Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

08/04/20 : L’épidémie poursuit sa progression dans notre région avec 101 nouveaux cas recensés par l'ARS, ce qui porte le total à 2 539 cas confirmés depuis le début de l’épidémie (hors personnes non testées Covid-19 identifiées par la médecine de ville).

07/04/20 : Un décret de la Ville de Biarritz a interdit aux promeneurs, la station assise d’une durée de plus de deux minutes sur un banc ou sur un espace assimilable. Une disposition qui a tellement fait rire jaune et le buzz que le maire l'a annulée dans l'après-m

07/04/20 : Charente-Maritime : Le site internet de la ville de La Rochelle www.larochelle.fr a ouvert une page spéciale Entraide et solidarité dans la rubrique "Toutes les informations relatives au COVID-19" pour ceux qui veulent apporter leur aide.

07/04/20 : Suite à la demande du ministère de la Santé, le Département de Charente-Maritime s'est engagé à dépister "dans les meilleurs délais" ses 8 500 résidents et 5 000 employés d'EHPAD, en coordination avec l'ARS et le laboratoire Qualyse.

07/04/20 : Charente-Maritime : à la date du 6 avril, plus de 8 000 entreprises ont fait une demande d’activité partielle, soit près de la moitié des entreprises du département. Plus de 57 000 salariés sont concernés. 14 agents travaillent sur les dossiers.

07/04/20 : Déjà présente sur Facebook et Twitter, l’Agence Régionale de Santé ouvre sa page LInked-In afin de relayer au monde professionnel ses communiqués de presse quotidien ainsi que des informations et actualités autour de la crise sanitaire coronavirus.

06/04/20 : Coronavirus : 833 décès en France en 24 heures, 8911 morts au total, selon le ministre de la santé ce soir. Soit 65 nouveaux cas confirmés recensés en Nouvelle-Aquitaine, ce qui porte le total à 2 426 cas confirmés depuis le début de la crise.

03/04/20 : Charente-Maritime : le festival Stereoparc, qui doit se tenir du 17 au 18 juillet à Rochefort, est pour l'instant maintenu, fait savoir aujourd'hui l'organisation.

03/04/20 : Le sommet Afrique-France, prévu les 4,5 et 6 juin prochain, a été reporté à une date ultérieure. Emmanuel Macron devrait proposer "dans les jours qui viennent" une nouvelle thématique, en lien avec la situation sanitaire et économique.

03/04/20 : Charente-Maritime : les maires de l'île Oléron ont pris des arrêtés hier soir pour interdire la venue sur le territoire de vacanciers ou de résidents secondaires, renforçant les pouvoirs de gendarmeries. Les contrevenants devront faire demi-tour.

03/04/20 : Charente : la préfète a autorisé l’ouverture de 47 marchés : 17 pour l’arrondissement d’Angoulême; 12 pour l’arrondissement de Cognac; 18 pour l’arrondissement de Confolens.

03/04/20 : Dordogne : au 2 avril, 63 marchés sont ouverts et ont obtenu une dérogation de la préfecture en tenant compte des mesures barrières et sanitaires. Ils sont limités à une quinzaine d'exposants de proximité à l'exception de Périgueux et de Bergerac.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 08/04/20 | Le Crédit agricole consacre 20M€ à la protection des personnes âgées

    Lire

    Le Crédit Agricole consacre un fonds de 20M€ pour protéger les personnes âgées, soutenir les soignants dans les Ehpad et les auxiliaires de vie à domicile. Porté entre autres par la Fondation Crédit Agricole Solidarité et Développement, le fonds servira à financer des équipements pour les personnels aidants, en Ehpad ou au domicile (masques, gels, lingettes, tests de dépistage), des tablettes numériques pour maintenir le lien entre personnes âgées en Ehpad et leurs proches, mais aussi à financer des projets portés par des acteurs locaux, dont l’objet sera l’accompagnement des personnes âgées en Ehpad ou à domicile.

  • 08/04/20 | Bordeaux : Le World Impact Summit reporté

    Lire

    Initialement prévue du 28 au 31 mai prochain à Bordeaux, la troisième édition du World Impact Summit (sommet professionnel et grand public des "solutions pour la planète") est reportée par ses organisateurs du 29 au 31 octobre 2020. Au lieu de la place des Quinconces, ce sera au Hangar 14 qu'il se tiendra. 5000 professionnels, 300 exposants et 150 débatteurs sont attendus. Dans un communiqué, les organisateurs ont précisé que "les partenaires, exposants et intervenants ont confirmé leur soutien et leur présence pour le mois d’octobre".

  • 08/04/20 | Des chèques-services à destination des sans-abri en Dordogne

    Lire

    Dans un communiqué du 7 avril, la préfecture de la Dordogne annonce mettre en place des chèques-services à destination des sans-abri. Cette opération lancée par le ministère de la Cohésion des territoires s’appliquera à 230 personnes dans le département. Elle leur permettra d’acheter des produits d’alimentation et d’hygiène. Ces chèques, d’un montant maximal de 7 euros par jour, seront distribués par les associations locales de solidarité en fonction des besoins des sans domicile fixe.

  • 08/04/20 | A Bordes (64): des halles pour redynamiser son centre

    Lire

    Dans le cadre de la redynamisation de son centre-bourg, la commune de Bordes a acquis en 2011 la propriété Lassus-Pomès située en son centre. 1 ha composé d'une bâtisse béarnaise, des dépendances sous forme de préau, d'une grange et de terrains. La commune prévoit notamment la construction de halles couvertes à la place des dépendances préau, et d'un parking à l'arrière des bâtiments. Sur 255 m², les halles accueilleront un marché hebdomadaire de producteurs locaux et de revendeurs, d'environ 20 à 25 étals. Est aussi envisagé l'accueil de marchés à thèmes et marchés nocturnes. La Région soutient pour 73 083 €.

  • 08/04/20 | La Région soutient Idoki, la marque des Producteurs fermiers basques

    Lire

    L'Association des Producteurs Fermiers du Pays Basque qui rassemble près de 300 producteurs fermiers au Pays Basque, a pour vocation de développer la production fermière en Pays Basque, défendre le métier, accompagner les producteurs et les consommateurs, et promouvoir la marque collective Idoki, qui rassemble 89 producteurs. Afin d'appuyer l'ambition de l'association sur le renforcement de son cahier des charges Idoki en matière de pratiques environnementales et de la notoriété de sa marque, les élus régionaux ont voté début mars un soutien de 28 475 € à l'association.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Castillon 2018 : la Bataille aura bien lieu !

19/05/2018 | C'est à l'Office de Tourisme & des Congrès de Bordeaux Métropole que l'équipe organisatrice a choisi de présenter l'édition 2018 de la Bataille de Castillon.

castillon 2018 une

Malgré quelques frayeurs dues à la nouvelle législation relative aux spectacles interprétés par des bénévoles, la Bataille de Castillon aura bien lieu, cette année encore. Un spectacle devenu emblématique des étés aquitains et qui attire un public tout aussi avide d'histoire que de divertissement. Et c'est à l'Office de Tourisme & des Congrès de Bordeaux Métropole que l'équipe organisatrice a choisi de présenter son édition 2018. Scènes reconfigurées, nouveaux costumes, son et éclairages améliorés. On vous dit tout sur cette « nouvelle » Bataille dont l'issue demeure malgré tout inchangée depuis 1453.

C'est donc à l'Office de Tourisme & des Congrès de Bordeaux Métropole que l'équipe organisatrice a choisi de présenter l'édition 2018 de la Bataille de Castillon. Un spectacle emblématique des étés aquitains, faisant référence à un des moments clés de l'histoire de France, comme a tenu à le rappeler Serge Ruaud, Président de Castillon 1453, l'association porteuse du projet : « Solférino, Austerlitz, Bir Hakeim, autant de batailles qui n'ont pas changé grand chose mais dont les noms inondent nos villes. Mais qui se souvient d'une rue de Castillon ? Il est vrai que l'affrontement a été « bâclé » en 3-4 heures. C'est peu, comparé aux 300 jours de Verdun. Et puis, il n'y a eu « que » 4000 morts. Presque rien face à la boucherie de Wagram. Et pourtant, peu de batailles ont changé autant de choses en aussi peu de temps et avec aussi peu de victimes ». Après cette petite mise au point historique sur cet événement qui, il est vrai, a mis fin à la guerre de cent ans et à trois siècles de domination anglaise en Aquitaine, l'équipe s'est félicitée de pouvoir annoncer que, cette année encore, la Bataille aurait bien lieu.
Un spectacle qui a failli être annulé in extremis, en raison de la nouvelle législation régissant les spectacles incluant la participation d'amateurs. « Si on applique à la lettre, le texte (qui fait référence au côté lucratif, non de la structure mais du cadre), le nombre de représentations aurait dû être divisé par dix pour entrer dans le cadre de la loi », précise le Président dont l'association loi de 1901 -et donc à but non lucratif- « emploie » près de 600 bénévoles pour son spectacle. Une législation ambiguë et qui a fait monter au créneau nombre d'organisateurs de spectacles vivants -le Puy du Fou en tête-, biens décidés à défendre des créations attendues, chaque année, par un public toujours plus nombreux. Gain de cause obtenu, le rendez-vous est donc pris et les 15 représentations de la Bataille auront bien lieu (du 20 juillet au 25 août 2018), au pied du château de Castegens. Un spectacle dont la durée rallongée cette année, nécessite par ailleurs, un appel des organisateurs pour le recrutement de nouveaux « batailleux » ; (« on ne peut plus dire « acteurs » ou « comédiens bénévoles », concède Serge Ruaud, en phase avec la nouvelle loi). Avis aux amateurs !

Cent fois l'ouvrage...

Créée en 1977, la Bataille de Castillon a accueilli, l'an dernier, prés de 30 000 spectateurs sur le magnifique site de Belvès-de-Castillon. Un voyage dans le temps et l'histoire savamment orchestré par l'historienne Anne-Marie Cocula et Eric le Collen, auteur et metteur en scène du spectacle. « On ne s’arrête jamais. L'hiver, on continue, on évolue, on inaugure », précise-t-il. Ramenée à 1h30 sans entracte en 2016, la Bataille va, cette année encore, connaître un certain nombre d'aménagements. Ainsi, la partie combat, reconfigurée pour être plus « lisible » et des conditions de sécurité revues, font-elles partie de l'édition 2018. Idem pour les scènes de marché, de foire ou de vendanges. A noter , également, une nouvelle scénographie pour le second mariage d'Aliénor et une meilleure visibilité de la vie monastique au Moyen-Âge, ainsi qu'un son et une lumière améliorés pour mettre les scènes en valeur. Autre nouveauté majeure, cette année : le renouvellement des costumes. « On a besoin de savoir-faire et de compétences ; de professionnels au service des bénévoles pour réaliser un spectacle de qualité », note le metteur en scène.
Un spectacle dont l'équipe s'enrichit cette année d'un costumier professionnel grâce au mécénat du château Angélus, 1er Grand Cru de saint Emilion classé A. « Parmi les choses qui devaient évoluer, la partie costume (plus de 2000!) était vraiment importante », précise-t-il. Plus grand spectacle de Nouvelle-Aquitaine, la Bataille de Castillon propose cinq représentations en juillet à partir de 22h30 et dix en août dès 22h. Un avant spectacle (démonstrations de combats, danses paysannes, numéros de saltimbanques...) est également prévu de 19h à 21h dans le Village d’Aliénor. Renseignements et réservations sur www.batailledecastillon.com.

Emmanuelle Diaz
Par Emmanuelle Diaz

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
6757
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 10 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !