aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

24/04/17 : A La Rochelle, Macron arrive en tête avec 29,09%, devant Mélenchon (24,33%), Fillon (18,80%) et Le Pen (12%). Sur 50 905 inscrits, 73,86% se sont exprimés

24/04/17 : Résultats définitifs Villenave d'Ornon : EM 28,10%; JLM 26,63%; MLP 15,53; FF 12,04%; BH 8,30%; NDA 4,34%

24/04/17 : Résultats complets à Lormont : JLM 29,58%; EM 22,90%; MLP 19,36%; BH 10,14%; FF 9,46%; NDA 3,27%; PP 1,93%; FA 1,34%; JL 1,32%; NA 0,55%; JC 0,15%

24/04/17 : Résultats définitifs Mérignac : EM 31,03%; JLM 23,39%; FF 15,31%; MLP 12,89%; BH 9,21%; NDA 3,94%; JL 1,46%; PP 1,33%; FA 0,94%; NA 0,45%; JC 0,17%

24/04/17 : Résultats définitifs Saint-Médard-en-Jalles :EM 30,81%; JLM 20,28%; FF 16,35%; MLP 15,34%; BH 7,91%, NDA 4,73%

24/04/17 : A Bayonne, Emmanuel Macron, 25,69%, Jean-Luc Melenchon, 23,11%, François Fillon, 18,03%, Marine Le Pen, 13,50%; Benoît Hamon, 9,42%; Jean Lassale, 3,83%; Nicolas Dupont-Aignan, 3,29%; Philippe Poutou, 1;62%; François Asselineau, 0,94%

24/04/17 : Résultats complets Libourne : EM 24,69%; JLM 20,50%; MLP 20,27%; FF 17,98%; BH 7,88%; NDA 3,97%; JL 1,76%

24/04/17 : A Anglet, dont le maire Claude Olive était soutien de François Fillon, Emmanuel Macron est arrivé en tête 28,50% des voix devant François Fillon, 25% et Jean-Luc Mélenchon avec 18,55%. Marie Le Pen est quatrième avec 18,55%.

24/04/17 : Résultats définitifs Cenon : JLM 31,58%; EM 24,65%; MLP 16,13%; BH 10,28%; FF 8,93%

24/04/17 : Résultats définitifs Pessac : EM : 31.19 % ; JLM : 24.59 % ; FF : 14.81 % ; MLP : 11.45 % ; BH : 9.74 %

24/04/17 : Résultats définitifs Talence : EM : 31.43 % ; JLM : 26.29 % ; FF : 15.00 % ; MLP : 8.70 % ; BH : 11.43 %

24/04/17 : Résultats définitifs Pau : Votants 76,05%. Macron 29,95%, Mélenchon 21,95% , Fillon 17,96%, Le Pen 12,01 % , Hamon 8,98%, Lassalle 3,57%, Dupont-Aignan 3,01%, Poutou 1,13%, Asselineau 0,83%, Arthaud 0,44%, Cheminade 0,17%.

24/04/17 : Résultats définitifs Floirac : JLM 30,41%; EM 23,64%; MLP 17,22; BH 10,73%; FF 9,34%

24/04/17 : Résultats définitives Carbon-Blanc : EM 26,77%; JLM 23,60%; MLP 18,75%; FF 11,85%; BH 9,36%; NDA 4,74%; PP 1,89%; JL 1,71%; FA 0,71%; NA 0,41%; JC 0,21%

24/04/17 : Résultats complets à Bègles : JLM 33,63%; EM 26,02%; MLP 12,58%; BH 10,85%; FF8,90%; NDA 2,96%; JL 1,76%; PP 1,63%; FA 0,91%; NA 0,54%; JC 0,22%

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 24/04/17 | 'Isabelle Vetois: En Marche en Charente-Maritime

    Lire

    Face aux résultats obtenus par Emmanuel Macron, Isabelle Vétois s'est dit "absolument enthousiaste". "Les Français veulent moderniser la France, on va vers de l'espoir [...] C'est le seul qui peut rassembler une majorité plurielle". Elle a conscience qu'il faudra encore convaincre la vingtaine de pourcentage ayant voté Le Pen dans le département (en particulier dans les petites communes rurales) et préfère retenir le recul du FN dans les quartiers populaires de La Rochelle.

  • 24/04/17 | P-Atlantiques : un front républicain se dessine face au FN

    Lire

    A gauche comme à droite, les voix se succèdent pour faire barrage au second tour au Front National dans les Pyrénées-Atlantiques. Qu'il s'agisse de la sénatrice Frédérique Espagnac, porte-parole de Benoit Hamon, comme des députés PS Martine Lignières-Cassou et David Habib. Une même position est adoptée par Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF. Même si celui-ci entend combattre les mesures d'Emmanuel Macron qui porteraient atteinte aux travailleurs. Nicolas Patriarche, secrétaire départemental LR, soutiendra pour sa part Macron, en souhaitant que ce dernier... s'en souvienne.

  • 24/04/17 | Réaction d'Olivier Falorni, député de la circonscription La Rochelle-Ré

    Lire

    Le député de la 1re circonscription de Charente-Maritime s'est montré satisfait des résultats : "Si je devais résumer cette élection en un mot, je dirais : neuf. La vie politique ne sera plus la même.La gauche et la droite ont implosé. Les Français ont montré une volonté de tout mettre en l'air,de bazarder les anciennes pratiques. Macron comme Le Pen sont trangressifs en ce sens qu'ils refusent d'être de droite ou de gauche[...] Les Français ne veulent plus d'une politique de clivages périmés"

  • 23/04/17 | Pyrénées-Atlantiques : le Modem évoque une "belle espérance"

    Lire

    Comme l'a fait François Bayrou, qui estime que la clé du second tour réside dans le rassemblement, le président Modem du Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques, Jean-Jacques Lasserre, qualifie de "belle espérance" le résultat obtenu par Emmanuel Macron sur le plan national. Il salue également un projet qui associe "la recherche d'une économie compétitive et un équilibre social sans lequel rien ne peut se construire".

  • 23/04/17 | François Bayrou : "Le premier défi sera de rassembler"

    Lire

    "Après tant et tant d'inquiétudes, les Français ont choisi de faire mentir les prophètes de malheur et de choisir l'espoir" estime François Bayrou. "Le premier défi sera de rassembler sans perdre son cap, avec un renouvellement des visages mais également des pratiques". Sans prendre le risque de crier victoire trop tôt, François Bayrou ajoute qu'aux élections législatives, il "sera proposé aux Français d'élire une majorité nouvelle. Le temps de cette fracture entre des supposées droite et gauche elles mêmes éclatées en leur sein n'est plus le temps que nous vivons".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Culture | Les 30 ans du Festival des programmes audiovisuels de Biarritz

25/01/2017 | Trois cents professionnels de la télé, comédiens, réalisateurs, journalistes audiovisuels participent à ce festival qui se poursuit jusqu'à samedi

Le jury du 30 e FIPA de Biarritz

Hier le nouveau présentateur de "C'est dans l'air" Bruce Toussaint est venue une nouvelle fois humer celui de la Côte basque. Les festivals biarrots, comme le Latino, aiment bien ce géant placide pour en tirer le rideau en la Gare du Midi. Il l'a ouvert cette fois pour célébrer la trentième édition de ce FIPA si cher au président Didier Decoin et à son ombre, le délégué général François Sauvagnargues. On en relèvera déjà deux rendez-vous jeudi pour le public avec le comédien quadra Guillaume Gallienne révélé par le film "Les garçons, Guillaume à Table" et Leila Slimani, prix Goncourt.

Le festival international des programmes audiovisuels de Biarritz qui a été ouvert hier soir par Bruce Toussaint à la Gare du Midi de Biarritz est devenu à la fois la rampe d'essai incontournable des nouvelles productions télévisuelles mais aussi un véritable laboratoire international du numérique. Alors que ce dernier en était à ses balbutiements, Didier Decoin, l'écrivain du Goncourt et président du FIPA et son ombre efficace François Sauvagnargues, dans le rôle de délégué général, ont su anticiper et ouvrir ces journées aux jeunes qui peuvent ainsi exprimer leur inventivité. Comme en témoigne d'ailleurs ce prix Mitrani – du nom du créateur du festival aujourd'hui décédé — mais aussi, depuis cinq ans, le Smart Fipa, cette compétition parallèle que portent Christopher Canalis et Florence Girotte. Appelé aussi transmédia, il est une passerelle entre  la télévision classique et la création digitale. Audacieux, les organisateurs ont d'ailleurs choisi d'ouvrir cette trentième édition avec "Tantale", le premier film interactif présenté au Fipa. Passer de la narration à l'expérience c'est ce que proposait le film de Gilles Porte. Il y a cinq ans il s'intitulait "2027" eet inaugurait les sessions de coaching du Smart Fipa il a éclos en un film d'une brûlante actualité: la désignation de la ville des jeux olympiques et à laquelle se rend le président de la République et où sont exposés les jeux de pouvoir, machiavélisme et corruption. Si ce n'est que le président...est aussi le spectateur.

Le comédien Guillaume Gallienne à la rencontre du public

Cette année, trois cents professionnels de l’audiovisuel de l'audiovisuel sont présents à Biarritz, participants ou témoins  de cette compétition présidée par des jurys très internationaux. Quatorze Fipa d'or seront remis samedi soir lors d'une cérémonie animée par Maïtena Biraben, de la création à la fiction en passant par les séries, la musique et le Prix Jeunes Européens qui correspond aussi au trentième anniversaire d'Erasmus car depuis seize ans, le Fipa invite des lycéens francophones de treize pays européens.

Jeudi,  d'ailleurs un EuroFipa d'honneur sera remis à la Tchèque Hanka Kastelikova, responsable du développement et de la production des films documentaires pour HBO Europe. Réalisatrice à ses débuts il y a vingt-cinq ans, cette perfectionniste est devenue productrice puis chargée de programmes.

Ce jeudi sera d'ailleurs une journée amplement chargée car le festival organisera  à 17 heures salle des ambassadeurs du casino municipal une rencontre du public avec le comédien Guillaume Gallienne, révélé par le film "Guillaume et les garçons à table", auparavant pièce de théâtre.  Après des débuts au théâtre en 1994,  il devient le 515e sociétaire de la comédie française. Le Fipa présente sa dernière réalisation pour Arte, adaptée de la pièce "Oblonov" d'Yvan Gontcharov.

Auparavant l'académicien du Goncourt Didier Decoin accueillera, comme il le fait régulièrement avec un infini plaisir l'écrivaine Leïla Slimani, la lauréate du Goncourt 2016. C'est elle qui, parmi 115 postulants dont 11 femmes ont remporté le précieux prix pour son œuvre "Chanson douce". Cette Franco Marocaine de 35 ans prépare un essai sur la misère sexuelle des femmes marocaines condamnées à n'être que vierges ou épouse insoumise. Un thème que n'hésite pas à affronter cette femme courageuse et libre.

Outre ces rencontres, de nombreux débats et avant-premières sont également organisés  au sein d'un copieux et abondant programme que l'on peut consulter sur le site du Fipa: www.fipa.tv/

 

François Sauvagnargues et Didier Decoin

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
4422
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !