Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

20/02/18 : Pont d'Aquitaine fermé et la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4 (Bordeaux – Labarde), les nuits du mercredi 21 février à 21h00 au jeudi 22 à 6h00 et du 22 à 21h00 au 23 février 6h00

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

  • 22/02/18 | La Gironde déclenche le niveau 2 du plan Grand Froid

    Lire

    Compte tenu de la vague de froid attendue cette semaine sur la Gironde, le préfet Didier Lallement a décidé, dans le cadre du niveau 2 du plan Grand froid, de renforcer la capacité d’accueil en hébergement d’urgence. 66 places supplémentaires sont ainsi ouvertes dont 34 pour les familles et 32 pour les personnes isolées. Au total, ce sont 1 576 places qui sont mobilisées pour l’accueil des sans-abri en Gironde dont 365 places au titre du dispositif hivernal.

  • 21/02/18 | Du mouvement au sein de la Gauche régionale

    Lire

    Des élus du conseil régional ayant quitté le groupe (et le parti) socialiste en début d'année (dont son ex-président Stéphane Delpeyrat-Vincent) un nouveau groupe annonce sa création au sein de l'assemblée régionale : le « Groupe Génération.s », issu du mouvement de Benoît Hamon. Créer par Naïma Charaï, Stéphane Delpeyrat-Vincent, Mathieu Bergé et William Jacquillard, il ambitionne "d'alimenter la Gauche d’idées nouvelles en adéquation avec les valeurs que nous avons toujours portées, notamment au sein de l’assemblée régionale, dans la perspective de la voir gagner les prochaines élections régionales de 2021"

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Bayonne et Pampelune veulent fortifier leurs liens

09/08/2014 | Les deux villes jumelles qui ont la Fête et la tauromachie en commun ont décidé d'élargir leurs relations à travers leur patrimoine. C'est l'Opération Fortius

Fortius Bayonne Pampelune

Villes jumelées depuis 1960 la San Firmin et des Fêtes de Bayonne scellaient leur union. Deux journées à matches aller et retour où les élus partageaient leurs points communs, le Rouge et le blanc des Festayres, les agapes et la corrida de la tarde qui réunit l'aficion deux villes à l'heure du paséo. La nouvelle municipalité bayonnaise, son adjoint à la culture, Yves Ugalde et Sophie Castel, adjointe au patrimoine, ont décidé avec l'onction du maire Jean-René Etchegaray de développer le projet Fortius, un projet international pour la valorisation du patrimoine fortifié de Bayonne et de Pampelune.

Ces deux cités fortifiées ont eu cet héritage patrimonial qui a déterminé leur évolution urbaine jusqu'au début du XXe siècle. Place forte romaine au IXe siècle le système de Bayonne s'est constament étoffé jusqu'à l'époque moderne (XVIe-XVIIIe siècle) tandis que celui de Pampelune, bâti entre les XVIIe et XVIIIe siècle est l'un des mieux préservés d'Europe. L'antériorié historique pour l'une, l'exemplarité et l'expertise en conservation patrimoniale pour l'autre permettaient aux deux villes de trouver une complémentarité. Elle se traduit en 2010  par une candidature commune à projets européen, le Programme opérationnel de coopération territoraile Espagne-France-Andorre (Poctefa) pour la restauration et la remise en valeur des remparts des deux villes. Il est retenu sous le nom de Fortius en 2012. " "La logique et l'élan du coeur nous ont amenés à nous allier à notre ville jumelle pour valoriser les remparts", rappelait l'adjoint à la culture en présence du Pamplonais Firmin Alonso Ibarra, (à gauche sur la photo en compagnie d'Yves Ugalde et Sophie Castel) son alter ego à la mairie de Pampelune.

Car, après avoir vécu de ce que vivent les mega fêtes estivales des villes jumelles, il connait cette année un élan nouveau à travers "L'Eté aux remparts" qui se sert de ce cadre pour aporter une touche culturelle et festive à ce patrimoine historique. Expositions ("Remp'arts", concerts, débats, visites guidées des "Vendredis aux remparts" avec Bayonne tourisme suivi de concerts). Les fameuses casemates qui nichent au coeur des remparts ouvriront aussi leurs portes. Les artisans de la gastronomie locale seront associés à cet été aux remparts et après que les Bayonnais aient été reçus à Pampelune, ce sont les Navarrais qui feront découvrir leurs multiples spécialités. "Le patrimoine fortifié était avant tout un lieu de défense; il est devenu un point d'union entre nos deux villes", se réjouissait Firmin Alonso Ibarra.

Une brochure des programmes en commun

La preuve? Dans sa brochure de l'Eté aux remparts, Bayonne a inséré l'existence de la programmation patrimoniale et culturelle de "Ciudadelarte", organisée par la ville de Pampelune, proposant concerts, spectacles de danse, séances de cinéma en plein air, opéra nocturne, expositions et visites guidées au coeur de la citadelle de la Navarre.  Un bistro-bar Fortius aura pour cadre la salle des armes de la citadelle jusqu'au 30 août, les samedi 16 et 23 août  une promenade nocturne sera effectuée dans la citadelle à la lueur des bougies les 16 et 23 août. Comme des spectacles d'art vivant seront donnés  au bastion guadalupe habituellement fermé au public. Enfin le 31 août, "Flamenco on fire" réunira à 21h30 les concerts en plein air de Kiko Veneno, Tomasita et Solea Morente et los Evangelitas. Un spectale payant pour la clôture de Fortius à Pamplona. Enfin, point d'orgue de ces échanges, un congrès international sur le patrimoine fortifié  se tiendra du 15 au 17 octobre à la Casa-palacio del Condestable du 15 au 17 octobre. Conférences, tables rondes et ateliers permettront d'analyser,de décortiquer les enjeux et l'importance du patrimoine fortifié comme enjeu du développement des villes.

Pour ce qui concerne la version bayonnaise de Fortius, pendant le week-end du 15 août, le 17, le public est invité gracieusement à visionner l'opéra en quatre actes de Giuseppe Verdi, "Aïda" mis en scène par Olivier Py en 2013 à l'Opéra Bastille qui sera projeté à la Poterne à 21h15. A propos d'animations nocturnes les Bayonnais Yves Ugalde et Sophie Castel, n'ont pas caché que les promenades nocturnes à la lueur des bougies dans la forterese navarraise les inspiraient bien. Ce qui ne manqua pas de susciter la réflexion d'un élu présent à cette conférence de presse. " Nos remparts sont très beaux, mais ils sont quand même défigurés par ces grilles metalliques de protection fixées pour éviter les accidents pendant les Fêtes entre autre. N'y aurait-il pas moyen de les retirer?" interrogeait Serge Arcouet. L'adjoint à la culture bayonnais ne s'est pas réfugié dans les douves pour détourner la question et a promis de tenter résoudre cette équation difficile: faire rimer beauté et sécurité..... Peut-être que la quatrième édition du Festival black and basque concocté par Jules-Edouard Edouard Moustique les 12, 13 et 14 septembre en clôture de cet "Eté aux remparts" apportera les premiers éléments de réponse. Au pays de Groland, tout est possible....

  

 

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : Photo F. D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
1107
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !