Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

10/06/21 : Au mois de mai, 334 projets en Nouvelle-Aquitaine ont été sélectionnés pour bénéficier de fonds européens pour un montant global de 56.2 millions d'euros. Parmi eux, 231 projets sont dans le cadre des programmes européens de développement rural.

09/06/21 : Dans le cadre du Mois des fiertés, le Département de la Gironde et les partenaires associatifs proposent des actions d'information et de dépistages gratuits du Sida (résultats en 30 min) samedi 12 Juin 2021, de 11h à 18h Placette Munich.

09/06/21 : Le CHU de Bordeaux lance sa plateforme de don en ligne sur le site don.chu-bordeaux.fr. Accessible à tous (particuliers, entreprises, associations) il permet de faire un don en ligne, au profit du CHU de Bordeaux, de manière totalement sécurisée. + d'info

31/05/21 : En Dordogne, l’ex-militaire recherché par les forces de l’ordre a été arrêté ce lundi. Il est blessé par balles. Il était recherché depuis dimanche après avoir tiré sur des gendarmes appelés pour des violences familiales à Lardin-Saint-Lazare (24).

28/05/21 : Le Conseil régional indique que les inscriptions aux transports scolaires pour la rentrée 2021-2022 s'ouvrent au 1er juin. L’inscription et le paiement peuvent être directement réalisés en ligne.+ d'info

17/05/21 : L'Hermione repartira au printemps 2022, annonce ce soir l'association Hermione La Fayette. La frégate fera escale dans quatre pays du nord de l’Europe : l’Angleterre (Londres), la Belgique (Anvers), les Pays-Bas (Amsterdam), l’Allemagne (Hambourg).

17/05/21 : En solidarité avec les cafetiers et restaurateurs, la Ville de Pau poursuit l'effort porté l'an dernier : ils seront exonérés à 100% de la redevance sur les terrasses du 19 mai à fin juin, puis à 50% de juillet à la fin du protocole sanitaire.

10/05/21 : En soutien au secteur de la restauration, la Ville de La Rochelle a décidé de reconduire les extensions de terrasses et accorde une exonération de droits jusqu’au 30 juin avec une gratuité des extensions jusqu’au 31 décembre, à partir du 19 mai.

27/04/21 : Régionales : En Dordogne, la maire socialiste de Périgueux, Delphine Labails a été choisie comme tête de liste départementale avec Christophe Cathus, conseiller régional sortant en charge des transports scolaires et maire de Calès.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 11/06/21 | Tonneins : le pôle de santé parie sur la télémédecine

    Lire

    L’association du pôle de santé du tonneinquais en Lot-et-Garonne regroupe une équipe de médecins, infirmiers, sages-femmes, orthophonistes et psychologues. Afin d’apporter aux patients une réponse médicale rapide et efficace, l’association souhaite développer la télémédecine grâce notamment à un partenariat avec la clinique Saint-Hilaire Esquirol. Pour cela, elle va acquérir du matériel connecté comme des stéthoscopes, échographes ou encore ECG.

  • 11/06/21 | Sport et tourisme: des parcours audioguidés à Limoges

    Lire

    En partenariat avec l’application Runnin’City, la Ville de Limoges propose 3 parcours de running touristique gratuits et audioguidés. Le coureur pourra choisir entre 3 parcours, deux de 7km (Centre-Ville et Bords de Vienne) et un de 10km (Uzurat/La Bastide), et sera guidé par le GPS vocal qui lui livrera des anecdotes sur les lieux croisés en chemin. L’application gratuite est disponible en 7 langues.

  • 10/06/21 | Vrai+Local développe le circuit-court

    Lire

    A Périgny en Charente-Maritime, la société Néos est en train de développer le projet Vrai+Local. Né du constat qu’il était plus facile d’acheter un produit provenant de l’autre bout du monde que localement, Vrai+Local apporte une solution logistique afin que les citoyens puissent faire leurs courses en « bio et local » au travers d’une plateforme, d’une collecte et d’une livraison de proximité. Ces livraisons s’effectueront avec des remorques brevetées « Drive Mobile ».

  • 10/06/21 | Rochefort: Le festival Soeurs Jumelles recherche des bénévoles

    Lire

    Le première édition du festival Soeurs Jumelles aura lieu à Rochefort, hommage à la célèbre comédie musicale de Jacques Demy, du 23 au 26 juin 2021. Consacré à la musique et à l’image, tous secteurs confondus, le festival est à la recherche de bénévoles pour aider à l'accueil du public et des professionnels. Le choix des horaires est libre et seules les personnes majeures sont en mesure de postuler. Dans la mesure du possible, des billets pour les séances de films seront offerts aux bénévoles. Le formulaire pour postuler.

  • 10/06/21 | L’Atelier du Vitrail poursuit son développement

    Lire

    A Limoges, L’Atelier du Vitrail conçoit, fabrique et restaure des vitraux sur toute la France. A l’heure actuelle, tous les process de conception, de création et de présentation sont informatisés. Afin de mieux maîtriser ces outils, les salariés doivent s’approprier le Brevet des Métiers d’Art. Objectif: augmenter leurs compétences en matière d’arts appliqués et de peinture sur verre. Pour aider l'entreprise dans son développement, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de lui attribuer une aide de 40 991,68 €.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Arte Flamenco : Michel Dieuzaide et Eva Yerbabuena, « humains avant tout »

03/07/2019 | Arte Flamenco s'est lancé mardi soir à travers deux regards sur l'univers flamenco : celui du photographe Michel Dieuzaide, et celui de la danseuse « chérie du festival » Eva Yerbabuena

Eva Yerbabuena a ouvert le Festival Arte Flamenco 2019

C'est au milieu des nombreuses photographies de Michel Dieuzaide, l'homme qui sait parler à l'oreille du peuple gitan, qu'a été officiellement lancé le 31ème Festival Arte flamenco ce mardi soir. Amputée d'une journée cette année, cette 31ème édition marque sans doute la fin d'une époque, pour le Festival flamenco le plus important hors d'Espagne. La fin d'une époque, mais pas de la manifestation, qui se réinventera promet-on l'an prochain. Un festival renouvelé pour un Flamenco éternel comme ont pu le donner à voir tant l'exposition «...Être Flamenco » de Michel Dieuzaide au Musée Despiau-Wlérick, que le spectacle « Carne y Hueso » de la « figura » Eva Yerbabuena, à l'Espace François Mitterrand. Deux moments forts, révélant les humains derrière les artistes d'un art qui bien souvent les transcende.

C'est entourés des regards, des gestes, des ambiances et des scènes de vie capturés en noir et blanc par Michel Dieuzaide lors de ses séjours en Andalousie, au cœur du monde flamenco que les officiels ont procédé à la traditionnelle inauguration du Festival. Une exposition qui, de Jérez à Séville en passant par Triana, ou même Mont-de-Marsan, propose certes une vision des figuras du flamenco en scène tels que Camaron, Paco de Lucia ou encore Ines Bacan ( présente sur la du Café cantante samedi 6 juillet), mais pas seulement. C'est avant tout un incursion dans la vie de ces artistes gitans, pris en photo chez eux, devant des affiches annonçant leurs spectacles, dans des tablao traditionnels andaloux, bien loin des grandes mises en scène des tournées internationales. C'est un Agujetas, colérique, une bouteille à la main, un Tomatito, sur son canapé à côté d'un enfant endormi et face à une table basse où traine les restes d'un repas... Cette exposition c'est le résultat « d'un travail de vie au milieu des gitans, bien plus qu'un travail de scène », explique celui qui pour y parvenir, les a côtoyé longuement. Une exposition à ne pas manquer dans les murs du Musée Despiau-Wlérick jusqu'au 21 juillet, pour ce 31ème millésime d'Arte Flamenco.

Exposition ''...être flamenco'' Michel Diauzaide à Mont-de-Marsan

"De la chair et des os, on ne vit et on ne ressent qu'à travers ça"
Un âge qui, s'il en était encore besoin, confirme la juste place du Festival dans le paysage flamenco non seulement sur la qualité des propositions artistiques mais désormais aussi sur la durée... Mais pour autant, pas question ici d'immobilisme, et d'autant moins quand les questions budgétaires s'en mêlent. Le président du Département, Xavier Fortinon, a ainsi assuré que le festival de demain « connaîtra un nouveau souffle par le renforcement de son développement territorial et le soutien à la création à l'année ». Autrement dit, « un chantier d'avenir qui s'ouvre » a-t-il estimé pour le festival plus que trentenaire. Un point de vue partagé par Charles Dayot, le maire de Mont-de-Marsan : « 30 ans, c'est l'âge auquel on se pose les bonnes questions avant la quarantaine », confirme-t-il remerciant au passage, le Département d'associer la ville sur la réflexion en cours concernant l'avenir de la manifestation.
Le festival, qui a su durer notamment grâce aux équipes qui le pensent, l'organisent, et chaque jour le mettent en musique, a fait de la convivialité et de la proximité avec les artistes une marque de fabrique très appréciés par ces derniers. Des artistes, « hommes et femmes avant tout », comme Eva Yerbabuena le rappelait ce lundi matin lors de la rencontre précédent le spectacle du soir « Carne y hueso » (de chair et d'os). Un titre, selon la bailaora, « pour défendre l'idée que nous sommes faits de chair et d'os, même si on s'exprime à travers un art un peu « sur naturel » qu'est le flamenco. Nous ressentons des émotions, des souffrances ou des moments de plaisir qui nous transcendent sur scène, mais une fois en coulisse on réalise bien dans notre corps que nous ne sommes que de la chair et des os, et que l'on ne vit et ne ressent qu'à travers ça. »

Maîtrise technique absolue et présence scénique indiscutable
Ce lundi soir, la danseuse, absente d'Arte flamenco depuis 2008, mais qui cumule selon Sandrine Rabassa, la directrice artistique du Festival, le plus grand nombre d'ouvertures du Festival, a retrouvé le public montois. De belle retrouvailles signées d'une maîtrise technique absolue, alliant force et subtilité, ainsi que d'une présence scénique indiscutable. La danseuse occupant seule la grande scène, devant ses musiciens et chanteurs, en alternance avec un quator de danseurs, eux aussi particulièrement brillants. Loin des ballets flamencos parfois très théâtralisés, auxquels nous avez habitué Arte flamenco pour sa soirée d'ouverture, les chorégraphies de ce lundi soir, dans un décor bien plus dépouillé, laissant toute la place à la créativité de l'artiste indiscutablement classée parmi les grands noms de l'Art flamenco.
Une créativité, l'ayant d'ailleurs amené sur des terrains plus contemporains voire expérimentaux ces dernières années. Mais ce lundi soir, dans ce spectacle revisitant certaines chorégraphies de spectacles précédents, c'est un flamenco plus proche des racines, qu'elle a livré au public montois. Visiblement ravis de la retrouver, les spectateurs ont ainsi pu vivre à travers elle et son sens de la dramaturgie aiguë, ce qui fait de nous des humains de chair et d'os, même si, et c'est là tout le paradoxe, le temps se suspend et les âmes communient quand les artistes tels qu'Eva Yerbabuena entrent en scène.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3852
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 14 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !