Devenez actionnaire d'aqui.fr

21/01/22 : Hermione Académie, la mission formation de l’Association Hermione – La Fayette réunit désormais plusieurs formations: le cycle « Savoir-être, savoir-faire, savoir agir », les séminaires « Esprit d’équipage » et le programme « Engagement citoyen ».+ d'info

21/01/22 : Du 27 janvier au 31 mars, un centre de dépistage du Covid-19 va être installé au pied du Château Diable à Cenon. De 13h à 16h, sur rdv la population pourra réaliser des tests antigéniques. Les rdv doivent être pris sur Doctolib.

20/01/22 : En Dordogne, la disparition de Gaspard Ulliel, hier à l'âge de 37 ans, laisse le souvenir d'un jeune homme charmant et sympathique. L'acteur avait tourné "Jacquou le Croquant" en Dordogne. L'avant-première avait eu lieu à Montignac en janvier 2007.

19/01/22 : Bayonne lance la seconde édition de son budget participatif doté de 300 000 euros. Dès 9 ans, les habitants proposent des projets liés au vivre ensemble et au développement durable. Ils sont sélectionnés et soumis au vote. Puis la Ville réalise!+ d'info

17/01/22 : Le 22 mars, c'est à Cognac en Charente que se tiendra la première cérémonie des nouveaux étoilés du Guide Michelin en région. L'occasion, selon le guide rouge, de mettre en lumière “une ville et un territoire qui témoignent de l’excellence française”.

12/01/22 : Ce 12 janvier, le centre de vaccination de Pau ouvre 2 lignes de vaccination pour les enfants de 5 à 11 ans. Soit une capacité de 60 rendez-vous pédiatriques journaliers. La présence d'un des 2 parents est obligatoire pour répondre au questionnaire médica+ d'info

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge crues depuis hier. Les tronçons du Gave d'Oloron, Gave de Pau Béarnais ou encore du Saison risquent de vivre ce lundi des crues comparables voire supérieures à celles, record, de décembre 2021.

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge pluies et inondations depuis hier. Entre dimanche et lundi, on attend des cumuls de 50 à 80 mm en plaine, 100 à 130 mm sur les premiers contreforts, vallées et piémont, 150 à 250 mm en montagne.

07/01/22 : Football: le Bergerac Périgord Football club, dernier club aquitain en lice, devra se délocaliser pour recevoir l’AS Saint-Étienne en 8es de finale de la Coupe de France. Le match aura lieu au stade Francis-Rongiéras de Périgueux, le 30 janvier.

06/01/22 : START-UP : Les acteurs technologiques et innovants de Nouvelle-Aquitaine ont levé plus de 280 millions d'euros en 2021. Un record historique confirmé au 4ème trimestre avec 11 opérations et un peu plus de 28M€ levés.

06/01/22 : Le musée des Beaux-Arts de Libourne annonce une bonne nouvelle en ce début d'année : l'exposition "Toulouse-Lautrec, la naissance d’un artiste" qui aurait du s'achever au 9 janvier, joue les prolongation jusqu’au 16 janvier 2022 ! A voir!+ d'info

06/01/22 : Pyrénées-Atlantiques - Céline Dumerc, manager générale et ancienne capitaine de l’équipe de France féminine de basket vient d'être nommée Chevalier de l'ordre national de la Légion d'honneur au titre de la promotion civile du 1er janvier 2022.

02/01/22 : Coupe de France : Bergerac est en huitièmes de finales de Coupe de France de football. Les Bergeracois ont remporté leur match face à Créteil aux tirs au but (5 à 4). Au tour précédent, ils avaient battu Metz pensionnaire de ligue 1 aux tirs au but.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/01/22 | SNCF Réseau annonce un trafic régional "très perturbé" lundi

    Lire

    Du 23 janvier 19h au 25 janvier 8h, de fortes perturbations sont à prévoir sur le réseau ferroviaire suite à un mouvement social des aiguilleurs de la SNCF en Nouvelle-Aquitaine. Le trafic sera très perturbé lundi au sud de Poitiers. Quelques circulations seront assurées sur la LGV entre Paris et Bordeaux durant la journée de lundi mais aucune au sud de Bordeaux. Le trafic régional sera quant à lui très faible.

  • 21/01/22 | Unités de méthanisation et de méthanation de Lescar: le chantier démarre

    Lire

    Sur le site Cap Ecologia à Lescar, près de Pau, l'ambitieux projet de transformation de l'usine de dépollution des eaux usées en unité de production de ressources énergétiques décarbonées démarre aujourd'hui avec la pose des premières pierres des usines de méthanisation et de méthanation du projet pensé par Suez. Les boues permettront de produire du biométhane, du biochar, du compostage mais aussi indirectement du méthane de synthèse... Objectif a terme de cet équipement: réduire les émissions de CO² de l'agglomération de 550 t/an.

  • 21/01/22 | À Brive, il va y avoir du sport !

    Lire

    Afin de s’immiscer dans l’aventure des Jeux Olympiques de Paris qui se dérouleront en 2024, la ville de Brive et son Agglo ont obtenu les labels « Terre de Jeux 2024 » et « Centre de Préparation aux Jeux ». C’est l’occasion pour la ville corrézienne d’accueillir des délégations et clubs français et étrangers, en plus d’organiser des manifestations sportives importantes comme le meeting national d’Athlétisme qui se déroulera le 12 juin prochain. Plus d’infos sur http://www.brive.fr/

  • 21/01/22 | En Dordogne, les dépenses sociales grimpent

    Lire

    Le débat des orientations budgétaires du Département de la Dordogne a mis en lumière la forte hausse des dépenses sociales. Elles sont en augmentation de 4,5 % par an, soit 11 M€. Ce sont le RSA et le secteur de l'aide sociale à l'enfance qui enregistrent les plus fortes augmentations. L'Etat ne compense pas intégralement. En 2021, les dépenses sociales en Dordogne ont représenté 258 M€. Elles devraient atteindre 273 M€ cette année, soit une progression de 6 %.

  • 20/01/22 | H5N1 : face à sa diffusion, la stratégie de lutte s'intensifie encore

    Lire

    Le ministère de l'agriculture vient d'annoncer « le dépeuplement préventif de toutes les volailles et palmipèdes d’une zone géographique caractérisée par de nombreux foyers est désormais nécessaire au-delà des mesures actuelles visant l’élimination des foyers et le dépeuplement préventif autour des foyers ». 226 communes (39 dans le Gers, 161 dans les Landes et 26 dans les Pyrénées-Atlantiques), sont concernées, soit environ 1,5 million d’animaux, en plus des 1,5 million déjà dépeuplés. Consultée sur ces mesures, c'est « un nouveau traumatisme pour la filière avicole », assure la profession.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Béarn : une plongée dans l'histoire du palais antique de Lalonquette

20/08/2021 | En ces temps estivaux, ne manquez pas l'offre culturelle proposée autour de la Villa gallo-romaine de Lalonquette et du musée archéologique de Claracq. Un voyage en Antiquité passionnant!

La villa gallo-romaine de Lalonquette reconstituée en image de synthèse

Plus beau, plus grand, plus moderne, plus complet, plus pédagogique... Le Musée gallo-romain de Claracq (64), le seul et unique du genre dans le département des Pyrénées-Atlantiques, a ré-ouvert ses portes en début d'été après un an et 1,5M€ de travaux. Labellisé Musée de France en 2017, il éclaire les us et coutumes des gallo-romains du Ier jusqu'au début du Vème siècle, à travers l'histoire du site antique voisin : la Villa gallo-romaine de Lalonquette. Un site exemplaire dans l'histoire rurale d'Aquitaine qui se visite librement. Deux lieux à ne pas manquer de voir en empruntant à pied le sentier d'interprétation balisé de 2 km qui les relie.

Voilà près de 2000 ans que le palais antique situé sur la commune de Lalonquette attendait qu'on le (re) découvre, enfoui sous quelques décimètres de terres... Pourtant avant que sa découverte ne soit réellement considérée par la communauté scientifique, la partie s'est jouée en plusieurs manches. A une première découverte en 1843 par le séminariste Duffau, le site n'est partiellement dégagé que 50 ans plus tard, juste avant d'être à nouveau recouvert par un terrain agricole et retomber dans l'oubli.

C'est en 1959, suite à un profond labour, que des pavements de mosaïques refond surface. Démarre alors un long programme de fouilles mené par Jean Lauffrey, architecte des bâtiments de France, et dont les interprétations auront fourni la plupart des connaissances actuelles sur la villa.

L'entrée du Musée gallo-romain de ClaracqLa façade du Musée gallo-romain de Claracq, dont les espaces et la circulation intérieure sont organisés à l'image de la villa gallo-romaine de Lalonquette, autour d'une cour intérieure
 

Mais les vestiges sont de nouveau délaissés à l'air libre (et à la détérioration...) jusqu'à la reprise des recherches au milieu des années 90, à l'initiative du Service régional d'Archéologie et l'Université de Pau et des Pays de l'Adour. Dés lors, le site ne sera plus oublié et différentes campagnes de fouilles archéologiques permettant une réévaluation et des enrichissements des interprétations de Jean Lauffrey sont menées. Des recherches et interprétations qui nourrissent avec force d'objets, décors, maquettes, reconstitutions ou documents d'archive, le parcours du musée de Claracq inauguré quant à lui, dans sa première version, en 2012.

La conservation de l’intégralité des collections

Avec les travaux achevés cet été, grâce aux financements conjoints de la Communauté de communes, de l'Europe, de l'État, de la Région Nouvelle-Aquitaine et du Département des Pyrénées-Atlantiques, le Musée a pu doubler sa capacité d’accueil et se doter de nouveaux équipements : un pôle pédagogique, un module d’initiation à la fouille archéologique ou encore de réserves archéologiques (visibles derrière une vitre par les visiteurs). Un ensemble permettant ainsi la conservation de l’intégralité des collections et le rapatriement de pièces remarquables telles un certain nombre de pavements en mosaïque jusque-là conservés au Musée d'Aquitaine à Bordeaux.

Vestiges de probables offrandes religieuses retrouvées sur le site de la villa gallo-romaine de LalonquetteVestiges de probables offrandes religieuses retrouvées sur le site de la Villa gallo-romaine de Lalonquette
 

Développement et embellissement permanent
Histoire de la Villa, évolution architecturale, techniques de construction, décoration, vie quotidienne, religion, mais aussi activités productives et agricoles exercées sur le site, sont autant de thèmes présentés au fil du parcours. Une fenêtre de cinq siècles ouverte dans le temps et dans l'espace, sur les quelque 9000 m² de développements consécutifs de la Villa. Car plus qu'une résidence de luxe, la villa gallo-romaine comprend dès son fondement autour de l'an 15 des bâtiments d'exploitation.

Un ensemble qui ne cessera de se transformer, de se développer et de s'embellir, au fil de l'enrichissement des propriétaires. Il faut dire que ceux-ci sont de véritables aristocrates sur leurs terres et occupent sans doute aussi des postes d'importance au sein de l'administration gallo-romaine urbaine locale. La villa pour sa partie habitation est ainsi davantage un lieu de villégiature qu'un domicile permanent.

Maquettes mettant en valeur les évolutions de la villa gallo romaine de Lalonquette du Ier au début du Vème siècle de notre èreMaquettes mettant en valeur les évolutions de la Villa du Ier siècle au début du Vème siècle de notre ère
 

De vastes mosaïques aux figures géométriques et colorées
Des bijoux aux éléments de décors parvenus jusqu'à nous, l'exposition témoigne du caractère luxueux du palais. Il se mesure tant à la taille de plus en plus extravagante de ses thermes privées (jusqu'à 500 m² dans la version la plus fastueuse de la villa), qu'à son confort (chauffage par le sol, fenêtres vitrées,...), ou encore à sa vaisselle, soit en céramique signée soit en verre. Une oppulence visible aussi dans les matériaux et techniques mises en œuvre en matière de construction et de décoration.

En ce qui concerne l'état le plus tardif de la villa, le musée donne notamment à voir, une série de vastes mosaïques aux figures géométriques et colorées. Ornements phare de la demeure, ces pavements sont réalisées par des artisans de l'Aquitaine d'alors. Mais les propriétaires de l'époque ont également eu recours à des matériaux tout droit venus d'Italie ou d'Espagne, à l'image du rouge cinabre, pour teinter les enduits de la villa. Quelques fragments de murs et colonnes viennent en effet témoigner d'une prédominance du rouge dans une décoration visiblement très colorée, où le blanc, le bleu, le jaune ou encore le rose étaient aussi présents.

Une des mosaïques de pavement trouvée sur le site antique de Lalonquette et au premier plan fûts de colonne en marbre des pyrnéesUne des impressionnantes mosaïques du palais antique, et au premier plan, des fûts de colonnes en marbre des Pyrénées


A voir aussi dans les vitrines du musée, cette applique décorative en forme de tête de panthère retrouvée dans un très bel état de conservation, ou encore, autre signe extérieur de richesse, le marbre des Pyrénées voisines utilisé pour réaliser des placages muraux, des éléments de moulure, ou bien encore comme matière première de fûts de colonnes ou de dalles dans les thermes.

Viticulture, élevage et activités secondaires
Bien que sur la partie agricole du domaine antique, les connaissances sont moindres que sur la partie habitation, le Musée y consacre tout de même plusieurs vitrines, tant sur les évolutions de l'exploitation que sur les productions mises en œuvre. Si viticulture et élevage semblent au fil des siècles avoir été les deux activités prépondérantes, des vestiges témoignent aussi de la pratique d'un certain nombre d'activités secondaires sur le site, à l'image du tissage d'une partie de la laine produite par la villa, de la pêche dans le Gabas tout proche, ou, autre exemple, d'une activité sidérurgique.

Si les raisons de l'abandon de ce splendide palais de campagne ne sont pas précisément connues, il est certain qu'au fil des ces cinq siècles d'existence et d'occupation, le site, comme les 335 autres établissements gallo-romains répertoriés sur l'Aquitaine méridionale, a grandement participé à la romanisation du territoire. Telle était bien d'ailleurs sa vocation première.

Site de la villa gallo-romaine de LalonquetteLe site de la Villa gallo-romaine de Lalonquette, au terme de trois années de travaux de conservation, est en accès libre aux visiteurs tout au long de l'année


Une fois découverts les secrets de la Villa gallo-romaine au sein du musée, qui se termine par une immersion en image de synthèse au sein du vaste palais (à ne pas manquer), nous ne pouvons que vous conseiller de prendre le sentier d'interprétation qui au bout de 2 kilomètres de marche (45 min environ) dans la campagne et le patrimoine béarnais, vous mènera directement sur le site de la Villa antique de Lalonquette.
Si les vestiges sont désormais à nouveau recouverts dans un souci de conservation, le visiteur pourra découvrir sur place le relevé exact des contours de la villa à la fin du IV ème siècle. En libre accès, et grâce à de nombreux panneaux d'interprétation, le promeneur peut déambuler dans les divers espaces qui composait le palais campagnard situé sous ses pieds.


L'info en plus : Lors de la visite du musée, de la promenade sur le sentier d'interprétation ainsi que sur le site de la Villa gallo-romaine des audio-guides réalisés par le Musée sont accessibles gratuitement avec votre téléphone portable via l'application Izi.travel

Musée gallo-romain de Claracq : Plein tarif: 3 €, Demi-tarif (-18 ans, demandeurs d'emplois, etc) : 2€, Tarif de groupe (+10 personnes): 2€ par personne
Sentier pédagogique de Claracq au site antique : gratuit
Visite du site antique : gratuit

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
11048
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !