Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/04/19 : A l'occasion du Joli Mois de l'Europe, la Maison de l'Europe Direct Limousin organise une rencontre avec Jürgen Habermas. Philosophe allemand, il consacre sa réflexion à la question de l'intégration européenne. Rdv jeudi 2 mai, 18h30 à Limoges.

18/04/19 : A la suite de l'incendie qui a ravagé Notre Dame de Paris, la ville de Périgueux proposera un soutien financier de 10 000 €, lors de son prochain conseil municipal, pour aider à la reconstruction de ce bâtiment emblématique de l'histoire de France.

17/04/19 : Le coq reliquaire de la flèche de Notre-Dame de Paris, que l’on croyait disparu dans l’incendie de lundi, a été retrouvé mardi. Il devrait regagner prochainement l'entreprise Socra à Marsac-sur-l'Isle (24) pour être restauré comme initialement prévu.

16/04/19 : Emmanuel Macron au 20 heures ce 16 avril: "Je vous le dis ce soir avec force : nous sommes ce peuple de bâtisseurs. Nous avons tant à reconstruire. Nous rebâtirons Notre-Dame plus belle encore. Je veux que ce soit achevé d'ici cinq années"

16/04/19 : Patrick Bobet, président de Bordeaux métropole, frappé par la tragédie qui touche Paris et les français va demander au Conseil de métropole de participer, par le versement d’une subvention, à l’effort de reconstruction de la cathédrale Notre Dame.

10/04/19 : Les Chambres d’agriculture de Lot-et-Garonne, Haute-Vienne et Vienne, estampillées Coordination rurale, ont créé, le 9 avril, l’Association des Chambres d’agriculture de Nouvelle Aquitaine pour le développement agricole et rural

02/04/19 : A partir du 1er septembre prochain, la Communauté d’Agglomération du Libournais (La Cali) lance un nouveau réseau de transport gratuit pour tous. L’exploitation a été confiée au groupe Transdev pour les huit prochaines années.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/04/19 | Gestion de l'eau : la Charente-Maritime prend ses premières mesures anti-sécheresse

    Lire

    Avec les chaleurs de ces derniers jours, la préfecture de Charente-Maritime a préféré anticiper une éventuelle sécheresse en limitant d'ores et déjà l'usage de l'eau à des fins agricoles, concernant les forages, cours d’eau, plans d’eau en communication ou alimentés par une nappe souterraine ou un cours d’eau, plans d’eau établis sur un cours d’eau. Le bassin du Curé-Sèvre, sur le périmètre de l’OUGC Etablissement Public du Marais Poitevin, passe en alerte de printemps à compter du 22 avril, 8h.

  • 19/04/19 | Châtelaillon-Plage célèbre le cerf-volant ce week-end

    Lire

    C'est un rendez-vous incontournable des amoureux du cerf-volant. Le festival du vent de Chatelaillon-Plage attend ses 70 0000 visiteurs durant ces trois jours de week-end de Pâques. Au programme : démonstrations de cerf-volants, des combats de rokkakus, compétitions, exposition de cerf-volants revisités par des artistes, dont ceux du dessinateur BD américain Scott Hampton, en avant-première en France. Un nouvel espace est dédié aux mobilités, aux nouvelles énergies et à des expériences en 3D.

  • 19/04/19 | Bordeaux : du mouvement à la MÉCA

    Lire

    La Maison de l'Économie Créative en Nouvelle-Aquitaine sera inaugurée le 28 juin prochain. En attendant cette échéance, le site béglais de l'ALCA (Agence Livre, Cinéma et Audiovisuel) Nouvelle-Aquitaine, s'installe à la MÉCA à partir de fin avril. Les équipes de l'ALCA - site de Bègles conservent leurs lignes téléphoniques le temps du déménagement. Les professionnels du livre et de l'audiovisuel pourront s'y rendre sur rendez-vous uniquement.

  • 19/04/19 | Pau : 10 ans de logement solidaire !

    Lire

    L'association paloise Presse Purée fête cette année son dixième anniversaire. Une décennie d'alternatives à la crise du logement des jeunes et de lutte contre l'isolement des personnes âgées. En effet, Presse Purée compose des "duos" ou "trios" de jeunes et de séniors. Ces derniers proposent un hébergement gratuit à des jeunes en échange de services du quotidien (acheter le pain, etc.) et d'une présence rassurante, notamment le soir. En dix ans, Presse Purée a accompagné 350 personnes.

  • 19/04/19 | Le Tour de France des Hôpitaux en Charente-Maritime

    Lire

    Les hôpitaux de La Rochelle et Rochefort seront mis à l'honneur. Dans le cadre du "Tour de France des Hôpitaux" lancé par la promotion Albert Camus de l'École de Directeur ou directrice d'Hôpital, les centre hospitaliers de Rochefort et La Rochelle-Ré-Aunis sont mis en vidéo par des étudiants stagiaires. Ces clips de 140 secondes font partie d'un documentaire réalisé à partir des différents tournages, dévoilé à la fin du Tour de France des Hôpitaux.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Arte Flamenco et choc des générations: une formidable explosion de vie au Café Cantante

11/07/2015 | Jeunes talents et grands aînés: l'énergie flamenca n'avait pas d'âge ce vendredi sur la scène du Café cantante de Mont-de-Marsan. Sensationnel.

Spectacle Toda une vida - La Caneta de Malaga et El Carrete au premier plan

Plus qu'un repère, la transmission est un élément constitutif de l'art flamenco. Un atome de la matière flamenca auquel le Festival Arte flamenco sait décidément donner toute sa place. Pour preuve, ce vendredi soir au Café cantante : sur une même scène, les jeunes pousses flamencas, « Las promesas del Flamenco » ont précédé aux grands aînés du flamenco, maestros du chant et de la danse réunis dans un spectacle intitulé « Toda une vida ». Acclamés à de multiples reprises par le public montois, c'est un moment d'énergie, et d'enthousiasme à l'état pur qui a traversé la salle du café cantante, à l'image de la Cañeta de Malaga, 83 ans, époustouflante d'énergie. Une soirée flamenco comme une fulgurance, un véritable hymne à la vie. On s'en rappellera.

Le grand écart aurait pu paraître risqué. Les « bébés » puis les « papys » du flamenco dans une même soirée, l'ironie était facile. Pourtant... Pourtant, elle aurait été particulièrement mal placée. Ceux qui ont choisi d'avoir confiance dans le jugement de Sandrine Rabassa la directrice artistique ont eu mille fois raison. Les jeunes, David de Jacoba au chant, Kilino Jiménez à la guitare, Gema Moneo et El Yiyo à la danse, malgré une nervosité parfois un peu visible sur les visages, ont largement rempli le contrat qu'ils s'étaient fixés : « être à la hauteur de la réputation du festival réputé qui les a accueilli ». Un premier accueil et sans doute pas le dernier. Il faut dire que ces « petits » ne le sont, artistiquement, pas tant que ça, et leur carrière professionnelle est déjà en bonne voie.

David Jacoba et son timbre de voix emprunt d'une douce puissance est un spécialiste du cante jondo, dont le talent lui a déjà permis de travailler 3 ans durant auprès du regretté Maestro guitariste Paco de Lucia. Sur la guitare justement, Kilino Jiménez a lui aussi de qui tenir son agile et subtil doigté. Il est le fils du guitariste Entri, fondateur de la Grande académie de guitare flamenca, et a par ailleurs, déjà collaboré avec le danseur réputé Antonio Canales. A la danse, la jeune Gema Moneo, a également su faire preuve de sa technique remarquable, déjà éprouvée sur quelques scènes internationales. Autre pépite de la soirée, qui a réussi à mettre le public de Mont-de-Marsan debout, le bailaor El Yiyo, du haut de ses 18 ans, réellement époustouflant de fluidité et d'élégance, en dépit de la rapidité de ses figures. Quatre artistes, quatre destins, qui promettent sans aucun doute un bel avenir au flamenco, dans le juste respect de la tradition de leur art.

Quatre phénomènes d'instinct et de générositéQuatre destins accomplis, c'est ce que proposait la deuxième partie de cette soirée. Une occasion rare de voir réunis sur scène, les 3 « maestros de cante » que sont la Caneta de Malaga (83 ans), Rancapino (70 ans), Romerito de Jerez (83 ans) et au baille, El Carrete (83 ans). Une moyenne d'âge élevée, un chiffre à ne pas croire quant à la vitalité des esprits et des corps, dont la conférence de présentation du spectacle du matin, avait déjà fait largement la preuve. Et la soirée s'est chargée d'en donner confirmation : l'âge, en flamenco, pour ces quatre là en tout cas, ne compte pas. Ou alors, il n'est qu'un bénéfice de plus, celui de tout donner au public, sans craindre de ne rien perdre. Un cadeau que le public aura su apprécier et célébrer à de nombreuses reprises par des acclamations fournies.

Ce sont donc quatre phénomènes que le public à eu la chance de découvrir ou redécouvrir vendredi soir. Rancapino et Romerito de Jerez ont le souffle et la puissance de leur 20 ans, et les voix intemporelles des chanteurs de cante jondo, magnifiques et authentiques. El Carrete, debout, ou assis, n'en finit pas d'étonner de ses zapateos toujours impressionnants de force et de précision, quant à La Cañeta de Malaga, son instinct et son caractère généreux et volubile la transporte, et le public avec. Elle chante bien sûr, avec une voix et une puissance qui elles non plus n'ont pas pris une ride, mais elle danse aussi, beaucoup. Sur scène, entre deux éclats de rire, elle bavarde, rigole, échange avec le public de « mondémarsan » et salue « el Présidenté Emmanouelli ». Avis à la jeune génération, La Cañeta de Malaga et ses compagnons de scène, c'est de la dynamite !

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Sébastien Zambon / Dpt40

Partager sur Facebook
Vu par vous
3730
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !