Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

28/10/21 : Rive Droite - La Nuit Verte 2022 se prépare déjà: Geörgette Power, artiste invité de cette 6e Nuit Verte est en résidence à Cenon. Objectif : s’immerger dans le territoire afin de proposer une œuvre in situ, conçue pour l'évènement.

28/10/21 : Bordeaux - Pour la Journée mondiale des AVC, 250 tensiomètres sont offerts ce vendredi place de la Victoire par l'asso AVC Tous concernés. Au menu aussi : détections de la tension artérielle, dépistage de l’arythmie cardiaque et contrôle de la glycémie

22/10/21 : Après avoir été retenue pour devenir centre de préparation aux Jeux Olympiques dans 17 disciplines, la ville de Pau vient également d'être adoubée pour 3 nouvelles disciplines : le skateboard, le basketball 3*3 et le breakdance.

20/10/21 : Après un arrêt forcé en mars 2020 en raison de la crise sanitaire, Chalair annonce la reprise de la ligne Bordeaux-Montpellier à partir du lundi 15 novembre 2021, à raison de 4 fréquences hebdomadaires

19/10/21 : Pau Béarn Pyrénées Mobilités et ses Partenaires Engagés lancent la 3ème campagne d’Aide à l’achat Vélos, dont l'offre est doublée cette année. Cette 3ème session d’instruction des demandes aura lieu du lundi 1er novembre au mardi 30 novembre 2021.

15/10/21 : Saint-Médard en Jalles poursuit sa concertation sur son futur "Plan vélo et autres mobilités actives" pour déterminer les actions à prévoir en terme d'aménagement, d'éducation, de prévention ou de promotion. Rdv le 18 octobre et le 3 novembre+ d'info

15/10/21 : Rencontres, animations, spectacle, exposition, ciné-débats, atelier, handisport... Du 2 au 16 novembre, la 8ème édition de la Quinzaine de l'Egalité et la Diversité débarque à Bordeaux et dans la métropole. Une fois encore le programme sera riche !+ d'info

15/10/21 : Talence organise samedi 16 octobre de 10h à 19h, une journée consacrée aux sports, mis à l’honneur avec une "Journée olympique" et la "course des 5 et 10 km" : un grand rendez-vous sportif afin de préparer les JO de Paris 2024 et soutenir nos athlètes+ d'info

07/10/21 : À partir du 17 décembre, Volotea proposera une nouvelle ligne au départ de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac à destination de l’aéroport de Lille 2 fois par semaine en décembre et en janvier puis 6 fois par semaine à partir d’avril 2022.

07/10/21 : Dans le cadre des travaux de la déviation du Taillan-Médoc, la section à 2x2 voies de la RD 1215E1, route à grand trafic, sera réduite à 1 voie dans le sens Bordeaux-Le Verdon, du 11/10 au 11/11 et dans le sens Le Verdon-Bordeaux, du 18 au 19 octobre

05/10/21 : L'Etat et la Région ont sélectionné 17 nouveaux lauréats au fonds d’accélération des investissements industriels dans le cadre du plan France Relance. Ces 17 projets représentent 6 M€ de subventions sur un total pour l'heure de 63 M€ et 126 lauréats.+ d'info

05/10/21 : Au 31 juillet 2021, l’État a investi au titre de son plan France Relance 2,75 Mds € en Nouvelle-Aquitaine dont 770 M€ pour le volet transition écologique, 924 M€ pour le volet compétitivité et plus d’1Md pour le volet cohésion sociale et territoriale

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 28/10/21 | Un mois dédié à Jean Lacouture

    Lire

    Jean Lacouture, hommes de lettres régional et ancien journaliste disparu en juillet 2015, aurait fêté ses 100 ans le 9 juin dernier. A l'occasion de cet anniversaire, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de lui consacrer le mois de novembre. Ainsi le « Mois Lacouture » sera ponctué de débats, rencontres ainsi que d'une exposition au sein de l'Hôtel de Région. Tout le programme est à découvrir le site de la Région Nouvelle-Aquitaine

  • 28/10/21 | Le Concours des Saveurs revient

    Lire

    L'Agence de l'Alimentation de Nouvelle-Aquitaine et le Département des Deux-Sèvres organisent ce jeudi une nouvelle session du Concours des Saveurs Nouvelle-Aquitaine à Celles-sur-Belle. Ce Concours permet de récompenser les meilleurs produits et recettes dans 28 catégories, mettant en lumière le savoir-faire des producteurs et artisans locaux. Pour cette nouvelle session 250 produits sont proposés par 70 producteurs et artisans.

  • 28/10/21 | U2P à Brive : de la fabrication de pain à sa distribution automatique

    Lire

    Initialement U2P en Corrèze fabrique des pains en gros volume à destination des collectivités et restaurants d'entreprises. Avec la crise sanitaire et les fermetures dues au confinement, la société a décidé de tourner sa production vers la fabrication de pain pour un parc de machines de distribution automatique de baguettes, conditionnées sous atmosphère protectrice, sur Brive. La société vient d'acquérir des équipements afin de répondre à cette demande grandissante et ainsi produire de nouvelles gammes de produits.

  • 28/10/21 | Limoges : Les 1000 visages de la Covid-19

    Lire

    Ce soir à 19h, l'Université de Limoges organise à la BFM une conférence sur le thème : « COVID-19 : L'ennemi invisible aux mille visages ». Cette conférence permet à tous de mieux comprendre les représentations en jeu dans la crise sanitaire que ce soit de l'image scientifique aux configurations émotionnelles. Cette conférence s'inscrit dans le cycle de conférences grand public interactives mis en place par l'Université.

  • 27/10/21 | Tolkien se tisse à Aubusson

    Lire

    La Cité internationale de la tapisserie d'Aubusson en Creuse a signé un partenariat afin de réaliser en 4 ans une série exclusive de 14 tapisseries et 2 tapis à partir de l'oeuvre graphique originale de J.R.R Tolkien. Le 22 octobre, elle a dévoilé la 12ème œuvre et la 1ère issue du livre du Seigneur des Anneaux : « Moria Gate ». D'environ 8m2, elle a nécessité plus de 1000h de travail.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Chronique au temps du coronavirus

08/04/2020 | Manzoni : Les Fiancés, histoire milanaise du XVII traduit de l’italien par Yves Branca- 862 pages-Folio classique

1

Le roman de Manzoni Les Fiancés s’exhume comme un texte à (re)découvrir : il raconte les tribulations, au tournant des années 1630 de deux jeunes Lombards, Renzo et Lucia, promis l’un à l’autre et sans cesse empêchés de s’épouser.

Tout s’oppose à cette union : Don Rodrigue, un noble qui s’est épris de la beauté de Lucia, Don Abbondio, pusillanime curé du lieu, qui se dérobe à la cérémonie prévue devant les menaces de l’aristocrate, lequel envoit ses spadassins, ces Braves  selon la terminologie de l’époque, pour enlever la jeune femme…Et à ces stratégies maléfiques, il faut encore ajouter les « forces de la nature », les mauvaises récoltes et la famine, les invasions et les armées, les maladies et les épidémies.

Voilà pour la trame générale. On laissera de côté tous les éléments qui font des Fiancés- édité en 1840- une œuvre majeure dans l’histoire littéraire italienne : irruption de la forme romanesque dans un pays plutôt familier avec le théâtre, la poésie et les poèmes épiques, choix d’une langue, le toscan, ce qui contribua fortement à l’unification linguistique du pays avant même son unité politique.

Une lecture contemporaine de ce roman mettra l’accent sur d’autres aspects de ce roman fleuve, tribulations de deux personnages ballotés et en même temps comme en marge du grand flux de l’histoire de leur temps. On écartera la dimension religieuse du récit, ces saints hommes- un moine capucin et l’évêque de Milan, qui protègent les jeunes gens et les guident. Car l’auteur, profondément catholique, croit à la dimension morale et religieuse de ces acteurs de terrain, si l’on peut dire, et favorise leur intervention qui modifie le cours de l’histoire. On s’intéressera d’avantage aux personnages gothiques, bien représentatifs de cette mode européenne du monde criminel souterrain : ici, une jeune nonne, la Dame de Monza, recluse de force au couvent par sa famille, inconsolable et saisissante « beauté abattue, fanée, et pour ainsi dire décomposée », qui décide de faire de Lucia la victime collatérale de son propre enfermement. Là, l’Innomé, personnage qui terrorise tellement les paysans établis non loin de sa forteresse maléfique perchée sur un nid d’aigle, qu’ils se refusent à le désigner par son nom propre. Et Don Rodrigue, bien sûr, qui agite le vaste écheveau de ses liens avec les sommités religieuses et politiques pour rapter Lucia.

Ces entreprises criminelles jalonnent de leurs embûches le parcours vers le bonheur de Lucia et Lenzo. Mais d’autres forces plus effrayantes encore se déploient, dotées d’une force autonome et terrifiante à un point tel que le destin des jeunes gens est laissé de côté ; mieux même, tout se passe comme si l’auteur, qui ne craint pas de se manifester dans le récit de manière souvent humoristique, les avait mis à l’abri, mais jamais très loin, du périlleux chemin de sa narration.

Car le cours de l’Histoire serpente, s’entremêle dans le récit : d’abord une émeute de la faim à Milan, dont Renzo, fuyant le courroux de don Rodrigue, est témoin et petit acteur involontaire. On retiendra de l’épisode que l’auteur se met à distance des narrations où le peuple est au-devant de la scène, à la différence par exemple d’un Victor Hugo, quasiment son contemporain de l’autre côté des Alpes.

La peste, cette maladie récurrente de la littérature universelle

Puis plus tard, c’est le cortège des malheurs qui suivent une armée en campagne. Replaçons-nous dans le contexte : la guerre de Trente ans qui dévaste le Saint- Empire romain germanique a des conséquences en Italie, où s’affrontent dans une sanglante guerre de succession différentes factions. Dès lors les armées, composées essentiellement de mercenaires très mal rémunérés qui devaient se payer sur la bête, s’abattent sur la campagne milanaise, dévastant tout. Les villageois fuient sur les hauteurs quand ils le peuvent. Ce sont d’ailleurs ces groupes mercenaires qui apportent la peste avec eux, comme l’attestent les chroniques de l’époque. Dès lors, comme le dit si bien Giovanni Macchia dans la préface à la présente édition : « Apparaît la maladie récurrente de la littérature universelle :la peste ». Elle dévaste Milan : les deux médecins qui les premiers mettent en garde contre l’épidémie, qui touche d’abord les plus démunis, et appelant à des mesures prophylactiques sont accusés de comploter et d’être « des ennemis de la patrie », le père de l’un deux manque de périr, reconnu dans la rue et sauvé en se cachant dans une maison amie. Lorsque la peste se répand et touche toutes les classes de la société et qu’il est désormais impossible d’en nier la réalité, les Milanais évoquent des complots : des actions volontaires menées par ceux qu’on appelle les oigneurs, souillant façades des maisons et places publiques avec de mystérieuses potions jaunâtres, répandant la maladie. Bien plus, on découvre des maisons où se fabriquent ces maudites mixtures…Alors pour conjurer le mauvais sort, on organise une procession où les reliques du saint patron de la ville seront promenées, peine perdue, la peste progresse encore…

Au cours de cette chronique méticuleuse de l’épidémie, l’auteur réintroduit son personnage : Renzo, à peine guéri de la peste, va chercher son aimée au fond du chaudron pestilentiel milanais. Ce sont des pages saisissantes d’une ville réduite à un charnier, où Renzo, pris pour un oigneur et pourchassé, en réchappe en sautant sur les charrettes transportant les cadavres vers les fosses communes. Tel un Orphée chrétien, avec l’aide des bons Capucins, le jeune homme retrouvera son Eurydice pour la sortir de cet enfer.

Dans ce triomphe romanesque, il faut voir aussi le triomphe du roman comme allégorie d’un monde politique inchangeable, inaliénable et désespérant. Seules les armes de la fiction en viendront, provisoirement, à bout.

Bernard Daguerre
Par Bernard Daguerre

Crédit Photo : Bernard Daguerre

Partager sur Facebook
Vu par vous
17162
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !