Sud aux Etats-Unis en passant par la Chine. En même temps, j'ai développé un travail auprès d'institutions culturelles dont le Frac Aquitaine, le TNT de Bordeaux (actuellement Manufacture Atlantique) et j'ai fait beaucoup d'édition de livres d'art et d'architeture. J'ai aussi accumulé des relations avec des artistes, chorégraphes, designer, poêtes pour collaborrer sur des projets.

@! - Aujourd'hui,  à Bordeaux dans quel domaine vous êtes vous spécialisé?
F. T. - Actuellement, j'ai plusieurs casquettes: directeur artitique de la revue "Le Festin", artiste associé au TNBA, le théâtre national de Bordeaux en Aquitaine, directeur artistique de la Communauté urbaine de Bordeaux (la CUB) et directeur artistique "JunkPage" diffusé en Gironde et sur l'ensemble de l'Aquitaine l'été. Mes champs d'intervention sont la ville au sens large, l'espace public, le 1%artistique, la signalétique urbaine et je collabore à des évènements divers comme, par exemple, l'habillage des TER Aquitaine.

@! - Comment en êtes arrivé au 1% d'Anglet?
F. T. -
Par le biais d'un appel d'offre public auquel j'ai répondu et j'ai fait partie des trois équipes retenues à concourrir. Deux mois après, chaque équipe devait présenter un projet à un groupe composé du maire Jean Espilondo, d'un représentant de ses services, d'un représentant du ministère de la Culture et de la Communication, de trois personnalités de l'Art contemporain et d'Isabelle Hayrault, l'architecte du projet. La question était complexe. Ils voulaient à la fois marquer le territoire de Quintaou comme un nouveau pôle culturel d'Anglet et intervenir dans le champs du bâtiment. Je leur ai demandé comment on marque un territoire avec la surenchère de signes et d'images qu'on peut voir dans nos villes, qu'est-ce-qui nous rassemble ici. C'est pour celà que j'ai pensée à créer une nouvelle place publique à travers un mur qui parle et dont j'espérais qu'il fasse parler.... A ce jour, cela a dépassé mes espérances.

200 slogans poétiques et graphiques !

@! - Le contenu est effectivement abondant et comment avez vous conçu ces bribes de phrases et d'expressions?
F. T. - J'ai bordé le travail par une écriture "poétique" alimentée à la fois par le souvenirs que j'avais de ce territoire, ses pratiques effectives, rugby, surf, golf, running, que j'ai vécues, le paysage et la géographie particulière de la ville. Mais aussi le monde de la culture au sens large (racines basques et gasconnes), Art de la scène, écriture et poésie et art plastique avec Beatrix- Enea à proximité. Compte-tenu des délais très serrés (deux mois d'étude et deux mois de réalisation), j'ai travaillé jour et nuit pour concevoir ces 200 slogans poétiques et graphiques et dessiner l'enseigne mobile, à l'extérieur, qui marque le territoire comme les "Hollywood signs" et renforcer l'idée qu'Anglet est la petite Californie française.

@! - Etes vous flatté que son inauguration s'effectue en présence de la Ministre de la Culture et de la Communication?
F. T. - Quand j'avais réalisé la scénographie du Pavillon français de la Biénale de Venise, elle avait été inaugurée par la ministre de la Culture et de la Communication, Christine Albanel.(1) Mais je suis vraiment flatté. Cela veut dire, d'une certaine manière, que mon "mur qui parle" fait partie du patrimoine français.

(1) Ministre de 2007 à 2009, sous la présidence de Nicolas Sarkozy.

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1861
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !