Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/06/21 : Usinage, soudage, maintenance, aéronautique... Le CFAI Adour ouvre ses portes au public les 25 juin et 7 juillet sur ses 3 sites d'Assat (64), Lanne (65) et Tarnos (40). Il propose 148 offres en apprentissage dans les entreprises industrielles locales+ d'info

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Véronique Chabreyrou et Jacques Ranoux, candidats de gauche, soutenus par la majorité sortante, sont en tête avec 37,80 %, devant le binôme RN Pascale Léger et Serge Muller à 23,80 %.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Sur le canton de la vallée de la Dordogne, Germinal Peiro (PS) le président du conseil départemental sortant est réélu avec 64,96 % dès le premier tour. Il est associé à Patricia Lafon-Gauthier.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : le binôme socialiste composé de Marie-Lise Marsat et Serge Mérillou est réélu sur le canton de la Lalinde.

20/06/21 : Régionales en Dordogne : Sur le canton de Saint-Astier, Alain Rousset (PS) est en tête avec 30,39 % des voix devant la candidate RN Edwige à 23 %. L'écologiste Nicolas Thierry est en 3e position à 10,51 %.

20/06/21 : En Dordogne, l'abstention estimée pour les élections départementales et régionales en Dordogne est de 66,2%. C'est la participation la plus faible de toutes élections confondues dans le département.

20/06/21 : En Haute-Vienne, le taux de participation à 17h était de 28,54% en forte baisse par rapport à 2015 où on avait enregistré 52,36 % de votants à la même heure.

20/06/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, après un taux de participation à midi s'élevant à 14,5%, ce même taux s'affichait à 31,37 % pour le double scrutin des élections régionales et départementales du 20 juin 2021.

20/06/21 : A 17h, le taux de participation aux élections régionales et départementales s'élève à 25,68%. En 2015, il était de 45,09% pour les régionales et 44,78% pour les départementales, soit une baisse de près de vingt points.

20/06/21 : Dans la Vienne, la baisse de la participation aux élections régionales et départementales se confirme. À 17h, le taux était de 26,07% contre 43,77% pour les départementales en 2015 et 44,87% pour les régionales en 2015.

20/06/21 : En Dordogne, le taux de participation au premier tour des élections départementales et régionales estimé à 17 h est de 33,78 %, en baisse par rapport aux scrutins de 2015.

20/06/21 : Dans la Vienne, le taux de participation aux élections départementales et régionales de 2021 a atteint 10,99% à midi. Il est en baisse par rapport aux scrutins de 2015 : les taux étaient de 15,43% pour les départementales et 16,53% pour les régional

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/06/21 | Régionales : Pas d'accord Rousset-Thierry ce lundi

    Lire

    Alors que se pose depuis hier soir la question d'un accord entre la liste du président sortant Alain Rousset et celle de Nicolas Thierry pour EELV, les négociations semblent pour aujourd'hui dans l'impasse. "Ce lundi, aucun accord n’a pu être signé. Il n’y avait manifestement aucune volonté d’accord tant les exigences et le ton employé étaient incompatibles avec une possibilité de négociation.", indique le service de presse du candidat Alain Rousset. "Je ne conçois pas la politique régionale comme une simple question de partage de postes. C'est une relation politique, pas une question comptable", indique le président sortant.

  • 21/06/21 | Pau, ville moins polluée par les particules fines

    Lire

    Sur les 323 villes européennes sondées, Pau est la 1ère ville française du classement établi par une étude de l’Agence européenne pour l’environnement parue le 17 juin. L’étude de fait notamment ressortir un taux de particules fines en suspension supérieur aux valeurs établies par l’OMS pour 196 villes européennes sur les 323 sondées. Dans notre région, Pau affiche un taux de PM2,5 de 5,6 µg/m³, Bayonne de 6,4 µg/m³ et de 9,23 µg/m³ pour Bordeaux. Selon l’OMS, il ne faut pas dépasser le seuil de 10 microgrammes de PM2,5 par mètre cube d’air (10 µg/m³). En trop grande quantité, les particules fines sont nocives pour la santé.

  • 21/06/21 | L'Orchestre des Champs-Elysées au musée Sainte-Croix de Poitiers

    Lire

    L'Orchestre des Champs-Elysées se produira, le mercredi 23 juin à 19h et 21h dans l'Auditorium du musée Sainte-Croix de Poitiers. Une partition de Rimsky-Korsakov, sommet de la littérature musicale de la fin du 19e siècle, sera présentée dans une version de chambre avec violon, violoncelle, clarinette et piano. Le musée offre la possibilité de visiter l’exposition temporaire (visible jusqu'au 4 juillet) "L'Amour fou ? Intimité et création (1910-1940)" avant le concert. Le concert est gratuit mais les réservations sont obligatoires : www.musees-poitiers.org

  • 21/06/21 | Lavaveix-les-mines (23) réhabilite ses bâtiments

    Lire

    La commune de Lavaveix-les-mines en Creuse souhaite réhabiliter l’ancienne infirmerie afin d’en créer un logement locatif à destination de jeunes agriculteurs ou de nouveaux arrivants envisageant d’y développer une activité professionnelle agricole. Afin de proposer les meilleures conditions de logements possibles, la réhabilitation correspondra à des performances énergétiques et une haute qualité environnementale.

  • 21/06/21 | A La Rochelle, le 2e tour se jouera avec les anciens candidats aux municipales

    Lire

    La Rochelle 1, le binôme falorniste/PS Christophe Bertaud et Marylise Fleuret-Pagnoux passe au 2e tour avec 28,83% des voix devant les écologistes (20,87%). A La Rochelle 2, ce sont les fountainistes Dominique Guégo et Marie Nedellec qui sont en tête avec 32% des voix contre 24,13% pour la liste LR. Sur La Rochelle 3, le duo EELV Marion Pichot - Jean-Marc Soubeste, ex candidat aux municipales se distingue parmi les 7 listes en lice avec 28,19% des voix.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Angoulême : les temps forts du festival du film francophone

04/09/2020 | Le FFA s'est tenu du 28 août au 3 septembre en présence de nombreux acteurs et réalisateurs

Benjamin Biolay et Julie Gayet

C'est l'unique festival de cinéma de France, avec celui de Deauville, a avoir été maintenu et à s'être déroulé physiquement, là où d'autres ont préféré mettre en place une version numérique de leur édition 2020 (Cannes, FFTV, etc.). Le FFA s'est déroulé du 28 août au 3 septembre dans une ambiance très particulière liée au contexte sanitaire. Tout avait été organisé en fonction des protocoles Covid-19: port du masque obligatoire, réservation des places de cinéma en ligne, annulations des soirées et des masterclass...

Malgré ces contraintes, de nombreux acteurs et réalisateurs étaient présents. Tous avaient un film à promouvoir pour cette rentrée - pour certains, c'était l'occasion de donner une nouvelle impulsion à un film dont la sortie était initialement programmée entre mars et mai 2020. La crise traversée par le milieu du cinéma était dans toutes les têtes, même si personne ne l'a évoquée directement. L'inquiétude a filtré à travers les nombreuses marques de gratitudes des acteurs et des réalisateurs à l'attention des organisateurs du festival. Bon nombre d'entre eux ont souligné l'importance qu'un tel festival ait été maintenu. "Il est d'autant plus important qu'il lance véritablement la saison de cinéma à venir", a notamment rappelé l'actrice Julie Gayet lors de la présentation en avant-première du dernier film de Nicolas Vannier, Poly.
Les spectateurs étaient également au rendez-vous, même s'ils étaient moins nombreux que d'habitude. Selon les deux délégués du festival, les salles étaient remplies entre 40% à 60% de leur jauge autorisée, avec une petite progression sur le nombre de spectateurs les deux derniers jours du festival. Les avant-premières en soirée (le film de 20 ou 21h) affichaient tout de même complet. Si la plupart des évenements festifs entourant d'habitude le festival ont été annulés, la semaine s'est égrénée avec quelques évènements marquants. Tour d'horizon en images. 

 Le premier ministre Jean Castex lors de la soirée d'ouverture

La ministre de la culture Roselyne Bachelot avait annoncé la veille une aide de 432 millions d’euros au spectacle vivant (privé et public), sur les 2 milliards alloués à la culture dans le cadre du plan de relance. Le 28 août au soir, à l'occasion de la cérémonie d'ouverture du FFA, Jean Castex est venu annoncer que le soutien à la création cinématographique serait renforcé à hauteur de 165 millions d’euros. « Le CNC (centre national du cinéma et de l’image animée) verra ses moyens renforcés par l’Etat, de 165 millions d’euros auxquels s’ajouteront des financements en faveur des investissements d’avenir » a-t-il expliqué. « Tout sera fait pour que les Françaises et les Français […] reprennent le chemin des salles obscures ! […] L’Etat continuera d’accompagner et de soutenir le cinéma » (credit photo Christophe Brachet)

 Petit Pays

Le chanteur Gaël Faye est venu le samedi 29 août à Angoulême pour la promotion du film Petit Pays, réalisé par Eric Barbier. Tiré de son roman éponyme, Petit Pays relate l'histoire de son enfance au Burundi et le génocide entre Hutus et Tutsis, qui déchira la région entre 1992 et 1994. Gaël Faye a assisté au tournage durant un mois. "Il m'a toujours laissé une liberté dans le choix des comédiens et des décors", a précisé Eric Barbier, qui ne connaissait ni l'oeuvre ni la vie de Gaël Faye avant d'être sollicité par la production. "Je n'ai pu envisager la construction du film qu'après avoir discuté avec lui, vu ses albums de famille, s'être imprégné de son histoire." L'équipe a tourné au Rwanda, à cause de l'instabilité politique au Burundi, avec des acteurs essentiellement Rwandais ( à noter, la présence de Jean-Paul Rouve dans le rôle du père). C'est d'ailleurs une rwandaise, Isabelle Kabano (la mère dans le film) qui a remporté le Valois du meilleur rôle féminin. (Credit photo Christophe Brachet)

Présentation de Miss

Le dimanche 30 août, les spectateurs du CGR font une véritable ovation de plusieurs minutes aux acteurs de Miss, de Ruben Alvès. C'est l'histoire d'un jeune homme androgyne qui veut réaliser son rêve d'enfance: devenir Miss France. Le personnage principal est porté avec brio par un nouvel acteur, Alexandre Wetter, et une poignée de seconds rôles tout aussi géniaux : Thibault de Montalembert est aussi truculent qu'inattendu dans son rôle de drag-queen mère poule ; Amanda Lear impériale et drôle en maîtresse de la nuit; Isabelle Nanty adorablement insupportable en tenancière... Bref, on rit autant qu'on pleure devant cette comédie haute en couleurs.  Miss fait partie des films qui devait sortir en début d'année, pendant le confinement. Sa sortie a été reprogrammée pour le 23 septembre.  

Antoine de Maximy, Max Boubil et le producteur du film J'irais dormir dans les carpates

Le lundi, le journaliste Antoine de Maximy traîne sa chemise rouge dans les rues d'Angoulême. Avec Max Boubil et leur producteur, ils sont venus présenter le premier long-métrage d'Antoine, J'irais mourir dans les Carpates. Reprenant le concept de sa célèbre émission J'irais dormir chez vous, le journaliste aventurier s'est laissé à imaginer ce qu'il pourrait se passer si jamais il devait un jour lui arriver le pire sur un tournage. Alice Pol et Max Boubil jouent les enquêteurs de cette fiction réjouissante.

Benjamin Biolay et Julie Gayet

Le 31 au soir, Julie Gayet et Benjamin Biolay offrent un moment de grâce aux spectateurs de L'Eperon, avec une "classe de maître" sur le thème "musique et image", lui au piano, elle à la narration. Ce spectacle retrace le lien entre le cinéma et la musique, à travers ses figures les plus marquantes, de Tchaïkowsky et Mahler à Michel Legrand et Georges Delerue. Cette présentation était une avant-première d'une conférence animée qui se tiendra pour le lancement d'un tout nouveau festival à Rochefort en juin 2021. Julie Gayet est l'instigatrice de ce nouvel évènement nommé logiquement Les Demoiselles. Son objectif est de rassembler les professionnels de la musique et de l'image, quelle qu'elle soit, pour créer des émulations entre ses deux univers qui se cotoient peu. 

Jean-Michel Aulas et les filles de l'équipe féminine de l'OL

Pour le dernier jour de festival, le président du club de foot Olympique Lyonnais et quelques joueuses de l'équipe féminie sont venus présenter le documentaire Les Joueuses, réalisé par Stéphanie Gillard et produit par Julie Gayet (credit photo Christophe Brachet).

Samir Guesmi (au centre) a raflé la plupart des prix du FFA pour son film Ibrahim

C'est le film Ibrahim, de Samir Guesmi, qui a remporté la plupart des prix de cette édition, le 3 septembre au soir lors de la cérémonie de remise des Valois, au théâtre d'Angoulême. Ce long-métrage traitant de la relation père-fils a décroché le prix du scénario, de la musique, de la mise en scène et l'ultime récompense, le Valois de Diamant (l'équivalent de la Palme d'Or à Cannes). Emmanuel Courcol et son film Un Triomphe ont été récompensé par le prix du public et le prix du meilleur acteur (ex-aequo Sofian Khammes et Pierre Lottin). Petit Pays repart avec le prix de la meilleur actrice pour Isabelle Kamano.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
7785
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !