Devenez actionnaire d'aqui.fr

20/01/22 : En Dordogne, la disparition de Gaspard Ulliel, hier à l'âge de 37 ans, laisse le souvenir d'un jeune homme charmant et sympathique. L'acteur avait tourné "Jacquou le Croquant" en Dordogne. L'avant-première avait eu lieu à Montignac en janvier 2007.

19/01/22 : Bayonne lance la seconde édition de son budget participatif doté de 300 000 euros. Dès 9 ans, les habitants proposent des projets liés au vivre ensemble et au développement durable. Ils sont sélectionnés et soumis au vote. Puis la Ville réalise!+ d'info

17/01/22 : Le 22 mars, c'est à Cognac en Charente que se tiendra la première cérémonie des nouveaux étoilés du Guide Michelin en région. L'occasion, selon le guide rouge, de mettre en lumière “une ville et un territoire qui témoignent de l’excellence française”.

12/01/22 : Ce 12 janvier, le centre de vaccination de Pau ouvre 2 lignes de vaccination pour les enfants de 5 à 11 ans. Soit une capacité de 60 rendez-vous pédiatriques journaliers. La présence d'un des 2 parents est obligatoire pour répondre au questionnaire médica+ d'info

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge crues depuis hier. Les tronçons du Gave d'Oloron, Gave de Pau Béarnais ou encore du Saison risquent de vivre ce lundi des crues comparables voire supérieures à celles, record, de décembre 2021.

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge pluies et inondations depuis hier. Entre dimanche et lundi, on attend des cumuls de 50 à 80 mm en plaine, 100 à 130 mm sur les premiers contreforts, vallées et piémont, 150 à 250 mm en montagne.

07/01/22 : Football: le Bergerac Périgord Football club, dernier club aquitain en lice, devra se délocaliser pour recevoir l’AS Saint-Étienne en 8es de finale de la Coupe de France. Le match aura lieu au stade Francis-Rongiéras de Périgueux, le 30 janvier.

06/01/22 : START-UP : Les acteurs technologiques et innovants de Nouvelle-Aquitaine ont levé plus de 280 millions d'euros en 2021. Un record historique confirmé au 4ème trimestre avec 11 opérations et un peu plus de 28M€ levés.

06/01/22 : Le musée des Beaux-Arts de Libourne annonce une bonne nouvelle en ce début d'année : l'exposition "Toulouse-Lautrec, la naissance d’un artiste" qui aurait du s'achever au 9 janvier, joue les prolongation jusqu’au 16 janvier 2022 ! A voir!+ d'info

06/01/22 : Pyrénées-Atlantiques - Céline Dumerc, manager générale et ancienne capitaine de l’équipe de France féminine de basket vient d'être nommée Chevalier de l'ordre national de la Légion d'honneur au titre de la promotion civile du 1er janvier 2022.

02/01/22 : Coupe de France : Bergerac est en huitièmes de finales de Coupe de France de football. Les Bergeracois ont remporté leur match face à Créteil aux tirs au but (5 à 4). Au tour précédent, ils avaient battu Metz pensionnaire de ligue 1 aux tirs au but.

20/12/21 : En concertation avec les Maires, la préfète de Gironde rend obligatoire le port du masque dans les centres-villes des communes touristiques d’Arcachon et de Saint-Emilion durant les vacances scolaires de Noël, tous les jours de 12H00 à 19H00.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/01/22 | H5N1 : face à sa diffusion, la stratégie de lutte s'intensifie encore

    Lire

    Le ministère de l'agriculture vient d'annoncer « le dépeuplement préventif de toutes les volailles et palmipèdes d’une zone géographique caractérisée par de nombreux foyers est désormais nécessaire au-delà des mesures actuelles visant l’élimination des foyers et le dépeuplement préventif autour des foyers ». 226 communes (39 dans le Gers, 161 dans les Landes et 26 dans les Pyrénées-Atlantiques), sont concernées, soit environ 1,5 million d’animaux, en plus des 1,5 million déjà dépeuplés. Consultée sur ces mesures, c'est « un nouveau traumatisme pour la filière avicole », assure la profession.

  • 20/01/22 | Un laboratoire de transformation des fruits à Assat (64)

    Lire

    Un laboratoire de transformation des fruits du jardin et du verger voit le jour à Assat (Pyrénées-Atlantiques) sur le site du jardin-verger du Conservatoire des Légumes Anciens du Béarn (CLAB) où sont plantés près de 120 arbres fruitiers de variétés anciennes et de terroir et autant de petits fruits. Inauguré ce jeudi 20 janvier, le projet de 38 000 euros est subventionné par l'Etat à hauteur de 30 000 euros dans le cadre du volet transition écologique du plan France Relance. http://clab64.fr

  • 20/01/22 | Brive : L'écrivain Michel Peyramaure fête ses 100 ans à la médiathèque

    Lire

    Le 29 janvier de 11h à 12h, la médiathèque de Brive met à l'honneur l'écrivain du terroir, Michel Peyramaure, qui fêtera ses 100 ans le 30 janvier prochain. L'auteur d'une centaine d'ouvrages reviendra lors de cet échange sur sa vie, son œuvre, son amour pour Brive, où il est né, et l'Histoire. Le public pourra également poser des questions lors de ce moment de partage. Séance de dédicaces la fin de la rencontre. Entrée libre

  • 20/01/22 | Ababor, nouveau salon nautique du Pays Basque du 1er au 3 avril

    Lire

    Ababor, le premier salon nautique de la côte basque est lancé par le Ficoba, le palais des congrès d’Irun, du 1er au 3 avril 2022. A quelques encablures du port de Hendaye, le Ficoba va se transformer en port intérieur. Outre l’exposition de bateaux, tous les secteurs de la navigation et des activités nautiques sont annoncés. Avec des solutions pour naviguer sans acheter un bateau, des alternatives ou des écoles de croisière qui permettent de partir seul. www.ficoba.org/fr/evento/ababor/

  • 19/01/22 | Le cyclisme mis en lumière à Royan

    Lire

    L’opération « Cyclistes, brillez » - organisée par la Fédération française des Usagers de la Bicyclette, l’association vélo Pays Royannais et la Communauté d’Agglomération Royan Atlantique - se tiendra le jeudi 19 janvier de 14h à 18h, à Royan. Afin de sensibiliser la communauté cycliste à l’importance d’être éclairé pour assurer sa sécurité, plusieurs animations sont prévues dont un atelier de conseil, des quizz et jeux, la mise à disposition de brassards et autocollants réfléchissants, ainsi qu’une parade lumineuse de quelques kilomètres dans la ville, de 18h à 19h30.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Exposition: Mérignac impose sa "condition"

14/01/2018 | L'agence OSTKREUZ, en choisissant ce nom et en mêlant les génération, a délibérément choisi d'être à la croisée des chemins. Elle se délocalise le temps d'une expo.

1

À peine digérée (tout comme les petits fours et la dinde) la dernière édition du Photographic Festival, essentiellement centrée sur la place de l'homme dans la société, Mérignac en remet une couche. Jusqu'au 25 mars prochain, vous pourrez admirer à la vieille église des séries de photographies tout à fait singulières, qui semblent répondre en écho à l'évènement organisé par la commune en octobre. "La condition humaine", c'est le titre de l'exposition, donne à voir de multiples portraits d'une Allemagne ancienne et moderne, profondément marquée par son histoire et ses révolutions sociales.

Qu'il s'agisse de raconter et de prouver l'existence physique et matérielle d'internet, de dépeindre l'ancienne gare de Tel-Aviv comme une allégorie de la cour des miracles où de montrer la réalité de la division sociale dans une Allemagne de l'Est rurale et exclue (Manhattan étant le surnom très ironique donné par les habitants à un immeuble d'appartements préfabriqués de quatre étages situé à quelques kilomètres de la Pologne), les séries présentées par les photographes allemands, membre de l'agence berlinoise OSTKREUZ, frappent par leur intensité. Celle d'une histoire et d'un combat, celui de sept photographes originaires d'Allemagne de l'Est qui, au printemps 1990, se retrouvent à Paris à l'appel de François Mitterrand autour d'une exposition consacrée aux artistes influents de la République Démocratique d'Allemagne. C'est là qu'ils fonderont d'ailleurs la fameuse agence, en prenant appui sur l'illustre Magnum, la première du genre fondée, après guerre, par des noms aussi illustres que Capa ou Cartier-Bresson. Ces sept là, comme une assemblée secrète, sont les témoins d'un pays coupé en deux qu'ils veulent réunifier à leur échelle. De manière collégiale, ils fournissent un travail qui se veut "socialement engagé", d'où cette réunion commune autour du thème de la "condition humaine". Les 21 membres actuels de l'agence n'y sont pas tous exposés, mais certains des fondateurs s'y affichent aux côtés de la nouvelle génération. 

Humains et milieux

Évidemment, les symboles, métaphores et autres aveux implicites ne manquent pas pour qui voudra les trouver. Mais ce qui frappe surtout, c'est que malgré l'unicité d'un thème commun, les styles sont aussi variés que les époques. Ils peuvent être synthétiques, comme celui de Werner Mahler qui, avec la série "Bacheliers", photographie de jeunes titulaires du BAC en 1977 avant de suivre leur parcours et leur vie dans des clichés qui se ressemblent sans jamais être tout à fait semblables. Symbole du temps qui passe autant que du monde qui évolue (cette fresque humaine, posée en colonnes, comporte des trous illustrés physiquement par les frontières historiques du pays), "Bacheliers" répondrait presque à ce "vivre ensemble", aujourd'hui un rien galvaudé, qui animait déjà Ute Mahler entre 1972 et 1988, temps duquel elle a tiré une longue série de photographies servant à dépeindre la société allemande de l'époque, ici personnifiée à travers des inconnus, lorsque les personnages photographiés par son mari avaient tous un nom. Le travail du couple est sans doute l'une des premières choses que vous verrez en entrant. Pour le reste, ce sera un peu la surprise. 

Impossible, cependant, de ne pas évoquer cet "Autoportrait avec des jumeaux et un sein" de Linn Schröder qui, en 2012, choisit d'illustrer à la fois la naissance (en tenant ses deux jumeaux dans les bras) et la mort (en prenant, de face, un cancer qui lui a pris un sein). On ne saurait trop dire ce qui attire le regard : la taille de la photo, son aspect lugubre, sa lumière crépusculaire lui donnant une réalité crue... Mais la condition humaine vue par ces photographes allemands ne sert pas seulement à faire des portraits d'individus à travers les miroirs déformants de leurs objectifs : ils savent aussi fournir une vérité tangible aux objetx et aux choses invisibles. Les bureaux et les geôles de la (terrifiante) Stasi photographiés en 2007 ressembleraient presque à un décor de cinéma. Le jeune Heinrich Holtgreve et son anatomie d'internet tirent une interprétation étonnamment poétique à partir d'une simple série de câbles et de fils...

Objectif militant
Bref, on vous invite, même si vous avez déjà pas mal vadrouillé par procuration avec les expositions du Mérignac Photographic Festival, à quand même venir jeter un bref coup d'oeil au travail de ce collectif aux résonances quasi-militantes : parfois, on dirait vraiment des clichés de reporters de presse. "En Allemagne, la condition des photographes est différente. On ne fait pas confiance aux émotions et aux images, sans compter notre culture protestante. On considère un photographe artiste différemment d'un photographe de presse, qui est davantage vu comme de la main d'oeuvre. Or, les deux font partie de la même pensée, celle que l'on essaie de défendre", commente Marc Beckmann pour justifier l'analogie. Cette vision très personnelle, ils la porteront également sur les nouvelles réalités d'une Europe divisée fin 2018 à Berlin. En attendant, c'est à Mérignac que vous pourrez admirer un échantillon représentatif. Et ça, c'est quand même pas mal... 

L'info en plus : Pour les curieux ou les convaincus, vous pouvez le faire seul (sur réservation et dans la limite des places disponibles auprès de la direction de la culture), accompagné (le vendredi 26 janvier et le vendredi 23 février à 19h; et même les 9 février et 9 mars à la même heure pour les sourds et malentendants) et même en famille (le mercredi 21 février de 10h à 12h). Signalons enfin qu'un rappel aura lieu le 23 mars à 18h au Goethe-Institut de Bordeaux (exposition et projection), et le lendemain à 15h par le biais de l'Université populaire de la photographie à la médiathèque de Mérignac; tous deux sont consacrés au photographe Maurice Weiss. 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : ville de Mérignac

Partager sur Facebook
Vu par vous
32983
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !