Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/10/18 : Un salon gratuit sur la maladie de Crohn, la rectocolite hémorragique, la Polyarthrite et les rhumatismes inflammatoires chroniques est organisé samedi 20 octobre, à la maison des associations de Mérignac.Au menu: conférences, stands d'info, ateliers+ d'info

19/10/18 : Le Festival Garorock et Olympia production, filiale de Vivendi, ont annoncé ce 18 octobre la conclusion d'un accord d'acquisition du premier par le second. La finalisation de cette acquisition devrait intervenir d’ici la fin de l’année.

18/10/18 : En 2018, le Festival Musicalarue organisé à Luxey (40) a accueilli 49 110 personnes. Combien seront-elles pour l'édition des 30 ans ? Les dates viennent d'être dévoilées : le rendez-vous est donné les 15, 16 et 17 août 2019 !

16/10/18 : Des opposants au projet du contournement de Beynac ont bloqué ce mardi à Vézac, les véhicules qui participaient à une visite de presse du chantier organisée par le Département. Sur décision de la préfecture, les gendarmes ont délogé les manifestants.

16/10/18 : Christelle Dubos, secrétaire de la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale et députée girondine, a été nommée ce mardi secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn.

16/10/18 : Remaniement - Christophe Castaner : ministre de l'Intérieur ; Marc Fesneau (MoDem) : secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement ; Franck Riester (Ex-LR) : ministre de la Culture ; Didier Guillaume (ex-PS) : ministre de l'Agriculture

16/10/18 : Remaniement suite - Jacqueline Gourault (MoDem) : ministre de la Cohésion des Territoires et des Collectivités Locales ; Marlène Schiappa : secrétaire d'Etat à l'Egalité Femmes-Hommes et à la lutte contre les discrimination

16/10/18 : Le 17 octobre à 11h15, un coaching des demandeurs d'emploi est organisé à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers en vue de les accompagner avant le Forum emploi qui aura lieu le lendemain.

16/10/18 : Le Conseil municipal de Biarritz a voté par 20 voix pour, face à 15 contre, le projet de gestion du Palais proposé par le maire Michel Veunac à l'issue d'une réunion très tendue. Une conseillère municipale, Virginie Lannevère a démissionné

15/10/18 : A l'occasion de ses 25 ans, l’Université de La Rochelle propose une exposition sur l'histoire de l’établissement, « Histoire d’avenirs, chronique d’une université en mouvement », exposée du 16 octobre au 30 décembre au Cloître des Dames Blanches.

15/10/18 : Charente-Maritime : Pole emploi et le Département 17 organisent un forum des emplois saisonniers hivernaux, le 16 octobre DE 9h à 16h30 à la Maison de la Charente-Maritime, 85 boulevard de la République à La Rochelle. Entrée libre.

15/10/18 : Yves Foulon, maire d'Arcachon, a été élu ce week-end en tant que nouveau président du parti LR en Gironde. Il succède à Alain Juppé dans un scrutin dans lequel il était le seul candidat avec 100% des voix et 55,73% de participation.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/10/18 | Une proposition de loi pour le revenu de base

    Lire

    La conseil départemental de Gironde et 17 autres départements ont choisi le 17 octobre, journée mondiale du refus de la misère, pour déposer une proposition de loi d'expérimentation du revenu de base. Deux modèles ont été retenus : un premier scénario avec une fusion du RSA et de la Prime d'activité (550 euros minimum) et un deuxième où se rajoutent les APL (740 euros minimum). L'expérimentation durerait trois ans sur un échantillon de 60 000 personnes. Les groupes socialistes de l'Assemblée Nationale et du Sénat insèreront la proposition dans leur niche parlementaire les 17 janvier et 6 mars prochain.

  • 19/10/18 | Nouvelle visite pour COM&VISIT

    Lire

    Bienvenueencoulisses.com propose une 8ème visite dont la 1ère aura lieu le 20 octobre de 9h à 10h30. Au cours de cette balade d’1h30 redécouvrez le quartier Ginko, son histoire et son évolution afin de mieux comprendre le contexte de sa création, le parti-pris de l’aménageur, des architectes et paysagistes. Durant les vacances, plus de 10 visites sont organisées pour découvrir ou redécouvrir le patrimoine économique de Bordeaux et de mieux comprendre le développement du territoire. Réservations obligatoires

  • 19/10/18 | Un berger au parc des Coteaux

    Lire

    Si vous êtes berger (ou bergère), sachez que le Grand Projet de Ville Rive Droite cherche des candidats pour gérer un troupeau de 80 moutons et chèvres pour concourir à un vaste plan de gestion écologique du parc des Coteaux soixante hectares. Les potentiels candidats pour ce contrat de 24 mois ont jusqu'au 21 novembre pour se manifester. A noter qu'une visite du parc partira du Rocher de Palmer le 7 novembre prochain à 14 heures. Le ou la candidate présélectionné(e) fin novembre débutera sa mission en janvier 2019.

  • 19/10/18 | Rochefort : une application pour visiter le patrimoine local

    Lire

    A l'occasion des Journée nationales de l’Architecture (du 19 au 21 octobre), Rochefort lance une nouvelle application de visites (libres ou guidées) de la ville et de son Arsenal : Visite Patrimoine. Téléchargeable sur tous les smartphones, elle entraîne le visiteurs à travers 18 lieux emblématiques de la ville, présentés au moyen d’anecdotes, d’indications historiques et pratiques. Visite patrimoine est né d’une collaboration entre les musées de la région et l'université de La Rochelle.

  • 19/10/18 | Laurent Nuñez en visite à Hendaye ce vendredi

    Lire

    Laurent Nuñez, secrétaire d’État auprès du ministre de l'Intérieur, ancien sous préfet de Bayonne revient au pays et effectuera ce vendredi 19 octobre une visite à Hendaye qui débutera par une visite du Centre de rétention administrative (CRA) d'Hendaye, pour une présentation des missions de la police aux frontières. Elle se poursuivra par celle du Centre de coopération policière et douanière d'Hendaye, accompagnée d’une présentation de ses missions et activités. Elle se terminera au péage frontalier de Biriatou.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Bordeaux : Evento démarre fort

07/10/2011 |

A. Juppé et F. Mitterrand signent la convention

Inaugurée durant toute la journée d'hier par l'équipe artistique puis par le maire de Bordeaux et Ministre des Affaires Étrangères Alain Juppé, rejoint ensuite par Frédéric Mitterrand Ministre de la Culture et de la Communication, la deuxième édition de la biennale artistique et urbaine Evento a commencé sur les chapeaux de roues. Entre la visite des expositions du CAPC et du Musée d'Aquitaine, la signature de la convention « Culture partagée » par les deux Ministres, l'inauguration officielle du festival place André Meunier et l'étonnante performance de Pippo Delbono en soirée place de la Comédie, la journée fut riche en émotions et a parfaitement lancé les dix jours de « ré évolution urbaine » promis par les organisateurs. Comme espéré, le public a répondu présent et peut sans doute s'attendre à bien d'autres surprises.

17h45 au Musée d'Art Contemporain de Bordeaux. Alors qu'Alain Juppé découvre avec curiosité l'exposition « Etrange et proche » du Van Abbemuseum d'Eindhoven (Pays-Bas), Frédéric Mitterrand fait à son tour son entrée au CAPC. Poignées de mains, vives discussions, suite et fin de la visite express de l'exposition, les deux hommes suivis d'un imposant cortègeprennent place dans l'une des salles de conférence du musée. Après un bref discours de présentation de la convention « culture partagée », qui prévoit de mettre en place sur 3 ans (2011-2013) des actions en faveur de la démocratisation culturelle à Bordeaux,et une signature de celle-ci, Alain Juppé et Frédéric Mitterrand se dirigent vers la place André Meunier où une foule très nombreuse, malgré la météo capricieuse, attend le discours d'inauguration de l'Evento 2ème du nom.

« Donner des réponses aux questions que pose la ville »

« Le nouveau souci de cet Evento, c'est la participation » annonce Alain Juppé avant de rendre un premier hommage à Michelangelo Pistoletto, Directeur artistique de la manifestation, qui a « D'ores et déjà réussi le pari de convaincre les bordelais qu'il y avait des choses à M. Pistoletto, A. Juppé et F. Mitterrand inaugurent Evento place Meunierrepenser». Installé à Bordeaux depuis plusieurs mois, Pistoletto et toute son équipe ont, en effet, profité de la carte blanche que le maire de Bordeaux leur avait accordée pour mener un vrai travail d'échange et de concertation avec les acteurs culturels locaux et construire ce que Juppé décrit comme « Le pari de la définition d'une vraie politique culturelle dans laquelle la culture n'est pas une cerise sur le gâteau mais un élément essentiel de la construction de la ville ».
Invité à prendre la parole pour inaugurer « son » Evento, Pistoletto préfère de son côté voir la culture comme « Un moyen de donner aux gens, grâce à des savoirs partagés et à la participation de tous, les réponses aux questions que pose la ville. La participation de chacun à la culture est fondamentale, elle évite l'agression et crée un lien qui va au-delà des clivages ». C'est enfin, le Ministre de la Culture qui conclut la cérémonie en rappelant que « L'utopie se travaille et que la formidable expérience que représente Evento nous montre que chacun peut participer à cette utopie urbaine » avant de remercier à son tour Michelangelo Pistoletto, « Un des artistes grâce à qui l'art devient social et investit l'espace public »

Le show Delbono
Moins d'une heure après la fin de la cérémonie, un espace que la délégation officielle a mis à profit pour se restaurer à la halle des Douves et au marché des Capucins - lieux phares d'Evento -et pour visiter l'exposition « C'est à ce prix que nous mangeons du sucre » au Musée d'Aquitaine, c'est sur la place de la Comédie que les choses se passent.Aménagée spécialement pour l'occasion de projecteurs, barrières et de plusieurs scènes, la place est noire de monde. Tous attendent avec enthousiasme le début du spectacle de Pippo Delbono. Alors que sonnent 21 heures, que certains s'interrogent sur ce que leur réserve le maestro du soir et que d'autres ne savent pas où se placer pour profiter du spectPippo Delbonoacle, la musique démarre et le silence se fait. L'artiste apparaît sur scène et commence son show. Tantôt sérieux, tantôt hystérique, il raconte d'abord, en français dans le texte, sa découverte de Bordeaux,« Ville magnifique où les gens font la fête », puis entraine la foule dans son univers.
Entre danses loufoques, chuchotements,cris, improvisations et gestes théâtraux Pippo Delbono récite dans sa langue maternelle une émouvante complainte où il dénonce, de manière apocalyptique, les tortures de l'amour, les méfaits de la nature humaine, les doutes qui l'habitent et le besoin d'un art plus simple dans ce monde. La façade du grand hôtel, sur laquelle les paroles de Delbono sont sous-titrées, et les marches du grand théâtre sont tour à tour utilisées pour projeter des images de flammes et pour mettre en valeur les fulgurances musicales du Balanescu Quartet, dont les mélodies, parfois épiques, parfois angoissantes, créent une atmosphère des plus singulières. Avec leur cocktail d'irrévérence, de déraison et de poésie, Delbono et ses compagnons danseurs et musiciens ne laissent pas indifférents. Si quelques uns n'adhèrent pas et préfèrent partir, que l'on entend quelques « remboursez !» ou « c'est nul ! » et qu'un sentiment d'incompréhension est palpable chez certains, l'ensemble de la foule est plutôt réceptif et les messages hurlés par Delbono puis repris sur la façade du Regent ne manquent pas de provoquer de nombreuses discussions à la fin du spectacle. Le début de la réflexion urbaine ...
 
Crédits Images : Aqui.fr
 
Aymeric Bourlot
 
 

Partager sur Facebook
Vu par vous
466
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !