aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Culture | Arte flamenco 2016 ouvre le champ des possibles

05/07/2016 | Entre applaudissements et claquements de talons, le public montois ne savait plus comment témoigner son admiration à Sara Baras, venue ouvrir le festival ce lundi soir.

Saras Baras et le spectacle Voces ont marqué la soirée d'ouverture du festival Arte Flamenco 2016

François Boidron, le Directeur général d'Arte Flamenco le concède volontiers, « après plus de 20 ans, il n'est pas forcément facile d'arriver à proposer des expositions originales sur la partie arts visuels du Festival ». Mais pourtant à chaque fois le pari est réussi, preuve que le flamenco n'a pas encore tari la source de l'inspiration des artistes. Cette année c'est du côté des arts graphiques, que l'équipe du Festival a trouvé sa perle rare : Javier Caro. Un style réellement inédit pour Arte Flamenco (entre graphisme et photographie composée) qui avec cette exposition « Codigo abierto », met en scène les artistes flamencos, dans « des univers oscillant entre onirisme et réalité », explique l'artiste. Autre perle rare ayant marqué la journée d'ouverture du Festival, la grande Sara Baras et son spectacle Voces, adulé par la critique et désormais aussi par les festivaliers d'Arte Flamenco.

Les « photos-tableaux » de Javier Caro à travers les mises en situation des danseurs, chanteurs, ou encore critique et journalistes spécialisés, ouvrent selon lui « un nouveau monde de possibles ». Des univers qui bien souvent rapprochent le flamenco d'autres disciplines, telles que le littérature, le peinture l'opéra, la toromachie ou l'art contemporain et proposent des représentations autres que celles de la photographie « classique » du flamenco qui prend sur l'instant les artistes en spectacle, sur scène ou dans les coulisses.
C'est dans le décor coloré d'une quinzaine des œuvres de Javier Caro qu'a officiellement été lancé la 28ème édition du Festival, quelques heures avant que n'entre sur la scène de l'espace Mitterand, la danseuse étoile du flamenco, Sara Baras. Une première visite de la bailaora qui marquera sans doute pour longtemps les chanceux spectateurs de ce lundi soir.

Les spectateurs suspendu... à ses piedsIl faut dire qu'avoir un nom en palindrome, vous aide peut-être aussi à entrevoir tous les possibles, à vous convaincre qu'à force de travail et de volonté, car tout le sang sévillan ne pourrait y suffire, vous maîtriserez le « zapateado », le claquement rapide des pieds de la pointe au talon, comme personne. Un acharnement payant. « Elle est considérée comme la meilleure des meilleures. On dit d'elle qu'elle pratique un « zapateado limpio », clair », confirme Sandrine Rabassa.
Et pour cause, c'est avec force, fougue, grand sourire, et une rapidité exceptionnelle, que Sara Baras tape, piétine, et danse sur la scène de l'espace Mitterrand. Une technique des pieds, propre, sans accrocs, sans hésitation, sans peine apparente, bref « limpieza », malgré la grande prouesse que représente cet exercice, habituellement préféré des danseurs masculins. Une démonstration de force et d'agilité de la danseuse, laissant les spectateurs suspendus à ses pieds, dont la dextérité a, à plusieurs reprises, donné l'impression que la danseuse, s'il n'y avait eu l'echo du martèlement de ses talons, ne touchait plus sol.

Les voix du panthéon personnel de Sara BarasMais « Voces », est loin de n'être qu'un spectacle de technique pour la technique, c'est avant tout un hommage de la danseuse à six maîtres du Flamenco. Les chanteurs Camaron de la Isla et Enrique Morante, les guitaristes Paco de Lucia et Moraito et les chorégraphes Antonio Gades et Carmen Amaïa, la première femme, dans les années 30 à voir dansé en pantalon, et taper du pied comme un homme, amatrice elle aussi de l'exercice du zapateado.
Six artistes du panthéon personnel de Sara Baras qui au cours du dernier siècle ont chacun ouvert ou apporter quelque chose de nouveau au Flamenco. Des artistes dont la flamme était bien présente sur scène ce lundi, appelée par les chorégraphies, compas, chants, musiques et mise en lumière travaillée de Sara Baras et de sa compagnie. Leur voix, pour certains d'entre eux se sont faites entendre tout au long du spectacle, évoquant quelques unes des grandes thématiques et valeurs qui font l'âme du flamenco et de ses artistes : la guitare, le travail et l'inspiration, la douleur et l'amour, le chanteur et le torero, la technique, l’exigence, la liberté, les gitans... Des voix inspirantes pour l'étoile de Cadiz qui a ouvert le Festival ce 4 juillet.
Des messages bien compris par les spectateurs qui ont (bien-sûr...) salué debout la prestation de la compagnie et de sa danseuse chorégraphe, mais n'ont pas hésité non plus en cours de spectacle à une longue interruption d'applaudissement, et de claquements de talons, pour célébrer une des impressionnante démonstration de la belle Sara.

Un bonheur du public à la scèneQuelques heures avant le début du spectacle, Sandrine Rabassa se disait plutôt fière d'avoir pu faire venir la danseuse dans le cadre du festival montois pour une représentation unique. Et pour cause, la faveur est plutôt rare, puisque « Voces » fréquente davantage les grandes salles des capitales internationales, pour deux ou trois prestations, avant de repartir vers une autre salle prestigieuse.

Une fierté que la directrice artistique a donc eu raison de faire valoir pour le bonheur du public montois. Un bonheur transmis jusque sur la scène, Sara Baras, en fin de spectacle, piquant le micro de l'un de ses chanteurs pour quelques mots de remerciement au public, et au Festival qu'elle a volontiers classé parmi les plus grands. Sa présence ce lundi soir n'a fait que le confirmer.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2906
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !