aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

  • 23/09/16 | Solex de compétition à Saint-Léon

    Lire

    Dimanche 25 septembre, un rendez-vous atypique est organisé à Saint-Léon,dans l'Entre-deux-Mers: une course de Solex. Mais attention, ici on ne fait pas vraiment dans le «vintage», la performance doit être au rendez-vous. Le départ est donné à 11 h pour une épreuve d'endurance de 6 h (!!) sur le circuit de 3km concocté par le Saint-Léon Solex Club sur les petites routes de campagne. Les 25 Solex en lice s'affronteront par catégorie : Solex Origine, Origine Améliorée, Prototype et Super Prototype. S'il est parfois difficile de reconnaître «la bicyclette qui roule toute seule», le moteur à l'avant reste un impératif. A découvrir!

  • 22/09/16 | Ligne ferroviaire Pau-Canfranc : l'aide de l'Europe sollicitée

    Lire

    La région Nouvelle Aquitaine et le gouvernement d'Aragon vont déposer le 18 octobre à Bruxelles un dossier de candidature pour un appel à projet européen MIE (mécanisme pour l'interconnexion en Europe). Cela, afin d'amener l'Union européenne à financer en partie la réouverture de la ligne ferroviaire Pau-Canfranc. Le coût de ce chantier est estimé entre 350 et 450 millions d'euros. Selon Alain Rousset, l'Europe pourrait apporter jusqu'à 40% de cette somme. Un courrier a aussi été adressé aux ministres des transports français et espagnols pour souligner l'importance de ce dossier.

  • 16/09/16 | L'Aragon et la Nouvelle Aquitaine réunis sur la liaison Pau-Canfranc-Saragosse

    Lire

    Alain Rousset, le président du Conseil régional, et Javier Lambán Montañés, le président du gouvernement d'Aragon, se rencontreront le 21 septembre à Pau pour travailler à la réouverture de la liaison ferroviaire Pau-Canfranc-Saragosse. Dossier dont ils iront souligner l'urgence le 18 octobre à Bruxelles. Un groupe de travail réunissant l'Aragon et la Nouvelle Aquitaine sera constitué et dédié au dossier transeuropéen de transport RTE-T tandis qu'une structure permanente de coopération sera mise en place sur le sujet.

  • 15/09/16 | Eric Morvan nouveau préfet des Pyrénées Atlantiques

    Lire

    L'histoire se répète au Pays Basque: Eric Morvan, directeur de cabinet adjoint auprès du ministre de l'Intérieur va succèder à Pierre-André Durand à la préfecture des Pyrénées Atlantiques. En effet, les deux hommes ont tous deux été sous préfet de Bayonne, le second entre 2008 et 2010. Ce dernier va hériter du dossier d'intercommunalité unique Pays basque (EPCI) mis en place par son prédécesseur. Avec sur son bureau un recours -a priori suspensif- déposé par des maires opposants de l'intercommunalité Côte-Basque Adour.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Culture | Arte Flamenco : Rencontres et traditions flamencas de Cadix à Séville

10/07/2015 | Les puristes ont apprécié, le soirée de jeudi au Café Cantante était marquée du sceau de la tradition flamenca la plus pure... ce qui n'empêche pas la variété des styles!

David Palomar, l'incontournable du cante de Cadix

Arte Flamenco ce mercredi a offert deux spectacles labellisés « Rencontres d'Arte flamenco ». A l'initiative de la Directrice artistique, Sandrine Rabassa, des artistes s'allient de manière inédite le temps d'une soirée pour le plus grand plaisir des spectateurs. Sur ce thème on se rappelle l'an dernier par exemple du formidable mariage scénique entre Manuela Carrasco et Antonio Canales, ou encore, un an auparavant celui d'Arcangel à Esperanza Fernandez.... Ce mercredi, deux rencontres ont été initiée sur la scène du café cantante: l'une dans le chant, entre Antonio Reyes et David Palomar, l'autre entre baile et cante, entre Antonio Molina et les légendes Carmen Ledesma et La Susi. Au final un peu plus de 4 heures de spectacle entre Cadix et Séville.

Pour Sandrine Rabassa la directrice artistique du Festival, lorsqu'elle a découvert le spectacle d'Antonio Reyes lors de la dernière biennale de Séville, elle en est restée « scotchée à son fauteuil ». « Cela fait partie des moments flamenco dont on se rappelle toute sa vie », estime-t-elle. Une sensation visiblement partagée par le jury de la Biennale, puisque c'est à Antonio Reyes qu'est revenu le « Giraldillo del cante » 2014... Une pointure donc, (une de plus...) présentée pour la première fois sur la scène du festival montois. Face à lui ou plutôt avec lui, un autre chanteur de grand talent, plus connu des festivaliers d'Arte Flamenco : David Palomar. Tous deux sont de la même génération (38 ans chacun), et tous deux sont originaires de la province de Cadix mais leur cante pourtant diffère...
David Palomar est un incontournable du cante traditionel de Cadix. Un chant qu'il définit comme « très « parlé », emprunt de douceur, de rythme, de vocalises et de musicalité »... sans doute plus enjoué aussi que le cante flamenco sévillan. « Le cante de Cadix, c'est la profondeur du flamenco avec de la joie ». Une joie que l'on retrouve en effet dans le spectacle en alternance avec la profondeur plus grave sans doute, mais toute aussi douce et élégante d'Antonio Reyes. Deux interprètes à la fois proches, ils sont amis depuis l'enfance, confient-ils, mais différents qui auront a su apporter un peu le soleil et les étendus des plages de la Belle Cadix. Une rencontre, loin de déplaire au public montois, bien au contraire. Une première partie de soirée terminée comme il se doit, dans une gran fiesta de buleria célébrée de leur deux voix si complémentaires, et accompagnée de leur deux guitaristes de talent, qu'il convient de saluer ici: Rafael Rodriguez et Antonio Riviera.

Carmen Ledesma sur la scène du café cantante

Carmen Ledesma, acclaméePour le deuxième spectacle de la soirée, qui s'est étiré jusque tard dans la nuit, c'est cette fois un trio qui était au cœur de la « Rencontre ». Antonio Molina, alias « El Choro », un jeune danseur déjà bien connu des aficionados flamencos, avait rendez vous avec deux maestras, l'une au cante, La Susi, l'autre au baile, Carmen Ledesma. « Une idée phénoménale », selon El churro, qui confiait volontiers sa nervosité, le matin du spectacle. S'engageant à tout donner, il a été à la hauteur de sa réputation livrant « le baile appris de son père et de son oncle », un zapateado d'une rapidité incroyable sans incidence sur le haut du corps toujours absolument stoïque. Une sûreté et une fluidité qui le place, sans aucun doute parmi les valeurs sûres de la jeune génération de danseurs. Parmi ses maîtres outre sa famille, figurait justement la grande Carmen Ledesma, acclamée ce jeudi, dès son apparition sur scène. Une scène où elle a livré le flamenco puro qui la caractérise, éminemment gitan, volontiers provoquant mais toujours généreux, et qui a su emporter le public avec elle. C'est dans un tableau final que les deux danseurs, se sont (enfin) rencontrés dans un baile complice et joyeux, que nombre de festivaliers auraient sans doute aimer voir durer un peu plus longtemps...

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Sébastien Zambon / Dpt40

Partager sur Facebook
Vu par vous
710
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !