Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/06/21 : Usinage, soudage, maintenance, aéronautique... Le CFAI Adour ouvre ses portes au public les 25 juin et 7 juillet sur ses 3 sites d'Assat (64), Lanne (65) et Tarnos (40). Il propose 148 offres en apprentissage dans les entreprises industrielles locales+ d'info

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Véronique Chabreyrou et Jacques Ranoux, candidats de gauche, soutenus par la majorité sortante, sont en tête avec 37,80 %, devant le binôme RN Pascale Léger et Serge Muller à 23,80 %.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Sur le canton de la vallée de la Dordogne, Germinal Peiro (PS) le président du conseil départemental sortant est réélu avec 64,96 % dès le premier tour. Il est associé à Patricia Lafon-Gauthier.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : le binôme socialiste composé de Marie-Lise Marsat et Serge Mérillou est réélu sur le canton de la Lalinde.

20/06/21 : Régionales en Dordogne : Sur le canton de Saint-Astier, Alain Rousset (PS) est en tête avec 30,39 % des voix devant la candidate RN Edwige à 23 %. L'écologiste Nicolas Thierry est en 3e position à 10,51 %.

20/06/21 : En Dordogne, l'abstention estimée pour les élections départementales et régionales en Dordogne est de 66,2%. C'est la participation la plus faible de toutes élections confondues dans le département.

20/06/21 : En Haute-Vienne, le taux de participation à 17h était de 28,54% en forte baisse par rapport à 2015 où on avait enregistré 52,36 % de votants à la même heure.

20/06/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, après un taux de participation à midi s'élevant à 14,5%, ce même taux s'affichait à 31,37 % pour le double scrutin des élections régionales et départementales du 20 juin 2021.

20/06/21 : A 17h, le taux de participation aux élections régionales et départementales s'élève à 25,68%. En 2015, il était de 45,09% pour les régionales et 44,78% pour les départementales, soit une baisse de près de vingt points.

20/06/21 : Dans la Vienne, la baisse de la participation aux élections régionales et départementales se confirme. À 17h, le taux était de 26,07% contre 43,77% pour les départementales en 2015 et 44,87% pour les régionales en 2015.

20/06/21 : En Dordogne, le taux de participation au premier tour des élections départementales et régionales estimé à 17 h est de 33,78 %, en baisse par rapport aux scrutins de 2015.

20/06/21 : Dans la Vienne, le taux de participation aux élections départementales et régionales de 2021 a atteint 10,99% à midi. Il est en baisse par rapport aux scrutins de 2015 : les taux étaient de 15,43% pour les départementales et 16,53% pour les régional

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/06/21 | Régionales : Pas d'accord Rousset-Thierry ce lundi

    Lire

    Alors que se pose depuis hier soir la question d'un accord entre la liste du président sortant Alain Rousset et celle de Nicolas Thierry pour EELV, les négociations semblent pour aujourd'hui dans l'impasse. "Ce lundi, aucun accord n’a pu être signé. Il n’y avait manifestement aucune volonté d’accord tant les exigences et le ton employé étaient incompatibles avec une possibilité de négociation.", indique le service de presse du candidat Alain Rousset. "Je ne conçois pas la politique régionale comme une simple question de partage de postes. C'est une relation politique, pas une question comptable", indique le président sortant.

  • 21/06/21 | Pau, ville moins polluée par les particules fines

    Lire

    Sur les 323 villes européennes sondées, Pau est la 1ère ville française du classement établi par une étude de l’Agence européenne pour l’environnement parue le 17 juin. L’étude de fait notamment ressortir un taux de particules fines en suspension supérieur aux valeurs établies par l’OMS pour 196 villes européennes sur les 323 sondées. Dans notre région, Pau affiche un taux de PM2,5 de 5,6 µg/m³, Bayonne de 6,4 µg/m³ et de 9,23 µg/m³ pour Bordeaux. Selon l’OMS, il ne faut pas dépasser le seuil de 10 microgrammes de PM2,5 par mètre cube d’air (10 µg/m³). En trop grande quantité, les particules fines sont nocives pour la santé.

  • 21/06/21 | L'Orchestre des Champs-Elysées au musée Sainte-Croix de Poitiers

    Lire

    L'Orchestre des Champs-Elysées se produira, le mercredi 23 juin à 19h et 21h dans l'Auditorium du musée Sainte-Croix de Poitiers. Une partition de Rimsky-Korsakov, sommet de la littérature musicale de la fin du 19e siècle, sera présentée dans une version de chambre avec violon, violoncelle, clarinette et piano. Le musée offre la possibilité de visiter l’exposition temporaire (visible jusqu'au 4 juillet) "L'Amour fou ? Intimité et création (1910-1940)" avant le concert. Le concert est gratuit mais les réservations sont obligatoires : www.musees-poitiers.org

  • 21/06/21 | Lavaveix-les-mines (23) réhabilite ses bâtiments

    Lire

    La commune de Lavaveix-les-mines en Creuse souhaite réhabiliter l’ancienne infirmerie afin d’en créer un logement locatif à destination de jeunes agriculteurs ou de nouveaux arrivants envisageant d’y développer une activité professionnelle agricole. Afin de proposer les meilleures conditions de logements possibles, la réhabilitation correspondra à des performances énergétiques et une haute qualité environnementale.

  • 21/06/21 | A La Rochelle, le 2e tour se jouera avec les anciens candidats aux municipales

    Lire

    La Rochelle 1, le binôme falorniste/PS Christophe Bertaud et Marylise Fleuret-Pagnoux passe au 2e tour avec 28,83% des voix devant les écologistes (20,87%). A La Rochelle 2, ce sont les fountainistes Dominique Guégo et Marie Nedellec qui sont en tête avec 32% des voix contre 24,13% pour la liste LR. Sur La Rochelle 3, le duo EELV Marion Pichot - Jean-Marc Soubeste, ex candidat aux municipales se distingue parmi les 7 listes en lice avec 28,19% des voix.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Clap de fin pour le Fipadoc 2019

27/01/2019 | "Quelle folie" s'impose comme l'une des grandes révélations de cette première édition du Fipadoc de Biarritz.

Clôture Fipadoc 2019

La mue du Fipa en Fipadoc n’a pas déçu. Le 26 janvier, s’achevaient cinq jours d’intenses projections durant lesquels le public a pu découvrir des documentaires tous plus percutants les uns que les autres. Mais la compétition a, l’instant d’une cérémonie, repris ses droits. Voici le palmarès de la première édition de Fipadoc de Biarritz.

Il était 20 heures, ce samedi 26 janvier 2019, lorsque Bruce Toussaint, maître de cérémonie d’un soir, est entré sur la scène de la Gare du Midi à Biarritz. Mais contrairement à l’usage, il n’est pas seul sur scène. L’accompagne Reinhardt Wagner, compositeur de musique de films, nommé aux Oscars et jury dans la catégorie « documentaire musical ». Au piano, il entame alors Les moulins de mon cœur. Un hommage immanquable à Michel Legrand, disparu quelques heures plus tôt. Après cet instant d’émotion, place aux lauréats. Pour découvrir les vainqueurs, l’organisation avait choisi de diffuser un extrait du documentaire gagnant, plus surprenant que la traditionnelle annonce au micro.

Une compétition officielle éclectique

Premier prix remis, le prix Mitrani. Récompensant un premier ou deuxième film, il a été attribué à Diego Governatori pour son documentaire Quelle folie, dans lequel il raconte son histoire d’amitié avec Aurélien Deschamps, atteint du syndrome d’Asperger, une forme d’autisme. Très honoré de cette victoire, le réalisateur n’a pu contenir son émotion lorsque quelques instants plus tard, il s’est vu également remettre le grand prix du documentaire national. A la clé pour Diego Governatori, deux bourses de 3000 et 5000 euros et une diffusion prochaine de son documentaire sur France Télévisions.

Le grand prix du documentaire international est quant à lui revenu au documentaire choc Putin’s witnesses de Vitaly Mansky. Un film qui dévoile au travers d’archives inédites l’ascension au pouvoir de Vladimir Poutine du 31 décembre 1999 à son élection en mars 2000. À l’époque, le réalisateur était chargé de suivre la campagne pour en faire un documentaire pour la télévision d’état russe. Aujourd’hui exilé en Lettonie en raison des menaces qui pèsent à son encontre, il s’est montré très touché par ce prix.

Troisième et dernier grand prix, celui du documentaire musical. Il a été attribué à The 5 Browns: Digging through the darkness, une œuvre percutante sur les 5 enfants de la famille Brown, éminents élèves du conservatoire de New York. Brillants pianistes, leur vie bascule lorsqu’une des sœurs révèle l’inceste dont elle a été victime de la part de leur part. Les langues se délient alors et commence le combat pour la reconnaissance de leur statut de victimes.

Hors compétition, de belles récompenses également

Le prix Erasmus + est revenu à La Bestia, documentaire allemand qui retrace le parcours de migrants latino-américains au Mexique, désespérément en quête d’une traversée de la frontière. Le prix du jury des Jeunes Européens a quant à lui été attribué au film A thousand girls like me, dans lequel une jeune Afghane raconte l’inceste dont elle a été victime et son combat pour une vie meilleure, loin des violences sexuelles et des menaces qu’elle subit.

Dans la catégorie Impact, c’est le documentaire Coming Out, de Denis Parrot qui a remporté les suffrages du jury. Un film dans lequel le réalisateur compile des témoignages de jeunes se filmant en train d’annoncer à leurs parents ou leurs proches leur homosexualité ou transsexualité.

Prix du public Fipadoc 2019

La soirée s’est conclue par la remise du prix du public. Les spectateurs pouvaient à l’issue de chaque séance voter pour leur favori. Grand vainqueur, Maurice Béjart, l’âme de la danse, un documentaire coproduit par Arte, la RTBF et la RTS, les télévisions publiques belge et suisse. Aux travers d’archives, le film raconte l’œuvre de Maurice Béjart et la construction artistique d’un des maîtres de la danse.

Entrecoupées de trois court-métrages choisis par la présidente du Fipadoc, Anne Georget et Christine Camdessus, déléguée générale du festival, les remises de prix se sont enchaînées sous les applaudissements d’une salle comble. Face à ce succès, Christine Camdessus a conclu : « merci à tous et si vous le voulez bien, à l’année prochaine ! »

Marianne Chenou
Par Marianne Chenou

Crédit Photo : Océane Théard

Partager sur Facebook
Vu par vous
4107
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !