18/10/17 : La CGT appelle à nouveau à manifester en Dordogne contre les ordonnances Macron sur le droit du travail. Les rassemblements auront lieu ce jeudi 19, à 17 h à Périgueux (palais de justice), Bergerac (palais de justice) et Sarlat (place de la Grande-Rigaudi

18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Culture | Biarritz-Anglet : le marathon culturel d'Aurélie Filippetti

25/01/2014 | Récit du marathon de la ministre de la Culture et de la Communication qui, de Biarritz jusqu'à Anglet, ne s'est jamais départie d'un petit rayon de soleil : son sourire

Discours d'Aurélie Filipetti lors du FIPA 2014

La ministre de la Culture et de la Communication a participé à un débat passionnant de trois heures sur les nouvelles donnes de la création sur internet et son financement dans le cadre du FIPA de Biarritz, puis elle est allée visiter la salle de spectacle Quintaou à Anglet.

La salle des ambassadeurs du Casino de Biarritz affichait complet ce matin pour un des moments forts des débats de ce 27e Festival Internationnal des Programmes Audiovisuels qui accueillait un invité: le multimédia et une radioscopie du phénomène:" la création sur internet: quels financements?" Il est vrai que le président du Fipa Didier Decoin et le délégué général Sauvagnargues n'avaient pas lésiné sur la qualité des intervenants pour alimenter cette rencontre sous l'égide de la Société civile des auteurs, (SCAM) menée de main de maître et avec humour par le médiateur Hervé Rony, en présence d'Aurélie Filipetti, la ministre de la Culture et de la Communication venue pour l'occasion. Qu'on en juge: Audrey Azoulay, directrice générale de la CNC, Anne Durugty, directrice générale d'Arte, Bruno Patino, délégué général aux antennes, aux programmes et au développement numérique à France Télévision, Catherine Cuenca et Samuel Bollendorff, auteurs, Alexandre Brachet, producteur et Olivier Schrameck, le président de l'incontournable Conseil supérieur de l'audiovisuel, plus connu des téléspectateurs sous l'abréviation CSA. C'est à lui que revint la tache d'ouvrir les discussions.

Dans un (long) propos liminaire, il introduisit avant tout un élément "La régulation qui est " un des axes cardinaux que le Conseil de l'audiovisuel est chargé d'assurer. Le CSA illustre parfaitement le caractère complémentaire et même indissociable des deux dimensions de la régulation: sa vocation sociale et culturelle, puisqu'il s'agit de promouvoir la qualité et la diversité des programmes et des oeuvres, de veiller à l'illustration de la langue française et de contribuer au rayonnement international de notre culture; mais également sa vocation économique puisqu'elle vise au développement d'un tissu créatif indépendant, divers et dynamique, à l'émergence d'une concurrence saine et équilibrée et à la circulation des oeuvres, condition essentielle d'une exploitation efficace. Au confluent de ces deux ambitions poursuit-il, qui se rejoignent dans une finalité unique, l'interêt du public.... En ce domaine notre action est guidée par quelques principes; la combinaison des obligations d'investissement et de diffusion, l'attention portée à la production indépendante et inédite d'oeuvres patrimoniales et l'encouragement à l'exploitation effective des oeuvres." Nous reviendrons sur les débats et réflexions (trois heures) avant que la ministre ne prenne la parole. 33 minutes qui ont, apparemment eu l'heur de satisfaire les pros.

"Vous avez évoqué un certain nombre de questions qui agitent l'audiovisuel et les pouvoirs publics. Avec les mutations technologiques nous avons de nouveaux défis. Nous devons trouver des réponses ensemble. Les résultats de différents rapports nous permettent d'agir. Les dispositifs sont probants, on doit les moderniser face aux évolutions du numérique mais ils sont pertinents. Le cinéma et l'audiovisuel c'est 0,8% du Produit intérieur brut chaque année. La logique culturelle, c'est la diversité de la création. Elle doit être le phare qui nous guide dans chaque ajustement et chaque réforme." 

L'annonce d'une revalorisationAprès avoir évoqué les atouts de la production française, dont les documentaires, les socles solides et consistants sur lesquels elle repose, la charte de développement de France télévision, les accords professionnels présentés l'an dernier et la formation autour de l'écriture audiovisuelle, la ministre a déclaré: "On doit aller beaucoup plus loin. C'est la clé du succès et du rayonnement encore plus important de notre audiovisuel et dans l'amélioration de la rénumération de leurs auteurs. C'est pourquoi je peux déjà vous annoncer que le CNC va revaloriser donc de 50% le montant forfaitaire de l'aide au concept du fonds d'innovation. Afin que les jeunes auteurs ou confirmés puissent développer sereinement de nouveaux concepts en amont. Autour de cette mesure, je souhaite que l'on puisse examiner de très près et dans un horizon immédiat, la proposition qui amènerait les producteurs à consacrer un proportion minimale de leur fonds de soutien au travail d'écriture. Ce pour renforcer ensemble la filière audiovisuelle. Avant toute mesure professionnelle, il faut choisir la voie de la négociation et donc je demande aux auteurs et aux producteurs, avec l'appui du CNC, de se saisir de ces sujets. Si la voie conventionelle échouait, à ce moment-là je demanderais au CNC de modifier les règles en la matière. Mais je pense que l'on peut aboutir avant la fin du mois de mars. Ca nous donne deux mois de discussion. Ces engagements doivent s'accompagner d'un engagement des chaînes de télévision......."

C'était l'annonce de la matinée de la ministre au FIPA avant lancer des pistes dans la nébuleuse internet, ses audiences à maîtriser, ses diffuseurs of shore, etc...

Aurélie Filippetti à Anglet

 

"Une magnifique salle Quintaou"Après un déjeuner pris à Biarritz, la ministre se rendait à quelques kilomètres, à la salle de spectacle Quintaou à Anglet, fraichement construite. Tellement fraîchement que c'est sous la pluie qu'elle a été accueillie par le maire Jean Espilondo, son adjoint Guy Mondorge et le directeur de la culture Jérome Potié. Une visite de la salle de 800 places, de la salle de résidence pour les artistes et une brève apparition sur la terrasse, théâtre de la Nature au dessus du marché. Après avoir remercié ses hôtes, la phrase qu'elle a laissée sur le Livre d'or de la Ville résume tout le bien qu'elle en a pensé. " Bravo pour cette magnifique salle Quintaou à l'architecture à la fois innovante et chaleureuse qui saura marquer l'attachement des artistes à tous les publics. Merci à vous pour votre accueil. Amitiés à Anglet."

Auélie Filippettidavant le

C'est ainsi que se terminait le marathon de la ministre de la Culture et de la Communication qui, de Biarritz jusqu'à Anglet, ne s'est jamais départie d' un petit rayon de soleil: son sourire.

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
997
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !