17/12/17 : "Avant si j'était vieux", théâtre, musique et bien vieillir, voici le mélange détonant que les caisses de retraite d’Aquitaine proposent de découvrir gratuitement. La prochaine représentation a lieu le 19 décembre à 15 h à Bergerac au centre culturel.

15/12/17 : Futuroscope : le président du directoire Dominique Hummel a annoncé dans La Nouvelle République qu'il allait quitter ses fonctions en mars prochain.

14/12/17 : Depuis ce 12 décembre, la FRSEA Sud Ouest a de nouveaux contours. Regroupant désormais les régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine elle représente 25 départements. Le même jour, Philippe Moinard en a été élu à la présidence.

13/12/17 : Pont d’Aquitaine fermé dans les 2 sens : rocade A630 entre échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4a (Bordeaux - Nouveau Stade) du jeudi 14 décembre 21h00 au 15 à 6h00. Déviations rocade intérieure et extérieure, via le pont François Mitterrand.

12/12/17 : Philippe Martinez,le secrétaire général de la CGT se rendra ce jeudi en Dordogne. Il visitera les ateliers SNCF du Toulon avant de rencontrer le syndicat cheminot. L'après midi, il participera à une assemblée avec tous les syndicats CGT du département.

11/12/17 : Catherine Seguin, 45ans, fille de Philippe Seguin qui était sous-préfète de Bayonne depuis 2016 a pris du galon et sera la nouvelle préfète du Gers en remplacement de Pierre Ory nommé dans les Vosges. Deuxième femme à occuper ce poste dans le Gers

11/12/17 : La Charente-Maritime est passée ce matin en vigilance "jaune" vents violents : la circulation est coupée sur le pont de l'île d'Oléron et les liaisons maritimes coupées avec l'île d'Aix, en raison d'une forte houle.

10/12/17 : A Orthez la liste menée par le socialiste Emmanuel Hanon remporte l'élection municipale (49,69%) devançant celle du maire sortant Yves Darrigrand (39,87%) et de Hélène Marest (Lrem -Modem 10,44%

10/12/17 : Philippe Mahé préfet de Meurthe-et-Moselle depuis août 2015 est le nouveau directeur général des services de la Gironde. Il a occupé plusieurs postes similaires depuis 1995 en Côtes d'Armor Finistère aux communautés urbaines de Nantes et de Toulouse.

10/12/17 : Dans un communiqué du 9/12, le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau annonce que l'instauration d'un péage à l'entrée d'Oléron ne sera finalement pas soumis au vote lors de la session du Département du 18 décembre comme annoncé.

10/12/17 : Charente-Maritime : Météo France annonce une tempête ce lundi, avec de violentes rafales pouvant atteindre localement 120 à 130 Km/h sur le littoral et 100 à 110 Km/h à l'intérieur des terres.

09/12/17 : Après l'annonce de la présence du groupe NTM, les Francofolies ont annoncé cette semaine leurs prochaines têtes d'affiches de l'édition 2018, qui se tiendra du 11 au 15 juillet : Orelsan, Jain, Véronique Sanson, Mc Solaar, Calogero et Shaka Ponk.

08/12/17 : Les maires de Port-au-Prince et de La Rochelle ont signé un accord mardi à l’occasion des 2e Assises de la coopération franco-haïtienne à Port-au-Prince. Une aide nouvelle sera apportée pour la construction d’un lieu d’accueil en cas de catastrophe.

07/12/17 : Le maire de Saint-Jean-de-Luz et premier vice-président de la Communauté Pays basque, Peyuco Duhart, 70 ans, est mort ce vendredi matin à 10 heures au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne. Il avait été victime d'un AVC la semaine dernière.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/12/17 | Les radicaux de gauche Nouvelle Aquitaine...

    Lire

    Après la récente fusion du Parti Radical de Gauche et du Parti Radical Valoisien au sein "d’une nouvelle structure baptisée « Mouvement Radical » dans laquelle ils ne se reconnaissent pas totalement les élus Radicaux de Gauche du Conseil régional ont souhaité prendre leurs distances avec ce contexte politique national. Ainsi Soraya Ammouche-Milhiet, Benoît Biteau, Régine Marchand, Francis Wilsius,réaffirment leur place au sein de la majorité d’Alain Rousset et gardent leurs distances avec les jeux politiques des appareils nationaux, partageant des valeurs communes autour du triptyque républicain et de la Laïcité."

  • 15/12/17 | La Charente-Maritime toujours en manque d'eau

    Lire

    Au vu de la situation hydrologique actuelle et de l’absence de pluviométrie, le préfet de la Charente-Maritime a décidé de prolonger l'arrêté en date du 31 octobre 2017 jusqu’au dimanche 14 janvier 2018 inclus. Le prélèvement d’eau en vue du remplissage ou du maintien du niveau des retenues d’eau à usage d’irrigation agricole et tous les plans d’eau est interdit sur tous les bassins de gestion de Charente-Maritime (sauf bassin Charente aval) pour les remplissages par prélèvement superficiel.

  • 15/12/17 | Martin Leÿs délégué régional EDF en janvier 2018

    Lire

    Benoît Thomazo délégué régional d'EDF en Aquitaine puis Nouvelle Aquitaine depuis 4 ans passera le relais en janvier prochain à Martin Leÿs. Celui-ci, jusque là directeur du dialogue social au sein du groupe, présidait le Comité central d'entreprise et le Comité européen ainsi que le Fonds "Agir pour l'emploi" d'EDF qui soutient les projets portés par les associations d'insertion. Martin Leÿs avait été en 2002 directeur de cabinet de la délégation d'Aquitaine à Bordeaux avant de devenir conseiller social auprès de François Roussely et de diriger depuis la Chine le développement Asie d'EDF pendant six ans.

  • 15/12/17 | Asphodèle, le plus bio des salons revient à Pau

    Lire

    Plus grand et plus ancien salon des produits bio du Sud ouest, Asphodèle, est de retour, du 15 au 17 décembre, au Parc des expositions à Pau pour sa 22ème édition. Résolument engagé pour la planète et le bien être, il se dédié à la bio et aux nouvelles façons de vivre et de consommer, à travers cette année plus de 220 exposants. Des artisans, producteurs, viticulteurs, créateurs, entreprises de transformation triés sur le volet. Au programme aussi de nombreuses animations et conférences qui évoqueront notamment les OGM, l'agriculture bio, l'éco-construction ou encore les semences libres.

  • 15/12/17 | Le point sur la tuberculose bovine en Dordogne

    Lire

    La campagne de prophylaxie 2017-2018 de la tuberculose bovine a débuté en avance avec un nouveau mode de dépistage qui donne des résultats encourageants. Il s’agit d’un procédé à la fois plus efficace mais aussi plus contraignant, car nécessitant une bonne contention des bovins. Depuis le début novembre, 106 dossiers de prophylaxie ont été traités et 5 élevages ont présenté des résultats positifs. Le nombre de foyers de tuberculose pour 2017 est toujours de 28 élevages, dont 8 ont fait l’objet d’un abattage total et 20 d’un abattage sélectif.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Année du Mexique en France. Rencontre avec Enrique Serna à l'institut Cervantes de Bordeaux en prélude à un cycle de conférences sur l'Amérique latine.

14/10/2010 |

Enrique Serna à l'institut Cervantes

Gabriel Garcia Marquez dit de lui qu'il est un des plus grands écrivains mexicains contemporains. Verve satirique et humour noir composent sa palette. Mais sa peinture au vitriol fait scandale au Mexique à la sortie de "La peur des bêtes" en 1995, une attaque contre les pratiques policières et les milieux littéraires. "Quand je serai roi" était attendu à Paris lors du dernier salon du livre consacré au Mexique. Enrique Serna était l'invité de l'institut Cervantes de Bordeaux pour ouvrir un cycle de conférences sur l'Amérique latine en partenariat avec l'UPB (Université Populaire de Bordeaux). Aqui n'a pas manqué l'occasion de rencontrer ce bonhomme au regard tendre et à la plume corrosive.

@qui! : Mexico est au centre de votre oeuvre, quel lien entretenez-vous avec elle ?
Enrique Serna :
C'est une ville épouvantable ! Mais j'ai un  lien sentimental avec elle. Je l'aime comme je la déteste. Ce sont les gens que j'aime. Son paysage urbain reflète la corruption du gouvernement mexicain pendant les dernières soixante années. N'importe qui pouvait construire à condition de soudoyer les fonctionnaires. Dans "La peur des bêtes" et "Quand je serai roi" la personnalité des personnages ont un lien étroit avec la corruption, la violence, la contamination. Ils sont le produit de cette ambiance.

@! : Pensez-vous que l'Homme est mauvais ou que c'est la société qui le corrompt ?
E.S :
(Rires) Je sais que la vie de la canaille nous apprend plus que les vies exemplaires !

@! : Dans "La peur des bêtes", il vous est reproché d'avoir voulu régler vos comptes ?
E.S :
Oui, c'est un règlement de comptes. Mais compréhensible par un lecteur qui ne connait pas le milieu littéraire méxicain. Ce sont des conduites universelles. Je me suis inspiré des "Illusions perdues" de Balzac. Un journaliste qui devient une pièce de la machine. Au Mexique, les journalistes qui ne sont pas dépendants du gouvernement subissent une pression forte. Ils n'ont pas d'autres chances de survivre que ce travail de collaboration. Je dépeins une crise de conscience qui a lieu chez beaucoup de journalistes et d'écrivains.

@! : Vous avez connu cette crise de conscience ?
E.S :
J'ai commencé dans un journal du gouvernement. « Uno mas unos ». Aux premiers problèmes de censure j'ai eu le courage de partir et la chance d'être publié dans des journaux qui me laissaient m'exprimer librement.

@! : Vous avez une écriture carnavalesque, comment la définiriez-vous ?
E.S :
C'est une écriture polyphonique où plusieurs voix narratives reflètent et expriment la diversité des conduites. C'est un genre qui aspire à reproduire la manière d'être des différents groupes sociaux. Mon travail s'inscrit dans une esthétique grotesque. Il y a deux modèles de la satire. Juvénal, censeur de la société romaine et Pétrone ( auteur du Satyricon ) qui se moquait avec un humour acide de ses personnages sans se placer au dessus d'eux. J'adopte une position d'observateur, cynique, mais jamais moraliste.

@! : Le grotesque de Goya vous a-t-il inspiré ?
E.S :
L'humour noir de Goya m'a influencé. Il a une fonction analgésique qui nous aide à supporter le quotidien. C'est une façon de survivre. Au Mexique l'humour noir fait parti de la culture populaire. On apprend très jeune à se moquer de tout et surtout de la mort. Jose Guadalupe Posada a gravé le personnage de la « calavera Catrina ». André Breton a dit du Mexique qu'il était le pays du surréalisme naturel. Mais ma principale source d'inspiration est le cinéma italien, notament celui de Vittorio De Sica avec Miracle à Milan ou Le voleur de bicyclette. C'est cette fantaisie qu'il y a dans les délires et les déformations de l'esprit de Nopal.

@! : "Inhaler. Protégé par un scaphandre en plastique, Jorge Osuna plonge son visage dans les eaux laiteuses de la colle. Les mains qui tiennent la poche de glu médicinale mollissent, vaincues par une tiède lassitude, comme si des brins de laine se répandaient dans les veines."
Les descriptions surréalistes qui suivent la défonce du gamin viennent de vous ? Avec ou sans colle ?
E.S
: (Rires) Je n'ai jamais pris de colle. Un peu de Majijuana pour ouvrir l'imagination, mais pas pour écrire. Il faut être clair. Le nuage ne sort de rien ! La colle, cela vient d'une expérience très jeune. Un flic m'avait arrêté en état d'ébriété. J'avais été envoyé en prison pendant deux jours. Celui qui allait devenir mon copain de cellule me demanda l'heure. Je lui donnai, il me la redemanda deux minutes plus tard ! J'ai réfusé de lui redonner l'heure, il était défoncé à la colle et on a commencé à discuter.

@! : La légalisation du cannabis au Mexique pourrait-elle enrayer la guerre des cartels ?
E.S :
Un groupe d'écrivains méxicains, dont je fais parti, militent pour la légalisation de toutes les drogues. Depuis aujourd'hui, le manifeste est en ligne sur nexos.com. Evidemment ça ne résoudra pas le problème de la criminalité. Il y a bien d'autres activités comme le kidnapping, le vol de pétrole, extorsion de fonds...Aussi, l'Etat mexicain est noyauté. Imaginez vous que les narcotraficants sont si bien infiltrés qu'ils luttent entre eux à l'intérieur même de l'Etat ! Il existe des régions, surtout dans le Nord, où les cartels ont un pouvoir absolu. Les policiers gagnent plus avec les narcos. Personne ne garantit la sécurité de la population et les journalistes sont assassinés.1

propos recueillis par Olivier Darrioumerle

cycle de conférence sur l'Amérique latine à l'institut Cervantès

1- Selon Reporter Sans Frontières , le Mexique est le pays le plus dangereux du continent pour la presse.

Partager sur Facebook
Vu par vous
795
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !