Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/05/18 : Charente-Maritime : le 19e festival des arts de la rue du bassin de Rochefort se tiendra ces vendredi et samedi à La Gripperie Saint-Symporien. Vingt compagnies de théâtre, de danse, de cirque et autres spectacles de rue sont attendus. Gratuit.

22/05/18 : Emmanuel Macron: 90 minutes de discours mais pas d'annonce, sinon celle d'un changement de méthode et cette phrase: "Pour juillet je veux qu’on ait finalisé un plan de lutte contre le trafic de drogue." Mais il n' y aura pas de plan banlieues.

22/05/18 : Le chantier de rénovation de l’A89 entre Libourne (33) et Mussidan (24) va nécessiter la fermeture partielle de l’échangeur de Montpon-Ménestérol (sortie 12), mercredi 23 et jeudi 24 mai, entre 7 h et 19 h. Durant ces deux jours, l’entrée sera fermée.

22/05/18 : Gauvin Sers et Les Tambours du Bronx seront les principales têtes d'affiche de la quinzième édition des Odyssées d'Ambès, festival gratuit qui se déroulera le 25 août prochain à partir de 15h. Entre 5 et 8000 visiteurs y sont attendus.

22/05/18 : La quatrième édition du festival ODP, qui s'est tenue du 18 au 20 mai à Talence, a réuni 17 000 personnes pour l'ensemble de ses concerts au profit des Sapeurs Pompiers de France, contre 19 000 en 2017 et 12 000 en 2016.

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 22/05/18 | Les fonctionnaires défilent en région Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Plusieurs centaines de fonctionnaires, agents de la fonction publique, étudiants et syndicats ont manifesté dans les rues de Bordeaux, La Rochelle, Agen ou Périgueux ce mardi, répondant à une mobilisation nationale d'environ 130 cortèges partout en France. C'est la troisième grande journée de mobilisation des fonctionnaires depuis l'élection d'Emmanuel Macron, en réponse à la réforme des statuts. Le secrétaire d'État à la Fonction Publique, Olivier Dussopt, annonçait ce lundi dans Libération qu'il y aurait des "ajustements" mais pas de "remise en cause" de ces derniers.

  • 22/05/18 | La Nuit des Musées fait le plein

    Lire

    Samedi 19 mai, c'était la Nuit Européenne des Musées, et Bordeaux y a fait participer 13 établissements autour de nombreuses animations centrées sur des pays européens. Ce mardi, les chiffres officiels de fréquentation sont tombés : on y apprend que 32 372 curieux ont participé, soit environ 5% de plus qu'en 2017. Le Musée des Arts Décoratifs a réuni à lui seul 4441 visiteurs, une affluence record sur l'horaire (entre 18h et minuit) comparé aux 2035 visiteurs de l'an dernier.

  • 21/05/18 | BHNS Bordeaux/Saint-Aubin : le Conseil d'État tranche

    Lire

    Le Conseil d'État a tranché et confirmé la décision de suspension de la déclaration d'utilité publique du futur BHNS Bordeaux/Saint-Aubin, en rejet du pourvoi en cassation de la métropole en octobre dernier. Le principal motif de rejet ? "Un vice de forme relatif au contenu de la notice explicative présentant le projet de lors de l’enquête publique", notamment concernant l'absence de justification dans le choix du tracé. Déjà repoussés à cet été, le début des travaux pour le futur BHNS pourraient être repoussés de plusieurs mois.

  • 16/05/18 | Le Sénat veut indemniser les propriétaires du Signal

    Lire

    Ce mercredi, une grande partie des sénateurs se sont prononcés en faveur de la mobilisation du fonds Barnier dans le but d'indemniser les propriétaires de l'immeuble Le Signal, à Soulac, devenu un emblème local des dangers de l'érosion côtière et pour lequel les 78 propriétaires sont toujours face à un blocage, malgré l'évacuation de l'immeuble en 2014 par arrêté municipal. La proposition de loi n'est cependant qu'une première étape puisque le texte doit aussi être adopté devant l'Assemblée Nationale, or le gouvernement s'y est montré plutôt défavorable.

  • 16/05/18 | La biodiversité en 24h Chrono au Teich

    Lire

    Les amoureux de la nature sont convoqués les 25 et 26 mai prochain au Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne du Teich pour les 24h de la biodiversité. Gratuit et ouvert à tous, cet évènement propose de nombreuses occasion de découvrir les enjeux autour de la préservation des espèces locales. Ciné-débat, spectacles vivants, expositions ou (plus original) inventaire d'espèces et sorties de terrain auront pour principales stars chauves-souris, oiseaux, reptiles ou escargots pour des temps forts organisés en partenariat avec des professionnels et des associations du territoire. N'oubliez pas les chaussures de randonnée !

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Batekmila : des basques ouverts sur le monde.

17/07/2007 |

Affiche Exposition Batekmila

Association très engagée dans la défense de la langue basque, l'Institut Culturel Basque présente sa nouvelle exposition itinérante au Carré de Bayonne, tout l'été. « Batekmila - Les mondes basques » se veut une réflexion sur l'identité basque, aujourd'hui, avec un kaléidoscope de regards croisés d'artistes contemporains. Petite visite avec comme sujet d'interrogation : comment être basque en 2007 ?

Le musée Bonnat de Bayonne propose une exposition sur l'identité basque dans son espace contemporain. Situé entre Nive et Adour, à quelques mètres de la place de la mairie où bientôtdes dizaines de milliers de festayres enfileront leurs foulards et leur cintas (ceintures) pour des fêtes de Bayonne traditionnellement colorées, pittoresques et arrosées, l'ambition de cet expo est de dépoussiérer les clichés et de promouvoir la face ultra contemporaine de la culture basque.

Comme l'explique Julie Bercetche, la guide et responsable presse « marre de l'image folkloriste ». « On ne veut donner aucune leçon, explique t'elle en basque passionnée -en appuyant les « r » et sans s'arrêter- Juste en finir avec les clichés et se demander comment être basque en 2007 en réfléchissant sur les migrations et la mondialisation ».

Cette exposition itinérante et gratuite reste à Bayonne jusqu'en septembre avant de prendre la route de Saint Sebastien, Bilbao voire Strasbourg ou Lille. Elle s'inscrit dans le vaste projet de la fédération d'association qu'est l'Institut Culturel Basque basé à Ustaritz. « Batekmila » ne veut pas dire les mondes basques comme le sous-titre de l'exposition mais littéralement « un fait mille ». L'Institut qui aide de nombreux projets et monte ses propres actions veut à la fois « valoriser ses particularités linguistique et culturelle » et les rendre accessible au plus grand nombre.Visuel de Batekmila

Pour cela, l'Institut propose trois modules et une médiathèque selon une scénographie aussi soignée que colorée entièrement accès sur le multimédia.

 

Le premier se veut un « sas immersif » avec capteur sensoriel. En clair, différentes animations sont projetées selon l'endroit où on marche sur la moquette. Cet espace se veut une mise en ambiance avant l'entrée dans le « kaléidoscope ».

Le deuxième module est consacré à la grande diversité des pratiques artistiques. Des extraits de poème sont audibles avec des casques. La beauté de la langue berce et la « barrière » est facilement vaincue par les traductions en gros caractères sur les murs. Un peu plus loin, un magnifique petit film sur la danse au pays basque combine un montage audacieux et une musique très moderne qui ne fait pas injure à la tradition et ravira ceux qui connaissent, ou non, les danses basques. Bémol : le montage sur le théâtre ; qui illustre toutes ses formes : de la pastorale aux dernières adaptations des pièces de Kortès ; gagnerait éventuellement à être traduit en français... Pour le reste, agréable surprise : tout est quasiment quadrilingue : français, espagnol, anglais et basque. Clou du module, une « douche sonore » (un haut parleur au plafond) permet de choisir un morceau dans une "playlist" éclectique.

Danse Basque

Le dernier module est composé de cinq bornes audiovisuelles autour d'un tapis circulaire aux couleurs chaudes (comme toute l'expo) où est inscrit « Le monde est un grand homme, l'homme un petit monde ». La première borne donne la parole à des personnalités très variées dont le troisième ligne du Biarritz Olympique Serge Betsen. D'origine camerounaise, il révèle le versant émotif du petit monde de l'ovalie en se remémorant les chants basques qu'il écoutait dans sa chambre après les entraînements. Puis il livre son jugement sur ces basques « fiers mais introvertis ». Ceux qui le sont beaucoup moins ce sont les artistes sur la borne suivante. Un étudiant en art du BAB a livré un petit film d'animation désopilant et poétique. On peut voir sur l'écran tactile, un petit poussin et un gros coq à la queue tricolore pour une métaphore qui ne cherche même pas à être voilée. Le gros coq veut imposer son « cocorico » au petit poussin qui crie « kukuxumuxu » (Prononcer « koukouchoumouchou », nom d'une marque de vêtements qui fait fureur ). Le petit poussin finit par gagner à l'usure. Justement la responsable de l'expo sait qu'elle marche sur des œufs et ne répond pas aux questions concernant la « question basque ». Elle affirme même qu'on peut être basque sans parler la langue. Tout juste parlera t'elle tout naturellement comme beaucoup ici du « Pays Basque Sud » et « Nord » pour qualifier les cotés espagnol et français.

Autre saisissante vidéo bien que beaucoup trop longue, celle d'un joyeux drille qui se filme en parcourant le pays basque avec un vélo dont la selle est ornée d'une boule à facette. Ce jeune homme habillé comme un rappeur américain propose des séquences à l'humour décalé dont le théâtre est toujours au pays basque. Ainsi Aqui vous conseille ce concert de hard rock devant des chèvres, ou cette descente peu recommandée mais spectaculaire sur les lacets de bitume pentus des montagnes basques...en Skate ! Ou encore ce « Jean-Yves Lafesse » local qui fait son show en apostrophant les clients interloqués d'un supermarché d'Hasparren.

Enfin une carte du monde représentant « l'archipel des communautés basques » permet d'apprendre ou réapprendre que la plus importante communauté de cette diaspora est en Argentine mais qu'il y a aussi cinq communautés basques au Canada et trois en Australie.

Le visiteur de cette exposition accessible et intimiste peut parfois avoir l'impression que certaines productions sont sponsorisées par l'office du tourisme mais le message est louable. Il montre de nombreux basques qui se veulent fiers et forts de leurs racines : « les pieds ici mais les bras ouverts sur le monde ». Une finlandaise qui l'a fait nous encourage à « traverser le seul pont, celui de la langue ».

Paul Larrouturou 

Informations complémentaires :

Carré / Bonnat

9 rue Frédéric Bastiat

Bayonne

Du 23 juin au 9 septembre.

Ouvert tous les jours de 15H à 19H.

Entrée et animations gratuites.

Programme et nombreux bonus dont une carte postale intéractive sur le site : batekmila

Partager sur Facebook
Vu par vous
484
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !