Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/07/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques la tour sud de la cathédrale de Bayonne et la Chapelle des Prébendés, ainsi que le Château de Pau, le couvent des Récollets à Ciboure et l’Espace Jéliote à Oloron vont bénéficier du plan France relance pour leur rénovation

19/07/21 : Face à la montée en puissance du nombre de contaminations au Covid-19 en Charente-Maritime, le préfet a étendu l'obligation du port du masque dans tout espace public pour 45 communes, essentiellement littorales.

16/07/21 : Eté Jeunes est un nouvel agenda en ligne, à destination des jeunes Bordelais. Il permet d'accéder à l'ensemble de l'offre municipale et associative ainsi qu'à toute l'actualité culturelle, sportive et de loisirs proposée cet été à Bordeaux.+ d'info

13/07/21 : Du 15 juillet au vendredi 13 août inclus, l’Hôtel de ville de Poitiers fermera ses portes à 16 h 30 au lieu de 17 h 30. Sur cette période, du lundi au vendredi, l’accueil du public s’effectuera de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h30

07/07/21 : Pyrénées-Atlantiques - 1 compagnie de CRS, 23 nageurs-sauveteurs CRS, 13 agents de police-secours et de BAC, 4 agents spécialisés dans l’investigation, 8 motards CRS soit 118 policiers vont cet été venir renforcer les forces de sécurité du département

07/07/21 : Saint-Médard-en-Jalles : le centre intercommunal de vaccination Covid 19 restera ouvert tout l’été, grâce à l'implication des 50 agents et 229 professionnels de santé des 6 communes partenaires qui s'y relaient. En 3 mois, 31000 doses ont été injectées

05/07/21 : EthicDrinks, le négoce vert bordelais est lauréat du 1er prix du “Millésime 2021” organisé par l’Adelphe, éco-organisme à but non lucratif axé sur le recyclage des emballages ménagers des entreprises et notamment dans le secteur des Vins et Spiritueux.+ d'info

05/07/21 : Les inscriptions universitaires 2021-2022 de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour démarrent, de manière entièrement dématérialisée, mardi 6 juillet pour tous ses campus : Pau, Bayonne, Anglet, Mont-de-Marsan et Tarbes.+ d'info

01/07/21 : Mmes Albenga et Poulet, MM. Patin et Stambolis-Ruhstorfer, enseignants-chercheurs à l’Université Bordeaux Montaigne, ont été nommés membres de l'Institut Universitaire de France. La récompense la qualité scientifique de leurs activités universitaires.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/07/21 | Ouverture des candidatures pour la Semaine de la Diversité 2022

    Lire

    Pour la 6ème édition, la Ville de Bayonne organise du 1er au 8 mars 2022 la Semaine de la Diversité et de l’égalité des droits. Jusqu’au 20 septembre, les associations peuvent déposer leurs propositions sur les thèmes de la lutte contre les discriminations et la promotion de l’égalité ainsi que de la diversité culturelle et de la citoyenneté. Les projets sélectionnés percevront une aide de la ville. Toutes les informations sont disponibles sur le site de la Ville

  • 30/07/21 | A la découverte du bijou régional

    Lire

    Jusqu’au 19 septembre, le Musée Bernard d’Agesci de Niort propose l’exposition « Le bijou régional, une spécialité niortaise, fonctions, types ». Les visiteurs partiront à la découverte de plus de 200 bijoux traditionnels, d’outils et de machines ayant servi à leur fabrication. Autour de l’exposition, le Musée propose également 2 accrochages dans le grand hall : « Trésors d’archéologie : parures et objets de prestige » et « Bijoux contemporains ».

  • 29/07/21 | France Relance : Repeuplement forestier, les entreprises lauréates landaises

    Lire

    Forelite-Evolution à Arue, la SCEA Pépinières Planfor à Uchacq-et-Parentis, Bois de Gascogne à Saint-Eulalie-en-Born, Landes Forêt à Levignac, Planfor SAS à Uchacq-et-Parentis sont les 5 entreprises landaises soutenues dans le cadre du plan France relance pour leurs investissements dans des outils et matériels performants pour la production de plants qui seront utilisés pour le repeuplement forestier. Objectif: permettre plus de compétitivité et de résilience face aux défis climatiques. Au total, un coup de pouce de 386 470 euros.

  • 29/07/21 | La Nature a rendez-vous en Creuse en août

    Lire

    Tout au long du mois d’août, la Réserve Naturelle de l’étang des Landes en Creuse propose aux petits et aux grands des « Rendez-vous Nature ». Le 6 août, les petits pourront observer le plumage des oiseaux, le 11 août, partez à la découverte de la vie des abeilles en devenant le temps d’une journée un apiculteur ou encore devenez explorateur avec 4 épreuves sur le thème des oiseaux le 18 août. Programme et réservation

  • 29/07/21 | Les Crus artisans du Médoc ouvrent leurs portes

    Lire

    Comme chaque année, les Crus artisans du Médoc ouvrent leurs portes au public. Cette année, le rendez-vous est donné du 30 juillet au 1er août pour découvrir ou redécouvrir les vins et leur mode d’élaboration. Le public pourra par exemple pique-niquer au Château Tour Bel Air et se balader au milieu du vignoble Médocain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Six photographes bordelais présentent le confinement, autrement

05/07/2020 | Des photographies confinées font l’objet d’une exposition Maison Bourbon, dont l’inauguration a eu lieu jeudi 2 juillet, et d’une exposition au Jardin Public.

Gardé en résidence

Quand art et confinement font la paire. Dans le cadre de la campagne « Gardons le lien avec la culture », la Ville de Bordeaux, en collaboration avec deux associations du territoire, dédiées à la photographie, Cdanslaboite et LaboPhoto, a proposé à 6 photographes bordelais de capturer des moments de leurs confinements. De cette initiative est née une série photographique hétéroclite des plus étonnante. Les photographies réalisées font l’objet d’une exposition numérique sur bordeaux.fr, d’une exposition Maison Bourbon, dont l’inauguration a eu lieu jeudi 2 juillet, et d’une exposition sur les grilles du Jardin Public.

« Ces photos me rappellent quand nous étions en famille dans notre maison de campagne pendant le confinement », souffle un des premiers visiteurs dans la première salle de l’exposition à la Maison Bourbon. Sous forme de Carte Blanche, au travers de clichés, en extérieur ou en intérieur, l’exposition rappelle, d’une manière artistique, ce moment spécial que chaque français et bordelais a pu vivre au début de l’année 2020. Les visiteurs parcourent les trois petites salles remplies de photographies, présentant le travail confiné de 6 photographes bordelais : Loïs Mugen, Marine Lécuyer, Miguel Ramos, Marie Fontecave, François Jonquet et Sophie Pawlack. Avec des univers différents et des captures variées, les photographes montrent tous à quel point cette période inédite de confinement n’est pas forcément un mauvais souvenir et comment il est possible de poser un regard artistique et poétique sur cette étape particulière de notre vie.

Gardé en résidence

Ce jeudi 2 juillet, c’était la première fois que la Maison Bourbon ouvrait ses portes pour faire découvrir les œuvres de ces photographes bordelais confinés. Des artistes locaux, mais un thème universel : voilà ce qu’il est possible d’admirer dès aujourd’hui Maison Bourdon ou sur les grilles du Jardin Public. Certains visiteurs pensent reconnaître la campagne environnante. « On dirait un paysage typique de Saint-Aubin-de-Blaye…», s’esclaffe une jeune femme qui examinait chaque photo au plus près. Dans une ambiance très intimiste et chaleureuse, rappelant celle des guinguettes, les premiers curieux ont pu découvrir des styles photographiques très différents, du coloré au noir et blanc. Il est possible de découvrir, et ce jusqu’au 28 juillet, les clichés fumants et teintés de violet de Marine Lécuyer, une photographe bordelaise qui a passé son confinement à la campagne. Il est aussi possible d’apercevoir au détour d’un couloir, la série photographique de Marie Fontecave qui se regarde et se comprend comme un film. Puis, dans un tout autre style, l’œil est attiré par les grands cadres colorés qu’a réalisé Sophie Pawlak dans la joie, la bonne humeur mais aussi dans un élan de créativité presque loufoque. Les photographes ont été choisis « pour leurs écritures fortes et leurs styles photographiques différents ». Il leur a été demandé de concevoir un minimum de 5 photos pendant les 15 derniers jours de confinement.

Gardé en résidence

Être un artiste confiné

Autodidacte, Loïs Mugen fait partie de ces photographes qui ont exposé à la vue de tous des parties de leurs confinements respectifs, des « bouts de vie », comme il aime le dire. Bordelais depuis déjà quelques années, il se lance dans la photo il y a six ans. « J’avais déjà exposé à la Maison Bourdon pour le « mercredi photo » et c’est le photographe Bruce Milpied qui m’a contacté pour me proposer ce projet intitulé « Gardé en résidence…photographique » », raconte Loïs Mugen. Que cela soit sur les grilles du Jardin Public à Bordeaux, ou à la Maison Bourbon, une dizaine d’œuvres réalisées par ce jeune photographe de 34 ans sont à découvrir. Aujourd’hui photographe reporter au sein de l’agence Hans Lucas et du collectif Macadam Press, il dévoile dans cette expositions son intimité et sort un peu du registre social qui caractérise le plus souvent son travail. Lorsque cet exercice lui a été proposé, le photographe ne l’a pas perçu comme une contrainte professionnelle car il a « l’habitude de prendre beaucoup de photos du quotidien ». « Lorsque l’on m’a proposé ce projet j’ai trouvé cela très intéressant car c’est un moment historique que l’on a tous vécu donc pouvoir le documenter c’était une chance », explique Loïs Mugen. Le photographe présente avec ces clichés son quotidien de bordelais enfermé tout en y incorporant son style particulier : le mélange entre le reportage et l’art.

Lois Mugen

Pour sa part, ce jeune artiste était confiné à Bordeaux, rue Sainte-Catherine, dans son appartement de 30m2. Son regard sur la période, visible via ses photos, est alors forcément différent de celui Marine Lécuyer, confinée à la campagne avec la possibilité de flâner à l’extérieur, dans un jardin boisé, presque sauvage. L’inspiration était quand même présente dans le pied-à-terre de Loïs Mugen. « C’est un peu naturel chez moi, je ne sais pas trop comment l’expliquer. C’est une histoire de moment et de scène », confie t-il. Le photographe a perçu dans ce confinement une opportunité et également une possibilité de capturer l’engagement local. « J’ai pu suivre des distributions alimentaires dans les squats bordelais par exemple, ou encore prendre des photos des maraudes qui aidaient les personnes à la rue. C’était très intéressant et cette situation pour un artiste peut être très inspirante, cela a été le cas pour moi », raconte Loïs Mugen. Ce qui frappe dans l’exposition, et qui plaît énormément aux photographes qui ont pris part à cette aventure, c’est qu’un même thème a été traité de manières radicalement différentes. « Ce sont des univers totalement opposés qui sont exposés ensemble, affirme Loïs Mugen. Dans une pièce il y a par exemple beaucoup de couleurs et c’est assez drôle de voir les visions de chaque personne au moment précis du confinement ». 

Du jeudi 02 juillet au vendredi 31 juillet 2020
Grilles du Jardin Public
Pole Image / Maison Bourbon, 79 rue Bourbon – 33300 Bordeaux
Du Jeudi 02 juillet au 28 juillet, ouverture le samedi et le dimanche

La Rédaction
Par La Rédaction

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
9312
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 7 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !