Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

30/09/20 : A l’occasion des 230 ans des Départements, une cérémonie hommage au premier Président de l’Administration Départementale est organisée ce 3 octobre par le Département de la Creuse, en présence de Jacqueline Gourault, Ministre de la Cohésion des Territoire

29/09/20 : A l'occasion de sa conférence de presse de rentrée, Jean-Jacques Lasserre, Président du Département des Pyrénées-Atlantiques, a annoncé sa candidature aux prochaines élections départementales prévues mars 2021.

28/09/20 : Une nouvelle opération de dépistage gratuit de la COVID-19 est en cours jusqu'au 30 octobre du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 à l'Arkéa Arena de Floirac. Cette opération s'adresse uniquement aux personnes prioritaires munies d’un justificatif.

28/09/20 : A Pau, l'édition 2020 de la manifestation culturelle "Les idées mènent le monde" qui aurait du se tenir les 20, 21 et 22 novembre prochains est reportée à 2021. En cause: la situation sanitaire et le bon respect des mesures de lutte contre l'épidémie.

27/09/20 : Sénatoriales Corrèze: Daniel Chasseing (les Indépendants) et Claude Nougein (LR) réélus.

27/09/20 : Sénatoriales Charente-Maritime : Corinne Imbert (LR) et Daniel Laurent (LR) retrouvent leur siège de sénateur avec 47,21% des voix. Remportant 28,51% des suffrages, Mickaël Vallet (PS) décroche le 3e siège. Il succède à Bernard Lalande (DVG - 21%).

27/09/20 : Sénatoriales Deux-Sèvres: Philippe Mouiller (LR) sortant réélu et Gilbert Favreau le président LR du conseil départemental élu au second tour.

27/09/20 : Sénatoriales Dordogne: deux sièges pour la gauche avec deux nouveaux élus: Marie-Claude Varaillas (communiste)groupe CRCE et Serge Mérillou élu dès le premier tour.

27/09/20 : Sénatoriales Charente: Nicole Bonnefoy (PS) réélue.

27/09/20 : Sénatoriales Creuse: Jean-Jacques Lozach (PS) réélu.

26/09/20 : Bernard Madrelle, ancien maire de Blaye et député socialiste de Gironde, est décédé un an après son frère Philippe Madrelle, ancien sénateur et président du conseil départemental.

23/09/20 : Après consultation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/09/20 | Le congrès des départements de France à La Rochelle

    Lire

    Les 4, 5 et 6 novembre prochains, La Rochelle accueillera le 90ème Congrès des Départements de France, présidé par son président Dominique Bussereau. Ces "Assises" seront l'occasion de faire un bilan de ces 6 dernières années, et de revenir sur la réforme fiscale. Deux thèmes en particulier seront abordés : "La préservation de la biodiversité : une politique dynamique, partenariale et transversale" et "l’enjeu de l’organisation territoriale du champ médico-social à l’aune de la crise sanitaire".

  • 30/09/20 | La filière bois recrute

    Lire

    La Haute-Vienne, la Charente et la Creuse organisent du 1er au 16 octobre la quinzaine du bois. Cet évènement a pour but de présenter les besoins de recrutement des entreprises de la filière bois ainsi que les formations à ces métiers. Grâce aux visites d’entreprises, les demandeurs d’emplois et les personnes intéressées pourront découvrir les métiers et les offres d’emplois des entreprises locales. Pour participer à ces visites d’entreprises et découvrir cette filière, les participants doivent s'inscrire auprès des acteurs de l’emploi comme Pôle Emploi ou encore les Missions Locales.

  • 30/09/20 | La Rochelle : avancée sur le projet d'éco-quartier

    Lire

    Une étape importante dans la concertation sur le Programme de Renouvellement Urbain de Villeneuve-les-Salines est franchie ce mercredi avec l’installation, à la Maison du Projet, d’une maquette évolutive du futur quartier. Visible par les habitants, elle permettra de se projeter pour mieux comprendre et s’exprimer sur les différents axes du programme. Rappel du projet: www.aqui.fr/politiques/titre-un-quartier-populaire-requalifie-en-quartier-durable-a-la-rochelle,18138.html

  • 30/09/20 | 79 : La Chambre des Métiers et de l’Artisanat se refait une beauté

    Lire

    Le CFA des Deux-Sèvres, qui comporte 32 formations et 57 diplômes, va faire peau neuve. Le bâtiment existant va être rénové et 3 nouveaux vont être construits. Cette réhabilitation va permettre de renforcer l’attractivité du campus et d’adapter l’offre de formation au plus près des besoins du marché. Le Département des Deux-Sèvres soutient cette opération et invite les collégiens à découvrir ces métiers grâce à l’opération « Bravo les artisans ».

  • 30/09/20 | Concours agricole : inscriptions ouvertes pour l'agro-foresterie

    Lire

    En 2019, le Concours Général Agricole avait ouvert une nouvelle catégorie du Concours avec les Pratiques Agroécologiques, aux côté de la catégorie Prairies et Parcours. Les agriculteurs pratiquant l'agroforesterie sur les secteurs du Pays de gâtine et Haut val de sèvre en Deux-Sèvres et sur la Charente-Maritime peuvent s'inscrire à la prochaine édition jusqu'au 15 octobre 2020. Conditions: posséder au moins une parcelle avec une production associant l’arbre à l’agriculture. Rens.05 46 50 45 08.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Culture : un collectif pour rassurer les spectateurs sur Bordeaux Métropole

07/09/2020 | Le collectif "Scènes ensemble", initié avant le confinement mais lancé ce lundi 7 septembre, est surtout une invitation pour le public de retourner dans les salles.

scènes ensemble 2020

La rentrée scolaire passée, c'est la rentrée culturelle qui se profile, avec toutes les incertitudes, notamment financières, que ces derniers mois ont amené. Comme un signal, six scènes labellisées de la métropole bordelaise ont choisi ce moment pour lancer officiellement un collectif, baptisé "scènes ensemble", qui décline 84 propositions culturelles sur quatre mois. Manifeste pour un retour dans les salles au moment où le soutien économique se compte en milliards, il est surtout le symbole d'une scène publique qui mise beaucoup sur les mois à venir pour retrouver quelques couleurs.

Jouer collectif. C'est, en deux mots et une métaphore sportive, l'objectif du collectif "Scènes Ensemble", lancé officiellement ce lundi 7 septembre. Né avant le confinement, la réflexion autour d'un regroupement sonne comme un appel au rassemblement dans un secteur confronté à de nombreuses annulations ou reports depuis le mois de mars. Les indicateurs des envies du public inquiètent plus que d'ordinaire, après un été de reprise plutôt timide. Une récente étude de l'agence de marketing "L'œil du public", réalisée début juin, affirmait que 46% des 1250 personnes interrogées prévoyaient de réduire le nombre de sorties culturelles tant que la crise sanitaire ne serait pas terminée. 

"Ni un superflu ni un luxe"

Les six scènes labellisées par le Ministère de la Culture de Bordeaux Métropole derrière ce collectif ne se découvrent pas, elles se sont déjà croisées au gré de différents partenariats artistiques. Mais le Carré Colonnes de Saint-Médard-en-Jalles, le Glob Théâtre, la Manufacture, l'Opéra National de Bordeaux, le théâtre des Quatre Saisons de Gradignan et le TnBA veulent avant tout rassurer et ouvrir grand les portes, il est vrai, pour tenter de rattraper à une situation financière préoccupante. Mais pas seulement. Elles invitent aussi à un esprit de "résistance". "Nous sommes plus souvent en concurrence qu'en collaboration", affirme ainsi la directrice du TnBA, Catherine Marnas, qui justifie le contexte du lancement de rentrée par "l'air de l'époque. Depuis quelques mois, on vit avec le regard au sol. Cette petite musique des indicateurs COVID et cette ambiance mortifère nous gagnent tous. On veut essayer d'ouvrir la fenêtre". "On voulait rappeler à tous que l'accès à la culture est un droit et que c'est un enjeu de société fondamental. Nos activités ne sont ni un superflu ni un luxe, nous représentons près de 400 000 spectateurs par an", abonde Olivier Lombardie, administrateur général de l'Opéra National de Bordeaux. 

Ce soutien au spectacle passera donc par une programmation toujours spécifique à chaque établissement mais regroupée au sein d'un seul fascicule (réalisé en partenariat avec Junk Page), qui sera disponible dans les six établissements partenaires. Le public pourra y découvrir quatre mois de programmes, 84 spectacles en tout avec de nombreuses disciplines : théâtre, danse, musique, opéra, cirque, marionnette... Le tout, évidemment, avec des conditions sanitaires adaptées. Le 26 août dernier, le Premier ministre Jean Castex annonçait de nouvelles mesures concernant le monde de la culture, notamment concernant la doctrine, légèrement modifiée, de la distanciation. "Nous sommes un théâtre numéroté, il va falloir que les spectateurs soient très patients et compréhensifs parce qu'on va respecter très scrupuleusement les normes de sécurité. Il faut que ces 50% soient plein et malgré ça, on sait qu'il y aura des pertes", affirme Catherine Marnas, évoquant la question de la jauge (la Gironde étant toujours en zone rouge comme 27 autres départements français) qui inquiétait récemment le directeur du Théâtre des Beaux-Arts à Bordeaux.

Question de jauges

Récemment, le gouvernement a annoncé un soutien de deux milliards d'euros au monde culturel dont 426 millions d'euros dédiés au spectacle vivant (privé et subventionné) et aux arts visuels, seconde enveloppe derrière celle dédiée aux musées et au patrimoine (614 millions). D'après une étude du ministère de la Culture parue début juillet, le secteur de la culture devrait perdre 22,3 milliards d'euros et le chiffre d'affaires devrait accuser une baisse moyenne de 25% en 2020 par rapport à 2019. "L'effet sera le plus important sur le secteur du spectacle vivant (-72 %), du patrimoine (-36 %), des arts visuels (-31 %) et de l'architecture (-28 %)", poursuit l'étude. Encourager le public à retourner dans les salles est donc, on l'a compris, hautement stratégique pour ces dernières. Si le collectif est encore naissant, il ne s'interdit pas, à l'avenir, de proposer de nouvelles idées de collaboration. Admettant avoir réfléchi à l'épineuse question d'une billetterie commune, les six affirment d'une même voix que cela pourrait faire partie des objectifs. Pas question, en revanche, de se regrouper juridiquement. "On ne voulait pas créer une superstructure en plus parce que ça risquait d'embrouiller les gens", souligne Stephan Lauret, directeur de la Manufacture (Centre de Développement chorégraphique national Nouvelle-Aquitaine). 

Le Covid, en revanche, ne révolutionne pas tout. Même si la situation financière s'est dégradée pour les scènes subventionnées comme pour les autres, un récent avis de la Chambre Régionale des Comptes rendu en juillet au sujet du TnBA statuait sur un établissement "très tributaire de l’implication de L’État et des collectivités territoriales" dans son financement, représenté à 75% par des subventions publiques (1,9 millions d'euros de l'État, 1,5 millions de la ville de Bordeaux, 400 000 euros de la région et 15 000 du Conseil départemental de la Gironde, une "fragilité" pas vraiment nouvelle. "Ce rapport est plein de contradictions. On nous demande de faire plus de séries et de faire des économies en même temps", commente la directrice du théâtre.

Parmi les huit recommandations formulées par les experts, on trouve notamment une revalorisation de la politique tarifaire. Autrement dit : augmenter le prix de l'abonnement. Une mesure dont elle ne veut pas entendre parler. "Si on reçoit de l'aide de l'État, c'est justement pour permettre l'accès à tous. Ce serait terrible si on augmentait les tarifs, ça voudrait dire que seuls les plus aisés peuvent bénéficier de la culture. Par contre, ce qui est formidable, c'est la solidarité de certains qui avaient plus de moyens que d'autres et n'ont pas demandé le remboursement de leurs places". La solidarité individuelle, oui, la hausse collective, non. C'est sans doute dans les spectacles programmés que le pari osé du public et l'importance du poids pesant sur ses épaules s'illustrent le mieux. Au TnBA et au Carré, le jeudi 8 octobre, deux spectacles se croisent. Le premier s'appelle "La Gioia" (joie en italien), le second "Crépuscule". Quant-à-celui qu'il faut aller voir ou non, on laissera le public trancher...

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
1979
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 3 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !
Le livre « Alain Rousset, le Décentralisateur de la République » Culture | 29/09/2020

Entre les Lignes : « Alain Rousset, le décentralisateur de la République » (ed Le Bord de l'eau)

L'équipe du bureau des tournages au côté de Régine Anglard conseillère départementale Culture | 22/09/2020

Ca tourne toujours pour le Bureau d'accueil des tournages de la Dordogne

 Jean-Patrick Manchette, de L'Affaire N'Gustro aux Lettres du Mauvais temps Culture | 10/09/2020

L'actualité du Roman Noir : Jean-Patrick Manchette, de L'Affaire N'Gustro aux Lettres du Mauvais temps

Lascaux IV, a ouvert le 15 décembre 2016 Culture | 09/09/2020

Depuis 80 ans, Lascaux fait partager le patrimoine de l'humanité

Benjamin Biolay et Julie Gayet Culture | 04/09/2020

Angoulême : les temps forts du festival du film francophone

Dominique Besnehard et Marie-France Brière en compagnie du maire d'Angoulême Xavier Bonnefond, de l'ex président d'agglomération Jean-François Dauré et du président du Département François Bonneau, en août 2019 devant l'Eperon Culture | 27/08/2020

Cinéma : L’Eperon, renaissance d’une salle mythique à Angoulême

Jean-Luc Soule, président fondateur du Festival de Périgord noir Culture | 25/08/2020

La belle résistance du festival de musique du Périgord noir

Laetitia Bibié Culture | 13/08/2020

Entre les lignes: Rencontre avec Laetitia Bibié, auteure d’une fable moderne sur la condition féminine

Exposition "Plus que parfaits" à l'Opéra National de Bordeaux Culture | 11/08/2020

L’exposition « Plus que parfaits, métamorphose des corps en scène » reprend ses quartiers à l’Opéra National de Bordeaux

La danseuse et chorégraphe flamenca Patricia Guerrero Culture | 05/08/2020

Arte Flamenco, des Rendez-vous malgré tout !

Contemplations : « Les installations de Denis Tricot et Mathieu Harzo guident le visiteur à travers la forêt jusqu’à l’estuaire. » Culture | 19/07/2020

Multiples expositions à L’Echappée Nature du Parc de l’Estuaire

Marie-France Brière et Dominique Besnehard ont annoncé la programmation du FFA 2020 au théâtre d'Angoulême le 10 juillet Culture | 11/07/2020

Angoulême : le festival du film francophone maintient sa programmation

Eric Vigner, présente la saisonthéâtrale de Pau 2020-2021 Culture | 08/07/2020

"Une nouvelle saison théâtrale comme une mise en scène", Eric Vigner directeur artistique du Théâtre de Pau

Gardé en résidence Culture | 05/07/2020

Six photographes bordelais présentent le confinement, autrement

Le théâtre Auditorium Poitiers (TAP) propose sept rendez-vous pour une saison estivale de reprise Culture | 30/06/2020

Le Théâtre Auditorium de Poitiers relance sa saison dès début juillet