aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

  • 23/09/16 | Solex de compétition à Saint-Léon

    Lire

    Dimanche 25 septembre, un rendez-vous atypique est organisé à Saint-Léon,dans l'Entre-deux-Mers: une course de Solex. Mais attention, ici on ne fait pas vraiment dans le «vintage», la performance doit être au rendez-vous. Le départ est donné à 11 h pour une épreuve d'endurance de 6 h (!!) sur le circuit de 3km concocté par le Saint-Léon Solex Club sur les petites routes de campagne. Les 25 Solex en lice s'affronteront par catégorie : Solex Origine, Origine Améliorée, Prototype et Super Prototype. S'il est parfois difficile de reconnaître «la bicyclette qui roule toute seule», le moteur à l'avant reste un impératif. A découvrir!

  • 22/09/16 | Ligne ferroviaire Pau-Canfranc : l'aide de l'Europe sollicitée

    Lire

    La région Nouvelle Aquitaine et le gouvernement d'Aragon vont déposer le 18 octobre à Bruxelles un dossier de candidature pour un appel à projet européen MIE (mécanisme pour l'interconnexion en Europe). Cela, afin d'amener l'Union européenne à financer en partie la réouverture de la ligne ferroviaire Pau-Canfranc. Le coût de ce chantier est estimé entre 350 et 450 millions d'euros. Selon Alain Rousset, l'Europe pourrait apporter jusqu'à 40% de cette somme. Un courrier a aussi été adressé aux ministres des transports français et espagnols pour souligner l'importance de ce dossier.

  • 16/09/16 | L'Aragon et la Nouvelle Aquitaine réunis sur la liaison Pau-Canfranc-Saragosse

    Lire

    Alain Rousset, le président du Conseil régional, et Javier Lambán Montañés, le président du gouvernement d'Aragon, se rencontreront le 21 septembre à Pau pour travailler à la réouverture de la liaison ferroviaire Pau-Canfranc-Saragosse. Dossier dont ils iront souligner l'urgence le 18 octobre à Bruxelles. Un groupe de travail réunissant l'Aragon et la Nouvelle Aquitaine sera constitué et dédié au dossier transeuropéen de transport RTE-T tandis qu'une structure permanente de coopération sera mise en place sur le sujet.

  • 15/09/16 | Eric Morvan nouveau préfet des Pyrénées Atlantiques

    Lire

    L'histoire se répète au Pays Basque: Eric Morvan, directeur de cabinet adjoint auprès du ministre de l'Intérieur va succèder à Pierre-André Durand à la préfecture des Pyrénées Atlantiques. En effet, les deux hommes ont tous deux été sous préfet de Bayonne, le second entre 2008 et 2010. Ce dernier va hériter du dossier d'intercommunalité unique Pays basque (EPCI) mis en place par son prédécesseur. Avec sur son bureau un recours -a priori suspensif- déposé par des maires opposants de l'intercommunalité Côte-Basque Adour.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Culture | Arte Flamenco et choc des générations: une formidable explosion de vie au Café Cantante

11/07/2015 | Jeunes talents et grands aînés: l'énergie flamenca n'avait pas d'âge ce vendredi sur la scène du Café cantante de Mont-de-Marsan. Sensationnel.

Spectacle Toda une vida - La Caneta de Malaga et El Carrete au premier plan

Plus qu'un repère, la transmission est un élément constitutif de l'art flamenco. Un atome de la matière flamenca auquel le Festival Arte flamenco sait décidément donner toute sa place. Pour preuve, ce vendredi soir au Café cantante : sur une même scène, les jeunes pousses flamencas, « Las promesas del Flamenco » ont précédé aux grands aînés du flamenco, maestros du chant et de la danse réunis dans un spectacle intitulé « Toda une vida ». Acclamés à de multiples reprises par le public montois, c'est un moment d'énergie, et d'enthousiasme à l'état pur qui a traversé la salle du café cantante, à l'image de la Cañeta de Malaga, 83 ans, époustouflante d'énergie. Une soirée flamenco comme une fulgurance, un véritable hymne à la vie. On s'en rappellera.

Le grand écart aurait pu paraître risqué. Les « bébés » puis les « papys » du flamenco dans une même soirée, l'ironie était facile. Pourtant... Pourtant, elle aurait été particulièrement mal placée. Ceux qui ont choisi d'avoir confiance dans le jugement de Sandrine Rabassa la directrice artistique ont eu mille fois raison. Les jeunes, David de Jacoba au chant, Kilino Jiménez à la guitare, Gema Moneo et El Yiyo à la danse, malgré une nervosité parfois un peu visible sur les visages, ont largement rempli le contrat qu'ils s'étaient fixés : « être à la hauteur de la réputation du festival réputé qui les a accueilli ». Un premier accueil et sans doute pas le dernier. Il faut dire que ces « petits » ne le sont, artistiquement, pas tant que ça, et leur carrière professionnelle est déjà en bonne voie.

David Jacoba et son timbre de voix emprunt d'une douce puissance est un spécialiste du cante jondo, dont le talent lui a déjà permis de travailler 3 ans durant auprès du regretté Maestro guitariste Paco de Lucia. Sur la guitare justement, Kilino Jiménez a lui aussi de qui tenir son agile et subtil doigté. Il est le fils du guitariste Entri, fondateur de la Grande académie de guitare flamenca, et a par ailleurs, déjà collaboré avec le danseur réputé Antonio Canales. A la danse, la jeune Gema Moneo, a également su faire preuve de sa technique remarquable, déjà éprouvée sur quelques scènes internationales. Autre pépite de la soirée, qui a réussi à mettre le public de Mont-de-Marsan debout, le bailaor El Yiyo, du haut de ses 18 ans, réellement époustouflant de fluidité et d'élégance, en dépit de la rapidité de ses figures. Quatre artistes, quatre destins, qui promettent sans aucun doute un bel avenir au flamenco, dans le juste respect de la tradition de leur art.

Quatre phénomènes d'instinct et de générositéQuatre destins accomplis, c'est ce que proposait la deuxième partie de cette soirée. Une occasion rare de voir réunis sur scène, les 3 « maestros de cante » que sont la Caneta de Malaga (83 ans), Rancapino (70 ans), Romerito de Jerez (83 ans) et au baille, El Carrete (83 ans). Une moyenne d'âge élevée, un chiffre à ne pas croire quant à la vitalité des esprits et des corps, dont la conférence de présentation du spectacle du matin, avait déjà fait largement la preuve. Et la soirée s'est chargée d'en donner confirmation : l'âge, en flamenco, pour ces quatre là en tout cas, ne compte pas. Ou alors, il n'est qu'un bénéfice de plus, celui de tout donner au public, sans craindre de ne rien perdre. Un cadeau que le public aura su apprécier et célébrer à de nombreuses reprises par des acclamations fournies.

Ce sont donc quatre phénomènes que le public à eu la chance de découvrir ou redécouvrir vendredi soir. Rancapino et Romerito de Jerez ont le souffle et la puissance de leur 20 ans, et les voix intemporelles des chanteurs de cante jondo, magnifiques et authentiques. El Carrete, debout, ou assis, n'en finit pas d'étonner de ses zapateos toujours impressionnants de force et de précision, quant à La Cañeta de Malaga, son instinct et son caractère généreux et volubile la transporte, et le public avec. Elle chante bien sûr, avec une voix et une puissance qui elles non plus n'ont pas pris une ride, mais elle danse aussi, beaucoup. Sur scène, entre deux éclats de rire, elle bavarde, rigole, échange avec le public de « mondémarsan » et salue « el Présidenté Emmanouelli ». Avis à la jeune génération, La Cañeta de Malaga et ses compagnons de scène, c'est de la dynamite !

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Sébastien Zambon / Dpt40

Partager sur Facebook
Vu par vous
3030
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !