aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

20/02/17 : François Bayrou, président du Modem et maire de Pau, dira mercredi après-midi s'il envisage de se présenter à l'élection présidentielle. Cette annonce sera faite à partir du siège du Modem, à Paris.

20/02/17 : C'est le Californien -et ancien résident d'Anglet- Tom Curren, triple champion du monde WSL et triple champion du monde ISA, 52 ans, qui sera le parrain des championnats du monde de surf des nations(ISA), qui auront lieu du 20 au 28 mai à Biarritz.

20/02/17 : La LGV Tours-Bordeaux sera inaugurée à Villognon, en Charente, le 28 février, sur la base de maintenance de Mesea. Le président François Hollande est attendu sur l'événement, mais son éventuelle venue ne sera confirmée qu'au dernier moment.

19/02/17 : Stupéfaction dans la profession agricole après l'annonce ce dimanche 19 février de la "mort brutale" à 58 ans de Xavier Beulin qui présidait aux destinées de la FNSEA depuis 2010

13/02/17 : Des "journées libertaires" organisées par la section étudiante de la CNT-AIT auront lieu à Pau du vendredi 17 au jeudi 23 février. Elles auront pour thème : "mouvements spontanés contre refondation de la Gauche".+ d'info

13/02/17 : Après avoir débuté en Aragon et être passé par la vallée d'Aspe, dans les Pyrénées-Atlantiques, le carnaval béarnais investira les rues de Jurançon le mardi 14 février. Puis il prendra possession de Pau du jeudi 23 au dimanche 26 février.+ d'info

03/02/17 : Après avoir battu Lens en 16e de finales de la Coupe de France, le Bergerac Périgord FC voit se dresser sur sa route une autre équipe du Nord, cette-fois-ci une Ligue 1, Lille. Le match se jouera le 28 février ou le 1er mars.

31/01/17 : Le prochaine édition du Festival du journalisme vivant, qui se déroulera du 27 au 30 juillet à Couthures-sur-Garonne, se fera en partenariat avec le Groupe Le Monde. Ateliers de Couthures-sur-Garonne.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/02/17 | La Gironde " territoire à énergie positive"

    Lire

    Ségolène Royal vient de reconnaître la Gironde comme «Territoire à énergie positive pour la croissance verte». A la clé une subvention de 100 000 euros en appui à la réalisation du programme d'actions proposé par le Département Parmi les projets proposés pour répondre à l'appel à candidature l'opération Cocon 33, un projet pilote pour l'isolation massive des combles des bâtiments publics permettant de réduire la consommation énergétique, tout en dynamisant la production locale d'isolants biosourcés et l'emploi non délocalisable. 120 communes ont demandé à y participer, soit 600 bâtiments et près de 150 000 m2.

  • 20/02/17 | Biarritz met en contact jeunes et employeurs pour les jobs d'été

    Lire

    Depuis 2007, la Ville de Biarritz avec son Espace Jeunes propose une action consacrée aux jobs d’été en collaboration avec l’UMIH et la Mission Locale Avenir Jeunes Pays Basque tous les jeunes âgés de 17 à 25 ans, étudiants, lycéens ou demandeurs d’emploi, désireux de travailler durant la saison estivale ou les vacances d’été, possédant pour certains d’entre eux, une qualification voire une première expérience. La prochaine session aura lieu ce jeudi 23 février de 14 h à 18 h au casino municipal.

  • 17/02/17 | Plans Digues : le ni oui ni non de la Région à la Charente-Maritime

    Lire

    A l'occasion de la pose de la 1re pierre du chantier du Gabut à La Rochelle, la Région avait envoyé son représentant, le conseiller Vital Baude (EELV). Celui-ci a réaffirmé l'engagement financier de l'APLC dans le plan d'action PAPI 2012-2017 mais est resté sibyllin concernant une aide au plan 2018-2025, pourtant validé par l'Etat. Il a invité les élus locaux à lui faire "remonter les avenants des chantiers les plus urgents". La suite fera "l'objet d'une réflexion", sur la forme et le fond.

  • 17/02/17 | Les saveurs du Périgord ont rendez-vous au Salon de l'Agriculture

    Lire

    Foie gras, canard, noix, pommes, truffes, vins de Bergerac, poulet fermier du Périgord, agneau du Périgord, cabécou... toutes les saveurs du Périgord ont rendez-vous au Salon International de l’Agriculture de Paris, du 25 février au 5 mars. Les nombreux visiteurs pourront découvrir la richesse du Périgord en matière d’activités de pleine nature. Le 28 février, la journée dédiée à la Dordogne proposera des animations culinaires animées par le chef Yves Jasmin.

  • 17/02/17 | H5N8 : la FDSEA 40 pour un abattage total des canards

    Lire

    Avec la démultiplication du virus aviaire, la FDSEA des Landes s'est prononcé jeudi pour un nouveau vide sanitaire, puisque les mesures d'abattage préventif par zones sont "dans l'impasse". Le syndicat demande par ailleurs d'accélérer les indemnisations des éleveurs qui, s'ils n'ont pas été touchés par le H5N8, n'ont pas pu rentrer de nouveaux canards depuis janvier dans les exploitations. "Les banques aussi doivent jouer le jeu" car les producteurs "sont à genoux", selon le président Lesparre.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Culture | Bienvenue dans la nouvelle grotte de Lascaux

15/12/2016 | 20 000 ans après le magnifique travail des hommes préhistoriques de Lascaux, une nouvelle aventure autour de l'art pariétal débute aujourd'hui à Montignac.

Le centre international d'art pariétal de Montignac a ouvert ses portes le 15 décembre

Jour J pour Lascaux IV. Le Centre international d'art pariétal de Montignac a ouvert ses portes au public à 9 heures. Germinal Peiro, président du Département et André Barbé, directeur général de la Sémitour ont accueilli les premiers visiteurs, des locaux, des gens venus de Brive et de Limoges. Les premiers visiteurs sont enthousiastes. Ils ont un regret, que le temps passé dans le fac similé, réplique intégrale de la grotte originale, ne soit pas plus long. Cet équipement touristique qui aura coûté 66 millions d'euros devrait contribuer au développement touristique de la Dordogne et de la région.

Le jour se lève à peine ce jeudi matin sur Montignac. Depuis plusieurs heures, les équipes du Conseil départemental et de la Sémitour, qui assurent l'exploitation du site, sont à pied d'oeuvre. Dans moins d'une heure, le Centre international d'art pariétal de Montignac ouvrira pour la première fois au public. Bien sûr, au cours de ces dernières semaines, et ces derniers jours, il y a bien eu les visites tests pour les familles des  nombreux ouvriers et techniciens, les professionnels du tourisme, puis l'inauguration officielle par le Président de la République samedi dernier. Dans les équipes de la Sémitour, qui a vu son effectif croître de 54 à 118 salariés, on est prêt, tout sourire. Manon arrive du Loir et Cher. Titulaire d'un diplôme en histoire de l'art et ayant acquis une expérience dans les châteaux de la Loire, la jeune femme souligne : "Il y a quelque chose de magique d'être là. Nous allons vivre un moment important. Notre rôle est d'accompagner au mieux le public." Quelques minutes avant neuf heures, les premlers visiteurs sont là et ont l'impression d'être un peu privilégiés. Ils sont venus de Montignac, de Brive, de Périgueux, ou de Limoges pour certains. Il y a aussi beaucoup de confrères journalistes pour cette journée d'ouverture. La première visite débute à 9 h 06 précises. Germinal Peiro, président du Conseil départemental a tenu à passer cette journée d'ouverture à Montignac. Il tient au coté d'André Barbé, directeur général de la Sémitour , à accueillir les premiers visiteurs. "Aujourd'hui, c'est un grand jour pour la Dordogne. Nous sommes ici au coeur d'une chaine humaine  qui perdure depuis 20 000 ans."


Les premiers visiteurs sont enthousiastes : plus de 800 personnes ont visité Lascaux 4 le premier jour


Indispensable compagnon de visite

La visite peut débuter, mais auparavant il faut s'équiper du compagnon de visite. Cet outil permet en fonction  de son âge, de ses centres d'intérêt de recueillir des contenus et des informations adaptés. La visite débute par le toît qui offre une vue magnifique sur la colline et une évocation de la vallée de la Vézère. Le visiteur emprunte le chemin de la découverte, celle de ces quatre jeunes garçons, Marcel, Jacques, deux Montignacois, Georges, le parisien en vacances chez ses grands- parents et Simon, le régugié. Ils  font  connaissance avec leur aventure qui allait devenir extraordinaire. On s'imprègne du contexte climatique de Lascaux avant de pénétrer dans le fac silmilé.  Quand on entre dans la semi pénombre fraiche et humide, on est saisi.  L'émotion est là. Le public écoute, regarde, observe presque religieusement. Au fur et à mesure que l'on avance, on découvre la célèbre salle des taureaux (que l'on peut voir à Lascaux II), la frise des cerfs, les bisons adossés .. On chemine dans le diverticule, le passage, l'abside, et enfin la nef. Sous nos yeux, les aurochs sont plus vrais que nature. Par exemple, pour la première fois, la scène du puits est portée à la connaissance du plus grand nombre. C'est là, que se dévoile la seule trace humaine des gravures de Lascaux : l'homme à tête d'oiseau. Il s’agit d’une reproduction à 100 %, à échelle réelle (150m de long, 9m de haut, 70m de profondeur) des moindres détails de la grotte originelle, dont les aurochs, chevaux, cerfs et autres fabuleux animaux vieux de 20 000 ans. 600 peintures et 1500 gravures ont été reproduites.

A l'intérieur du fac similé, la magie est au rendez vous

Fidèlité stupéfiante
"Le tout est restitué avec une fidèlité stupéfiante. C'est très beau, explique Jeannine, habitante de Montignac. "J'ai eu la chance, à l'âge d'une douzaine d'années de visiter la vraie grotte. Je ne me rendais peut être pas bien compte à l'époque du privilège que j'ai eu. Mais là, on est face à des oeuvres d'art, parfaitement restituées, dans un écrin qui est lui même une oeuvre d'art architecturale. Nous avons eu la chance de suivre l'évolution du chantier et de faire plusieurs visites. Ce site mérite qu'on s'y attarde, qu'on prenne le temps. Nous y reviendrons avec la famille, les amis. Nous avions l'habitude de les emmener à Lascaux II, là c'est beaucoup plus complet. " La visite dure une quarantaine de minutes : certains visiteurs, enthousiastes estiment ce temps trop court et auraient souhaité que la magie opère plus longtemps. Mais la visite est loin d'être achevée. Chacun est invité à poursuivre ce voyage dans le temps dans l'Atelier de Lascaux, vaste salle où sont suspendus des doubles. A partir de là, on peut aller plus loin dans la compréhension de l'art pariétal, des techniques utilisées par les hommes d'il y a 20 000 ans. Le public peut aussi s'instruire sur les travaux des préhistoriens du XIXe siècle à aujourd'hui, dans le théâtre d'art pariétal.  Autre espace, la galerie de l'imaginaire explore les liens entre l'art des hommes préhistoriques et les artistes contemporains. De nombreux artistes célèbres, font référence à Lascaux, dans leur travail : Picasso, Soulages. A l'aide des outils numériques,  on peut  ainsi créer sa propre exposition. On peut aussi choisir ses pigments pour tenter de peindre comme Cro Magnon. Mais ce n'est pas réellement un jeu pour les enfants. 

L'atelier de Lascaux pour mieux comprendre le travail des premiers hommes

Il aura fallu deux ans et demi de chantier, une dizaine d'années pour faire aboutir ce projet. Rappelons le, il répond d'abord à l'impétieuse nécessité de sanctuariser la colline de Lascaux, voulue par l'Etat. Ce projet ambitueux de 66 millions d'euros (avec les aménagements extérieurs) a été financée pour moitié par le Département, un quart par la Région et 12 millions de fonds européens. Lascaux IV n'est pas un aboutissement mais un commencement vers une nouvelle aventure au coeur de l'histoire de l'Humanité, qui devrait contribuer davantage à ouvrir le tourisme local et régional à l'international. 

 

Ouverture 7 jours sur 7Tarifs :  adulte 16 €, 6 à 12 ans : 10,40. Tarifs de groupe : par adulte : 12, 80 €. Plus d’infos sur www.lascaux.fr

 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
6106
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !