Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/07/19 : Plan canicule, une cellule de crise a été mise en place à l'Hôtel de ville de Poitiers pour porter secours aux personnes en détresse inscrites sur le registre canicule. Pour s'y inscrire et bénéficier de conseils adaptés, un numéro : 0549308075

23/07/19 : En raison de la canicule, la Ville de Bayonne a installé un brumisateur, place de la Liberté, pour rafraichir les promeneurs en ce lieu même où demain mercredi à 22 h sera donné le coup d'envoi de ses célèbres fêtes depuis le balcon de la mairie.

23/07/19 : Vigilance canicule à Agen. La piscine Aquasud est ouverte non-stop tous les jours de 11h à 19h. Des salles rafraîchies sont également ouvertes notamment dans la médiathèque, la résidence La Salève ou encore la Salle des Illustres de la mairie.

23/07/19 : Mémoires & Partages lance un appel à un rassemblement à la mémoire de Mamoudou Barry, ce chercheur en droit à Rouen battu à mort vendredi soir. Ce rassemblement se tiendra jeudi 25 juillet à 18 h 30 sur le Parvis des droits de l'homme à Bordeaux.

23/07/19 : Canicule. EDF a décidé d'arrêter les deux réacteurs de la centrale nucléaire de Golfech dans le Tarn-et-Garonne car l'eau de la Garonne qui sert à refroidir les réacteurs est trop chaude.

23/07/19 : Depuis le 19 juillet, au vu des conditions climatiques et de la hausse des températures, les maraudes du SAMU social ont été adaptées dans les rues de Bordeaux et de la métropole pour venir en aide aux personnes sans domicile.

21/07/19 : Canicule:Le département de Gironde active dès ce lundi 22 juillet une cellule de crise et un numéro d'information et d'orientation [05 56 99 66 99] afin d’apporter un soutien aux personnes âgées et aux personnes handicapées, ainsi qu’aux professionnels.

21/07/19 : La Gironde en alerte canicule ORANGE - niveau 3 - à compter de ce lundi 22 juillet à 6h00 et ce jusqu’à nouvel ordre. Les températures devraient dépasser les 35°C dès demain, les 40°C la journée de mardi et ne pas descendre en dessous de 21°C la nuit

19/07/19 : Un nouveau cas de dengue diagnostiqué en Lot-et-Garonne suite au retour d’une personne ayant séjourné sur l’île de la Réunion. Le traitement de démoustication interviendra dans la nuit du 22 au 23 juillet à Bajamont, Foulayronnes et Castelculier.

19/07/19 : Épisode de fortes chaleurs ce week-end dans le 47. Le risque de feux de forêt devrait basculer en niveau sévère dès lundi, avec un renforcement des effectifs et des moyens sapeurs-pompiers. Le SDIS active dés à présent sa vidéosurveillance.

19/07/19 : Le Château de Bonaguil en Lot-et-Garonne vient de recevoir le label « Sécuri-Site ». Délivré par la Préfète du Département, ce label certifie la mise en place d’un dispositif de sécurité complet, à l’intérieur comme aux abords d’un site touristique.

18/07/19 : Suite à l’interruption à mi-spectacle du traditionnel feu d'artifice du 14 juillet sur les quais de Bordeaux, pour cause d'incendie sur la barge de tir, Nicolas Florian a décidé d'en proposer un nouveau le samedi 7 septembre pour marquer la rentrée.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/07/19 | Canicule : le niveau 3 du plan déclenché en Dordogne

    Lire

    La Dordogne est en vigilance orange "canicule. Les températures maximales devraient dépasser les 40°C, les températures nocturnes elles, pouvant dépasser les 20° C pendant 3 jours. Entre le mardi 23 et jeudi 25 juillet, les minimales seront de 22° et les maximales de 41,6°. Le préfet a déclenché le niveau 3 alerte canicule qui se traduit par des mesures pour les sans abri avec l'ouverture de places en hébergement d'urgence et des maraudes. Les activités sportives entre 12 h et 20 h sont déconseillées.

  • 23/07/19 | Municipales à Périgueux : Patrick Palem désigné par laRem Dordogne

    Lire

    Patrick Palem, ancien PDG de la Socra, société spécialisée dans la restauration du patrimoine, et désormais conseiller a été désigné par les instances départementales de la République en Marche comme chef de file du parti présidentiel pour les municipales à Périgueux. Patrick Palem bénéficie du soutien Philippe Chassaing, député LaREM et du sénateur Bernard Cazeau, du Modem et de Jérôme Gabuteau, chef d'entreprise et référent local de laREM, qui devrait être numéro 2 sur la future liste. ^

  • 23/07/19 | Candidatures ouvertes pour "Les trophées de l'accueil"

    Lire

    Les candidatures sont ouvertes pour la 2ème édition des « Trophées de l’accueil », un concours qui récompense les professionnels du tourisme et les commerçants girondins qui accordent de l'importance à la qualité du traitement réservé aux touristes. Les participants peuvent s'inscrire dans l'une des quatre catégories proposées : commerce, hébergement, restauration ou loisirs. A la clé, 12 lauréats seront mis à l'honneur dans le guide annuel Bordeaux Shopping. Candidatures ouvertes jusqu'au 20 août. Inscriptions en ligne ici

  • 23/07/19 | Collège et lycée du Barp (33), les choses se précisent!

    Lire

    L'équipe Atelier des architectes Mazières associé à Nicolas Ragueneau, Antoine Roux Architectes, et Patrick Arotcharen a été sélectionnée pour la construction du futur lycée et collège du Barp. Le futur établissement accueillera, sur 22 000 m², un lycée de 1 200 élèves et un collège de 800 élèves. Au menu : construction en bois, espaces mutualisés, création d'un Centre de Connaissances et de Culture, salles de classes modulables et informatisées, certification HQE et démarche de bâtiments à énergie positive et bas carbone. Budget total estimé 60 M€, début du chantier au 2ème semestre 2020 et mise en service à la rentrée 2022.

  • 23/07/19 | Ouverture d'une Première année commune aux études de santé à Agen en sept. 2019

    Lire

    En septembre prochain, la PACES, cette année d’enseignement qui prépare aux concours des cursus des médecins, pharmaciens, dentistes et sages-femmes, verra le jour à Agen. L’enseignement sera assuré à distance par les enseignants du collège des sciences et santé nourris de cours magistraux audio et vidéo en différé, d’enseignements dirigés dispensés par visioconférence interactive. Une aide régionale de 800 000 euros a été accordée pour l'ouverture de cette année d'enseignement.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Claire Gloaguen, trois identités, une seule femme, une seule artiste

20/06/2019 | Les œuvres des artistes Claire et Yohann Gloaguen sont exposées du 12 juin au 31 juillet dans la galerie Carré d'artiste au 66 rue des Remparts à Bordeaux.

Claire Gloaguen entourée de deux des concepts qu'elle développe en tant qu'artiste peintre plasticienne

Quatre noms sont à l'affiche de la galerie Carré d'artiste, du 66 rue des Remparts à Bordeaux. L'exposition du mois de juillet présente les œuvres de Claire Gloaguen, celles de son époux le photographe et réalisateur Yohann Gloaguen, ainsi que leur travail commun. Voici le portrait de Claire Gloaguen artiste peintre plasticienne d'origine bordelaise, revenue s'installer dans sa ville de cœur.

Née à Bordeaux, Claire Gloaguen est revenue aux sources, après 17 ans passés dans la capitale. Un retour sur les rives bordelaises de la Garonne nécessaire à son travail d'artiste peintre plasticienne. Ses idées nées dans un espace confiné, avaient besoin d'espace pour prendre forme. C'est de ces apparitions, de la naissance de ses idées dont l'artiste autodidacte s'est entretenue avec les chalands, les amateurs d'arts de passage et les futurs acquéreurs lors du vernissage de l'exposition vendredi 14 et samedi 15 juin. l'artiste est revenue sur le début de sa carrière et l'évolution de son processus créatif. 

« Je n'étais pas sensible à l'art »

Comme pour beaucoup de professionnels reconnus par leurs pairs, c'est la rencontre avec son mentor qui va réveiller l'artiste en sommeil. Dans sa voix, se mêlent émotion et fierté au souvenir de ses débuts. Alors fraîchement diplômée, elle est jeune, belle, intéressée, mais la peinture ne la fait pas encore vibrer comme aujourd'hui. «Je n'étais pas sensible à l'art » assume t-elle. Et devant le travail de Laurent Dorchin, c'est le déclic. Elle rencontre le peintre qui verra en elle un fourmillement d'idées, et surtout, le potentiel pour les réaliser. L'artiste se rappelle encore l'achat de pigments métalliques, et le travail de ses trois premières pièces. «Je me suis lancée, se remémore la plasticienne, bien sûr le soir j'étais prête à tout jeter à la poubelle. Mais Laurent a refusé, et a su trouver comment les encadrer ». À peine exposés, les tableaux se vendent. On est en 2001, pour la jeune femme le changement de millénaire est aussi un changement de vie. C'est en autodidacte qu'elle se forme. Il lui faut donc imaginer, pratiquer, créer. Tout au long de son apprentissage Claire Gloaguen porte un soin particulier à éviter toute influence « Je tiens absolument à ce que mes idées proviennent exclusivement de mon imaginaire ».  

 Portrait évolutif par CG première version

 « Trois identités mais pas de schizophrénie !»

Un imaginaire riche et des idées qui se démultiplient, tout comme ses identités. À chaque nouveau concept elle se glisse derrière un nouveau pseudonyme. Ses premiers coups de pinceaux, ceux qui donnent vie à des œuvres abstraites et colorées, sont signés Clade. Ses gestes sont guidés par un fantasme. Rien de farfelu, mieux encore, c'est l'âme d'une enfant qui guide la femme. L'inspiration de ses premières pièces Clade la tire d'une scène du film Mary Poppins : lors d'une promenade la célèbre nourrice et ses bambins sautent « dans » un tableau peint au sol, et tombent dans un autre univers. Ils s'évadent. C'est cette évasion que la jeune femme souhaite offrir, rendre accessible, aux travers de ses tableaux. Que ses toiles soient une porte d'entrée vers un univers personnel dont tout le monde ne peut pas matérialiser, seul, l'accès. Et Clade est un premier pseudonyme pour son premier concept. Et des concepts l'artiste en développe plusieurs. « Trois identités mais pas de schizophrénie pour autant ! » rit-elle en expliquant ce choix. Tout d'abord « Clade », le nom de ses débuts, de ses toiles abstraites travaillées aux pigments métalliques et à la peinture acrylique. Ensuite elle enfile l'habit de « Cyen », pour le travail à quatre mains réalisé avec son mari Yohann Gloaguen, photographe et réalisateur. Puis enfin « CG » pour Claire Gloaguen, « il était temps d'en finir avec les pseudos » explique-t-elle.  

 Portrait évolutif par CG deuxième version version

« D'acquéreur à artiste »

Pour ce quatrième concept la plasticienne travaille le portrait. Une idée qui suit deux démembrements : un portrait en relief, et un portrait évolutif. Sur le premier l'artiste travaille avec des plaques de médium superposées qui affichent un visage tout en volume. Quand au second il s'agit de planches de palettes aimantées soutenues par deux lattes de bois. Un support particulier pour un portait peint au pochoir qui va pouvoir être déstructuré en décalant les palettes. À chaque fois l'idée est de casser la logique du faciès, tout en conservant l'esthétique du visage. Un concept de tableau évolutif déjà expérimenté par la bordelaise : quatre carrés que l'on pouvait tourner à volonté et qui proposaient au minimum quatre combinaisons différentes. Un défi technique que l'artiste relève sans problèmes : « Le procédé n'est pas facile à mettre en place mais c'est ça que j'aime bien ». Vous l'aurez compris Claire Gloaguen ne va pas à la facilité. Autre mérite à reconnaître à l'artiste, l'attention qu'elle porte à la perception de son travail par le public. Ses œuvres ont un véritable aspect ludique. Avec ces portraits modulables le collectionneur, se rêvant futur artiste, peut, à son tour, créer un nouveau tableau, et s'évader.

 Les œuvres de Claire Gloaguen, Cyen, Clade et Yohann Gloaguen sont exposées jusqu'au 31 juillet dans la galerie Carré d'Artiste, au 66 rue des Remparts à Bordeaux.

  

Anna Bonnemasou
Par Anna Bonnemasou

Crédit Photo : Anna Bonnemasou Carrere

Partager sur Facebook
Vu par vous
1845
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
florence | 20/06/2019

Documentaire riche de recherches
très bonne argumentation
donne vraiment envie de visiter la galerie
BRAVO!!!!

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !