Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

13/04/21 : 264 196 311,23 euros c'est le montant des subventions votées ce 12 avril lors de la dernière commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine. 244 délibérations ont été votées par des élus régionaux sous la présidence d'Alain Rousset.

12/04/21 : Philippe Dubourg, Maire d'Illats depuis 1977, est décédé le 11 avril dernier. Plusieurs élus locaux, dont Christophe Duprat, Maire de Saint-Aubin du Médoc, saluent la mémoire d'un « élu de terrain attaché à son territoire ».

02/04/21 : Autour de la Journée de sensibilisation à l’autisme le 2 avril des villes illuminent leurs monuments en bleu: un symbole pour rappeler la nécessité de simplifier et améliorer le quotidien des personnes autistes. A Bordeaux ce sera la porte de Bourgogne.

01/04/21 : Le 9 avril prochain, la cité scolaire Alcide Dusolier de Nontron deviendra la 1ère cité scolaire 100% bio de France.

31/03/21 : Régionales- Signe de l'alliance entre GénérationS et EELV, Benoit Hamon sera à Bordeaux le 1er avril en soutien à Nicolas Thierry, tête de liste EELV de « Nos terroirs, notre avenir ». Sa numéro 2 en Gironde est Anne-Laure Bedu candidate GénérationS

24/03/21 : Charente-Maritime : Véronique SCHAAF, sous-préfète de Villeneuve-sur-Lot, est nommée sous-préfète de Saintes. Elle devrait prendre ses fonctions le 19 avril 2021. Elle succède à Adeline BARD, arrivée dans l’arrondissement de Saintes en juillet 2018.

19/03/21 : La Banque alimentaire Béarn-Soule organise, samedi 20 mars 2021, une collecte alimentaire exceptionnelle, mobilisant près de 400 jeunes bénévoles, dans 14 magasins de Pau.

18/03/21 : Charentes : L'Union Générale des Viticulteurs pour l'AOC Cognac (UGVC) vient de se doter d'un nouveau directeur général, Xavier RAFFENNE. Il était précédemment directeur de la Maison des Vins de Gaillac.

16/03/21 : La Rochelle : le festival de fiction télé se déroulera du 14 au 19 septembre, annonce aujourd'hui les organisateurs dans un communiqué. Une journée de plus sera dédiée à la création. Les candidatures pour les œuvres sont ouvertes.

04/03/21 : La Ville de Bayonne a réuni les représentants des professionnels et les partenaires de la fameuse Foire au Jambon pour envisager la suite à donner à cet événement de la semaine pascale. Il prennent date pour cet événement entre les 7 et 10 octobre

02/03/21 : Le 90e Congrès des Départements de France qui devait se tenir à La Rochelle en novembre dernier, puis les 29 et 30 avril prochain, est de nouveau reporté, selon un communiqué du Département de Charente-Maritime du jour.

26/02/21 : Faute de salon de l'agriculture cette année, la confédération paysanne organise du 27 février au 7 mars des fermes ouvertes pour faire découvrir l'agriculture paysanne.Liste des agriculteurs sur www.confederationpaysanne.fr/mobilisations.php?id=11079

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/04/21 | Saintes : La musique baroque se réinvente

    Lire

    A Saintes depuis 2015 l’Abbaye aux Dames propose « Musicaventure », un programme de parcours de visite. Ce parcours ne s’adresse pas qu’aux amateurs de musique baroque mais à tous les publics avec un voyage sonore 3D, des siestes sonores et un manège qui fait appel au toucher, à l’ouïe et à la vue. L’Abbaye souhaite désormais y intégrer une « Aventure urbaine et musicale ». L’idée est, sous la forme de course aux trésors, de mettre en valeur le territoire de Saintes.

  • 15/04/21 | Une meunerie bio et sans gluten à Thuré (86)

    Lire

    A Thuré, dans la Vienne, François Michaud produit des céréales en circuit court tout en pratiquant l’agroforesterie. Pour valoriser les céréales produites sur la ferme en farines ou semoules, il va construire une meunerie. Afin de répondre aux demandes de farines sans gluten, il prévoit également d’acquérir deux moulins et qui lui permettront d’assurer la vente en circuit-court auprès de boulangers et particuliers.

  • 14/04/21 | L’église de Notre-Dame de Soudan va être restaurée

    Lire

    Erigée au XIIe siècle, l’église de Notre-Dame de Soudan dans les Deux-Sèvres souffre de multiples désordres comme des zones d’instabilité structurelles en raison de nombreuses modifications architecturales ou d’une humidité trop importante qui ont détérioré les maçonneries intérieures et extérieures. Afin d’évacuer cette humidité, une tranchée de ventilation va être creusée permettant ainsi la restauration des maçonneries et des peintures murales.

  • 14/04/21 | Un jeu vidéo développé dans les Landes

    Lire

    La société Itchy à Saint-Etienne d’Orthe dans les Landes, s’est spécialisée dans la création de jeux vidéos en 2018 avec son projet « World of furry ». Ce projet permet d’offrir un jeu familial et bienveillant basé sur les animaux imaginaires possédant des caractéristiques humaines. Il sera gratuit à télécharger et la monétisation se fera sous forme d’achats d’objets premium et avec un système d’abonnement.

  • 14/04/21 | 618 000 euros pour les travaux d’urgence sur la ligne Niort-Saintes

    Lire

    Lors de sa dernière séance plénière du 12 avril, la Région vient d'accorder 618 000 euros pour les travaux d’urgence sur la ligne Niort-Saintes. Ce chantier « de maintien de la performance » est indispensables pour pérenniser les circulations des TER et empêcher la dégradation supplémentaire des performances (vitesse, capacité et exploitation). S'en suivront des travaux de régénération étalés jusqu’en 2028. Huit autres lignes sont bénéficierons de ces chantiers d'urgence en 2022.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Arte flamenco: révélation et Révélations jeudi soir au café Cantante

05/07/2019 | La soirée de jeudi au Café cantante du Festival Arte flamenco était à l'image de la philosophie du Festival, entre découverte d'une nouvelle pépite et grand nom du flamenco.

Maria Moreno spectacle ''De concepcion'' sur Arte Flamenco 2019

Si le Festival offre à voir de grandes « stars » du flamenco n'ayant plus rien à prouver de leur maîtrise de l'art telles qu' Eva Yerbabuena, Ines Bacan ou encore Joaquim Grillo, il est aussi l'occasion de découvertes des stars de demain. Et celles-ci n'ont d'ailleurs parfois rien à envier à leurs aînés... C'est le cas de Maria Moreno, qui présentait ce jeudi en première partie de soirée, son premier spectacle solo « De la concepcion ». Le public montois ne s'y est pas trompé, saluant debout l'épatante prestation de la jeune femme. C'est debout également que les festivaliers ont longuement salué et applaudi le retour triomphal du maestro José Valencia à Mont-de-Marsan, pour son récital « Con jerarquia ». Deux bêtes de scène qui malgré la lourde chaleur du café cantante se sont donnés sans retenue au public landais.

Maria Moreno, n'est pas de ces artistes flamencos issus de familles de grandes traditions. Mais, de Cadix (ce qui est déjà une bonne base...), la grande famille artistique du Flamenco l'a largement prise sous son aile. C'est le cas notamment d'Eva Yerbabuena, ou encore Andres Marin, les deux « parrains » de la jeune femme dans la création de son premier spectacle « De la concepcion », avec lequel elle a remporté le prix de la révélation (baile) de la Biennale de Séville 2018. Concernant la soirée de jeudi, la révélation de l'artiste auprès du public montois est à entendre au sens le plus religieux du terme, tant la découverte fut grande et belle. Et pour cause, dans ce spectacle la jeune femme se livre entièrement, ne quittant pas la scène durant l'heure et quart que dure la représentation. Même les rapides changements de costumes se font sous l'oeil des spectateurs. Une présence continue de l'artiste sur scène qui est assez rare en matière de baile pour être signalée.

 

Maria Moreno sur tous les cheminements de l'âme

Maria Moreno spectacle ''De concepcion'' sur Arte Flamenco 2019

Un engagement physique quasi non stop impressionnant au service du baile et du public, qui n'enlève rien à la qualité de la proposition. De la première minute, à la dernière seconde, pas une trace de cette chaleur étouffante, qui envahissait la salle, et sans doute plus encore la scène, sous les projecteurs et dans l'effort de la danse.
« De la concepcion », c'est une heure quinze de plaisir et de sentiments mêlés portée par un flamenco convoquant la tradition, mais toujours sous le regard et la pratique d'une jeune femme de son époque. Une certaine forme de contemporanéité est donc bien présente, ne serait-ce que dans les mises en scène, le choix de certaines musiques (tambour tribal se mêlant à des sonorités électroniques en début de spectacle), mais aussi dans son baile, entre poses ou lenteurs quasi méditatives, ou un retour au sol assez régulier. Pour autant, le format du spectacle reste « classique », proposant, en 5 tableaux, un large panel de palmas (rythmes flamencos) des plus graves aux plus légers. La danseuse passe en effet par tous les cheminement de l'âme entraînant avec elle et sans mal le public. De la gravité jusqu'à une certaine furie, de la séduction légère à la provocation aguicheuse, mais aussi la légèreté, la douceur, voire la candeur et une pointe d'humour sont de la partie.
Outre son baile irréprochable sachant manier les extrêmes autant que la gracieuse nuance, Maria Moreno possède une expression et un sens de la dramaturgie sans pareil. Mais peut-être tient-elle cela de la Yerbabuna dont elle a fait partie de la compagnie, avant de se lancer en solo. Empruntant un chemin de plus en plus lumineux au fil de son spectacle, celui-ci se termine par une démonstration à la fois légère et rayonnante d'un baile alliant bata de cola et châle de couleur pâle qu'elle manie avec dextérité et élégance sous les projecteurs, offrant la vision d'un papillon de lumière. Une Révélation, comme on se les imagine, nimbée de lumière à la fois humble, et fière.

José Valencia: don de soi, Révélation, Duende peut-être... 

José Valencia

Humilité mais aussi fierté typiquement flamenca, c'est également l'image que donnait à voir le cantaor maestro José Valencia, que Mont-de-Marsan et Arte Flamenco connaissent déjà très bien, et accueillent toujours avec enthousiasme. Et pour cause, par sa voix et son coffre puissants, José Valencia dans sa recherche éternelle de fidélité au cante jondo, atteint les âmes, rien de moins. Quant à sa fidélité à la tradition, son dernier spectacle, « Con jerarquia » ne la dément pas. Bien au contraire, les racines gitanes sont là, entre puissance donc, volupté et grande technicité sur les traces de l'histoire de sa propre famille et du peuple gitan. De quoi couper le souffle aux spectateurs pour un artiste impressionnant par sa capacité à toujours prolonger la force et l'intensité de son chant, repousant toujours un peu plus tard, le moment de reprendre sa respriration. Car lorsque José Valencia chante comme il l'a fait hier soir pour le public d'Arte Flamenco, chemise ouverte, et trempé de sueur, s'est véritablement corps et âme qu'il se livre. Un don de soi c'est certain, une Révélation sans doute, l'indicible Duende peut-être... Un connexion en tout cas partagée, entre l'artiste et le public, l'un et l'autre ayant du mal à se quitter même une fois le récital terminé et la lumière de la salle rallumée.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Susana Girón - Oìscar Romero - Alejandro Espadero

Partager sur Facebook
Vu par vous
3080
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !