Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Arte Flamenco, quand la ville danse 

28/06/2013 | A Mont-de-Marsan, le Flamenco se danse en salle, mais aussi sur les places, dans les rues, sans oublier les bars et restaurants!

Le flamenco de rue, un bel exemple d'ouverture réussie d'Arte Flamenco vers le grand public

Plus qu'un Festival, Arte Flamenco c'est une véritable vague flamenca qui inonde la cité landaise. Loin de se contenter d'une série de spectacles payants affichant quelques-uns des plus grands noms et espoirs de l'art andalou, Arte Flamenco et la ville, 6 jours durant, ne font qu'un. Du 1er au 6 juillet, difficile de passer par Mont-de-Marsan sans apercevoir le pli d'une robe à froufrou, ou le son plus ou moins lointain d'une guitare ou d'un claquement de talon. Et pour cause durant cette semaine, le flamenco est non seulement en salle, mais aussi en ville,le jour comme la nuit, à travers de nombreux spectacles gratuits.

Bien sûr les «aficionados» du flamenco assisteront en priorité aux spectacles proposés au marché couvert de Mont-de-Marsan transformé pour l'occasion en salle de spectacle. Dans ce «Café cantante» on y admire les artistes d'un oeil connaisseur, en dégustant quelques tapas. Mais, le festival flamenco n'a pas vocation à être réservé à une élite, bien au contraire. C'est d'ailleurs ce qui caractérise ses 25 ans d'existence: une ouverture progressive et désormais totale, au grand public et à la ville, lui donnant du même coup une ambiance andalouse et flamenca à laquelle peu de montois et visiteurs de passage résistent.
Ce flamenco pour tous, toujours de belle qualité mais peut être un peu libéré des conventions et codes, on le trouvera tout d'abord sur la place de la Mairie au lieu-dit de « la Bodega ». Une scène temporaire, prudemment installée sous une tente, accueille une série de spectacles souvent portés par de jeunes artistes danseurs ou chanteurs plein d'avenir, ayant pour certains, un regard un peu décalé sur le flamenco. C'est notamment le cas du groupe Callas las Minas, qui propose un flamenco enrichit de sonorité jazz et latines ou plus radical dans la démarche, José El Chatarra, qui ouvre sans détour, le champ du Flamenco-rock.

Découverte en "off"

Démonstration dans le care du festival off

Autre démonstration d'ouverture du Festival, mais aussi très en lien avec la tradition flamenca: «le flamenco de rue». C'est en effet, bel et bien là, dans la rue, que le flamenco originel se dansait, loin des studios de danse et scène de spectacles. C'est plus précisément en bord de rivière, sur l'esplanade du Midou que quelques artistes se produiront.
Au programme notamment «Sevilla El Aire» par la compagnie Oscar de los Reyes, pour une escapade en chant et en danse dans les quartier de Séville, ou encore «Equilibro Flamenco», par Jesus Carmona, spectacle conçu spécialement pour Arte Flamenco, qui recherche l’équilibre parfait entre le flamenco d’aujourd’hui et des formes plus traditionnelles. Le tout dans une ambiance très particulière du fait de la grande proximité entre artistes et spectateurs. Assurément des moments à ne pas manquer.
Enfin, le 6 juillet, le fin de fiesta, organisé place Charles De Gaulle, concert exceptionnel en plein air avec des artistes-surprises...

En outre, tout au long de la semaine, grâce au "Festival Off", les montois peuvent également continuer la soirée et la nuit aux rythmes des guitares et cajones, gratuitement, bien après la fin de la programmation officielle. En effet, de nombreux bars, restaurants ou encore boites de nuit, partenaires de ce "off", proposent aux festivaliers de découvrir des artistes confirmés ou amateurs dans le cadre de spectacles, rencontres ou expositions empreints de la culture flamenca. Pour reconnaître ses lieux de fêtes, moteurs de l'ambiance andalouse montoise, chercher le petit logo rouge apposé sur leur vitrine... ou plus simplement laissez-vous guider par la danse et les sons qui en émanent. Vous ne pourrez pas les manquer !

Infos et programme:http://arteflamenco.landes.org/

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
967
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !