Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/06/18 | Bilan des intempéries en Dordogne

    Lire

    477 interventions ont été réalisées dans le cadre des orages des 10 et 11 juin dernier en Dordogne. Les entreprises touchées par les intempéries ont la possibilité de faire appel à une indemnisation au titre de l’activité partielle. La chambre d’agriculture a demandé à ce que soit mis en œuvre un dégrèvement au titre de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour les exploitations touchées. 10 communes ont déposé en préfecture une reconnaissance de Catastrophe Naturelle.

  • 15/06/18 | Le dossier Ford s'invite au Conseil de Métropole

    Lire

    Dans une motion votée ce 15 juin, le Conseil de Bordeaux Métropole "déplore, avec la plus grande force, la décision du groupe Ford de lancer une procédure d’information-consultation préalable à un plan de sauvegarde de l’emploi à Ford Aquitaine Industries." Une décision "incompréhensible" et "prématurée" au regard de la mission confiée par Ford au cabinet Géris, "voilà à peine 2 mois, de rechercher des repreneurs potentiels" et des "discussions en cours entre le groupe Ford et un industriel qui a visité le site le 30 mai". Les élus appellent "l'Etat à maintenir la plus grande vigilance pour que Ford assume ses responsabilités".

  • 15/06/18 | Landes : Suivi des intempéries

    Lire

    Suites aux intempéries dans les Landes, une réunion se tient ce vendredi 15 juin après-midi, sur à l'étude de la réparation des dommages au titre des catastrophes naturelles, en présence du Préfet, des collectivités sinistrées et du Président du département. Ce dernier a par ailleurs indiqué ce jour que le Département, solidaire des agriculteurs et collectivités sinistrés, crée un fonds de solidarité territoriale qui sera mobilisé en particulier sur les voiries communales et intercommunales, en complément de l'Etat. Des crédits supplémentaires seront aussi inscrits pour la réparation des dégâts sur la voirie départementale.

  • 15/06/18 | Pyrénées-Atlantiques: suivi des intempéries

    Lire

    Le 1er comité de suivi après les intempéries dans les Pyrénées-Atlantiques s'est tenu ce vendredi. La préfecture dénombre cinquante communes ayant déposé des dossiers de demandes d'indemnisations au titre des catastrophes naturelles. Les 1ères commissions chargées d'examiner ces requêtes se réuniront le 19 juin. Parmi les dégâts, l'effondrement de la D918 rejoignant Gourette, sur 50 m de long et jusqu'à 8 mètres sous la route, sur lequel outre les déplacements quotidiens, devait passer le Tour de France le 27 juillet pour l'arrivée à Laruns. Un chiffrage des travaux est attendu avant toute décision de modification de l'étape.

  • 15/06/18 | Lancement du 1er concours « Campus numérique 47 »

    Lire

    Le Campus Numérique 47 organise la première édition du « Concours Campus Numérique 47 », du vendredi 22 juin au dimanche 24 juin à Agen, sur son site du 156 avenue Jean Jaurès. C’est un concours de création de Start Up numériques qui doit permettre d’installer en Lot-et-Garonne les pépites de demain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | "Be Quiet", un quatuor girondin qui « rock » et séduit Paris

16/11/2010 |

Be quiet

Ils seront à l'affiche des prochaines Nuits de Fourvière à Lyon en juillet prochain. Une grande victoire pour Ben, Quentin, Louis et Clément, quatre Girondins âgés de 15 à 19 ans, qui forment le groupe de rock "Be Quiet". Depuis plus d'un an, ils enchainent concerts dans les bars et participations à des tremplins, ces compétitions visant à découvrir de jeunes artistes prometteurs. Dernière performance en date, ils ont remporté, début novembre, le tremplin des Maisons de Régions à Paris au Sentier des Halles, une salle de concert située dans le 2e arrondissement de Paris. Une victoire qui leur donne des ailes.

Ils seront à l'affiche des prochaines Nuits de Fourvière à Lyon en juillet prochain. Une grande victoire pour Ben, Quentin, Louis et Clément, quatre Girondins âgés de 15 à 19 ans, qui forment le groupe de rock Be Quiet. Depuis plus d'un an, ils enchainent concerts dans les bars et participations à des tremplins, ces compétitions visant à découvrir de jeunes artistes prometteurs. Dernière performance en date, ils ont remporté, début novembre, le tremplin des Maisons de Régions à Paris au Sentier des Halles, une salle de concert située dans le 2e arrondissement de Paris. Une victoire qui leur donne des ailes.
S'il se dit ravi de cette récompense, Ben, le chanteur du groupe, retient surtout la bonne prestation technique du groupe. « Nous avons su nous adapter à la salle, une cave voûtée rappelant un peu certaine petite salle bordelaise. Nous nous sommes bridés pour ne pas casser les oreilles du public tout en présentant une set list [programmation] variée, saluée par le jury », explique-t-il. Les "Be Quiet" étaient en compétition avec six autres groupes de jeunes artistes débutants, c'est-à-dire n'ayant pas encore de contrat avec une maison de disque, chacun représentant une maison régionale. Les groupes disposaient d'une vingtaine de minutes pour convaincre le jury composé de professionnels originaires eux-aussi des différentes régions, dont Denis Barthe, le batteur du groupe Noir Désir, François Garrain, le président du festival Musicalarue de Luxey dans les Landes, ou encore Jean-Paul Burle, le directeur du Pin-Galant à Mérignac pour la région Aquitaine. « Les Be Quiet, choisis par la maison d'Aquitaine pour représenter la région et issus de la pépinière mérignacaise du Krakatoa, se sont démarqués par leur maturité malgré leur jeune âge, ils étaient les benjamins du concours », raconte Thibaut Grenier, de la Maison d'Aquitaine.
Les quatre acolytes, originaires du Médoc et de Bordeaux, se sont rencontrés grâce à leurs études dans la capitaine aquitaine. Clément, 19 ans et doyen de l'équipe, est en première année de licence. Ben, 18 ans, est en terminale ; quant à Louis et Quentin, ils sont en seconde. Le groupe se forme en 2008 autour de Ben et Félix, un copain qui a depuis quitté l'aventure. Les "Be Quiet" jouent dans les bars et les salles de concert. Puis ils remportent deux tremplins locaux. Ensuite, ils se produisent dans deux salles parisiennes, au Gibus et à La Cigale, lors d'autres tremplins. En parallèle, le groupe, qui répète deux fois par semaine, évolue et accueille de nouveaux membres. L'arrivée de Clément, il y un peu plus de deux mois, fixe définitivement sa composition. « J'ai bien senti l'évolution depuis an, raconte Ben. Avant, nous devions nous battre pour trouver des lieux et des dates de concert. Aujourd'hui, on nous appelle pour venir jouer, c'est super ! »

Première partie de Luke le 2 décembre prochain

les groupes BE QUIET et PMS Better en compagnie de Denis Barthe et François GarrainLes Be Quiet séduisent avec un rock rythmé et des chansons en anglais, inspiré notamment « des Arctic Monkeys, des Strokes, de Phoenix, Bloc Party ou encore Foals que j'écoute beaucoup en ce moment », détaille Ben. Il explique que Louis se charge le plus souvent des paroles, que lui compose la mélodie chantée puis que Clément et Quentin s'occupent, eux, de leur partie instrumentale, respectivement basse et batterie. « Les compositions et arrangements de chacun doivent plaire à tout le monde pour être validés. Ensuite, pour ce qui est des thèmes abordés et styles de musiques, les deux varient énormément en fonction de l'humeur du moment, de ce que nous écoutons », raconte Ben.
Un cocktail gagnant puisque le groupe sera en première partie de Luke le 2 décembre prochain à la Rock School Barbey de Bordeaux, avant d'autres concerts à L'Hérétic ou au Fiacre. Grâce à leurs victoires lors des tremplins, les quatre jeunes vont aussi enregistrer deux EP de cinq titres chacun à partir de décembre, l'un au studio Hesat du Bouscat, l'autre à L'Estran de Saint-Médard-en-Jalles. Une perspective très motivante mais aussi stressante car « il faut faire un bon choix de titres pour produire deux EP de même et bonne qualité », confie Ben qui doit, comme les autres membres du groupe, mener de front ses études. Considérant qu'il est encore trop tôt pour envisager de faire un album, Ben et ses compagnons souhaitent, pour le moment, « jouer le plus possible, au moins deux fois par mois, pas qu'à Bordeaux mais partout en France et surtout à l'étranger ». Leur rêve : se produire outre-Manche, en Angleterre, la patrie du rock, et, qui sait, y devenir des stars.

Photos : Maison d'Aquitaine

Estelle Maussion

Les Be Quiet : www.myspace.com/wearethebequiet

Partager sur Facebook
Vu par vous
1671
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !