aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Culture | Au Thot, on peut approcher un animal préhistorique grandeur nature

16/04/2014 | Depuis le début des vacances scolaires, l'Espace Cro Magnon du Thot propose au public une expérience inédite: de rencontrer des animaux préhistoriques.

Au Thot, derrière le fac similé de la nef, les gravures de Lascaux

Depuis le début des vacances scolaires, le site du Thot à Thonac en Dordogne, site associé à Lascaux II, propose au public une nouvelle animation grâce à une innovation informatique de génie: la réalité augmentée. Conjointement élaborée avec des scientifiques, l’animation offre aux visiteurs la possibilité d’interagir avec les animaux préhistoriques : Ours, lion des cavernes, mégacéros, rhinocéros laineux. La Semitour, gestionnaire du site, a investi 400 000 euros dont la moitié a été financée par la Région dans ce dossier et a ainsi créé deux emplois supplémentaires.

Un voyage dans le temps à la rencontre des animaux préhistoriques qui peuplaient le Périgord il y a 17000 ans C'est ce que propose désormais aux visiteurs, l'espace Cro Magnon du Thot, situé sur à Thonac en Périgord noir. Le public peut désormais voir bondir le lion des cavernes par dessus les spectateurs, le rhinocéros laineux marquer son territoire ou encore assister à la tristesse du petit mammouth qui a perdu sa maman dans "le miroir temporel" . Grâce à la réalité augmentée, les images virtuelles semblent bien réelles tant la faune a été reconstituée avec une grande rigueur scientifique. Et le spectateur est mis en condition par des bruitages, la sensation de vent, ou de froid. La réalité augmentée est un système informatique qui incruste de façon réaliste des images de synthèse et permet de reproduire les animaux de l’époque. La superposition d’éléments 3D du monde virtuel sur la perception du monde réel permet aux visiteurs d’évoluer dans un environnement tridimensionnel.

Donner une nouvelle attractivitéSitué entre Montignac et les Eyzies, le site du Thot, complémentaire à Lascaux II, est géré par la Semitour. Avec son parc animalier, ses ateliers d'art pariétal ou de tir, le Thot reçoit 60 000 visiteurs par an, et en grande majorité des familles et des scolaires. Il bénéficie d'un billet jumelé avec Lascaux II, site touristique le plus fréquenté de Dordogne avec 260 000 visiteurs. "Un des objectifs était de donner une nouvelle attractivité au site, dans le contexte de l'ouverture de Lascaux IV, le futur centre international d'art pariétal de Montignac et de l'inscrire dans le XXI e siècle", précise André Barbé, directeur de la Semitour.

Mais il n'était pas question de faire du Dysneyland. La nouveauté du Thot est de proposer au public d'interagir avec les animaux préhistoriques : le lion des cavernes, l'ours, le mammouth, le mégacéros et le rhinocéros laineux, grâce à une innovation informatique. Chaque voyage dans le temps dure une vingtaine de minutes, sous la conduite de Renaud Lippé, docteur en préhistoire et désormais chargé de médiation culturelle. "Nous nous inscrivons dans de l'animation pédagogique dynamique."  Des scientifiques comme l'archéologue Serge Maury et le paléonthologue Stéphane Madeleine ont apporté leur contribution au projet. Ce dossier, qui a nécessité 400 000 euros d'investissements dont la moitié du Conseil régional,  a été confié pour sa réalisation à l'équipe du cinéaste Maurice Bunio, auteur de plusieurs films sur la grotte de Lascaux et passionné de préhistoire depuis son plus jeune âge. 

Mise au jour des gravures de LascauxCe n'est pas la seule nouveauté que le public peut découvrir en visitant le Thot. A l'entrée du site, le visiteur découvre les 5 fac similés de la nef de la célèbre grotte de Lascaux, semblable à celui de Lascaux III, actuellement à Montréal. On voit ainsi les deux bisons adossés, la vache noire, frise des cerfs .... La visite débute dans une luminosité semblable aux lampes à graisse, puis elle est progressivement remplacée par de la lumière noire. Celle ci fait apparaître la peinture fluorescente appliquée dans les traits de gravure. Derrière la célèbre vache noire, surgit ainsi une formidable sarabande de petits chevaux. D'ici les prochains mois, l'accent va être mis sur les animations pédagogiques, à travers le recours à la vidéo. Les visiteurs pourront mieux se rendre compte de la manière dont les hommes vivaient il y a 17 000 ans, les gestes qu'ils pratiquaient. La thématique du rapport de l'homme à l'animal va être développée grâce à l'apport des nouvelles technologies.  

www.semitour.com

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
481
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !