Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

10/12/18 : Mobilisation mardi matin dès 9h00 aux trois péages autoroutiers du Lot-et-Garonne orchestrée par la Coordination rurale 47 pour protester contre les taxes "Trop de taxes tue l'agriculture et les agriculteurs!" dixit la CR47.

10/12/18 : Charente-Maritime : au vue du contexte social actuel, le séminaire filière Fruits & Légumes de Nouvelle Aquitaine Propulso, qui devait se tenir les 11 et 12 décembre à Saintes est annulé. Une prochaine date devrait bientôt être fixée.

09/12/18 : La Rochelle : selon l'association Info Trafic 17, le dépôt pétrolier de La Pallice est bloqué ce soir par près de 200 personnes.

09/12/18 : Charente-Maritime : Annick Baillou a été nommée inspectrice d’académie-directrice académique des services de l’éducation nationale (IA-DASEN) de la Charente-Maritime. Elle succède à Gilles Grosdemange qui a fait valoir ses droits à la retraite.

09/12/18 : Samedi vers 23 heures, Jacqueline Dubois, députée du Sarladais a découvert sa voiture en feu, ainsi que celle de son mari, garées dans la rue devant son domicile de Vézac. L'élue a reçu de nombreux soutiens de la classe politique de tous bords.

09/12/18 : la manifestation des gilets jaunes d'abord pacifique à Bordeaux a dégénéré au milieu de l'après-midi lorsqu'une centaine de casseurs, ont jeté des projectiles divers sur les forces de l'ordre. Scènes de guérilla urbaine et dégradations ont suivi

08/12/18 : Forte participation à Bordeaux pour la Marche pour le climat: de l'ordre de 6 à 7000 personnes

08/12/18 : La Rochelle sera présente au Nautic de Paris du 8 au 16 décembre, stand G2 Hall 1, sous la bannière La Rochelle Force Océan. Elle y présentera ses différents événements sportifs comme la Minit Transat, dont les inscriptions sont désormais ouvertes.

07/12/18 : Rochefort : Véritable institution rochefortaise, l'ancien cinéma Alhambra devenu un studio de post-production de films et de musique inauguré au printemps dernier, organise une porte ouverte avec visite de ses locaux ce samedi de 14h à 19h. Gratuit.

07/12/18 : La Cité du Vin vient de recevoir 3 nouvelles récompenses de la part des professionnels de l'œnotourisme. Un International Best of Wine Tourism et 2 Iter Vitis awards "pour son action innovante et audacieuse en matière d'œnotourisme".

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 10/12/18 | Hashtag d’Argent pour Limoges

    Lire

    Très présente sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat et Linkedin) et avec plus de 67 000 abonnés, la Ville de Limoges a obtenu un « Hashtag » d’argent pour son engagement sur les réseaux sociaux pour communiquer avec ses administrés dans la catégorie « grandes villes de + 100 000 habitants ». Ce trophée, remis par l’Observatoire SocialMedia, récompense les territoires les plus agiles sur les réseaux.

  • 10/12/18 | Talents des Cités: les lauréats néo-aquitains

    Lire

    En Nouvelle-Aquitaine, Talents des Cités 2018 a distingué 3 créateurs d'entreprise dans les quartiers prioritaires de la Ville : Grégory Pédeboscq (Dax), et son food truck «La Cantoche», qui propose en partenariat avec des producteurs locaux sandwichs, burgers, salades et soupes originales ; Victor Du Peloux (Bordeaux) et son atelier bois coworking «La Planche» pour artisans, concepteurs et grand public, et Salomé Arenas (Pau), co-fondatrice de Monsieur Bernard, marque de vêtements et accessoires 100% plastique recyclé dont une partie est récoltée dans la Mer Méditerranée! Les lauréats nationaux seront connus fin janvier

  • 10/12/18 | Corrèze: la chambre d'agriculture dénonce la présence de L-214 dans les écoles

    Lire

    Réunie en session plénière le 26 novembre dernier, la Chambre d’Agriculture de la Corrèze demande à l’État, la Région, au Département et aux Maires l’interdiction immédiate de diffusion, dans toutes les écoles du département, des informations anti-viande de l’association L-214 éducation mais aussi de confier aux seuls organismes habilités et neutres à diffuser dans les écoles des informations justes sur l’alimentation et les produits agricoles.

  • 09/12/18 | Gilets jaunes : des violences à Bordeaux

    Lire

    Ce samedi à Bordeaux, de violents affrontements se sont déroulés en marge de la manifestation des gilets jaunes dès la fin d'une marche (ayant rassemblé environ 5000 personnes) vers l'hôtel de ville, en milieu d'après-midi. Dans un communiqué tardif, la préfecture évoque des "dégradations de bien publics (notamment des feux de barricades), de vitrines commerciales, de mobiliers urbains". Les services de police ont interpellé 44 personnes. 26 blessés sont à déplorer, dont un jeune manifestant ayant perdu sa main en voulant renvoyer une grenade lacrymogène.

  • 07/12/18 | «Signalement Voie Publique» le nouveau service de proximité de la Ville de Lormont

    Lire

    Déployé par la municipalité début novembre sous l’acronyme SVP, il vise à améliorer le signalement des dysfonctionnements ou anomalies au sein des espaces publics (propreté, stationnement abusif, éclairage défectueux). A bord d’un véhicule sérigraphié «Signalement Voie Publique» et du numéro de téléphone créé pour l’occasion (0633146911), deux agents circulent du lundi matin au samedi soir dans la commune. Ils doivent s’assurer et faire preuve de vigilance quant à la bonne tenue de la voirie, du mobilier urbain, de la chaussée ou des éclairages publics.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | De l'art Himalayen à Biarritz

16/04/2009 |

himalaya

Vivez un voyage inédit dans le plus grand massif montagneux du monde en découvrant l'héritage artistique et culturel de ses régions mythiques (Tibet, Népal, Cachemire) et des moins connues mais tout aussi précieuses (Almora, Himachal Pradesh, Nagaland). Tout cela à travers l'exposition « Voyage dans l'Himalaya » célébrant le 10ème anniversaire du musée Asiatica de Biarritz.

Un encensoir de moine tibétain, un tablier de danseur chamanique, une couronne d'oracle ou un collier de crocs ne sont que quelques exemples extravagants d'une collection de plus d'une centaine de sculptures, statuettes, masques, objets rituels, reliquaires, bijoux, toiles brodées et peintures sur tissu présentés dans la Crypte Sainte-Eugénie à Biarritz. Une exposition qui ne représente cependant qu'un aperçu de la collection du musée Asiatica (plus de 1000 oeuvres d'art), dont elle est issue.

l'Himalaya à travers l'espace et le temps
En dehors de la richesse et diversité de ses oeuvres, l'exposition est organisée selon un concept scénographique particulier. Celle-ci ressemble à une traversée chronologique de l'Himalaya d'Ouest en Est. « Il s'agissait de concevoir l'expo comme un voyage à travers l'espace et le temps » explique Emmanuelle Favereau, commissaire de l'exposition. Un autre élément caractéristique était d'assortir les régions concernées de différentes couleurs. « On a ainsi associé le bleu-encre au Cachemire , la région de l'Himachal/Pradesh est verte en raison des ses riches espaces forestiers, pour le Tibet par contre, on s'est inspiré des bonnets des moines qui sont jaunes ».

l'Himachal/Pradesh - la région oubliée
La visite commence donc par le Gandhara, région située au Nord-Ouest de l'Inde, célèbre pour ses représentations sculptées du Bouddha, qui ont d'ailleurs été, en grande partie détruites au début des années 2000 par les Talibans. Après un bref passage par les sculptures de bronze du Chachemire, on entre dans l'Himachal/Pradesh, une région enclavée de l'Inde « coincée » entre le Penjab et le Cachemire, loin des grandes routes commerciales et qui a, de ce fait, pu être épargnée de nombreuses invasions. Le public peut ainsi y découvrir une offre artistique très riche en commençant par les « mohra » de bronze - portraits de divinités, utilisés lors de cérémonies annuelles. « Tous les mohras que vous voyez ici possèdent quelques défaillances, mais paradoxalement, c'est uniquement grâce à ces défauts que l'on a pu les récupérer ; étant donné qu'un mohra abîmé est immédiatement destiné, par les populations locales, à être refondu. » précise la commissaire de l'exposition.

Chasser les démons avec... un masque
l'Himachal/Pradesh propose par ailleurs la découverte d'une multitude de masques représentant des démons de l'hiver et les dieux protecteurs Hanuman et Ganesh. Portés lors du festival Fagli, ils servaient à chasser les démons de l'hiver vers les montagnes ou les forêts. aux côtés des masques on retrouve encore les « rumals » (mouchoirs brodés), des petites pièces de textile de coton brodées de soie, illustrant des scènes de la mhimalayabiarritzythologie hindoue. Rien de particulièrement exceptionnel si ce n'est que les rumals devaient être identiques recto-verso par respect envers la divinité.

Le Nagaland et ses coupeurs de tête
La plus grande surprise réside cependant dans la découverte des arts du Nagaland. Une région se trouvant entre le Bangladesh et la Birmanie, ignorée encore jusqu'au XIXème siècle, peuplée par des chasseurs-coupeurs de têtes Nagas. « Le but était précisément de surprendre les gens, de leur faire part d'une culture dont peu étaient au courant » ajoute Mme Favereau. En admirant les différentes créations des Nagas on notera très vite une certaine ressemblance aux arts africains avec des statuettes en bois foncé, ou des bijoux faits de perles, coquillages et cornaline.

Un art « fonctionnel »
C'est donc un panorama artistique impressionnant de l'Himalaya qui attend tous les curieux et amateurs à la Crypte de Sainte Eugénie à Biarritz. Une exposition qui n'aurait tout de même jamais été possible sans le principal prêteur des oeuvres - Michel Postel - fondateur du deuxième plus grand musée asiatique de France - Asiatica. Ce Biarrot d'origine, après plus de 40 ans vécus en Inde, fait partager sa passion pour cette culture, où chaque objet d'art jouit d'une fonction religieuse ou sociale particulière. « La notion de « l'art pour l'art » n'existait pas » rappelle Mme Favereau. « Celle-ci n'est arrivée que très récemment ».

Piotr Czarzasty

 

« Voyage dans l'himalaya »
du 11/04 au 28/06 Crypte Sainte Eugénie à Biarritz

Ouvert tous les jours de 14h à 19h - Fermé le mardi
Tarif unique : 4 €. Gratuit jusqu'à 12 ans

questiondart64@orange.fr / www.art-canal.com

Partager sur Facebook
Vu par vous
507
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 12 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !