aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

26/03/17 : Dordogne : le nombre de demandeurs d'emplois sans aucune activité est en baisse au mois de février. 20 900 personnes sans activité sont inscrites à Pole emploi. Cette diminution concerne les moins de 25 ans (-1 %) et les plus de 50 ans (-1,4 %).

26/03/17 : Philippe Poutou, candidat à la présidentielle pour le NPA, tiendra un meeting à Terrassion Lavilledieu, le lundi 3 avril. Il est le deuxième candidat à venir battre la campagne en Dordogne, après Jean-Luc Mélenchon.

26/03/17 : Charente-Maritime : le nombre de demandeurs d'emploi s'établit à 56 720 à la fin février, soit +0,6% d'inscrits en un mois. En revanche, le nombre de demandeurs sans aucune activités (cat.A) a baissé de 5% ces douze derniers mois.

25/03/17 : Charente-Maritme : lors de la session de printemps le 24 mars, les élus du Département ont adopté une motion à l'intention de la Région, concernant leurs inquiétudes vis-à-vis du transfert de la gestion des transports et du sort des salariés.

24/03/17 : La Rochelle : "victime" du succès de son équipe en tête du Top 14 : le stade Marcel-Deflandre affiche complet sur tous ses matchs jusqu'à la fin de saison. Le Stade Rochelais prévoit d'ouvrir 1000 places de plus pour la saison prochaine, dès avril.

21/03/17 : Promotion remarquée pour le marmandais Matthias Fekl qui succède à Bruno Le Roux, ministre de l'Intérieur poussé à la démission par F.Hollande et B.Cazeneuve à la suite des révélations sur l'emploi de ses filles à l'assemblée entre 2009 et 2016

20/03/17 : Le vélo-tourisme de Charente-Maritime a reçu 3 récompenses au salon Destination Nature ce week-end à Paris : la VélOdyssée et la route du Canal des 2 Mers pour les trophées "Itinéraires" et le 1erPrix "Destination Vélo" pour l'ensemble du département

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/03/17 | Légère hausse du chômage en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Le nombre de demandeurs d'emplois a augmenté en Nouvelle-Aquitaine de +0,5% entre janvier et février, avec 500 470 inscrits, toutes catégories confondues, soit +1,1% en un an. La Gironde enregistre le plus grand nombre de chômeurs, avec 147 880 chômeurs, soit une hausse de +2,6% en un an. La Creuse enregistre le plus forte baisse d'inscriptions, avec -2,6%. Le nombre de demandeurs d'emploi sans aucune activité a baissé en Corrèze (-8%), Charente (-6,6%) et Charente-Maritime (-5%) en 12 mois.

  • 21/03/17 | Ford: deux groupes de travail

    Lire

    Le comité de suivi du site Ford Aquitaine Industries (FAI) de Blanquefort réuni en préfecture en présence de la direction, des représentants du personnel et des collectivités a fait un point d’étape sur la situation et décidé la création de 2 groupes de travail l'un visant à rechercher des pistes d’améliorations de la compétitivité du site en vue de l’obtention de nouveaux produits, l'autre à aborder la diversification de l’usine vers l’électrification des véhicules. Les activités d'entreprises implantées dans la région et spécialisées dans ce domaine ont été présentées à Ford Europe.

  • 21/03/17 | Le premier ministre salue une rénovation urbaine à Pau

    Lire

    Bernard Cazeneuve, le premier ministre, a été accueilli lundi à Pau pour accompagner le lancement d'un important projet de rénovation urbaine. Celui-ci concerne le quartier populaire de Saragosse où 127 millions d'euros vont être investis sur 8 ans, dont 39 millions accordés par l'Etat. 1448 logements seront requalifiés et 1468 résidentialisés. 258 logements étant créés ainsi que 78 logements sociaux. Bernard Cazeneuve a également salué le dynanisme de l'Université de Pau et des Pays de l'Adour, labellisée I-Site pour ses spécialités dans l'énergie et l'environnement.

  • 19/03/17 | La Rochelle : début de chantier pour un futur centre de performance sportif

    Lire

    La Rochelle aura bientôt un centre de performance sportif pour son équipe de rugby, le Stade Rochelais. A la fois lieu de formation, d’entraînement, de vie du club et pôle santé, il accueillera d’autres sports comme le Pole France Voile ou le rugby fauteuil. La première pierre a été posée le 18 mars, en présence du secrétaire d’Etat aux sport Thierry Braillard.Les joueurs ont signé à cette occasion un partenariat avec la préfecture pour mener des actions de prévention routière auprès des jeunes.

  • 18/03/17 | Week-end musées Télérama en Dordogne

    Lire

    Les 18 et 19 mars, le site-musée Vesunna et le Musée d’art et d’archéologie du Périgord à Périgueux participent à l'opération « Week-end musées Télérama ».Au Musée d’art et d’archéologie du Périgord : accès aux collections et à l'exposition temporaire d'Anne Slacik "L'eau et les rêves", jeux de piste, jeux de société. A Vesunna, accès au site et à 15 h, dernières visites commentées de l’exposition" Ils sont Food ces Romains!" avant démontage. Entrée libre pour 4 personnes sur présentation du « pass » présent dans « Télérama » des 8 et 15 mars.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Culture | Bienvenue dans la nouvelle grotte de Lascaux

15/12/2016 | 20 000 ans après le magnifique travail des hommes préhistoriques de Lascaux, une nouvelle aventure autour de l'art pariétal débute aujourd'hui à Montignac.

Le centre international d'art pariétal de Montignac a ouvert ses portes le 15 décembre

Jour J pour Lascaux IV. Le Centre international d'art pariétal de Montignac a ouvert ses portes au public à 9 heures. Germinal Peiro, président du Département et André Barbé, directeur général de la Sémitour ont accueilli les premiers visiteurs, des locaux, des gens venus de Brive et de Limoges. Les premiers visiteurs sont enthousiastes. Ils ont un regret, que le temps passé dans le fac similé, réplique intégrale de la grotte originale, ne soit pas plus long. Cet équipement touristique qui aura coûté 66 millions d'euros devrait contribuer au développement touristique de la Dordogne et de la région.

Le jour se lève à peine ce jeudi matin sur Montignac. Depuis plusieurs heures, les équipes du Conseil départemental et de la Sémitour, qui assurent l'exploitation du site, sont à pied d'oeuvre. Dans moins d'une heure, le Centre international d'art pariétal de Montignac ouvrira pour la première fois au public. Bien sûr, au cours de ces dernières semaines, et ces derniers jours, il y a bien eu les visites tests pour les familles des  nombreux ouvriers et techniciens, les professionnels du tourisme, puis l'inauguration officielle par le Président de la République samedi dernier. Dans les équipes de la Sémitour, qui a vu son effectif croître de 54 à 118 salariés, on est prêt, tout sourire. Manon arrive du Loir et Cher. Titulaire d'un diplôme en histoire de l'art et ayant acquis une expérience dans les châteaux de la Loire, la jeune femme souligne : "Il y a quelque chose de magique d'être là. Nous allons vivre un moment important. Notre rôle est d'accompagner au mieux le public." Quelques minutes avant neuf heures, les premlers visiteurs sont là et ont l'impression d'être un peu privilégiés. Ils sont venus de Montignac, de Brive, de Périgueux, ou de Limoges pour certains. Il y a aussi beaucoup de confrères journalistes pour cette journée d'ouverture. La première visite débute à 9 h 06 précises. Germinal Peiro, président du Conseil départemental a tenu à passer cette journée d'ouverture à Montignac. Il tient au coté d'André Barbé, directeur général de la Sémitour , à accueillir les premiers visiteurs. "Aujourd'hui, c'est un grand jour pour la Dordogne. Nous sommes ici au coeur d'une chaine humaine  qui perdure depuis 20 000 ans."


Les premiers visiteurs sont enthousiastes : plus de 800 personnes ont visité Lascaux 4 le premier jour


Indispensable compagnon de visite

La visite peut débuter, mais auparavant il faut s'équiper du compagnon de visite. Cet outil permet en fonction  de son âge, de ses centres d'intérêt de recueillir des contenus et des informations adaptés. La visite débute par le toît qui offre une vue magnifique sur la colline et une évocation de la vallée de la Vézère. Le visiteur emprunte le chemin de la découverte, celle de ces quatre jeunes garçons, Marcel, Jacques, deux Montignacois, Georges, le parisien en vacances chez ses grands- parents et Simon, le régugié. Ils  font  connaissance avec leur aventure qui allait devenir extraordinaire. On s'imprègne du contexte climatique de Lascaux avant de pénétrer dans le fac silmilé.  Quand on entre dans la semi pénombre fraiche et humide, on est saisi.  L'émotion est là. Le public écoute, regarde, observe presque religieusement. Au fur et à mesure que l'on avance, on découvre la célèbre salle des taureaux (que l'on peut voir à Lascaux II), la frise des cerfs, les bisons adossés .. On chemine dans le diverticule, le passage, l'abside, et enfin la nef. Sous nos yeux, les aurochs sont plus vrais que nature. Par exemple, pour la première fois, la scène du puits est portée à la connaissance du plus grand nombre. C'est là, que se dévoile la seule trace humaine des gravures de Lascaux : l'homme à tête d'oiseau. Il s’agit d’une reproduction à 100 %, à échelle réelle (150m de long, 9m de haut, 70m de profondeur) des moindres détails de la grotte originelle, dont les aurochs, chevaux, cerfs et autres fabuleux animaux vieux de 20 000 ans. 600 peintures et 1500 gravures ont été reproduites.

A l'intérieur du fac similé, la magie est au rendez vous

Fidèlité stupéfiante
"Le tout est restitué avec une fidèlité stupéfiante. C'est très beau, explique Jeannine, habitante de Montignac. "J'ai eu la chance, à l'âge d'une douzaine d'années de visiter la vraie grotte. Je ne me rendais peut être pas bien compte à l'époque du privilège que j'ai eu. Mais là, on est face à des oeuvres d'art, parfaitement restituées, dans un écrin qui est lui même une oeuvre d'art architecturale. Nous avons eu la chance de suivre l'évolution du chantier et de faire plusieurs visites. Ce site mérite qu'on s'y attarde, qu'on prenne le temps. Nous y reviendrons avec la famille, les amis. Nous avions l'habitude de les emmener à Lascaux II, là c'est beaucoup plus complet. " La visite dure une quarantaine de minutes : certains visiteurs, enthousiastes estiment ce temps trop court et auraient souhaité que la magie opère plus longtemps. Mais la visite est loin d'être achevée. Chacun est invité à poursuivre ce voyage dans le temps dans l'Atelier de Lascaux, vaste salle où sont suspendus des doubles. A partir de là, on peut aller plus loin dans la compréhension de l'art pariétal, des techniques utilisées par les hommes d'il y a 20 000 ans. Le public peut aussi s'instruire sur les travaux des préhistoriens du XIXe siècle à aujourd'hui, dans le théâtre d'art pariétal.  Autre espace, la galerie de l'imaginaire explore les liens entre l'art des hommes préhistoriques et les artistes contemporains. De nombreux artistes célèbres, font référence à Lascaux, dans leur travail : Picasso, Soulages. A l'aide des outils numériques,  on peut  ainsi créer sa propre exposition. On peut aussi choisir ses pigments pour tenter de peindre comme Cro Magnon. Mais ce n'est pas réellement un jeu pour les enfants. 

L'atelier de Lascaux pour mieux comprendre le travail des premiers hommes

Il aura fallu deux ans et demi de chantier, une dizaine d'années pour faire aboutir ce projet. Rappelons le, il répond d'abord à l'impétieuse nécessité de sanctuariser la colline de Lascaux, voulue par l'Etat. Ce projet ambitueux de 66 millions d'euros (avec les aménagements extérieurs) a été financée pour moitié par le Département, un quart par la Région et 12 millions de fonds européens. Lascaux IV n'est pas un aboutissement mais un commencement vers une nouvelle aventure au coeur de l'histoire de l'Humanité, qui devrait contribuer davantage à ouvrir le tourisme local et régional à l'international. 

 

Ouverture 7 jours sur 7Tarifs :  adulte 16 €, 6 à 12 ans : 10,40. Tarifs de groupe : par adulte : 12, 80 €. Plus d’infos sur www.lascaux.fr

 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
7494
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !