10/08/22 : Bordeaux est une des villes qui compte le plus de pâtisseries. Son score est de 4 pour 100 000 habitants, autant que Lyon, plus que Paris et Toulouse, mais moins que Strasbourg. Podium établi par Hellofresh, leader des boxs à cuisiner.

09/08/22 : Une soixantaine de commerçants de la ville de Périgueux a prévu de participer à la grande braderie en plein coeur de l'été, pour les trois journées des jeudi 11, vendredi 12 et samedi 13 août.

09/08/22 : Dans les Deux-Sèvres, le bassin de la Charente et le sous-bassin Aume-Couture sont en alerte 1 pour l'eau. L'arrosage des espaces verts, l'alimentation des fontaines, le remplissage des piscines sont interdits ainsi que le lavage des véhicules.

09/08/22 : Le département de la Gironde est placé en vigilance orange canicule à compter de ce mardi midi. Les maximales attendues pourront atteindre 21° la nuit et 36 à 38° en journée.

09/08/22 : Le département du Lot-et-Garonne passe en vigilance orange canicule à compter de ce mardi midi, avec des températures maximales prévues de 36 à 38 °C, puis mercredi et jeudi, jusqu'à 40 °C. Fin de l'épisode attendue pour vendredi.

09/08/22 : Un décret au journal officiel du 4 août acte la création effective de la Chambre d'agriculture interdépartementale de la Charente-Maritime et des Deux-Sèvres au 1er octobre prochain. Un travail de rapprochement mené depuis plus de sept ans.

08/08/22 : En raison de la sécheresse et des prévisions météos pour la semaine, les forêts du Pignada et du Lazaret à Anglet (64) sont fermées à compter du lundi 8 août, 18 H. Une décision prise en prévention du risque maximal de départ de feu.

08/08/22 : Météo France place le département des Landes en vigilance jaune canicule à compter de ce lundi 14h00. La vague de chaleur prévoit des températures minimales comprises entre 18 °C et 20 °C la nuit et 36 °C à 38 °C en journée.

08/08/22 : La première édition de Biarritz Hall Music Festival avec les meilleurs artistes de la scène électro française a lieu le 12 et 13 août. L’équipe est à la recherche de bénévoles pour l'accueil, le bar, les animations, la logistique... pour s’inscrire:+ d'info

05/08/22 : Le festival Paseo ouvre ce 5 août à Bayonne. Entièrement gratuit, il propose un rendez-vous par soir de l’été, avec musique, chant, danse ou performance artistique. Inédit: des déambulations musicales gentiment déjantées les lundis.+ d'info

03/08/22 : La poudrerie Eurenco à Bergerac, classée Seveso, a connu plusieurs explosions ce 3 aout, en début d’après-midi. Un incendie dans un bâtiment de stockage s'est déclaré, mais il ne progresse plus. Huit personnes sont blessées. Le personnel est évacué.

03/08/22 : Entre 1,1 et 1,2 million de personnes ont participé à la 90 édition des fêtes de Bayonne pendant cinq jours et cinq nuits, en augmentation de 15 % par rapport à 2019. Le nombre de violences constatées a baissé.

03/08/22 : Depuis ce mercredi 3 août minuit, le département des Landes est placé en vigilance rouge (Niveau 4 sur une échelle de 5) pour le risque d'incendies en forêt.

03/08/22 : A compter du mercredi 3 août à midi, le Lot-et-Garonne passe simultanément en vigilance orange canicule, et vigilance rouge (vigilance très élevée - niveau 4 sur une échelle de 5) pour le « risque feux de forêt ».

02/08/22 : Un nouvel incendie s'est déclaré ce mardi à Laluque (Landes). 30 ha de pins ont déjà brulé. Deux maisons sont évacuées préventivement. Deux canadairs et un DASH réalisent des largages. 169 pompiers sont engagés. Sept trains sont immobilisés.

02/08/22 : L’incendie débuté dimanche 31 juillet à Mano (Landes) est fixé. Il est toujours actif mais contenu sur 300 ha. 100 sapeurs-pompiers, et 13 gendarmes sont encore sur place. Une partie des habitants évacués est autorisée à regagner son domicile.

01/08/22 : GIRONDE - Au vu des conditions météorologiques, le département a été placé en vigilance rouge par la préfecture (risque très élevé, niveau 4 sur 5) pour le risque d’incendies en forêt, à compter du 1er août 2022 et jusqu’à nouvel ordre.

28/07/22 : Face à la faible participation du public sur le projet de modification de la charte départementale des utilisateurs agricoles de produits phytopharmaceutiques, la préfecture 64 a décidé d'allonger le délais de la consultation jusqu'au 15 août 2022.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 10/08/22 | Le leader du e-commerce équin s'installe en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Blue Horse Group, leader français du e-commerce dédié au monde du cheval, sur les secteurs santé, soin et équipements pour le cheval et le cavalier, installe son siège et ses équipes de marketing digital et de e-commerce à Ambarès-et-Lagrave (33) et crée aussi sur place une plateforme logistique. Un choix dicté par "le carrefour logistique qu’offre la zone" et "le vivier de compétences Tech et Web de la métropole bordelaise", dans une région dense en haras, écuries de concours et centres équestres. 10 emplois ont déjà été créés, 4 à 5 autres nouvelles personnes devraient rejoindre la société.

  • 10/08/22 | Le train du rugby arrive en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    A un an de la Coupe du Monde 2022 de Rugby, un train du rugby parcourt la France depuis le 21 juillet dernier. Du 13 au 15 août, il fait escale à Bordeaux, à la gare Saint-Jean. A son bord, des expériences immersives ou la découverte des équipes qualifiées seront proposées. A cette occasion, un village Rugby va s'installer au Parc des Sports Saint-Michel. Il fera également escale à Dax, Bayonne, Biarritz, Pau, Agen, Poitiers, Limoges et Brive.

  • 10/08/22 | Orelsan chante pour les 40 ans du village Emmaus de Pau

    Lire

    Le Village Emmaüs Lescar-Pau fête ses 40 ans avec la reprise du festival le lundi 15 Août. A 18 h, rendez-vous avec une très belle programmation musicale: Orelsan, Mouss et Hakim, Specy-Men et Chamalove se partageront la scène pour un show exceptionnel vibrant d’entraide et d’espoir. Réservations des places, au bureau du Village Emmaüs Lescar-Pau, dans le réseau Ticketmaster et sur Eventick’.

  • 09/08/22 | Les urgences de Sainte-Foy-la-Grande fermées pour quatre nuits

    Lire

    Le service d’urgences du Centre Hospitalier de Sainte-Foy-la-Grande (Gironde) suspend les accueils de 18 h 30 à 8 h 30, les nuits des 10, 11, 12 et 13 aout. Le service rencontre des tensions de recrutement en personnel médical. Le service des urgences restera accessible en journée. La nuit, les usagers sont invités à contacter le Centre 15 qui les orientera vers la solution de prise en charge la plus adaptée. Le service d’urgences reprendra un fonctionnement normal à partir du dimanche 14 août 8h30 du matin. Le SMUR reste opérationnel durant la période et assurera les transferts.

  • 09/08/22 | Les Monuments aux Morts de la Grande Guerre s'exposent

    Lire

    Jusqu'au 29 septembre, les Archives Départementales de Guéret accueillent une exposition consacrée aux monuments aux morts de la Grande Guerre dans la Creuse. Réalisée par le service Patrimoine du Conseil Départemental, l'exposition présente le travail de recensement et d'analyse des 272 monuments creusois au travers de 25 panneaux.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Claire Gloaguen, trois identités, une seule femme, une seule artiste

20/06/2019 | Les œuvres des artistes Claire et Yohann Gloaguen sont exposées du 12 juin au 31 juillet dans la galerie Carré d'artiste au 66 rue des Remparts à Bordeaux.

1

Quatre noms sont à l'affiche de la galerie Carré d'artiste, du 66 rue des Remparts à Bordeaux. L'exposition du mois de juillet présente les œuvres de Claire Gloaguen, celles de son époux le photographe et réalisateur Yohann Gloaguen, ainsi que leur travail commun. Voici le portrait de Claire Gloaguen artiste peintre plasticienne d'origine bordelaise, revenue s'installer dans sa ville de cœur.

Née à Bordeaux, Claire Gloaguen est revenue aux sources, après 17 ans passés dans la capitale. Un retour sur les rives bordelaises de la Garonne nécessaire à son travail d'artiste peintre plasticienne. Ses idées nées dans un espace confiné, avaient besoin d'espace pour prendre forme. C'est de ces apparitions, de la naissance de ses idées dont l'artiste autodidacte s'est entretenue avec les chalands, les amateurs d'arts de passage et les futurs acquéreurs lors du vernissage de l'exposition vendredi 14 et samedi 15 juin. l'artiste est revenue sur le début de sa carrière et l'évolution de son processus créatif. 

« Je n'étais pas sensible à l'art »

Comme pour beaucoup de professionnels reconnus par leurs pairs, c'est la rencontre avec son mentor qui va réveiller l'artiste en sommeil. Dans sa voix, se mêlent émotion et fierté au souvenir de ses débuts. Alors fraîchement diplômée, elle est jeune, belle, intéressée, mais la peinture ne la fait pas encore vibrer comme aujourd'hui. «Je n'étais pas sensible à l'art » assume t-elle. Et devant le travail de Laurent Dorchin, c'est le déclic. Elle rencontre le peintre qui verra en elle un fourmillement d'idées, et surtout, le potentiel pour les réaliser. L'artiste se rappelle encore l'achat de pigments métalliques, et le travail de ses trois premières pièces. «Je me suis lancée, se remémore la plasticienne, bien sûr le soir j'étais prête à tout jeter à la poubelle. Mais Laurent a refusé, et a su trouver comment les encadrer ». À peine exposés, les tableaux se vendent. On est en 2001, pour la jeune femme le changement de millénaire est aussi un changement de vie. C'est en autodidacte qu'elle se forme. Il lui faut donc imaginer, pratiquer, créer. Tout au long de son apprentissage Claire Gloaguen porte un soin particulier à éviter toute influence « Je tiens absolument à ce que mes idées proviennent exclusivement de mon imaginaire ».  

 Portrait évolutif par CG première version

 « Trois identités mais pas de schizophrénie !»

Un imaginaire riche et des idées qui se démultiplient, tout comme ses identités. À chaque nouveau concept elle se glisse derrière un nouveau pseudonyme. Ses premiers coups de pinceaux, ceux qui donnent vie à des œuvres abstraites et colorées, sont signés Clade. Ses gestes sont guidés par un fantasme. Rien de farfelu, mieux encore, c'est l'âme d'une enfant qui guide la femme. L'inspiration de ses premières pièces Clade la tire d'une scène du film Mary Poppins : lors d'une promenade la célèbre nourrice et ses bambins sautent « dans » un tableau peint au sol, et tombent dans un autre univers. Ils s'évadent. C'est cette évasion que la jeune femme souhaite offrir, rendre accessible, aux travers de ses tableaux. Que ses toiles soient une porte d'entrée vers un univers personnel dont tout le monde ne peut pas matérialiser, seul, l'accès. Et Clade est un premier pseudonyme pour son premier concept. Et des concepts l'artiste en développe plusieurs. « Trois identités mais pas de schizophrénie pour autant ! » rit-elle en expliquant ce choix. Tout d'abord « Clade », le nom de ses débuts, de ses toiles abstraites travaillées aux pigments métalliques et à la peinture acrylique. Ensuite elle enfile l'habit de « Cyen », pour le travail à quatre mains réalisé avec son mari Yohann Gloaguen, photographe et réalisateur. Puis enfin « CG » pour Claire Gloaguen, « il était temps d'en finir avec les pseudos » explique-t-elle.  

 Portrait évolutif par CG deuxième version version

« D'acquéreur à artiste »

Pour ce quatrième concept la plasticienne travaille le portrait. Une idée qui suit deux démembrements : un portrait en relief, et un portrait évolutif. Sur le premier l'artiste travaille avec des plaques de médium superposées qui affichent un visage tout en volume. Quand au second il s'agit de planches de palettes aimantées soutenues par deux lattes de bois. Un support particulier pour un portait peint au pochoir qui va pouvoir être déstructuré en décalant les palettes. À chaque fois l'idée est de casser la logique du faciès, tout en conservant l'esthétique du visage. Un concept de tableau évolutif déjà expérimenté par la bordelaise : quatre carrés que l'on pouvait tourner à volonté et qui proposaient au minimum quatre combinaisons différentes. Un défi technique que l'artiste relève sans problèmes : « Le procédé n'est pas facile à mettre en place mais c'est ça que j'aime bien ». Vous l'aurez compris Claire Gloaguen ne va pas à la facilité. Autre mérite à reconnaître à l'artiste, l'attention qu'elle porte à la perception de son travail par le public. Ses œuvres ont un véritable aspect ludique. Avec ces portraits modulables le collectionneur, se rêvant futur artiste, peut, à son tour, créer un nouveau tableau, et s'évader.

 Les œuvres de Claire Gloaguen, Cyen, Clade et Yohann Gloaguen sont exposées jusqu'au 31 juillet dans la galerie Carré d'Artiste, au 66 rue des Remparts à Bordeaux.

  

Anna Bonnemasou
Par Anna Bonnemasou

Crédit Photo : Anna Bonnemasou Carrere

Partager sur Facebook
Vu par vous
5277
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
florence | 20/06/2019

Documentaire riche de recherches
très bonne argumentation
donne vraiment envie de visiter la galerie
BRAVO!!!!

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 12 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !