18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/10/17 | Edouard Philippe à Bordeaux

    Lire

    Edouard Philippe était en déplacement aujourd'hui à Marseille et Bordeaux où le Premier ministre a rendu visite à Alain Juppé. Entre autres politesses et admirations mutuelles ("la relève est assurée" a déclamé le maire de Bordeaux, "j'ai appris en vous regardant" lui a répondu le Premier ministre), Edouard Philippe s'est rendu à une réunion de travail à la métropole et devait faire un discours à la Convention Nationale des avocats en fin d'après-midi.

  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Culture | Arte Flamenco: Flamenco et modernité, "la tradition en mouvement"

08/07/2015 | A l'occasion d'une table ronde sur les relations entre l'art flamenco et la scène contemporaine, le public a partagé un temps d'échange avec des professionnels sur le flamenco

Maire-Christine Verney, critique de danse, Gaël Dominger, chorégraphe, Maria Pages, chorégraphe flamenca, Sandrine Rabassa, la Directrice artistique d'Arte Flamenco, Domingo Gonzales, ancien directeur de la Biennale de Séville

Le Festival Arte Flamenco mêle, depuis plusieurs années déjà, les arts visuels à la danse et à la musique andalouse. Il a plus récemment ajouté à la liste de ses manifestations, des temps d'échange entre les artistes et le public. Pour cette 27ème édition, un nouveau format a pris place, plus qu'une rencontre, une table ronde comme un temps de réflexion et de dialogue dans la programmation foisonnante du festival. Une première qui a permis à cinq professionnels d'évoquer ensemble les relations réciproques entre le Flamenco et la scène contemporaine. En bord de Midouze sur la terrasse du restaurant Mirasol, une quarantaine de festivaliers sont venus les écouter attentivement.

Son « Yo, Carmen » l'a encore démontré lundi soir sur la scène de l'espace François Mitterrand. Le flamenco de Maria Pages est empreint d'une grande modernité, et ses créations sont d'ailleurs souvent le fruit de collaborations artistiques multiples : avec le chorégraphe de danse contemporaine Sidi Larbi Cherkaoui pour le spectacle Dunas, ou encore l'architecte brésilien Oscar Niemeyer pour le ballet Utopia lors duquel intervenait le chanteur brésilien de folk Fred Martins. Des collaborations qui sont pour elle naturelles, « c'est un processus de ma vie, en tant que danseuse et créatrice artistique. Une modernité que j'ai intégré à ma personne ». Parce qu'elle le soutient corps et âme, « la modernité et l'ouverture, c'est l'essence du Flamenco ! Si l'art flamenco peut ou a pu sembler fermé, c'est plutôt pour se protéger. » Un besoin de protection qui n'est pas sans lien avec le poids de l'histoire politique espagnol et de la dictature de Franco.

La modernité inhérente au flamencoUn point de vue appuyé par Domingo Gonzales, ancien directeur de la Biennale de Séville (2009 à 2011). Voir Maria Pages danser avec Sidi Larbi Cherkaoui, c'est « l'état normal d'évolution du flamenco. La modernité, c'est une chose inhérente au flamenco, puisque sa matière première, c'est la matière vivante. » Et d'illustrer : « dès le 19ème siècle, le flamenco est allé dialoguer avec l'opéra qui était à l'avant-garde de la culture populaire. Au 20ème siècle, le cinéma a aussi était un média artistique fort pour le flamenco, et a participé à la création de grandes figures qui ont porté cette modernité... » Autres exemples soutenant que la modernité et l'ouverture aux artistes contemporains n'est pas un phénomène flamenco nouveau : « au début du 20ème siècle, les collaborations avec des scénographes appelés Picasso ou Dali n'était pas rares », souligne Maria Pagès.
Pour Sandrine Rabassa, la Directrice artistique d'Arte Flamenco, aussi « le flamenco est moderne dès le début. On y retrouve des pas indiens, arabes... Il est à l'image de ceux qui le font et l'ont fait : un peuple gitan nomade qui s'ouvre aux peuples des pays qu'il a traversés. Les artistes flamenco sont depuis toujours dans la recherche ». «Il est certain que les danses se construisent dans les influences », confirme Gaël Dominger, chorégraphe et Directeur du Labo de recherche chorégraphique sans frontière (ballet Mallandin à Biarritz). Et les collaborations artistiques autour du flamenco ne font pas exception au constat universel que « les contemporains se posent la question de la tradition, et les danses traditionnelles ont la volonté d'aller de l'avant ».
Toujours est-il constate Maire-Christine Verney, critique de danse, spécialiste du flamenco, que « la nouvelle génération d'artistes a su débarrasser le flamenco du folklore qui l'encombrait pour garder l'essentiel. Ils ont su s'approprier le mot tradition, le prendre par eux-même et ne pas se laisser enfermer ».

De plus en plus de publicLa synthèse de la matinée d'échange entre dans une formule de Maria Pagès, « le Flamenco est moderne parce que la modernité c'est la tradition en mouvement. Il y a des périodes où le mouvement est plus lent, et d'autres où il est plus agile et plus rapide. Désormais, évolution et tradition peuvent aller de pair. »
Une évolution du flamenco, qui rencontre un intérêt de plus en plus fort du public et des programmateurs culturels, s'accordent les invités. Le flamenco, sort des festivals qui lui sont réservés et apparaît dans les saisons culturelles ou dans les festivals qui à l'origine n'en programmaient pas... «On en discute tranquillement aujourd'hui, mais ça n'a pas toujours était aussi facile et simple ! » tient à rappeler la talentueuse et moderne chorégraphe andalouse, évoquant quelques accueils plutôt froids de son travail, à Séville. Séville où pourtant quelques années plus tard, lors de la Biennale du flamenco 2010, elle fut acclamée, avec son partenaire, à l'issue de la présentation du ballet Dunas... Un décalage qui tendrait à dire que plus que moderne ou contemporain, le flamenco est bien souvent à l'avant-garde de la culture populaire contemporaine.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1219
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !