10/08/22 : Bordeaux est une des villes qui compte le plus de pâtisseries. Son score est de 4 pour 100 000 habitants, autant que Lyon, plus que Paris et Toulouse, mais moins que Strasbourg. Podium établi par Hellofresh, leader des boxs à cuisiner.

09/08/22 : Une soixantaine de commerçants de la ville de Périgueux a prévu de participer à la grande braderie en plein coeur de l'été, pour les trois journées des jeudi 11, vendredi 12 et samedi 13 août.

09/08/22 : Dans les Deux-Sèvres, le bassin de la Charente et le sous-bassin Aume-Couture sont en alerte 1 pour l'eau. L'arrosage des espaces verts, l'alimentation des fontaines, le remplissage des piscines sont interdits ainsi que le lavage des véhicules.

09/08/22 : Le département de la Gironde est placé en vigilance orange canicule à compter de ce mardi midi. Les maximales attendues pourront atteindre 21° la nuit et 36 à 38° en journée.

09/08/22 : Le département du Lot-et-Garonne passe en vigilance orange canicule à compter de ce mardi midi, avec des températures maximales prévues de 36 à 38 °C, puis mercredi et jeudi, jusqu'à 40 °C. Fin de l'épisode attendue pour vendredi.

09/08/22 : Un décret au journal officiel du 4 août acte la création effective de la Chambre d'agriculture interdépartementale de la Charente-Maritime et des Deux-Sèvres au 1er octobre prochain. Un travail de rapprochement mené depuis plus de sept ans.

08/08/22 : En raison de la sécheresse et des prévisions météos pour la semaine, les forêts du Pignada et du Lazaret à Anglet (64) sont fermées à compter du lundi 8 août, 18 H. Une décision prise en prévention du risque maximal de départ de feu.

08/08/22 : Météo France place le département des Landes en vigilance jaune canicule à compter de ce lundi 14h00. La vague de chaleur prévoit des températures minimales comprises entre 18 °C et 20 °C la nuit et 36 °C à 38 °C en journée.

08/08/22 : La première édition de Biarritz Hall Music Festival avec les meilleurs artistes de la scène électro française a lieu le 12 et 13 août. L’équipe est à la recherche de bénévoles pour l'accueil, le bar, les animations, la logistique... pour s’inscrire:+ d'info

05/08/22 : Le festival Paseo ouvre ce 5 août à Bayonne. Entièrement gratuit, il propose un rendez-vous par soir de l’été, avec musique, chant, danse ou performance artistique. Inédit: des déambulations musicales gentiment déjantées les lundis.+ d'info

03/08/22 : La poudrerie Eurenco à Bergerac, classée Seveso, a connu plusieurs explosions ce 3 aout, en début d’après-midi. Un incendie dans un bâtiment de stockage s'est déclaré, mais il ne progresse plus. Huit personnes sont blessées. Le personnel est évacué.

03/08/22 : Entre 1,1 et 1,2 million de personnes ont participé à la 90 édition des fêtes de Bayonne pendant cinq jours et cinq nuits, en augmentation de 15 % par rapport à 2019. Le nombre de violences constatées a baissé.

03/08/22 : Depuis ce mercredi 3 août minuit, le département des Landes est placé en vigilance rouge (Niveau 4 sur une échelle de 5) pour le risque d'incendies en forêt.

03/08/22 : A compter du mercredi 3 août à midi, le Lot-et-Garonne passe simultanément en vigilance orange canicule, et vigilance rouge (vigilance très élevée - niveau 4 sur une échelle de 5) pour le « risque feux de forêt ».

02/08/22 : Un nouvel incendie s'est déclaré ce mardi à Laluque (Landes). 30 ha de pins ont déjà brulé. Deux maisons sont évacuées préventivement. Deux canadairs et un DASH réalisent des largages. 169 pompiers sont engagés. Sept trains sont immobilisés.

02/08/22 : L’incendie débuté dimanche 31 juillet à Mano (Landes) est fixé. Il est toujours actif mais contenu sur 300 ha. 100 sapeurs-pompiers, et 13 gendarmes sont encore sur place. Une partie des habitants évacués est autorisée à regagner son domicile.

01/08/22 : GIRONDE - Au vu des conditions météorologiques, le département a été placé en vigilance rouge par la préfecture (risque très élevé, niveau 4 sur 5) pour le risque d’incendies en forêt, à compter du 1er août 2022 et jusqu’à nouvel ordre.

28/07/22 : Face à la faible participation du public sur le projet de modification de la charte départementale des utilisateurs agricoles de produits phytopharmaceutiques, la préfecture 64 a décidé d'allonger le délais de la consultation jusqu'au 15 août 2022.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 10/08/22 | Le feu inquiète de nouveau en Gironde et dans les Landes

    Lire

    Le feu de Landiras a repris au niveau de la commune de Saint-Magne mardi, en sortant de la zone dans laquelle il avait été fixé, nécessitant l’intervention de 500 sapeurs-pompiers, appuyés par des avions bombardiers d’eau. 6 000 ha ont brûlé à Hostens. Le feu très virulent s’est étendu au département des Landes. Plus de 5000 personnes ont été évacuées et seize maisons détruites à Belin-Beliet. Le front de l’incendie se dirige vers l’A63 (Bayonne-Bordeaux) où la vitesse est abaissée à 90 km/h.

  • 10/08/22 | Le leader du e-commerce équin s'installe en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Blue Horse Group, leader français du e-commerce dédié au monde du cheval, sur les secteurs santé, soin et équipements pour le cheval et le cavalier, installe son siège et ses équipes de marketing digital et de e-commerce à Ambarès-et-Lagrave (33) et crée aussi sur place une plateforme logistique. Un choix dicté par "le carrefour logistique qu’offre la zone" et "le vivier de compétences Tech et Web de la métropole bordelaise", dans une région dense en haras, écuries de concours et centres équestres. 10 emplois ont déjà été créés, 4 à 5 autres nouvelles personnes devraient rejoindre la société.

  • 10/08/22 | Le train du rugby arrive en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    A un an de la Coupe du Monde 2022 de Rugby, un train du rugby parcourt la France depuis le 21 juillet dernier. Du 13 au 15 août, il fait escale à Bordeaux, à la gare Saint-Jean. A son bord, des expériences immersives ou la découverte des équipes qualifiées seront proposées. A cette occasion, un village Rugby va s'installer au Parc des Sports Saint-Michel. Il fera également escale à Dax, Bayonne, Biarritz, Pau, Agen, Poitiers, Limoges et Brive.

  • 10/08/22 | Orelsan chante pour les 40 ans du village Emmaus de Pau

    Lire

    Le Village Emmaüs Lescar-Pau fête ses 40 ans avec la reprise du festival le lundi 15 Août. A 18 h, rendez-vous avec une très belle programmation musicale: Orelsan, Mouss et Hakim, Specy-Men et Chamalove se partageront la scène pour un show exceptionnel vibrant d’entraide et d’espoir. Réservations des places, au bureau du Village Emmaüs Lescar-Pau, dans le réseau Ticketmaster et sur Eventick’.

  • 09/08/22 | Les urgences de Sainte-Foy-la-Grande fermées pour quatre nuits

    Lire

    Le service d’urgences du Centre Hospitalier de Sainte-Foy-la-Grande (Gironde) suspend les accueils de 18 h 30 à 8 h 30, les nuits des 10, 11, 12 et 13 aout. Le service rencontre des tensions de recrutement en personnel médical. Le service des urgences restera accessible en journée. La nuit, les usagers sont invités à contacter le Centre 15 qui les orientera vers la solution de prise en charge la plus adaptée. Le service d’urgences reprendra un fonctionnement normal à partir du dimanche 14 août 8h30 du matin. Le SMUR reste opérationnel durant la période et assurera les transferts.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Chorégies d'Orange: longueurs et langueurs de Faust

07/08/2008 |

1

Bien que l'oeuvre de Charles Gounod ait été maintes fois décriée par la critique, elle demeure un des chefs d'oeuvre de l'opéra français. La monter et la réussir dans le théatre antique d'Orange n'était pas un mince pari. A la première des deux représentations Roberto Alagna et Inva Mula étaient mis à dure épreuve

Cinq actes, le dernier se déroulant le lendemain, c'est long, en particulier sur les marches de pierre du théatre antique, où il est toujours difficile de trouver sa (bonne) place. Ce Faust de Charles Gounod, qui dans sa réalisation, bénéficie pourtant de la contribution de deux talents qui s'exprimèrent sur le même sujet en 1990-Michel Plasson et Nicolas Joël- rencontre quelque difficultés pour recueillir l'adhésion enthousiaste, voire endiablée du public, un public pourtant bien disposé à l'égard des têtes d'affiche que sont Roberto Alagna (Faust) et Inva Mula (Marguerite). Cette dernière peut en effet rire de se voir si belle. Elle l'est. Et lorsqu'elle est main dans la main avec son partenaire, c'est un couple à faire pâlir Angela qui évolue.

Calvaire des voix légères...
Dommage que l'on ne perçoive pas mieux tout le charme de ces voix d'exception. France 2 qui restransmet "en direct" la deuxième représentation mardi aura sans doute résolu ce problème grâce aux miracles de la technologie. Mais lors de cette première représentation le spectateur ne se sentait pas l'oreille comblée comme il l'aurait voulu. Autant c'état le cas avec René Pape (Méphistophélès), dont la voix faisait vibrer le Mur, autant le meilleur du ténor et de la soprano se perdaient dans le petit mistral qui s'était levé. Une fois de plus le Mur se révélait dur pour des célébrités des scènes lyriques. Il faut dire que celui-ci était fort encombré par l'orgue géant, instrument essentiel de la mise en scène, et aussi que Nicolas Joël se plait à faire se contorsionner sur les planches les deux principaux personnages. Cela semble géner quelque peu Inva Mula dans le fameux air des bijoux. Heureusement, le Philarmonique de Radio France et la baguette de Michel Plasson sont là. Belle valse avec la contribution des figurants et des choeurs, parfait accord avec les sorties de Méphistophélès. On apprécie aussi l'ouverture de la mise en scène en direction du public grâce à la demi-lune qui entoure l'orchestre, et apporte un prolongement à la scène, permettant aux personnages de s'approcher des musciens et du public. Roberto Alagna sait en tirer parti à son profit.

La galère des places
On ne peut évoquer l'opéra à Orange sans déplorer le caractère approximatif du placement des spectateurs. Nous sommes, ici, fort loin de l'organisation exemplaire des Arènes de Vérone ou tout est soigneusement et visiblement numéroté. A Orange on se contente de gribouillages à la craie, et le personnel se désintéresse vite de vous, vous laissant aux prises avec votre quête de la bonne place -leur prix va quand même de 48 à 220 euros- ou l'algarade avec celui ou celle qui occupe votre part de marche par erreur. Lors de la première de Faust "l'organisation" a fait encore mieux: elle a vendu au prix fort des places indiquées sur les marches d'accès aux gradins. De sorte que les personnes concernées devaient suivre le spectacle les genous dans le menton, tout en étant constamment dérangées. Des réclamations sont probables.

Gilbert Garrouty

Faust de Charles Gounod à Orange mardi 5 août à 21H30, et sur France 2 à 20h50
Le théatre antique d'Orange en 2007 (ph Aqui)

Partager sur Facebook
Vu par vous
2716
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
5 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
scheubel philippe | 04/08/2008

C'était la première fois que j'assistais aux chorégie d'Orange: cet article résume à merveille la soirée: galère des places, c'était vraiment le bordel à la française.Une personne devait encore venir entre une spectatrice et moi et il ne restait que 20 cm de place!!!!heureusement elle n'est pas venue. calvaire des voix légères ...les public ne s'y est pas trompé, Roberto Alagna a eu droit à la plus faible ovation. A la sortie les avis étaient unanimes " Alagna n'était vraiment pas bon ce soir" etc... Merci Monsieur Garrouty pour ce compte-rendu détaillé (mistral compris), je n'avais donc pas rêvé. Et pour les commentaires positifs il ne manque rien non plus , Bravo!

Philippe Louvet | 05/08/2008

J'y étais! le 2 août. Mise en scène vue et revue puisque Nicolas Joël nous l'avait déjà servie à la Halle aux Grains de Toulouse, il y a au moins 25 ans!( j'y étais aussi!!)Et c'était mieux. D'autant plus que l'on peut se demander si son orgue géant n'a pas étouffé l'acoustique pourtant géniale du mur.Ou alors c'est notre pauvre Roberto qui continue à dégringoler du firmament des vrais artistes lyriques.Que va dire Angela ?! Inva Mula n'était pas si mal que ça et Valentin non plus.Le jeune Siebel était très audible malgré la tessiture ingrate de son rôle.Méphisto n'était pas mal, certes, mais très loin d'être impressionnant et le Pierre Thau de Toulouse lui était bien supérieur.Sans commentaires pour l'arnaque, je dirai même le vol, des places beaucoup trop chères pour le spectacle proposé.Attendons ce soir sur France 2 pour avoir une idée plus complète des "gabegies" d'orange 2008.

garrouty | 05/08/2008

Merci à vous également cher lecteur. Vous me confortez dans mon analyse à propos de laquelle je me demandais moi aussi si je n'étais pas victime d'une perception erronnée. Il ne suffit pas d'un "soleil" acrobatique sur scène pour être un bon Faust! La belle Inva nous a également déçu dans l'air des bijoux, et la mise en scène prolongeait un peu trop le "plaisir"! Dommage pour l'oeuvre de Gounod!

Dominique Deverre | 06/08/2008

Je suis tout-àfait d'accord avec les deux avis précédents concernant la galère des places. J'ajouterai la galère des toilettes : obligation de redescendre les innombrables et pénibles marches pour se retrouver à 100 devant les toilettes : 2 WC pour 8 2OO personnes, c'est une honte d'autant que le personnel de la sécurité incitait les gens à regagner leur place avant d'avoir satisfait leur besoin naturel, les menaçant s'ils n'obtempéraient pas, de les priver de la seconde partie du spectacle. Aberrant ! Aberrant aussi, lors de la sortie des spectateurs le fait de n'avoir pour tout éclairage dans une zone pourtant très accidentogène, que la petite lampe électrique d'un des secouristes de la Croix Rouge. Un tel mépris pour ce public qui a pourtant payé fort cher sa place est inadmissible.

jean-claude meymerit | 07/08/2008

Merci Gilbert Garrouty pour ce très pertinent balayage de la soirée d'Orange. Malgré la hauteur, je suis un inconditionnel des derniers rangs de face des gradins. J'ai tout entendu sauf le cabo mister Alagna. Son entrée (y-a t-il quelqu'un sur scène ?), son air (hélas! passons...) Aucun investissement dans le rôle et limite dans la justesse du chant. Il est resté Alagna et non Faust. Ah, si cette piètre prestation d'Orange allait donner à ce Monsieur un peu plus de modestie (même si j'ai bien aimé son soleil acrobatique !, beau symbole de la jeunesse). Prépare t'il Pékin ? En dehors d'une distribution et d'une mise en scène très honnêtes, le grand vainqueur de la soirée fût Jean-François Lapointe pour sa magnifique prestation de Valentin. Il a tout (puissance, clarté, timbre, engagement, présence). Enfin un chanteur d'opéra qui ne se la joue pas mais qui joue et chante. Ovation ce samedi dernier bien méritée.
Par ailleurs, que dire de l'orchestre et de son chef ? Cette lenteur un peu excessive, était-elle due au mistral qui ne tournait pas les pages dans le bon sens ou les tourneuses de pages qui ne se coordonnaient pas ? Monsieur Plasson, vous avez mieux fait.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 12 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !