17/12/17 : "Avant si j'était vieux", théâtre, musique et bien vieillir, voici le mélange détonant que les caisses de retraite d’Aquitaine proposent de découvrir gratuitement. La prochaine représentation a lieu le 19 décembre à 15 h à Bergerac au centre culturel.

15/12/17 : Futuroscope : le président du directoire Dominique Hummel a annoncé dans La Nouvelle République qu'il allait quitter ses fonctions en mars prochain.

14/12/17 : Depuis ce 12 décembre, la FRSEA Sud Ouest a de nouveaux contours. Regroupant désormais les régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine elle représente 25 départements. Le même jour, Philippe Moinard en a été élu à la présidence.

13/12/17 : Pont d’Aquitaine fermé dans les 2 sens : rocade A630 entre échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4a (Bordeaux - Nouveau Stade) du jeudi 14 décembre 21h00 au 15 à 6h00. Déviations rocade intérieure et extérieure, via le pont François Mitterrand.

12/12/17 : Philippe Martinez,le secrétaire général de la CGT se rendra ce jeudi en Dordogne. Il visitera les ateliers SNCF du Toulon avant de rencontrer le syndicat cheminot. L'après midi, il participera à une assemblée avec tous les syndicats CGT du département.

11/12/17 : Catherine Seguin, 45ans, fille de Philippe Seguin qui était sous-préfète de Bayonne depuis 2016 a pris du galon et sera la nouvelle préfète du Gers en remplacement de Pierre Ory nommé dans les Vosges. Deuxième femme à occuper ce poste dans le Gers

11/12/17 : La Charente-Maritime est passée ce matin en vigilance "jaune" vents violents : la circulation est coupée sur le pont de l'île d'Oléron et les liaisons maritimes coupées avec l'île d'Aix, en raison d'une forte houle.

10/12/17 : A Orthez la liste menée par le socialiste Emmanuel Hanon remporte l'élection municipale (49,69%) devançant celle du maire sortant Yves Darrigrand (39,87%) et de Hélène Marest (Lrem -Modem 10,44%

10/12/17 : Philippe Mahé préfet de Meurthe-et-Moselle depuis août 2015 est le nouveau directeur général des services de la Gironde. Il a occupé plusieurs postes similaires depuis 1995 en Côtes d'Armor Finistère aux communautés urbaines de Nantes et de Toulouse.

10/12/17 : Dans un communiqué du 9/12, le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau annonce que l'instauration d'un péage à l'entrée d'Oléron ne sera finalement pas soumis au vote lors de la session du Département du 18 décembre comme annoncé.

10/12/17 : Charente-Maritime : Météo France annonce une tempête ce lundi, avec de violentes rafales pouvant atteindre localement 120 à 130 Km/h sur le littoral et 100 à 110 Km/h à l'intérieur des terres.

09/12/17 : Après l'annonce de la présence du groupe NTM, les Francofolies ont annoncé cette semaine leurs prochaines têtes d'affiches de l'édition 2018, qui se tiendra du 11 au 15 juillet : Orelsan, Jain, Véronique Sanson, Mc Solaar, Calogero et Shaka Ponk.

08/12/17 : Les maires de Port-au-Prince et de La Rochelle ont signé un accord mardi à l’occasion des 2e Assises de la coopération franco-haïtienne à Port-au-Prince. Une aide nouvelle sera apportée pour la construction d’un lieu d’accueil en cas de catastrophe.

07/12/17 : Le maire de Saint-Jean-de-Luz et premier vice-président de la Communauté Pays basque, Peyuco Duhart, 70 ans, est mort ce vendredi matin à 10 heures au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne. Il avait été victime d'un AVC la semaine dernière.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/12/17 | Les radicaux de gauche Nouvelle Aquitaine...

    Lire

    Après la récente fusion du Parti Radical de Gauche et du Parti Radical Valoisien au sein "d’une nouvelle structure baptisée « Mouvement Radical » dans laquelle ils ne se reconnaissent pas totalement les élus Radicaux de Gauche du Conseil régional ont souhaité prendre leurs distances avec ce contexte politique national. Ainsi Soraya Ammouche-Milhiet, Benoît Biteau, Régine Marchand, Francis Wilsius,réaffirment leur place au sein de la majorité d’Alain Rousset et gardent leurs distances avec les jeux politiques des appareils nationaux, partageant des valeurs communes autour du triptyque républicain et de la Laïcité."

  • 15/12/17 | La Charente-Maritime toujours en manque d'eau

    Lire

    Au vu de la situation hydrologique actuelle et de l’absence de pluviométrie, le préfet de la Charente-Maritime a décidé de prolonger l'arrêté en date du 31 octobre 2017 jusqu’au dimanche 14 janvier 2018 inclus. Le prélèvement d’eau en vue du remplissage ou du maintien du niveau des retenues d’eau à usage d’irrigation agricole et tous les plans d’eau est interdit sur tous les bassins de gestion de Charente-Maritime (sauf bassin Charente aval) pour les remplissages par prélèvement superficiel.

  • 15/12/17 | Martin Leÿs délégué régional EDF en janvier 2018

    Lire

    Benoît Thomazo délégué régional d'EDF en Aquitaine puis Nouvelle Aquitaine depuis 4 ans passera le relais en janvier prochain à Martin Leÿs. Celui-ci, jusque là directeur du dialogue social au sein du groupe, présidait le Comité central d'entreprise et le Comité européen ainsi que le Fonds "Agir pour l'emploi" d'EDF qui soutient les projets portés par les associations d'insertion. Martin Leÿs avait été en 2002 directeur de cabinet de la délégation d'Aquitaine à Bordeaux avant de devenir conseiller social auprès de François Roussely et de diriger depuis la Chine le développement Asie d'EDF pendant six ans.

  • 15/12/17 | Asphodèle, le plus bio des salons revient à Pau

    Lire

    Plus grand et plus ancien salon des produits bio du Sud ouest, Asphodèle, est de retour, du 15 au 17 décembre, au Parc des expositions à Pau pour sa 22ème édition. Résolument engagé pour la planète et le bien être, il se dédié à la bio et aux nouvelles façons de vivre et de consommer, à travers cette année plus de 220 exposants. Des artisans, producteurs, viticulteurs, créateurs, entreprises de transformation triés sur le volet. Au programme aussi de nombreuses animations et conférences qui évoqueront notamment les OGM, l'agriculture bio, l'éco-construction ou encore les semences libres.

  • 15/12/17 | Le point sur la tuberculose bovine en Dordogne

    Lire

    La campagne de prophylaxie 2017-2018 de la tuberculose bovine a débuté en avance avec un nouveau mode de dépistage qui donne des résultats encourageants. Il s’agit d’un procédé à la fois plus efficace mais aussi plus contraignant, car nécessitant une bonne contention des bovins. Depuis le début novembre, 106 dossiers de prophylaxie ont été traités et 5 élevages ont présenté des résultats positifs. Le nombre de foyers de tuberculose pour 2017 est toujours de 28 élevages, dont 8 ont fait l’objet d’un abattage total et 20 d’un abattage sélectif.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Bordeaux : rencontre avec José Muñoz le président Festival de la BD d'Angoulême

22/01/2008 |

Jose Munoz

La visite de José Muñoz au Forum de la Fnac à Bordeaux, le 19 janvier dernier, a donné le coup d'envoi symbolique du 35ème Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême. Portrait d'un artiste exceptionnel, créateur d' « Alack Sinner », style Charles Bronson tiré d' « Un justicier dans la ville ».

Né en 1942 à Buenos Aires, Muñoz s'intéresse très vite au 9ème art. Il le découvre vraiment, en y éprouvant une réelle passion, auprès de ses deux grands maîtres. Il suit alors, à partir de l'âge de douze ans, des cours de sculpture, dessin, peinture et marionnettes dans l'atelier d'Humberto Cerantonio et pratique avec lui le théâtre de marionnettes. Cet enseignement devient pour Muñoz l'initiation à l'histoire de l'art ainsi qu'au cinéma. Parallèlement, il assiste aux cours d'Alberto Breccia, dessinateur argentin d' « historietas », à l'ecole Panaméricaine d'Art. C'est là qu'il approfondit ses connaissances sur la bande dessinée.

Vendre son âme au diable

« Cerantonio avait de grands préjugés envers la BD. S'y dédier était, pour lui, synonyme de vendre son âme au diable pour trois sous. » raconte José Muñoz. Mais, c'est seulement avec la rencontre du dessinateur italien Hugo Pratt en 1959, que sa passion pour la BD mûrit. « C'est en regardant ses dessins, que j'ai ressenti une vraie émotion profonde. » nous confie-t-il : « Je suis tombé amoureux de la façon de pouvoir raconter des histoires en dessinant ; d'inventer des réalités, créer des rêves ou des cauchemars avec un simple crayon et une feuille de papier. »

L'exil

Ayant quitté l'Argentine en 1972, il voyage un peu partout en Europe en passant par l'Angleterre, l'Espagne, l'Italie et la France. Après avoir vécu 25 ans en Italie, il s'installe finalement à Paris où il vit actuellement. « J'étais parti par curiosité, un désir d'aventure, mais aussi pour pouvoir travailler dans des domaines, encore inaccessibles chez nous. » explique le dessinateur. Muñoz rencontre ainsi les grandes figures de la BD européenne. Notamment Hugo Pratt, qui l'engage sur le projet de « Precinto 56 », l'histoire d'un détective New-yorkais, dans une ambiance des films noirs de l'époque. Le héros de « Precinto 56 » préfigure d'ailleurs le personnage d'Alack Sinner, une série qui allait devenir le plus grand succès de Munoz.

C'est en 1974 que naît « Alack Sinner ». Inventé par Muñoz et Carlos Sampayo, écrivain, publicitaire, dont Munoz fait la connaissance en Espagne. Leur rencontre marque le début d'une longue coopération et grande amitié. Celle-ci verra apparaître les albums de « Sophie » (en 1977), « Le Bar à Joe » (en 1979), « Sueur de Métèques » (en 1982), « Jeux de Lumières » (en 1985) et bien d'autres jusqu'à aujourd'hui.

« Alack Sinner » - une BD « noir »

Alack Sinner, détective privé à New York, représente dedicace Jose Munozle « héros-type » du film noir des années 50. Ex-policier, dans une situation familiale compliquée, qui entreprend une lutte solitaire contre l'injustice. « On voulait créer quelque chose dans le genre narratif de la recherche de la vérité et de la justice, dans un monde plein de cruauté et de misère et autres maux perturbant la société. » explique José Muñoz. Le choix du dessin noir et blanc ammène encore une ambiance d'inquiétude et d'insécurité. « Mon maître Hugo Pratt répétait que la BD c'est toujours « un carré blanc, un carré noir », cette simple constatation m'a permis de jouer sur les émotions, en manipulant les ombres, la lumière. » raconte le dessinateur.

Sinner - l'alter ego de José Muñoz?

Le visage du personnage serait inspiré de ceux de Charles Bronson et Steve McQueen, deux icônes des films policiers des années 70. « le travail d'un dessinateur est rempli de solitude, c'est pour cela qu'en concevant un personnages sur papier, je dois être convaincu de sa présence, qu'il existe, qu'il me regarde, que je ne suis pas seul. » avoue Muñoz. Ce sentiment de solitude, renforcé encore par un statut d'exilé, n'est pas le seul fait marquant dans la vie de l'auteur qui sert d'inspiration à Alack Sinner. La vie privée d'un Sinner marié, mais avec un enfant à la charge, fait référence aux expériences mêmes du dessinateur.

Créé en 1974, Sinner et ses aventures continuent, bien que leur héros vieillisse. Celui-ci risque quand même bien de quitter New-York. « Je n'ai plus envie de dessiner Sinner aux Etas-Unis » avoue Muñoz : « J'ai besoin d'une excuse pour l'envoyer par exemple en Argentine. » L'invention d'une excuse, pour dessiner l'Argentine, semble en quelque sorte chose faite avec le tout dernier album de Sampayo et Muñoz « Carlos Gardel » ; célèbre chanteur argentin de tango dans l'entre deux guerres.

Hommage à la star du tango - Carlos Gardel

« On a voulu, à travers cette BD, rendre hommage à un homme, qui est devenu l'icône de mon pays natal. » raconte José Muñoz: « Gardel symbolise une figure qui est sortie de la misère, en devenant, grâce à son talent, une étoile éternellement brillante; un mythe populaire. » Mais « Carlos Gardel » s'inscrit aussi bien dans la logique des « carrés noirs et blancs ». « Il y a effectivement un axe qu'on a établi entre l'album « Billie Holiday », sur une chanteuse noire de l'Amérique du Nord et Carlos Gardel, un chanteur blanc de l'Amérique du sud. » nous dévoile le dessinateur.

Après plusieurs distinctions obtenues, entre autres, à Barcelone, San Diego ou Lucca, José Muñoz est couronné par le Grand Prix de la Ville d'Angoulême pour l'ensemble de son œuvre et devient le Président de la 35è édition de ce festival. « C'est un grand honneur ainsi qu'une grande responsabilité » souligne-t-il : « Je suis fier de pouvoir représenter cet art, qui reste aujourd'hui presque le seul témoin du tremblement de la main, comme partie inhérente à la création. »

José Muñoz ne compte certainement pas s'en arrêter là, mais reste mystérieux sur ses projets. « Cela fait 50 ans que je suis dans le métier ; je dois penser à gérer pour le mieux les dernieres étapes de ces derniers jours dans la matière consciente. » conclue-t-il.

Piotr Czarzasty

 

 

 

Partager sur Facebook
Vu par vous
385
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !