Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Véronique Chabreyrou et Jacques Ranoux, candidats de gauche, soutenus par la majorité sortante, sont en tête avec 37,80 %, devant le binôme RN Pascale Léger et Serge Muller à 23,80 %.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Sur le canton de la vallée de la Dordogne, Germinal Peiro (PS) le président du conseil départemental sortant est réélu avec 64,96 % dès le premier tour. Il est associé à Patricia Lafon-Gauthier.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : le binôme socialiste composé de Marie-Lise Marsat et Serge Mérillou est réélu sur le canton de la Lalinde.

20/06/21 : Régionales en Dordogne : Sur le canton de Saint-Astier, Alain Rousset (PS) est en tête avec 30,39 % des voix devant la candidate RN Edwige à 23 %. L'écologiste Nicolas Thierry est en 3e position à 10,51 %.

20/06/21 : En Dordogne, l'abstention estimée pour les élections départementales et régionales en Dordogne est de 66,2%. C'est la participation la plus faible de toutes élections confondues dans le département.

20/06/21 : En Haute-Vienne, le taux de participation à 17h était de 28,54% en forte baisse par rapport à 2015 où on avait enregistré 52,36 % de votants à la même heure.

20/06/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, après un taux de participation à midi s'élevant à 14,5%, ce même taux s'affichait à 31,37 % pour le double scrutin des élections régionales et départementales du 20 juin 2021.

20/06/21 : A 17h, le taux de participation aux élections régionales et départementales s'élève à 25,68%. En 2015, il était de 45,09% pour les régionales et 44,78% pour les départementales, soit une baisse de près de vingt points.

20/06/21 : Dans la Vienne, la baisse de la participation aux élections régionales et départementales se confirme. À 17h, le taux était de 26,07% contre 43,77% pour les départementales en 2015 et 44,87% pour les régionales en 2015.

20/06/21 : En Dordogne, le taux de participation au premier tour des élections départementales et régionales estimé à 17 h est de 33,78 %, en baisse par rapport aux scrutins de 2015.

20/06/21 : Dans la Vienne, le taux de participation aux élections départementales et régionales de 2021 a atteint 10,99% à midi. Il est en baisse par rapport aux scrutins de 2015 : les taux étaient de 15,43% pour les départementales et 16,53% pour les régional

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/06/21 | A La Rochelle, le 2e tour se jouera avec les anciens candidats aux municipales

    Lire

    La Rochelle 1, le binôme falorniste/PS Christophe Bertaud et Marylise Fleuret-Pagnoux passe au 2e tour avec 28,83% des voix devant les écologistes (20,87%). A La Rochelle 2, ce sont les fountainistes Dominique Guégo et Marie Nedellec qui sont en tête avec 32% des voix contre 24,13% pour la liste LR. Sur La Rochelle 3, le duo EELV Marion Pichot - Jean-Marc Soubeste, ex candidat aux municipales se distingue parmi les 7 listes en lice avec 28,19% des voix.

  • 21/06/21 | Départementales : le RN en recul en Charente-Maritime

    Lire

    En 2015, le RN était au 2e tour dans 12 cantons sur les 19 que compte la Charente-Maritime. Le scénario ne se renouvellera pas en 2021, car il est en net recul. Sauf sur le canton de La Tremblade, où la déléguée départementale du RN Séverine Werbrouck se retrouve au coude à coude, avec 31,54% des voix, avec le binôme arrivé en tête, Fabienne Labarrière et Jean Prou (32,18%).

  • 21/06/21 | Départementales en Charente : le président sortant en tête pour le 2e tour

    Lire

    L'ancien président du Département et sénateur, François Bonneau est en tête avec Marie-Henriette Beaugendre, maire de Saint-Saturnin, dans le Val-de-Nouère avec 58,60% des voix. Au deuxième tour ils affronteront Michel Germaneau maire de Linars et Isabelle Moufflet maire de Vindelle (41,40%).

  • 21/06/21 | Elections départementales : coup dur pour Lionel Quillet sur l'île de Ré

    Lire

    Parti favori, le premier vice-président du Département, également président de la Cdc de l'île d'Oléron, Lionel Quillet (LR) se retrouve au 2e tour avec un écart de 435 voix face au maire de Rivedoux Patrice Raffarin et sa colistière, en tête avec 43,50%. Un résultat qui surprend mais n'inquiète pas le président sortant du Département Dominique Bussereau, qui compte sur la bonne position des candidats de droite à Montguillon, Saintes ou encore Saujon pour atteindre 40 élus de droite au 2e tour.

  • 18/06/21 | Tapisserie Manufacture Pinton de Felletin... à Hong Kong !

    Lire

    Spécialisée dans le tissage des tapis, tapisseries et moquettes, la manufacture Pinton dans la Creuse est l’une des entreprises les plus importantes du secteur de la tapisserie d’Aubusson. Afin de se développer, notamment vers l’international elle va construire un nouveau bâtiment moderne et écologique à Felletin et elle va moderniser ses équipements afin d’améliorer sa productivité, sa qualité et sa réactivité. Pour consolider sa présence à l’international elle va également ouvrir une filiale à Hong Kong.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Convivialité et bonne humeur à la Maison Basque de Bordeaux

06/10/2017 | Grâce à de nombreux ateliers, les amoureux de la culture basque se retrouvent pour partager un moment convivial.

Atelier cuisine à la Maison Basque de Bordeaux

Voltaire parlait des basques comme « le petit peuple qui chante et qui danse aux pieds des Pyrénées ». Les adhérents de la Maison Basque n’ont pourtant pas attendu de rejoindre la frontière montagneuse pour se trémousser sur des rythmes venus d’ailleurs. Au cœur de Bordeaux, cette association fondée en 1947 regorge d’idées pour faire vivre la culture de son territoire de cœur.

La couleur rouge de la devanture distingue la maison des ses voisines. A l’intérieur, seules les pierres blondes apparentes rappellent le style bordelais. Dans l’entrée, une modeste épicerie propose des produits basques. On pourrait s’y méprendre à entendre le nom, pourtant David Mugica, Président de la Maison Basque depuis 7 ans, le rappelle sans cesse : « Il s’agit bien de la Maison Basque et non de la maison des basques ! On rassemble les personnes qui ont un attrait pour cette culture, sans avoir forcément des origines du pays basque ». Voilà qui est dit. Quand il n’est pas contrôleur aérien, cet originaire du Béarn et du Pays Basque, préside l’association. Une année riche en événements puisque la Maison Basque vient de fêter son 70ème anniversaire. A l’origine, elle fut fondée pour regrouper les basques expatriés dans la ville bordelaise. Une époque où on s’y retrouvaient pour parler l'euskara ou s’affronter au Mus, jeux de carte traditionnel basque. Aujourd’hui, la maison a bien grandi et compte, selon son président, « plus de 600 adhérents et seulement 15% de bascophones ». Bien loin des aspirations communautaristes, et de l’actualité catalane, la Maison Basque de Bordeaux se veut apolitique et interdit dans son règlement le prosélytisme religieux ou politique. Ici, les activités culturelles priment : cours de danse, de langue basque, chorale ou encore ateliers de cuisine : tous les moyens sont bons pour « récupérer quelque chose de basquitude » selon David.

Vivre la culture basqueCe mardi soir, une odeur de cognac embaume la rue du Palais de l’Ombrière. Au premier étage, quelques adhérents sont là pour participer à l’atelier cuisine mensuel. Au menu : velouté de cèpes, brochette de gambas et coquille st jacques et marquise au chocolat ; le tout dirigé par les mains expertes de Jean-Pierre Etchebest, père du célèbre Chef Philippe Etchebest. Les premiers arrivés s’affairent à couper les gambas en chicanant, les retardataires enfilent leurs tabliers en vitesse. Une franche camaraderie anime la cuisine. Francis, lui, est dans l’association depuis 16 ans. Avec une famille d’origine basque, ce bordelais profite de la chorale, "pour pratiquer la langue en phonétique", et des ateliers cuisines qui le rapprochent de ses lointaines racines. Quant à Marise, c’est sa première fois. Cette retraitée d’origine catalane a découvert la Maison Basque à la Fête du Fleuve de juin dernier, et a tout de suite adhéré à l’association. Le diner prend forme tandis qu’une autre activité se prépare : le cours de danse. Dans la grande salle d’accueil, à côté du bar, Guadalupe, une étudiante argentine, fait répéter les pas appris la semaine dernière par ses élèves. Tout au long de l’année, elle leur apprendra les différentes danses venues de l’Euskal Herria, le pays basque.

Quelques marches au-dessus, l’ambiance est davantage studieuse. Les plus courageux révisent leur basque. Centre culturel mais aussi d’éducation, la Maison Basque dispense des cours de langue pour plusieurs niveaux. Une langue « vraiment trop difficile » selon Francis qui préfèrent déguster les canapés préparés par le chef au deuxième étage. Il est 19h30, et la Maison basque débute joyeusement sa soirée. 

Que l'on soit adhérent ou pas, le calendrier de la Maison Basque est cadencé par de nombreuses activités et conférences. Un programme à retrouver directement sur le site  www.euskaletxea.org 

 

Alizé Boissin
Par Alizé Boissin

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
50259
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !