18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/10/17 | Edouard Philippe à Bordeaux

    Lire

    Edouard Philippe était en déplacement aujourd'hui à Marseille et Bordeaux où le Premier ministre a rendu visite à Alain Juppé. Entre autres politesses et admirations mutuelles ("la relève est assurée" a déclamé le maire de Bordeaux, "j'ai appris en vous regardant" lui a répondu le Premier ministre), Edouard Philippe s'est rendu à une réunion de travail à la métropole et devait faire un discours à la Convention Nationale des avocats en fin d'après-midi.

  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Culture | Arte flamenco: les nuits andalouses de Mont-de-Marsan

06/07/2013 | Aqui ce vendredi a quitté le café cantante pur aller faire un tour en ville. De 18h jusque tard dans la nuit, une autre manière de vivre le festival.

Durant Arte Flamenco, le mode de vie ''à l'espagnole'' fait des adeptes...

Au côté des Dorente, Diego Del Morao, Maria Pages, Fuensanta La Moneta, Tomatito, Arcangel ou autre Mercedez Ruiz qui chaque soir bouleversent et impressionnent le public du Café Cantante sous la halle de bois du marché Saint-Roch de Mont-de-Marsan, Arte flamenco c'est aussi toute une pléiade d'artistes et de talents qui se produisent un peu partout dans la ville. En in ou en off du Festival, ceux sont ces artistes-là qui participent à donner aux rues montoises l'ambiance chaleureuse des nuits andalouses. Petit aperçu de soirée en centre ville entre spectacles, tapas et convivialité.

En soirée, c'est à 18h que tout commence. Rendez-vous sur l'esplanade du Midou pour le spectacle de flamenco de rue du jour «Equilibrio flamenco» par la compagnie du bailaor Jesus Carmona. Une fois de plus, le succès de ces représentations en plein air dans une très grande proximité avec les artistes ne se dément pas. Et peu importe la chaleur écrasante, et le manque d'ombre, la foule est là. L'enthousiasme des danseurs est communicatif et leur fougue crée l'admiration dans l'assistance. Le public est heureux et impressionné de pouvoir voir de si près la rapidité des zapateados, l'agilité des bailaores ou encore l'expressivité de leurs visages. Si près qu'en fin de spectacle, le cantaor lâche son micro et de sa voix puissante parvient à caresser les oreilles des spectateurs. Plus qu'un spectacle, c'est une expérience qui fait à chaque fois l'unanimité auprès d'un public en grande partie non spécialiste de la discipline.

 
Flamenco de rue, compagnie Jésus Carmona
 
La scène de la Bodega, place de la Maire
Une fois le spectacle de rue achevé, le festival off prend le relais, invitant les festivaliers dans les bars et restaurants de la ville pour un moment gourmand et rafraîchissant. Préférence est donnée aux tapas, assiettes aux saveurs espagnols ou planche de jambon ibérique. 21H30 tapantes, le festival reprend du côté de la Bodéga, place de la Mairie, où spectacle différent est proposé chaque soir à deux reprises (21h30 et 22h45). Ce vendredi c'est la bailaora Karyne Arys, qui présente son spectacle «Kalos». Accompagnée de la famille Hernandez, au cante, palmas, cajon et guitare, la danseuse séduit et emporte l'adhésion d'un public toujours nombreux. Comme les soirs précédents, beaucoup restent debout pour admirer le spectacle dans une ambiance conviviale et familiale, mais pour autant très respectueuse des artistes sur scène.

Vers 23h, alors que certains choisissent de rentrer chez eux, une nouvelle vague de festivaliers arrivent en centre ville, ce sont les spectateurs du Café Cantante qui viennent continuer leur soirée en s'installant aux tables et tonneaux dressés aux terrasses des bars et restaurants de la ville. La deuxième représentation de la scène de la Bodéga s'achèvent à son tour, le festival off, déjà bien entamé par certains, peut désormais battre son plein. Musique flamenca traditionnelle, rumba, démonstrations de danses, concert de sévillanes posent l'ambiance. Les tapas sont bons, le vin rosé est frais dans la nuit chaude, on parle fort, on danse et on rit... tout est là pour promettre une de ses nuits d'été où le temps semble se figer dans la bonne humeur générale. C'est confirmé, les landais s'accomodent très bien au rythme des nuits andalouses.

 
Une des scènes du Festival off
 
n°5 pdf, un spectacle inattendu au Café Music

Le temps pourtant passe, et il est l'heure de pousser un peu plus loin, jusqu'au Café Music, pour assister à une représentation inattendue «Portable Demo Flamenco», du duo n°5 PDF, composé d'Eva Luisa au baile et Juan Manuel Cortes aux percussions. Résultat d'une résidence des deux artistes au sein de la structure culturelle, la proposition faite au public (là encore nombreux..) est étonnante, presque expérimentale. Bottes de cuir, jupe bleutée, et veste en sky ajustée très prés du corps, la danseuse déjà détone avec les tenues flamencas traditionnelles. Comme en discothèque, elle danse sous les stroboscopes de lumière blanche, sur un accompagnement très marqué par les percussions. Mais pour autant, presque étonnement, malgré un univers visuel si décalé, c'est bel et bien du flamenco que les spectateurs ont vu et apprécié ce vendredi soir. Un spectacle qui aurait sans doute mérité un peu plus de visibilité dans le Festival.

Une petite réorganisation de l'espace plus tard, le spectacle laisse place à la scène ouverte «al baile y al cante flamenco». Les chaises de la salle du Café Music sont désormais installées en un grand cercle. Quelques musiciens professionnels s'installent et se mettent à jouer. Puis tour à tour, les danseurs amateurs qui ont suivi les stages du festival, se lèvent et dansent quelques pas au centre du cercle. Les amateurs de cante prennent également parfois le relais du chanteur professionnel. Il en va de même à la guitare ou au cajon s'il y a des volontaires. Un moment convivial où chacun peut exprimer ses talents dans une ambiance proche des tablaos andalous. Le spectateur peut quant à lui choisir d'y finir sa soirée, ou simplement être là de passage avant de continuer sa nuit espagnole dans les rues montoises, certes un peu plus silencieuses mais toujours animées, malgré la nuit déjà bien avancée.

 
Scène ouverte al bail y al cante au Café Musc

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
783
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !