Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/05/18 : L'Hermione est arrivé hier à Pasaia, au pays basque espagnol, où elle restera jusqu'au 27 mai.

24/05/18 : "Accords commerciaux : CETA, Mercosur... où en sommes-nous?" C'est le thème de la conférence qu'organise dans ses locaux agenais la Maison de l'Europe 47. Elle sera animée par V.Rozière, députée européenne Sud-Ouest et J.Louge, conseiller au CESER.

23/05/18 : Charente-Maritime : le 19e festival des arts de la rue du bassin de Rochefort se tiendra ces vendredi et samedi à La Gripperie Saint-Symporien. Vingt compagnies de théâtre, de danse, de cirque et autres spectacles de rue sont attendus. Gratuit.

22/05/18 : Emmanuel Macron: 90 minutes de discours mais pas d'annonce, sinon celle d'un changement de méthode et cette phrase: "Pour juillet je veux qu’on ait finalisé un plan de lutte contre le trafic de drogue." Mais il n' y aura pas de plan banlieues.

22/05/18 : Le chantier de rénovation de l’A89 entre Libourne (33) et Mussidan (24) va nécessiter la fermeture partielle de l’échangeur de Montpon-Ménestérol (sortie 12), mercredi 23 et jeudi 24 mai, entre 7 h et 19 h. Durant ces deux jours, l’entrée sera fermée.

22/05/18 : Gauvin Sers et Les Tambours du Bronx seront les principales têtes d'affiche de la quinzième édition des Odyssées d'Ambès, festival gratuit qui se déroulera le 25 août prochain à partir de 15h. Entre 5 et 8000 visiteurs y sont attendus.

22/05/18 : La quatrième édition du festival ODP, qui s'est tenue du 18 au 20 mai à Talence, a réuni 17 000 personnes pour l'ensemble de ses concerts au profit des Sapeurs Pompiers de France, contre 19 000 en 2017 et 12 000 en 2016.

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 25/05/18 | Contournement de Beynac (24) : 3 nouveaux référés rejetés

    Lire

    Les décisions du tribunal administratif de Bordeaux concernant le contournement de Beynac (Dordogne) se suivent et se ressemblent. À la suite de son audience du 15 mai, il a rejeté, trois nouvelles requêtes contre les arrêtés d’autorisation de travaux de la préfecture et de la commune de Castelnaud-la-Chapelle. Les opposants requérants ont été déboutés et condamnés à verser 500 euros chacun au Conseil départemental et à la commune de Castelnaud-la-Chapelle pour les frais de justice.

  • 25/05/18 | Laura Flessel en visite à La Rochelle

    Lire

    La ministre des Sports Laura Flessel est en visite en Charente-Maritime ce vendredi 25 mai pour échanger avec lors du congrès des élus en charge du Sport (ANDES), au sujet de la nouvelle agence du sport. La ministre doit également visiter le Pole France Voile, basé à La Rochelle. Elle remettra la médaille de bronze de la Jeunesse, des Sports et de l’Engagement associatif à M.Ancel, proviseur du Lycée Dautet, avant de visiter le bateau du cercle handi rochelais.

  • 24/05/18 | Regardez voler les fusées à Biscarrosse

    Lire

    Du 24 au 27 mai à Biscarrosse, 40 équipes s'affrontent au sein du Rocketry Challenge, le concours amateur international de fusées. Les jeunes collégiens et lycéens ont pour objectif de construire une fusée qui doit voler jusqu’à une certaine altitude sur un temps défini avec à son bord un œuf cru devant revenir au sol intact! Cette année, l’événement sera pour la première fois ouvert gratuitement au grand public le samedi 26 mai de 14h à 18h au Centre Culturel et Sportif de l’Arcanson. A voir!

  • 24/05/18 | Bordeaux: un projet de territoire numérique intelligent

    Lire

    Bordeaux Métropole vient de confier à SPIE ICS, filiale de services numériques du groupe SPIE, la conception, la fourniture et la maintenance d'un système de télégestion d'équipements connectés dans le quartier du stade Matmut Atlantique. Objectif de ce projet pilote de territoire numérique intelligent : « réduire les consommations énergétiques et collecter des informations sur les équipements publics afin d'optimiser les services proposés aux usagers ». Exemple : évaluer le taux de remplissage des containers permettra de rationaliser les tournées de relève et ainsi diminuer la pollution et le trafic.

  • 24/05/18 | Les huîtres du Bassin d'Arcachon toujours bloquées

    Lire

    Nouveau coup dur pour les huîtres du Bassin d'Arcachon : l'interdiction provisoire de la pêche et de la consommation de tous les coquillages prononcée vendredi par la préfecture de la Gironde n'a pas été levée, même après de nouvelles analyses effectuées par IFREMER ce lundi. En cause : la présence, toujours à un seuil supérieur à la norme, d'une micro-algue (dinophysis) pouvant potentiellement provoquer des troubles gastriques. Pour que l'interdiction soit levée, les ostréïculteurs du Bassin doivent attendre deux tests négatifs avant de reprendre la commercialisation, sauf en cas de stockage avant l'interdiction.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Cenon: Le Rocher de Palmer un an après, premier bilan entre réussites et attentes nouvelles

08/11/2011 |

Le Rocher de Palmer un an après - Cenon

24 septembre 2010 : la nouvelle salle dédiée aux musiques du monde est inaugurée en grande pompe à Cenon en présence de Fadela Amara. Estampillée Académie des Arts par la secrétaire d'Etat à la politique de la ville, son objectif est pour le moins ambitieux : allier excellence de la programmation et mixité sociale. Un an plus tard, le lieu a-t-il tenu ses promesses sur le second volet ? La population de la rive droite s'est-elle appropriée ce nouvel équipement culturel? Eléments de réponses. (1)

Avec le Parc des coteaux, on savait la rive droite dotée d'un poumon vert; la voilà désormais pourvue d'un cœur culturel devenu incontournable dans l'agglomération bordelaise. Mais plus d'un an après son ouverture, le bilan est contrasté. Si le lieu se révèle un formidable outil socio-éducatif, une partie de la population n'y trouve pas encore son compte. En cause : des tarifs perçus comme élevés et une programmation jugée « élitiste. »

A 63 ans Marie-Hélène compense une maigre retraite avec un emploi d'auxiliaire de vie. Elle n'a jamais mis les pieds au Rocher. Pourtant ce n'est pas l'envie qui lui manque. Elle explique: « je m'intéresse à la vie culturelle, je m'informe en écoutant la radio mais je n'y suis jamais allée; c'est trop cher ». José a 23 ans, il est commerçant. Lui non plus ne s'y est jamais rendu. Pourquoi ? « Parce qu'il n'y a pas la musique que j'écoute, j'attends que ce soit la catégorie que j'aime ; la musique espagnole andalouse, le flamenco».

Une certaine intimidation sociale est également à l'œuvre  chez des habitants qui n'ont pas tous les clés pour décrypter les lieux. Autant de griefs qui reposent sur un malentendu originel portant sur la vocation du site. Beaucoup d'habitants ont en effet pensé, à tort ou à raison, qu'il leur était exclusivement destiné.

Un coût pour les associations mais des entrées en plus
Idem pour les associations qui se sont heurtées aux réalités économiques d'une salle de grande ampleur et qui ont dû mettre la main au portefeuille pour pouvoir y organiser des événements. Bernard Fabre, le président de la biche d'or, une institution à Cenon, en a fait l'expérience. Son association a dû augmenter les tarifs d'entrée de ses spectacles pour compenser la location de la salle.

Réponse de Patrice Claverie directeur de l'EPLC qui gère l'équipement: « les associations  peuvent s'en sortir avec le nombre d'entrées qu'elles font. Se produire au Rocher leur donne plus de visibilité et les oblige à  présenter des spectacles de qualité ». Un avis partagé par Alain David, le maire de la commune qui qualifie d'excellent le bilan de la salle qui permet selon lui « aux associations de se transcender ».

50 partenariats avec les structures locales

Pour autant, l'équipe du Rocher a su trouvé un compromis en ouvrant ses portes à un public très diversifié pour des usages variés. Depuis son ouverture, le bâtiment rouge et noir a accueilli quelques 100 000 personnes. Un public drainé par les concerts mais pas seulement. Etablissements scolaires, associations, centres sociaux, institutionnels ou encore entreprises ont investi les lieux. Un véritable « pôle de rayonnement culturel qui a rempli ses objectifs en accueillant de nombreux habitants, associations et événements » selon le maire de Cenon.

Pas moins de 50 partenariats ont ainsi été signés avec des structures locales, avec des résultats plutôt encourageants, grâce notamment à un travail d'accompagnement avant les concerts. C'est l'avis de Sophie Petit, animatrice auprès de familles en grandes difficultés au centre social de la Colline à Cenon : «l'atelier de découverte d'instruments africains a été un moment fort pour les familles. Une bouffée d'air frais  qui leur a permis de sortir des problèmes du quotidien. En plus, ce n'est pas juste de la consommation, c'est de l'éducation, le type de partenariat qui se rapproche le plus de notre travail au centre social ». Même son de cloche chez Gérard Clabé enseignant au lycée Elie Faure à Lormont qui salue le volontarisme de l'équipe « qui a permis à  environ 300 élèves d'assister à un spectacle pour seulement 5 euros  avec des effets pédagogiques indéniables ». 

Si ces  professionnels plébiscitent l'outil, pour d'autres en revanche, il est trop tôt pour dire si ces partenariats portent leurs fruits. Car même si le succès dépasse les espérances de Patrick Duval, le directeur artistique du Rocher, il faudra encore du temps pour réussir le pari de la mixité. En attendant, dans un pays où  des décennies de politiques culturelles n'ont pas gagné le pari de la démocratisation, le Rocher de Palmer pourrait tirer son épingle du jeu, car il contribue fortement à dynamiser la rive droite et à la sortir de son ornière.

 

Malika Ouaddah

1.o2Radio, 91,3 FM, consacrera sa mensuelle des quatre médias ce 10 novembre au Rocher, un an après avec Alain David, Patrick Duval, Patrice Claverie ( diffusion à dix neuf heures)

 

Partager sur Facebook
Vu par vous
359
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !