Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/06/21 : L'ancien vice-président du Conseil départemental de la Dordogne en charge de l'agriculture, Jean-Pierre Saint-Amand est décédé lundi à l'âge de 71 ans. Il a été conseiller départemental du canton de Vergt de 1992 à 2015.

21/06/21 : Usinage, soudage, maintenance, aéronautique... Le CFAI Adour ouvre ses portes au public les 25 juin et 7 juillet sur ses 3 sites d'Assat (64), Lanne (65) et Tarnos (40). Il propose 148 offres en apprentissage dans les entreprises industrielles locales+ d'info

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Véronique Chabreyrou et Jacques Ranoux, candidats de gauche, soutenus par la majorité sortante, sont en tête avec 37,80 %, devant le binôme RN Pascale Léger et Serge Muller à 23,80 %.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Sur le canton de la vallée de la Dordogne, Germinal Peiro (PS) le président du conseil départemental sortant est réélu avec 64,96 % dès le premier tour. Il est associé à Patricia Lafon-Gauthier.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : le binôme socialiste composé de Marie-Lise Marsat et Serge Mérillou est réélu sur le canton de la Lalinde.

20/06/21 : Régionales en Dordogne : Sur le canton de Saint-Astier, Alain Rousset (PS) est en tête avec 30,39 % des voix devant la candidate RN Edwige à 23 %. L'écologiste Nicolas Thierry est en 3e position à 10,51 %.

20/06/21 : En Dordogne, l'abstention estimée pour les élections départementales et régionales en Dordogne est de 66,2%. C'est la participation la plus faible de toutes élections confondues dans le département.

20/06/21 : En Haute-Vienne, le taux de participation à 17h était de 28,54% en forte baisse par rapport à 2015 où on avait enregistré 52,36 % de votants à la même heure.

20/06/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, après un taux de participation à midi s'élevant à 14,5%, ce même taux s'affichait à 31,37 % pour le double scrutin des élections régionales et départementales du 20 juin 2021.

20/06/21 : A 17h, le taux de participation aux élections régionales et départementales s'élève à 25,68%. En 2015, il était de 45,09% pour les régionales et 44,78% pour les départementales, soit une baisse de près de vingt points.

20/06/21 : Dans la Vienne, la baisse de la participation aux élections régionales et départementales se confirme. À 17h, le taux était de 26,07% contre 43,77% pour les départementales en 2015 et 44,87% pour les régionales en 2015.

20/06/21 : En Dordogne, le taux de participation au premier tour des élections départementales et régionales estimé à 17 h est de 33,78 %, en baisse par rapport aux scrutins de 2015.

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/06/21 | "La Maison d'à côté" : coworking, formation et convivialité

    Lire

    La Maison d'à côté est un lieu convivial à La Souterraine, où sont proposées de multiples activités, ouvertes à toute la population dans sa diversité. C'est un espace de travail, mais aussi de détente et de loisirs. Elle accueille professionnels bénévoles et clients dans 3 domaines d'activité : location d'espace, restauration et animation. Son projet désormais est d'offrir des espaces propices au coworking pour des télétravailleurs ou travailleurs nomades, et l'animation d'un espace numérique ouvert à tous et d'ateliers de formation aux bases du numérique.

  • 25/06/21 | Limoges : PCM Trucks se diversifie dans le transport des médicaments

    Lire

    Afin d'assurer sa pérennité et son développement l'entreprise de transport routier de marchandises, PCM Trucks, s'oriente vers le marché de transports de médicaments. Une nouvelle activité qui nécessite des investissements matériels spécifiques dont la réfection complète du sol de l'entrepôt, l'acquisition d'une station de lavage pour nettoyer et désinfecter les véhicules, l'installation de chambres froides pour le stockage des médicaments ainsi que de conteneurs isothermes pour assurer la livraison à une température maîtrisée. Pour relever le défi, la société va bénéficier du soutien de l'Europe.

  • 24/06/21 | Arte Flamenco : El Granaíno remplacé pour la soirée du 2 juillet

    Lire

    Positif à la Covid-19, le chanteur Pedro El Granaíno ne pourra pas se produire sur la scène du festival Arte Flamenco, le vendredi 2 juillet à Mont-de-Marsan. Il sera remplacé par Jesús Méndez, héritier de la dynastie gitane de la famille de la “Paquera de Jerez", et l’un des plus grands noms du cante actuel. Jesús Méndez se produira donc aux côtés d’El Pele avec, en artiste invité, le danseur Farruquito.

  • 24/06/21 | Lot-et-Garonne : un incubateur pour l'ESS

    Lire

    Par le développement d'un incubateur dédié à l'ESS et l'innovation sociale, ATIS propose un accompagnement à la construction de réponses nouvelles à des besoins sociaux peu ou mal couverts. Nomade, il s'appuie sur les lieux ressources dans les territoires ruraux, et multi-partenariaux, en intégrant les acteurs existants de la chaîne. Parmi ses objectifs: susciter la création d'entreprises et activités d'utilité sociale, développer l'envie d'entreprendre, contribuer à résoudre des problématiques sociales et environnementales et proposer un maillage efficient d'accompagnement de porteurs de projet sur le département.

  • 24/06/21 | Lestiac-sur-Garonne, petit Dublin pour un soir

    Lire

    La commune de Lestiac-sur-Garonne (33) accueille, le 3 juillet prochain le Julien Loko Irish Band. Un concert gratuit en plein air à partir de 21 h et une ambiance 100% folk celtique assurée dans le cadre bucolique du village des bords de Garonne. Julien Loko et son quintet proposent standards irish et compositions originales pour une musique dansante et nerveuse, qui transporte dans l'atmosphère enfiévrée des pubs de Dublin! Possibilité de pique-niquer dès 19 heures ou de se restaurer auprès de food-trucks.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Arte Flamenco: quand le Petit Prince et Don Quijote éduquent au Flamenco !

02/07/2018 | Ca y est, le 30ème Festival Arte Flamenco a ouvert ses portes ! Que les guitares, le cante et les palmas résonnent ! Pour tous et pour tous les âges...

Anabel Veloso et les élèves de l'école de Souston, lors de la répétition générale du spectacle ''Voilà! Don Quijote"

A Mont-de-Marsan ce lundi 2 juillet, deux temps forts marquent l'entrée en Festival Arte Flamenco: à 18h, au Musée Despiau Wlérick, l'inauguration officielle par Xavier Fortinon, puis à 21h, le spectacle de la grande chorégraphe Maria Pagès « Una Oda al Tiempo ». Mais Arte Flamenco, c'est non seulement une programmation artistique forte, mais aussi un festival ouvert. Et c'est ce qui fait tout à la fois sa marque de fabrique et le secret de sa réussite. Ouvert sur la ville bien sûr, avec le flamenco de rue ou encore l’inratable festival Off qui anime Mont-de-Marsan jusque tard dans la nuit. Ouvert sur les publics empêchés, avec des représentations en milieu hospitalier ou carcéral. Mais aussi ouvert à tous les âges, avec l'attachement du Festival à une mission forte de transmission et d'éducation. Le spectacle de mercredi, "Voilà! Don Quijote", est à cette image.

Au delà des nombreux stages à succès qui se déroulent tout au long de la semaine, la démarche de transmission du Festival passe aussi depuis plusieurs années, par des résidences d'artistes auprès de classes d'écoles landaises. Cette année, c'est Anabel Veloso qui a monté le projet éducatif « Voilà ! Don Quijote », avec les classes de CM1 et CM2 de l'école de l'Isle Verte de Souston.

" Comprendre que le flamenco est un art universel "
Ce n'est pas une première pour Anabel Veloso et sa compagnie. L'an dernier déjà, c'est elle qui avait en charge, pour Arte Flamenco, la création d'un spectacle jeunesse, avec les élèves de l'école élémentaire du Parc à Saint-Sever. Le choix s'était porté sur la mise en flamenco du « Petit Prince » d'Antoine de Saint-Exupéry. Un choix qui n'avait rien du hasard. « Pour moi, le plus important c'est que les enfants comprennent que le flamenco est un art universel. L'an dernier nous avions choisi le Petit Prince, pour leur montrer que même une œuvre fondamentalement française, peut aussi se faire en flamenco. L'important, c'est que les enfants expriment des émotions quelle que soit la langue de l'oeuvre avec laquelle on travaille », explique la danseuse andalouse. Si la jeune femme s'attache à préciser cela c'est qu'elle a constaté que les « « petits français » ne pensaient jamais pouvoir aborder l'expression du flamenco ; que c'était un art réservé aux espagnols ». Ou le début d'une éducation artistique, voire un peu plus.
Cette année c'est sur un autre grand classique que s'est porté le choix de la jeune femme : Don Quijote de Cervantès. A l'inverse, cette fois, c'est pour con caractère « très espagnol » que l'oeuvre a été choisie, « avec l'objectif de réaliser en spectacle des scènes reconnaissables par tout le monde. Bien sûr il y a l'épisode des moulins, mais ça permet aussi de montrer comment on vivait à l'époque en Espagne, le tout à travers le prisme du flamenco. Et le choix des scènes et des styles de musiques flamencas c'est fait dès le départ avec les enfants», détaille Anabel Veloso. Autrement dit, l'investissement des scolaires dans le projet n'est pas un vain mot pour l'artiste et à travers elle, pour le Festival.

Adéquation entre palos et émotions
En effet, au cours de ces 6 mois de résidence, et pas mal d'aller-retour depuis Séville pour l'artiste, « les écoliers ont d'abord appris les styles et les palos flamencos pour ensuite choisir celui qui va le mieux avec les émotions à faire passer dans les épisodes mis en scène. Il fallait une adéquation que les enfants ont compris et mise en oeuvre. Ensuite l'apprentissage est beaucoup passé par le jeu.. On s'est beaucoup amusé, ça a été très chouette ! », rapporte la jeune femme pas peu fière de constater que les enfants, en sélectionnant les scènes, les styles musicaux et en dansant, « font plus qu'ils pensaient faire au départ du projet ». Une stimulation qui vient aussi de leur immersion dans une équipe d'artistes professionnels, puisqu'ils ont rencontré et travaillé avec le compositeur, le guitariste, le percussionniste et le chanteur qui les accompagnent sur scène, ajoute Anabel Veloso.
En attendant le spectacle, qui se tient mercredi à 15h au théâtre municipal Le Molière (gratuit mais sur réservation), la répétition générale organisée vendredi dernier a été un vrai succès pour les artistes en herbe. « A la fin de la répétition les enfants dansaient, criaient et sautaient de joie... C'est, je crois que le pari est gagné ! », sourit la danseuse. Et pour le Festival, un nouveau public conquis au moins pour les 30 prochaines éditions.

Anabel Veloso, qui connaît bien le festival pour y avoir aussi déjà dansé deux fois dans des ballets de Maria Pagés, est également à retrouver sur scène les jeudi 5 et samedi 7 juillet à 18h30 en tant qu'artiste invitée de Diego Villegas sur la scène de la Bodega.

La danseuse Anabel Veloso, directrice artistique du projet éducatif ''Voilà! Don Quijote

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Sébastien Zambon/ Dept 40

Partager sur Facebook
Vu par vous
4646
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !