Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/02/19 : « Ça suffit » : La Fédération du PS de Gironde appelle à rejoindre le rassemblement contre l’antisémitisme du mardi 19 février à 19 heures, Place de la République à Bordeaux. Ce rassemblement est devenu au fil des heures un "Front républicain"

19/02/19 : Concert du pianiste Fazil Say à l'Auditorium de l'Opéra de Bordeaux les 21 et 22 février. Au programme : le Concerto n° 21 de Mozart mais aussi sous la direction musicale de Paul Daniel, l'ONBA jouera la nouvelle symphonie du pianiste baptisée "Hope"

18/02/19 : Dans la nuit de samedi et dimanche 500 hectares sont partis en fumées au dessus des vallées de Saint-Jean-Pied-de-Port et de Saint-Etienne de Baigorry, premiers résultats récurrents des écobuages traditionnels. Ils ont été interdits jusqu'à ce jour.

18/02/19 : La ville de Poitiers appelle à un rassemblement contre l'antisémitisme et le racisme le mardi 19 février à 19h place Leclerc.

18/02/19 : Charente-Maritime : Saint-Jean-d'Angély organise son grand débat national le vendredi 1er mars à 18h, salle Aliénor-d’Aquitaine. Cette réunion d’initiative locale aura pour thème « Vers une nouvelle ruralité », en présence du député J-P Ardouin.

18/02/19 : Charente : Frédérique Bredin, Présidente du CNC, se rendra au Pôle Image Magelis à Angoulême demain, pour aborder notamment les questions du crédit d’impôt international qui favorise les tournages de films étrangers en France.

16/02/19 : Quelques 2 à 3.000 personnes à Saint Vincent de Cosse en bord de Dordogne ce samedi en présence de nombreux maires et du président du département pour soutenir le contournement de Beynac dont les travaux sont suspendus après l'arrêt du Conseil d'Etat

16/02/19 : Charente : le rectorat a annoncé hier douze fermetures d'écoles et vingt trois fermetures de classes, particulièrement en milieu rural, pour la rentrée 2019. A Voulgezac/Plassac-Rouffiac, c'est carrément le groupe scolaire qui disparaît.

15/02/19 : La Rochelle : Réunion publique dans le cadre du grand débat national « Transition écologique, un devoir laïc, démocratique et citoyen » Salle de l’Oratoire, ce dimanche à 14h.

15/02/19 : Charente-Maritime : la mairie de Clavette, près de La Rochelle, organise un Grand Débat national sur le thème de la fiscalité, mardi 26 février à 19h à la salle des fêtes.

15/02/19 : La Rochelle : suite à un nouvel appel à manifestation sur les réseaux sociaux, non déclaré en préfecture, cette dernière a renforcé son dispositif de sécurité et réitéré son arrêté interdisant la vente et la détention de produits chimiques.

15/02/19 : Suite à une AG extraordinaire qui s’est tenue ce jour, le Frac Aquitaine change de nom. En référence à la dimension territoriale de ses missions et au nouveau bâtiment qu'il intégrera d'ici juin, il se nomme désormais Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA.

Juppé : une démission lourde de sens

Il a tourné la page entre émotion et lassitude...Emotion lorsque la voix s'est brisée à l'évocation du couple qu'il formait avec la ville, lassitude lorsqu'il a esquissé les raisons de fond qui l'ont décidé à ne pas briguer un mandat supplémentaire, le « mandat de trop » que l'on n'allait pas tarder à lui jeter à la figure. Oui, ce qui nous a semblé le plus révélateur du choix d'Alain Juppé de renoncer à se représenter et à accepter, en 24 heures, la proposition qu'on lui a faite, c'est ce sentiment que le combat n'en valait plus forcément la peine, en tout cas pas sur la place publique, dans un contexte où, il l'a souligné, l'esprit public « est devenu délétère ». Et de pointer la haine, la violence, les mensonges qui envahissent les réseaux sociaux et ces affirmations péremptoires sur le mode « élus tous pourris et élites stigmatisées »... D'aucuns railleront ces propos et, déjà, sans sourciller égrènent les moments les plus rudes d'un parcours politique, longtemps dévoué à Jacques Chirac. C'est tout juste s'il ne faudrait pas s'excuser, aujourd'hui, d'accorder un peu d'attention aux propos d'un homme de droite qui n'a jamais placé ses désaccords au-dessus des valeurs de la République. Un républicain qui a claqué la porte d'un parti qui n'a plus rien à voir, sous Wauquiez, avec ce qui fut naguère l'UMP, l'Union pour un mouvement populaire. Désormais tenu à un vrai devoir de réserve, dans quelques semaines, au sein du Conseil constitutionnel, il exprimera des points de vue dont on peut penser qu'ils ne seront pas inutiles à un président qui va devoir, justement, ouvrir le chantier des réformes institutionnelles.


- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/02/19 | Les femmes à l'honneur au festival Des Elles à La Rochelle

    Lire

    Le festival Des Elles à La Rochelle propose plusieurs dizaines de rendez-vous pour valoriser les talents, les actions et les parcours de femmes aux univers et origines divers, à travers des ateliers, des débats, des projections, des spectacles et expositions en mars. Un Salon des livres d’auteures francophones se déroulera samedi 2 mars de 14h à 18h et dimanche 3 mars de 10h à 18h, Salle de l’Oratoire à La Rochelle, inauguré par la championne de planche à voile Charline Picon, marraine de l’opération.

  • 19/02/19 | Ouverture d'un point numérique à Rochefort

    Lire

    En local, les préfectures et les sous-préfectures sont le visage de l’État. En 2017, pour plus d’efficacité et de simplicité, la dématérialisation de la délivrance des titres a été engagée. Après l’ouverture des points numériques en préfecture mais aussi dans les sous-préfectures de Jonzac, Saint-Jean-d’Angély et de Saintes, un nouvel espace ouvre ses portes à la sous-préfecture de Rochefort du lundi au vendredi. Un agent est présent pour aider dans l’utilisation de ce point numérique.

  • 19/02/19 | 10e Concours français de la harpe à Limoges

    Lire

    La ville de Limoges et le conservatoire organisent les 22, 23 et 24 février prochains le 10e Concours français de la harpe. Pour l'occasion, plus d'une centaine de harpistes français et internationaux seront réunis à l'auditorium du conservatoire pour décrocher les Prix 2019. Les épreuves sont ouvertes au public. Le vendredi 22 février, à 20h, un concert exceptionnel à la mairie de Limoges accueillera Shamim Minoo, 1er Prix 2018 et Isabelle Moretti, concertiste internationale. Réservation obligatoire : crr_reservations@ville-limoges.fr

  • 19/02/19 | Vacances scolaires : une Caravane des Sports dans la Vienne

    Lire

    La Caravane des Sports parcourra les routes de la Vienne durant les vacances scolaires pour les jeunes de 8 à 16 ans. Au programme : escrime, boxe, basket, badminton et même secourisme. La Caravane sera le mardi 19 à Monts-sur-Guesnes, le mercredi 20 à Tercé, le jeudi 21 à Valdivienne et le vendredi 22 à Naintré. Activités gratuites, inscriptions sur place le jour même, de 10h à 11h et de 13h30 à 14h30.

  • 19/02/19 | Salon de l'Agriculture : la Corrèze à l'honneur

    Lire

    L'agriculture corrézienne sera mise à l'honneur lors du Salon de l'Agriculture de Paris (23 février - 03 mars)."S'installer en Corrèze" le 24 février, est une journée dédiée aux porteurs de projets agricoles. Ce moment d'échange symbolise l'engagement de la Chambre d'Agriculture de Corrèze en faveur des nouvelles générations d'agriculteurs. L'autre temps fort proposé par les Corréziens sera le lancement de nouveaux points de retrait "Drive Fermier" le 1er mars.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Biarritz-Anglet : le marathon culturel d'Aurélie Filippetti

25/01/2014 | Récit du marathon de la ministre de la Culture et de la Communication qui, de Biarritz jusqu'à Anglet, ne s'est jamais départie d'un petit rayon de soleil : son sourire

Discours d'Aurélie Filipetti lors du FIPA 2014

La ministre de la Culture et de la Communication a participé à un débat passionnant de trois heures sur les nouvelles donnes de la création sur internet et son financement dans le cadre du FIPA de Biarritz, puis elle est allée visiter la salle de spectacle Quintaou à Anglet.

La salle des ambassadeurs du Casino de Biarritz affichait complet ce matin pour un des moments forts des débats de ce 27e Festival Internationnal des Programmes Audiovisuels qui accueillait un invité: le multimédia et une radioscopie du phénomène:" la création sur internet: quels financements?" Il est vrai que le président du Fipa Didier Decoin et le délégué général Sauvagnargues n'avaient pas lésiné sur la qualité des intervenants pour alimenter cette rencontre sous l'égide de la Société civile des auteurs, (SCAM) menée de main de maître et avec humour par le médiateur Hervé Rony, en présence d'Aurélie Filipetti, la ministre de la Culture et de la Communication venue pour l'occasion. Qu'on en juge: Audrey Azoulay, directrice générale de la CNC, Anne Durugty, directrice générale d'Arte, Bruno Patino, délégué général aux antennes, aux programmes et au développement numérique à France Télévision, Catherine Cuenca et Samuel Bollendorff, auteurs, Alexandre Brachet, producteur et Olivier Schrameck, le président de l'incontournable Conseil supérieur de l'audiovisuel, plus connu des téléspectateurs sous l'abréviation CSA. C'est à lui que revint la tache d'ouvrir les discussions.

Dans un (long) propos liminaire, il introduisit avant tout un élément "La régulation qui est " un des axes cardinaux que le Conseil de l'audiovisuel est chargé d'assurer. Le CSA illustre parfaitement le caractère complémentaire et même indissociable des deux dimensions de la régulation: sa vocation sociale et culturelle, puisqu'il s'agit de promouvoir la qualité et la diversité des programmes et des oeuvres, de veiller à l'illustration de la langue française et de contribuer au rayonnement international de notre culture; mais également sa vocation économique puisqu'elle vise au développement d'un tissu créatif indépendant, divers et dynamique, à l'émergence d'une concurrence saine et équilibrée et à la circulation des oeuvres, condition essentielle d'une exploitation efficace. Au confluent de ces deux ambitions poursuit-il, qui se rejoignent dans une finalité unique, l'interêt du public.... En ce domaine notre action est guidée par quelques principes; la combinaison des obligations d'investissement et de diffusion, l'attention portée à la production indépendante et inédite d'oeuvres patrimoniales et l'encouragement à l'exploitation effective des oeuvres." Nous reviendrons sur les débats et réflexions (trois heures) avant que la ministre ne prenne la parole. 33 minutes qui ont, apparemment eu l'heur de satisfaire les pros.

"Vous avez évoqué un certain nombre de questions qui agitent l'audiovisuel et les pouvoirs publics. Avec les mutations technologiques nous avons de nouveaux défis. Nous devons trouver des réponses ensemble. Les résultats de différents rapports nous permettent d'agir. Les dispositifs sont probants, on doit les moderniser face aux évolutions du numérique mais ils sont pertinents. Le cinéma et l'audiovisuel c'est 0,8% du Produit intérieur brut chaque année. La logique culturelle, c'est la diversité de la création. Elle doit être le phare qui nous guide dans chaque ajustement et chaque réforme." 

L'annonce d'une revalorisationAprès avoir évoqué les atouts de la production française, dont les documentaires, les socles solides et consistants sur lesquels elle repose, la charte de développement de France télévision, les accords professionnels présentés l'an dernier et la formation autour de l'écriture audiovisuelle, la ministre a déclaré: "On doit aller beaucoup plus loin. C'est la clé du succès et du rayonnement encore plus important de notre audiovisuel et dans l'amélioration de la rénumération de leurs auteurs. C'est pourquoi je peux déjà vous annoncer que le CNC va revaloriser donc de 50% le montant forfaitaire de l'aide au concept du fonds d'innovation. Afin que les jeunes auteurs ou confirmés puissent développer sereinement de nouveaux concepts en amont. Autour de cette mesure, je souhaite que l'on puisse examiner de très près et dans un horizon immédiat, la proposition qui amènerait les producteurs à consacrer un proportion minimale de leur fonds de soutien au travail d'écriture. Ce pour renforcer ensemble la filière audiovisuelle. Avant toute mesure professionnelle, il faut choisir la voie de la négociation et donc je demande aux auteurs et aux producteurs, avec l'appui du CNC, de se saisir de ces sujets. Si la voie conventionelle échouait, à ce moment-là je demanderais au CNC de modifier les règles en la matière. Mais je pense que l'on peut aboutir avant la fin du mois de mars. Ca nous donne deux mois de discussion. Ces engagements doivent s'accompagner d'un engagement des chaînes de télévision......."

C'était l'annonce de la matinée de la ministre au FIPA avant lancer des pistes dans la nébuleuse internet, ses audiences à maîtriser, ses diffuseurs of shore, etc...

Aurélie Filippetti à Anglet

 

"Une magnifique salle Quintaou"Après un déjeuner pris à Biarritz, la ministre se rendait à quelques kilomètres, à la salle de spectacle Quintaou à Anglet, fraichement construite. Tellement fraîchement que c'est sous la pluie qu'elle a été accueillie par le maire Jean Espilondo, son adjoint Guy Mondorge et le directeur de la culture Jérome Potié. Une visite de la salle de 800 places, de la salle de résidence pour les artistes et une brève apparition sur la terrasse, théâtre de la Nature au dessus du marché. Après avoir remercié ses hôtes, la phrase qu'elle a laissée sur le Livre d'or de la Ville résume tout le bien qu'elle en a pensé. " Bravo pour cette magnifique salle Quintaou à l'architecture à la fois innovante et chaleureuse qui saura marquer l'attachement des artistes à tous les publics. Merci à vous pour votre accueil. Amitiés à Anglet."

Auélie Filippettidavant le

C'est ainsi que se terminait le marathon de la ministre de la Culture et de la Communication qui, de Biarritz jusqu'à Anglet, ne s'est jamais départie d' un petit rayon de soleil: son sourire.

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
1350
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !