Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/06/18 | Bordeaux, ville hôte de la RoboCup

    Lire

    On l'a appris ce lundi : Bordeaux est officiellement la vile hôte de la prochaine RoboCup, la coupe du monde des robots, en 2020. Cette compétition rassemblera 45 pays, 450 équipes et 3500 participants. Elle se déroulera du 23 au 29 juin 2020, et le comité international de la RoboCup a affirmé que Bordeaux avait été choisie pour plusieurs raisons : les deux victoires successives de l'équipe bordelaise de Football humanoïde en 2016 et 2017, mais aussi l'union organisée entre la communauté scientifique et les partenaires institutionnels qui ont porté la candidature.

  • 18/06/18 | Bordeaux : réussite pour les vingt ans de la Fête du Vin

    Lire

    Elle s'est terminée sous la pluie ce lundi matin par la parade des grands voiliers : la Fête du Vin 2018 a donné ses premiers chiffres de fréquentation. On y apprend que 61 100 pass dégustation ont été vendus, soit "une augmentation de 26%" par rapport à 2014 et 2016. 520 000 dégustations ont été enregistrées sur les stands (+25%) et 18 000 visiteurs se sont rendus sur le stand de l'École du Vin de Bordeaux. Enfin, le site internet de la manifestation a réuni 217 000 visiteurs depuis le début de l'année dont 138 000 en juin. En 2016, 517 000 curieux avaient participé à la précédente édition pour 57 000 pass dégustation vendus.

  • 18/06/18 | Virginie Calmels limogée de la vice-présidence de LR

    Lire

    On l'a appris ce dimanche soir : Laurent Wauquiez, président des Républicains, a limogé Virginie Calmels de son poste de vice-présidente déléguée au profit de l'ancien ministre Jean Leonetti. La première adjointe d'Alain Juppé à la mairie de Bordeaux reprochait depuis plusieurs semaines la ligne politique de Laurent Wauquiez. Ce lundi, le maire de Bordeaux, Alain Juppé, a déclaré ne "pas se sentir concerné par ces turbulences internes. C’est à elle de voir maintenant dans quel cadre elle continuera son action politique". Une manière plus que mesurée de rebattre les cartes...

  • 16/06/18 | Bilan des intempéries en Dordogne

    Lire

    477 interventions ont été réalisées dans le cadre des orages des 10 et 11 juin dernier en Dordogne. Les entreprises touchées par les intempéries ont la possibilité de faire appel à une indemnisation au titre de l’activité partielle. La chambre d’agriculture a demandé à ce que soit mis en œuvre un dégrèvement au titre de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour les exploitations touchées. 10 communes ont déposé en préfecture une reconnaissance de Catastrophe Naturelle.

  • 15/06/18 | Le dossier Ford s'invite au Conseil de Métropole

    Lire

    Dans une motion votée ce 15 juin, le Conseil de Bordeaux Métropole "déplore, avec la plus grande force, la décision du groupe Ford de lancer une procédure d’information-consultation préalable à un plan de sauvegarde de l’emploi à Ford Aquitaine Industries." Une décision "incompréhensible" et "prématurée" au regard de la mission confiée par Ford au cabinet Géris, "voilà à peine 2 mois, de rechercher des repreneurs potentiels" et des "discussions en cours entre le groupe Ford et un industriel qui a visité le site le 30 mai". Les élus appellent "l'Etat à maintenir la plus grande vigilance pour que Ford assume ses responsabilités".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Anicet Le Pors, un ancien ministre communiste au Club de la presse de Bordeaux

08/10/2010 |

Les racines et les rêves

Ce 7 décembre, Anicet Le Pors, économiste, parlementaire, ministre, conseiller d'Etat et... communiste était au Club de la presse de Bordeaux pour présenter son dernier ouvrage, "Les racines et les rêves". Acteur atypique dans la vie politique de la Vème République, celui qui reste aujourd'hui comme le seul ministre communiste breton, analyse avec franchise les causes du déclin du communisme et évoque la politique actuelle à travers ce livre, écrit sous forme d'entretiens avec le journaliste Jean-François Bège, directeur de la rédaction de "Sud Ouest" à Paris de 1988 à 2003 et ancien président du Club de la presse de Bordeaux.

"En me recevant à l'université de Brest, en 1984, le professeur Yves Le Gallo s'était étonné que je ne sois pas devenu l'un de ces hommes de Dieu que produisait alors en grand nombre cette terre léonarde (région de Saint-Pol-de-Léon dans le nord Finistère, ndlr). Il avait trouvé l'explication : j'étais né à Paris. Dès lors, j'étais perdu. Mais il avait ajouté : d'autres diront qu'il était sauvé...". En une anecdote, Anicet Le Pors résume à quel point la balance aurait pu pencher de l'autre côté, tant l'adolescence du Breton fut baignée dans le catholicisme et la Jeunesse ouvrière catholique avant que ses études ne lui ouvrent une autre voie vers les cieux : la météorologie ! « Et paradoxalement, dit-il, c'est le livre d'un jésuite, Teilhard de Chardin, qui m'a convaincu qu'on pouvait combiner démarches scientifiques et spirituelles. Les événements ont fait le reste », raconte-t-il dans ce livre.

Anicet Le Pors, les racines et les rêves
Acheter ce livre chez Mollat.com

Ministre de Mitterrand
Les événements, c'est d'abord son adhésion au Parti communiste, où il devient expert économiste et proche de Georges Marchais. Avec pour apogée le 10 mai 1981 et l'élection de François Mitterrand. Avec l'arrivée de quatre ministres communistes au gouvernement Mauroy, les Américains sont convaincus que l'Élysée devient une annexe du Kremlin et que les chars soviétiques vont bientôt descendre les Champs-Élysées. À la tête de son ministère de la Fonction publique, Anicet Le Pors est fier d'avoir fait passer le nombre de fonctionnaires de deux millions à cinq millions. "En donnant le statut de la fonction publique à de nombreux agents vivant sous contrats, parfois précaires", se félicite-t-il. 

Depuis, les temps ont changé. En désaccord avec le comité central, l'ex-ministre quitte le PC en 1994 mais loue encore ses idées. "Si on considère les partis qui se réclament du communisme, ou bien ils sont dénaturés comme en Chine ou alors ils ne jouent qu'un rôle mineur. Mais, avec la crise que nous traversons, ce pourrait être un âge d'or du communisme. Cela reste une belle utopie et fait partie des rêves dont je parle dans mon livre", dit-il, avec une pointe d'espoir. Dans d'autres fonctions au conseil d'État ou à la Cour nationale du droit d'asile, Anicet Le Pors continue de faire entendre sa voix pour vanter notamment les vertus d'une véritable citoyenneté ou encore pour s'opposer à la réforme des collectivités locales. Car dit-il, pour Nicolas Sarkozy, "la France n'est qu'une somme d'anomalies qu'il faudrait supprimer pour la mettre aux normes du marché et de la concurrence".

Dans ce livre, Anicet Le Pors livre aussi son analyse sur la "décomposition sociale", marquée par la montée des intégrismes, l'abstention aux élections, la diminution des jours de grève, les incivilités et l'augmentation du chômage. Pour en sortir, il en appelle à un "effort de recomposition" de la part des citoyens. "La crise présente aussi une face positive car elle est passage d'une civilisation à une autre. Elle renvoie la responsabilité de la recomposition vers le citoyen. Ainsi la citoyenneté est mouvement, responsabilité, construction", conclut-il.

Nicolas César

« Anicet Le Pors, les racines et les rêves », livre d'entretien avec le journaliste Jean-François Bège (Éditions Le Télégramme).

Partager sur Facebook
Vu par vous
1525
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !