Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/01/19 : Rochefort (17) : la tête d'affiche de la programmation du festival Stéréoparc vient de tomber. Il s'agit du groupe Offenbach, qui jouera le 20 juillet.

17/01/19 : Vendredi 18 janvier, EDF/Dalkia signera un partenariat avec la Ville de Poitiers pour Traversées, l'évènement artistique et culturel du Palais. La signature se fera à 10h en présence du maire de Poitiers et des représentants régionaux d'EDF/Dalkia.

17/01/19 : La Rochelle Université ouvre ses portes samedi 2 février, de 9h30 à 17h. L’accueil de la journée se déroulera au Technoforum (23 avenue Albert Einstein, La Rochelle). avec des stands d’informations de l’Université et de ses partenaires (CROUS, CDIJ, Yélo,

16/01/19 : La Rochelle : la Nuit de la lecture se tient samedi 19 janvier de 14 h à 7 h dimanche à la Médiathèque de Laleu/La Pallice, à la Médiathèque Michel-Crépeau et au Muséum d’Histoire naturelle. Des lectures et des animations variées sont organisées.

16/01/19 : Le lanceur de poids bordelais Jean-Luc Mastromauro a battu le record de France des moins de 50 ans. Il a réalisé 17m19 à Fronton le 13 janvier, améliorant ainsi son propre record de France, établi une semaine plus tôt avec 16m90.

16/01/19 : Dans le cadre du dispositif "Permis de Jardiner" et à l'initiative du collectif Pau Sud, la rue Jacques Terrier sera revégétalisée. La Maison du Jardinier organise le 18 janvier de 14h à 17h une après-midi de plantation participatif.

15/01/19 : le Préfet de la Dordogne a désigné le sous-préfet de Nontron, Frédéric Roussel, référent départemental pour le grand débat national. Il est joignable à l'adresse : pref-granddebat@dordogne.gouv.fr. Plus d'infos : www.granddebat.fr

15/01/19 : Solène Ndama, licenciée au Bordeaux Athlé commence bien la saison. La jeune athlète bordelaise (20ans) réalise la meilleure performance mondiale de la saison au pentathlon (5 épreuves) en salle à Clermont-Ferrand.

14/01/19 : Didier Lallement, préfet de la région Nouvelle-Aquitaine, préfet de la Gironde, a nommé Thierry Suquet, secrétaire général de la préfecture de la Gironde, comme référent pour le Grand Débat National en Gironde.

13/01/19 : Emmanuel Macron dans sa lettre aux Français: Faut-il reconnaître le vote blanc? Faut-il rendre le vote obligatoire? Quelle est la bonne dose de proportionnelle aux élections législatives pour une représentation plus juste de tous les projets politiques

12/01/19 : GJ.La préfecture de Gironde a fait le point suivant à 19h45: 6000 manifestants, 35 interpellations, pas de blessé du côté des forces de l'ordre, des vitrines et du mobiliers urbains dégradés ainsi que des poubelles brûlées.Dernières dispersions en cours"

11/01/19 : Manifestations du samedi 12 janvier. Alain Juppé, maire de Bordeaux, en accord avec le Préfet, a décidé de fermer les lieux publics. L'opération de parking gratuit sur la place des Quinconces est reconduite ce dimanche 13 janvier.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/01/19 | Eco-Campus : Poitiers exemplaire

    Lire

    L'Université de Poitiers mise en valeur par le ministère de l'Enseignement Supérieur. Dans le cadre d'un séminaire dédié à la valorisation et la vie de campus, le ministère a invité l'Université de Poitiers à présenter son réseau de chaleur. Cette installation a permis une baisse de 500.000 euros de la facture énergétique. L'établissement poitevin est engagé dans une stratégie de développement durable récompensée par l'obtention du label Développement Durable et Responsabilité Sociétale en 2016.

  • 17/01/19 | Gilet jaunes : quel impact sur les commerces girondins ?

    Lire

    Dans une enquête de la Chambre de Commerce et d'Industrie Bordeaux Gironde sur l'évolution de a fréquentation des commerçants girondins sur les samedi du 15 décembre au 5 janvier auprès de 310 d'entre eux, on apprend que 93% des commerçants bordelais ont enregistré une baisse de fréquentation (supérieure à 50% pour plus d'un quart) par rapport à l'an passé et 90% une baisse de leur chiffre d'affaire (supérieure à 50% pour près d'un quart). Sur le reste du département, 69% ont enregistré une baisse de fréquentation et 66% du chiffre d'affaire, avec une Haute Gironde jugée "très fortement impactée".

  • 17/01/19 | Habitat 17 : des actions pour rompre l'isolement des retraités

    Lire

    Afin de rompre l'isolement des personnes âgées, l'association Voisins Solidaires et l'office public Habitat 17 viennent de créer un programme d'actions sur le département, allant du service rendu ponctuel à l'organisation d’événements de voisinage (type fête des voisins), reposant sur un réseau de voisins. 160 seniors isolés de 80 ans et + ont été identifiés. Avec cette action, l'office s'est vu renouveler le label européen du "bailleur social et solidaire", déjà obtenu en 2016 pour trois ans.

  • 17/01/19 | Mérignac : 4e édition de l’opération "Mon sang pour les autres"

    Lire

    Le Rotary Club de Mérignac et l'Association pour le don du sang bénévole de Mérignac s‘unissent au côté de l’Etablissement français du sang (EFS) Nouvelle-Aquitaine en organisant vendredi 18 janvier toute la journée et samedi 19 janvier au matin à la Maison des associations des journées pour donner son sang. Pour ce faire, il suffit d’être majeur et en bonne santé. L’objectif est de mobiliser 180 donneurs lors de cette collecte. Toutes les informations sont à retrouver ici.

  • 17/01/19 | Charente : une nouvelle Maison de Santé en zone rurale

    Lire

    Une nouvelle Maison de Santé sera inaugurée ce samedi à Barbezieux-Saint-Hilaire (23 avenue Charles-Virolleau), sur un territoire en désertification médicale. La MSP de Barbezieux-Saint-Hilaire regroupera 11 professionnels de santé aux fonctions complémentaires : deux médecins, un dermatologue, une sage-femme, deux cabinets d'infirmières, deux ostéopathes, une diététicienne, un psychologue et un réflexologue. Un projet soutenu pat la Région (150 000€) et l'Europe (200 000€).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Biarritz: un Fipa très innovant et parfois clivant

25/01/2016 | Le 29e Festival international de programmes audiovisuel de Biarritz s'est terminé sur de belles surprises mais a connu aussi quelques frayeurs en raison d'une programmation parfois politiquement audacieuse

Lauréats Fipa 2016

Le président du Fipa, et secrétaire général général du Prix Goncourt, Didier Decoin excelle dans l'art du maniement de mots bleus qui rendent les gens heureux. Et la comparaison qu'il a joliment dessinée avec ses mots à lui pour comparer la clôture du 29e Festival de Biarritz au conte de Cendrillon était des plus justes. Ce Festival a été une juxtaposition de la Cendrillon séduite par le prince charmant et celle au destin maudit décrite par Louis Bertignac. A trop suivre l'actualité dont celle dictée par les terroristes de Daech, on peut se brûler les ailes

La 29e Festival international de programmes audiovisuels s’est donc terminé samedi soir par la proclamation de résultats souvent inattendus. Avec la victoire d’une fiction originale en provenance du Royaume Uni, « Birthday » proclamée à l’unanimité parmi douze œuvres d’un jury présidé par le réalisateur brésilien Karim Aïnouz avec la comédienne Marie Denarnaud. Les seuls lauréats qui n’étaient pas présents ou représentés sur la scène de la Gare du Midi en ce samedi soir, mais avaient eu la britannique diplomatie et très gracieuse délicatesse d’envoyer une vidéo pour faire partager leur joie. C’est l’histoire d’un couple qui, après la difficulté d’avoir un premier enfant, décide d’inverser les rôles pour le second. L’homme se fait greffer un utérus pour vivre lui même cette nouvelle grossesse.

Exit, dans la catégorie Séries, de « Baron Noir », réalisé par Zouiad Doueiri et écrit par Eric Benzekri et et Jean-Baptiste Delafon avec Kad Merad et Anna Mouglalis qui, par leur présence auront créé l’événement sur la Côte basque. Sans faire offense au jury présidé par le réalisateur Jean-Xavier de Lestrade, qui lui a préféré « Historia de un clan » de l’Argentin Sebastian Ortega, on peut penser que le Baron tourné pour Canal relatant les douloureuses péripéties d’un député socialiste du nord n’aura pas besoin d’un Fipa biarrot pour faire une carrière. 

Un documentaire sur les jihadistes qui fait polémiqueUn bon cru 2016 collant aussi irrémédiablement à l’actualité avec la catégorie Grand reportage et investigation avec une polémique inattendue. Quoi qu’un peu prévisible tant le sujet du jihad semblait d’évidence sensible. Nous l’avions écrit, des films d’une brûlante actualité sur l’islamisme étaient programmés dont « Salafistes », de François Argolin et Lemine Ould Salem. Une immersion à Gao au Mali ou à Tombouctou occupés par le Jihad dévoilée sans commentaire et servant la seule propagande salafiste. De quoi dérouter les spectateurs. C’est justement ce document brut de décoffrage et en raison d’images pouvant le choquer que la direction du Fipa a voulu réserver le jeudi sa projection pourtant libellée tout public, aux seuls observateurs accrédités, professionnels de l’image et journalistes. A la grande colère des abonnés de ce festival, dont certains refusèrent d’évacuer la salle. Mais à la colère conjointe des deux réalisateurs aussi qui estimèrent qu’il s’agissait là d’une forme de censure. Finalement, après force discussions véhémentes, la projection et le débat — largement alimenté par les événements — a eu lieu. Coïncidence, le Centre National du Cinéma (CNC), dont le directeur Michel Tardieu, le directeur général délégué, participait à un débat organisé le lendemain par la Société civile des auteurs multimédia, doit statuer sur son visa d’exploitation en salle. Il aura pu juger sur pièce. Crédité d’une interdiction aux moins de 18 ans, « Salafistes » serait assurément condamné commercialement parlant, car peu de chaines se risqueraient à l’acheter. C’est la première fois que le Fipa, son président Didier Decoin et son délégué général François Sauvagnargues ont du faire face à un tel incident depuis la création du Fipa... Qu’ils ont pris soin de minimiser.

Kad Mérad, Louise Bourgoin, des comédien (ne) s en pleine actualité

Louise Bourgoin Fipa Biarritz 2016

 Après « Sanctuaire » l’an dernier, Canal+ a donc mis tous ses moyens et fait se déplacer ses comédiens pour cette 29e édition avec la série, « Baron noir » au Fipa de Biarritz montrant ainsi son intérêt. Après Kad Merad qui a même assisté à une Master Classe publique, le lendemain, ce sont les deux auteurs, Eric Benzekri, qui a travaillé pendant vingt ans au Parti socialiste et Jean-Baptiste Delafon et la belle Anna Mouglalis qui ont rencontré la presse. Le réalisateur Ziad Zoueri serait bien venu à Biarritz, mais il était encore plein montage de la série. « Il a réalisé un superbe travail et avait un avantage : ne connaissant pas les arcanes de la politique française, il n’avait aucun a priori sur le rôle de ce député du Parti socialiste victime d’une trahison », au plus haut niveau, expliqua Eric Benzekri. Quand on lui fit remarquer qu’il y allait fort dans les deux premiers épisodes il répondit, « Qui aime bien châtie bien. Mais il fallait taper fort au début. » Anna Mouglalis a bien aimé interpréter ce rôle et dit s’être un peu imprégnée des discours de la ministre Christiane Taubira. « Cette femme est une véritable oratrice », a-t-elle découvert. Assurément, dans un environnement politique plutôt passionné, cette série créera l’événement en ce début du mois de février.

Un registre différent de la part des visiteurs du lendemain : le réalisateur de « La fin de la nuit », Lucas Belvaux, et la comédienne Louise Bourgoin en compétition dans la catégorie fiction. Ce téléfilm est tiré d’une des œuvres de François Mauriac, qui est la suite de « Thérèse Desqueyroux. La jeune femme y retrouve la comédienne et réalisatrice Nicole Garcia — elle joue sa mère qui la dirigeait dans “Un beau dimanche”. Le réalisateur belge Lucas Blevaux (“Pas son genre”, “Rapt”) n’était pas très enthousiaste quand le scénariste Jacque Fiéschi lui a proposé cette réalisation qu’il lui proposait de rendre contemporaine. “Je ne connaissais pas le personnage Mauriac que j’imaginais ‘poussiéreux et gaulliste, j’ai découvert une écriture et un contenu foisonnants.’

Pour l’occasion et le personnage, la jolie comédienne a coupé ses cheveux et se retrouve sous les feux de l’actualité — elle aussi — avec deux films fort remarqués : ‘Les Chevaliers blancs’ et ‘Je suis un soldat’. Aussi c’est à Biarritz, au milieu des festivaliers que Louise Bourgoin a découvert ‘La fin de la Nuit".  "Cette année", je ne ferai pas de tournage", dit-elle en souriant et en montrant son petit ventre arrondi. Après voir tourné en 2011, "Un heureux événement", c'est apparemment ce qu'elle va vivre... en 2016.

En conclusion une édition très riche particulièrement grâce à son jeune SmartFipa, très innovant sur la télé de demain et ses conférences. Pierre Lescure, pour incompatibilité d'horaires d'avion et la Ministre Fleur Pélerin pour incompatibilité de programme annoncé au début ont décliné l'invitation à participer un débat avec la Société civile est auteurs multimédias. Ce qui n'a nuit en rien à la qualité des échanges.

Parfois clivant donc ce Fipa 2016, mais n'est il pas le miroir de ce que nous offrent les chaînes de télévision aujourd'hui?

Lire l'intégralité du palmarès: http://www.fipa.tv/.../Fipa_palmares-2016_def_site.pdf

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : photos F. D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
5566
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !