Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

  • 13/08/18 | L’Afrique de retour en Sud-Gironde

    Lire

    Grâce à l’engagement de la mairie de Noaillan la 4ème édition du festival Africa Ciron aura lieu le 25 août à la maison Dubernet. Différentes activités comme de la danse, des contes, un concert, des expositions ou une projection nous permettront d’enrichir notre culture africaine. Safiatou Faure, qui a créé le festival du Sahel de Saint-Médard-en-Jalles sera mise à l’honneur. Entrée gratuite. Programme : https://dubernet.noaillan.fr 

  • 11/08/18 | 10ème Confituriades à Beaupuy (47)

    Lire

    Pour la 10ème édition des Confituriades, la fraise est à l’honneur du championnat du monde de la confiture. Seul salon en France entièrement dédié à la thématique des confitures, il se déroule les 18 et 19 août à Beaupuy, en Grand Marmandais. Une soixantaine d’exposants, plus de 500 confitures à la dégustation et à la vente, des ustensiles de cuisine pour réaliser ses confitures à la maison mais aussi des démonstrations, ateliers culinaires et animations ponctueront ce week-end festif.

  • 10/08/18 | Le Verdon a son relais touristique

    Lire

    L’inauguration du relais touristique au Verdon-sur-Mer a lieu ce 10 août par Sandrine Derville, vice-présidente de la région en charge du tourisme. Ce relais permet à la région Nouvelle-Aquitaine de conforter ce territoire en tant que destination touristique d’excellence qui conjugue richesses touristiques, infrastructures et activités. La région a contribué au financement de la mise en accessibilité handicapés ainsi que les travaux de réhabilitation à proximité de la capitainerie de Port-Médoc pour y installer un relais d’information touristique.

  • 08/08/18 | Alain Rousset réagit à la reprise des Menuiseries Grégoire (24)

    Lire

    Alain Rousset prend acte du choix du Tribunal de commerce de Paris de retenir l'offre de reprise des Menuiseries Grégoire à Saint-Martial d'Artenset par le Fonds Prudentia Capital. Il souhaite qu'un plan social pour l'emploi digne de ce nom accompagne cette restructuration. 157 licenciements sont prévus. Alain Rousset indique que "la Région est au travail pour aider le repreneur dans son projet et demande à l'actuel actionnaire, le Fonds Parquest Capital, de contribuer au financement du PSE.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Avec Quintaou, Anglet peut enfin frapper les trois coups

16/01/2014 | Par la volonté du maire Jean Espilondo et avec le concours de son adjoint Guy Mondorge et le directeur de la culture Jérome Potié, la salle Quintaou sera inaugurée vendredi.

Guy Mondorge, adjoint au maire d'Anglet, et le directeur de la culture Jérome Potié

Quand, le 12 décembre 1992, l'emblématique maire de Pau André Labarrère inaugura son Zénith de 7000 places, des voix s'élevèrent sur la Côte basque, et particulièrement au District Bayonne-Anglet-Biarritz pour que ses trois maires, Henri Grenet, Victor Mendiboure et Didier Borotra s'accordent pour faire de même. Làs, le premier conserverait son théâtre en bordure d'Adour, le second la Gare du Midi et leurs jauges d'un millier de places et Anglet... sa petite salle paroissiale Parthayre, proche de la mairie où, avant de devenir complètement hors norme, étaient projetés quelques films et organisé des Tremplins rocks.

Vingt deux ans plus tard, par la volonté du maire Jean Espilondo et avec le concours de son adjoint Guy Mondorge et le directeur de la culture Jérome Potié, (notre photo) la salle Quintaou et sa jauge de 800 places sera inaugurée vendredi. Au revoir le chapiteau de Baroja qui assurait jusque là les saisons culturelles.
Située au coeur de cette vaste commune de Sept paroisses en face du marché dont elle porte le nom - autant de places de parking gratuit - elle a été conçue par le cabinet grenoblois Isabel Hérault et Yves Arno sélectionné parmi cent seize candidatures et sa construction a débuté il y a 18 mois. Mais surtout, bâtie entre la bibliothèque et la salle d'exposition Beatrix-Enea et à proximité de la Maison pour tous, elle constitue la touche finale de ce pôle culturel dont le maire, avec l'aménagement de la Petite Chambre d'Amour, voulait faire la signature de sa première mandature. "Nous vivons une crise grave, sociale mais aussi morale. La tentation du repli sur soi est forte, justife-t-il. Aussi ces moments de partage sont indispensables. La culture n'est décidément pas un supplément d'âme. Elle est un projet de vie pour lequel les attentes sont très fortes. La culture est une force d'émancipation pour chacun et le ferment de la vie collective."

Une salle intelligente et openAvant son inauguration, les visites publiques ouvertes le week end et les jours du marché ont refusé du monde. Les abonnements pour la saison culturelle qui culminaient à 85 unités ont atteint trois jours avant l'inauguration les 800! 10 000 places ont été vendues  pour les diverses représentations. Ce projet au départ, argument contre productif pour le bilan du maire, semble s'inscrire à son crédit. Comme souvent, les Angloys prennent en main et à coeur les réalisations valorisant leur commune coincée entre Bayonne l'historique et  Biarritz la bling bling de prestige.

Mais quelles sont les vertus de Quintaou, d'un coût de 11 692 734,95 € (HT) dont 53,24 % de subventions (Etat, Région, Conseil général)  46,76% de part de la ville et qui fonctionnera avec 10 agents permanents pour la plupart détachés du service culturel existant?

Dans ce bâtiment mélange de planches de bois brut (Red Cedar) et de vastes baies vitrées, la salle principale modulable de 800 à 400 places a été établie sur 5 000 m2 d'espace public et vert et répond, dans sa structure à la démarche de partage et de rencontres qui a dicté le choix de l'architecte. Une bâtisse de trois niveaux  avec un vaste hall d'accueil et un restaurant ("L'avant-scène") en rez de chaussée. Derrière le hall d'entrée, les premières rangées de fauteuils trois couleurs (du rouge au parme) donnant sur une vaste scène. A l'arrière, un local technique et un tunnel permettant le stationnement de semi-remorques afin d'éviter les nuisances de bruit. A proximité de la salle principale cernée de rideaux acoustiques, une salle de répétition pour les associations, troupes ou artistes en résidence.

Au premier étage, la partie supérieure de la salle principale avec à l'entrée, un  foyer, ce front proéminent qui domine l'entrée de Quintaou, pour les "afters" surprises qui suivront. La véritable surprise de l'édifice se trouve aussi à l'extérieur, un ensemble terrasse/gradins de plein air qui pourra accueillir 137 spectateurs pour des animations estivales ou la Fête de la musique. Spectateurs qui, grâce à un fonctionnement budgétisé et une régie municipale, s'ils ne sont pas abonnés, paieront les spectacles à Quintaou, de 12 à 30 euros, selon la tête d'affiche. C'était aussi le but recherché.

Anglet en a rêvé, elle aura enfin sa salle de spectacles. Déja les troupes théâtrales voisines, mais aussi les prestgieux ballets de Thierry Malandain à  Biarritz ont pris acte de son existence. Le nouveau métronome culturel du BAB se situerait-il désormais au coeur de l'agglomération?

Dernière minutes Aurelie Filipetti, ministre de la Culture et de la Communication, devrait profiter de sa venue au FIPA, qui se tient du 21 au 26 janvier à Biarritz,  pour visiter la nouvelle salle Quintaou d'Anglet

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : Félix Dufour

Partager sur Facebook
Vu par vous
2505
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
gobin | 30/01/2014

Gouffre financier,qui va payer?

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 16 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !