Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

Arte Flamenco 2018 - du 2 au 7 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/06/18 | Bilan des intempéries en Dordogne

    Lire

    477 interventions ont été réalisées dans le cadre des orages des 10 et 11 juin dernier en Dordogne. Les entreprises touchées par les intempéries ont la possibilité de faire appel à une indemnisation au titre de l’activité partielle. La chambre d’agriculture a demandé à ce que soit mis en œuvre un dégrèvement au titre de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour les exploitations touchées. 10 communes ont déposé en préfecture une reconnaissance de Catastrophe Naturelle.

  • 15/06/18 | Le dossier Ford s'invite au Conseil de Métropole

    Lire

    Dans une motion votée ce 15 juin, le Conseil de Bordeaux Métropole "déplore, avec la plus grande force, la décision du groupe Ford de lancer une procédure d’information-consultation préalable à un plan de sauvegarde de l’emploi à Ford Aquitaine Industries." Une décision "incompréhensible" et "prématurée" au regard de la mission confiée par Ford au cabinet Géris, "voilà à peine 2 mois, de rechercher des repreneurs potentiels" et des "discussions en cours entre le groupe Ford et un industriel qui a visité le site le 30 mai". Les élus appellent "l'Etat à maintenir la plus grande vigilance pour que Ford assume ses responsabilités".

  • 15/06/18 | Landes : Suivi des intempéries

    Lire

    Suites aux intempéries dans les Landes, une réunion se tient ce vendredi 15 juin après-midi, sur à l'étude de la réparation des dommages au titre des catastrophes naturelles, en présence du Préfet, des collectivités sinistrées et du Président du département. Ce dernier a par ailleurs indiqué ce jour que le Département, solidaire des agriculteurs et collectivités sinistrés, crée un fonds de solidarité territoriale qui sera mobilisé en particulier sur les voiries communales et intercommunales, en complément de l'Etat. Des crédits supplémentaires seront aussi inscrits pour la réparation des dégâts sur la voirie départementale.

  • 15/06/18 | Pyrénées-Atlantiques: suivi des intempéries

    Lire

    Le 1er comité de suivi après les intempéries dans les Pyrénées-Atlantiques s'est tenu ce vendredi. La préfecture dénombre cinquante communes ayant déposé des dossiers de demandes d'indemnisations au titre des catastrophes naturelles. Les 1ères commissions chargées d'examiner ces requêtes se réuniront le 19 juin. Parmi les dégâts, l'effondrement de la D918 rejoignant Gourette, sur 50 m de long et jusqu'à 8 mètres sous la route, sur lequel outre les déplacements quotidiens, devait passer le Tour de France le 27 juillet pour l'arrivée à Laruns. Un chiffrage des travaux est attendu avant toute décision de modification de l'étape.

  • 15/06/18 | Lancement du 1er concours « Campus numérique 47 »

    Lire

    Le Campus Numérique 47 organise la première édition du « Concours Campus Numérique 47 », du vendredi 22 juin au dimanche 24 juin à Agen, sur son site du 156 avenue Jean Jaurès. C’est un concours de création de Start Up numériques qui doit permettre d’installer en Lot-et-Garonne les pépites de demain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Castillon 2018 : la Bataille aura bien lieu !

19/05/2018 | C'est à l'Office de Tourisme & des Congrès de Bordeaux Métropole que l'équipe organisatrice a choisi de présenter l'édition 2018 de la Bataille de Castillon.

castillon 2018 une

Malgré quelques frayeurs dues à la nouvelle législation relative aux spectacles interprétés par des bénévoles, la Bataille de Castillon aura bien lieu, cette année encore. Un spectacle devenu emblématique des étés aquitains et qui attire un public tout aussi avide d'histoire que de divertissement. Et c'est à l'Office de Tourisme & des Congrès de Bordeaux Métropole que l'équipe organisatrice a choisi de présenter son édition 2018. Scènes reconfigurées, nouveaux costumes, son et éclairages améliorés. On vous dit tout sur cette « nouvelle » Bataille dont l'issue demeure malgré tout inchangée depuis 1453.

C'est donc à l'Office de Tourisme & des Congrès de Bordeaux Métropole que l'équipe organisatrice a choisi de présenter l'édition 2018 de la Bataille de Castillon. Un spectacle emblématique des étés aquitains, faisant référence à un des moments clés de l'histoire de France, comme a tenu à le rappeler Serge Ruaud, Président de Castillon 1453, l'association porteuse du projet : « Solférino, Austerlitz, Bir Hakeim, autant de batailles qui n'ont pas changé grand chose mais dont les noms inondent nos villes. Mais qui se souvient d'une rue de Castillon ? Il est vrai que l'affrontement a été « bâclé » en 3-4 heures. C'est peu, comparé aux 300 jours de Verdun. Et puis, il n'y a eu « que » 4000 morts. Presque rien face à la boucherie de Wagram. Et pourtant, peu de batailles ont changé autant de choses en aussi peu de temps et avec aussi peu de victimes ». Après cette petite mise au point historique sur cet événement qui, il est vrai, a mis fin à la guerre de cent ans et à trois siècles de domination anglaise en Aquitaine, l'équipe s'est félicitée de pouvoir annoncer que, cette année encore, la Bataille aurait bien lieu.
Un spectacle qui a failli être annulé in extremis, en raison de la nouvelle législation régissant les spectacles incluant la participation d'amateurs. « Si on applique à la lettre, le texte (qui fait référence au côté lucratif, non de la structure mais du cadre), le nombre de représentations aurait dû être divisé par dix pour entrer dans le cadre de la loi », précise le Président dont l'association loi de 1901 -et donc à but non lucratif- « emploie » près de 600 bénévoles pour son spectacle. Une législation ambiguë et qui a fait monter au créneau nombre d'organisateurs de spectacles vivants -le Puy du Fou en tête-, biens décidés à défendre des créations attendues, chaque année, par un public toujours plus nombreux. Gain de cause obtenu, le rendez-vous est donc pris et les 15 représentations de la Bataille auront bien lieu (du 20 juillet au 25 août 2018), au pied du château de Castegens. Un spectacle dont la durée rallongée cette année, nécessite par ailleurs, un appel des organisateurs pour le recrutement de nouveaux « batailleux » ; (« on ne peut plus dire « acteurs » ou « comédiens bénévoles », concède Serge Ruaud, en phase avec la nouvelle loi). Avis aux amateurs !

Cent fois l'ouvrage...

Créée en 1977, la Bataille de Castillon a accueilli, l'an dernier, prés de 30 000 spectateurs sur le magnifique site de Belvès-de-Castillon. Un voyage dans le temps et l'histoire savamment orchestré par l'historienne Anne-Marie Cocula et Eric le Collen, auteur et metteur en scène du spectacle. « On ne s’arrête jamais. L'hiver, on continue, on évolue, on inaugure », précise-t-il. Ramenée à 1h30 sans entracte en 2016, la Bataille va, cette année encore, connaître un certain nombre d'aménagements. Ainsi, la partie combat, reconfigurée pour être plus « lisible » et des conditions de sécurité revues, font-elles partie de l'édition 2018. Idem pour les scènes de marché, de foire ou de vendanges. A noter , également, une nouvelle scénographie pour le second mariage d'Aliénor et une meilleure visibilité de la vie monastique au Moyen-Âge, ainsi qu'un son et une lumière améliorés pour mettre les scènes en valeur. Autre nouveauté majeure, cette année : le renouvellement des costumes. « On a besoin de savoir-faire et de compétences ; de professionnels au service des bénévoles pour réaliser un spectacle de qualité », note le metteur en scène.
Un spectacle dont l'équipe s'enrichit cette année d'un costumier professionnel grâce au mécénat du château Angélus, 1er Grand Cru de saint Emilion classé A. « Parmi les choses qui devaient évoluer, la partie costume (plus de 2000!) était vraiment importante », précise-t-il. Plus grand spectacle de Nouvelle-Aquitaine, la Bataille de Castillon propose cinq représentations en juillet à partir de 22h30 et dix en août dès 22h. Un avant spectacle (démonstrations de combats, danses paysannes, numéros de saltimbanques...) est également prévu de 19h à 21h dans le Village d’Aliénor. Renseignements et réservations sur www.batailledecastillon.com.

Emmanuelle Diaz
Par Emmanuelle Diaz

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3948
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !