Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

Arte Flamenco 2018 - du 2 au 7 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/06/18 | Bilan des intempéries en Dordogne

    Lire

    477 interventions ont été réalisées dans le cadre des orages des 10 et 11 juin dernier en Dordogne. Les entreprises touchées par les intempéries ont la possibilité de faire appel à une indemnisation au titre de l’activité partielle. La chambre d’agriculture a demandé à ce que soit mis en œuvre un dégrèvement au titre de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour les exploitations touchées. 10 communes ont déposé en préfecture une reconnaissance de Catastrophe Naturelle.

  • 15/06/18 | Le dossier Ford s'invite au Conseil de Métropole

    Lire

    Dans une motion votée ce 15 juin, le Conseil de Bordeaux Métropole "déplore, avec la plus grande force, la décision du groupe Ford de lancer une procédure d’information-consultation préalable à un plan de sauvegarde de l’emploi à Ford Aquitaine Industries." Une décision "incompréhensible" et "prématurée" au regard de la mission confiée par Ford au cabinet Géris, "voilà à peine 2 mois, de rechercher des repreneurs potentiels" et des "discussions en cours entre le groupe Ford et un industriel qui a visité le site le 30 mai". Les élus appellent "l'Etat à maintenir la plus grande vigilance pour que Ford assume ses responsabilités".

  • 15/06/18 | Landes : Suivi des intempéries

    Lire

    Suites aux intempéries dans les Landes, une réunion se tient ce vendredi 15 juin après-midi, sur à l'étude de la réparation des dommages au titre des catastrophes naturelles, en présence du Préfet, des collectivités sinistrées et du Président du département. Ce dernier a par ailleurs indiqué ce jour que le Département, solidaire des agriculteurs et collectivités sinistrés, crée un fonds de solidarité territoriale qui sera mobilisé en particulier sur les voiries communales et intercommunales, en complément de l'Etat. Des crédits supplémentaires seront aussi inscrits pour la réparation des dégâts sur la voirie départementale.

  • 15/06/18 | Pyrénées-Atlantiques: suivi des intempéries

    Lire

    Le 1er comité de suivi après les intempéries dans les Pyrénées-Atlantiques s'est tenu ce vendredi. La préfecture dénombre cinquante communes ayant déposé des dossiers de demandes d'indemnisations au titre des catastrophes naturelles. Les 1ères commissions chargées d'examiner ces requêtes se réuniront le 19 juin. Parmi les dégâts, l'effondrement de la D918 rejoignant Gourette, sur 50 m de long et jusqu'à 8 mètres sous la route, sur lequel outre les déplacements quotidiens, devait passer le Tour de France le 27 juillet pour l'arrivée à Laruns. Un chiffrage des travaux est attendu avant toute décision de modification de l'étape.

  • 15/06/18 | Lancement du 1er concours « Campus numérique 47 »

    Lire

    Le Campus Numérique 47 organise la première édition du « Concours Campus Numérique 47 », du vendredi 22 juin au dimanche 24 juin à Agen, sur son site du 156 avenue Jean Jaurès. C’est un concours de création de Start Up numériques qui doit permettre d’installer en Lot-et-Garonne les pépites de demain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Cécile Léna expose ses nouvelles maquettes à l'opéra

08/05/2010 |

des airs et des accords

Après le succès de l'exposition « l'Espace s'efface », Cécile Léna, ancienne scénographe de théâtre revient, aujourd'hui, quelque peu à ses origines en proposant cette fois des oeuvres inspirées de l'Opéra et du Grand Théâtre de Bordeaux. Les deux maquettes produites à l'occasion, intitulées « Cour » et « Jardin », nous dévoilent l'univers assez paradoxal d'un lieu à la fois très animé et jovial par temps de représentation, mais aussi étrangement vide et mystérieux une fois le rideau tombé, les portes refermées et les lumières éteintes.

La création de Cour et Jardin revêtait un caractère particulier pour Cécile Léna; et ce à plusieurs égards. Alors que ses dernières maquettes furent le fruit d'une réflexion personnelle, accompagnée de près de six ans de travail, entrecoupés de voyages et de recherche; il s'agissait ici, au contraire, d'une commande, formulée par l'Opéra de Bordeaux, une première pour l'artiste. « On m'avait demandé de réaliser deux maquettes qui seraient en lien avec le bâtiment du Grand Théâtre ; j'avais accepté même si je ne me sentais pas du tout à l'aise au début », avoue-t-elle. « J'avais peur de ne pas savoir répondre à une commande, de réaliser un travail en temps limité. » Ces craintes se sont finalement avérées infondées. « En tant que scénographe j'avais toujours dû réaliser des commandes, donc je me suis dit que je devrais y arriver », reconnaît Cécile Léna. « Et puis, au fur et à mesure de mes recherches, je me suis tellement imprégné du lieu que j'ai complètement oublié qu'il s'agissait d'une commande ».

« Toujours une porte qui claque »
Ce fut en effet pendant plusieurs mois que l'artiste apprenait à découvrir ce lieu tout-à-fait singulier en allant jusque dans les coulisses, traversant ses interminables couloirs étroits, ses nombreuses petites portes et passages secrets, que beaucoup de spectateurs ont sûrement du mal à imaginer en assistant aux spectacles. « C'est un vrai labyrinthe pour moi, je m'y suis perdue à plusieurs reprises, c'est tellement immense », observe Cécile Léna qui a pu ainsi vite constater le contraste régnant dans ce type d'établissement opposant ce monde inconnu de l'arrière scène à celui destiné aux yeux du public embelli par les décors, costumes et le reflet des projecteurs. « C'est un lieu étonnant, avec d'un côté cette relation intime qui se nmaquette jardinoue entre le public et l'oeuvre d'art, et d'un autre cette sensation de solitude qu'on éprouve dans cet endroit qui devient, en l'espace d'une heure, presque vide », remarque l'artiste qui ajoute que cette sensation demeure tout de même trompeuse. « C'est un endroit paradoxal puisque même en dehors des représentations ou on a l'impression que personne n'est là,: il y a toujours une porte qui claque quelque part, quelqu'un passe et repasse. Le lieu est bien vivant. »

L'illusion parfaite
Les maquettes reflètent ainsi parfaitement ce parcours initiatique de l'artiste en nous faisant découvrir le monde intime des loges et celui de la partie public. Comme elle nous y a déjà habitués, le jeu d'échelle ainsi que le montage des sons et lumière crée cette illusion fantastique de transporter l'auditeur et le spectateur en plein coeur du Grand Théâtre. Elle reproduit cette ambiance familière des bruits de conversations, de la sonnerie sommant le public  de rejoindre ses places, des sons de pas sur les marches, de ses fameuses portes qui claquent et des lumières qui s'éteignent avant le début de la représentation, en n'oubliant pas, enfin, les salves d'applaudissements. Et ce retour au calme, une fois tout le monde sorti. Même si ces maquettes restent dépourvues de toute présence humaine, l'illusion est parfaite; cette présence ne nous est point indispensable. Nous laissons parler notre imagination, nous saisissons cette invitation à jouer le jeu en commençant à raconter notre propre histoire...

Piotr Czarzasty

Les maquettes de Cécile Léna seront inaugurées au Grand Théâtre 
dans la salle de la bibliothèque des foyers blancs le 8 mai
à l'occasion des portes ouvertes de l'Opéra.

Elles seront ensuite exposées du 19 mai au 30 juin
de 13h à 18h les mercredi et samedi.

Partager sur Facebook
Vu par vous
1078
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !