Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/10/18 : La Rochelle : la Ville et la Chambre d'Agriculture organisent un marché fermier d'automne, le 27 octobre de 10h à 19h place de Verdun. Thématique : la citrouille, avec des ateliers confections de citrouilles d'Halloween pour les enfants de 14 à 17h.

22/10/18 : La Charente-Maritime lance son premier forum des emplois saisonniers ostréicoles mardi 30 octobre de 14h à 18h au foyer culturel de La Tremblade. Pole emploi propose aussi le 25 à 10h un atelier découverte des métiers ostreicoles (sur inscription).

20/10/18 : Malgré les grèves qui ont affecté son trafic cette année,l'aéroport de Biarritz-Pays basque franchit, dès ce week-end des vacances de la Toussaint, le cap du million de passagers.

19/10/18 : Un salon gratuit sur la maladie de Crohn, la rectocolite hémorragique, la Polyarthrite et les rhumatismes inflammatoires chroniques est organisé samedi 20 octobre, à la maison des associations de Mérignac.Au menu: conférences, stands d'info, ateliers+ d'info

19/10/18 : Le Festival Garorock et Olympia production, filiale de Vivendi, ont annoncé ce 18 octobre la conclusion d'un accord d'acquisition du premier par le second. La finalisation de cette acquisition devrait intervenir d’ici la fin de l’année.

18/10/18 : En 2018, le Festival Musicalarue organisé à Luxey (40) a accueilli 49 110 personnes. Combien seront-elles pour l'édition des 30 ans ? Les dates viennent d'être dévoilées : le rendez-vous est donné les 15, 16 et 17 août 2019 !

16/10/18 : Des opposants au projet du contournement de Beynac ont bloqué ce mardi à Vézac, les véhicules qui participaient à une visite de presse du chantier organisée par le Département. Sur décision de la préfecture, les gendarmes ont délogé les manifestants.

16/10/18 : Christelle Dubos, secrétaire de la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale et députée girondine, a été nommée ce mardi secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn.

16/10/18 : Remaniement - Christophe Castaner : ministre de l'Intérieur ; Marc Fesneau (MoDem) : secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement ; Franck Riester (Ex-LR) : ministre de la Culture ; Didier Guillaume (ex-PS) : ministre de l'Agriculture

16/10/18 : Remaniement suite - Jacqueline Gourault (MoDem) : ministre de la Cohésion des Territoires et des Collectivités Locales ; Marlène Schiappa : secrétaire d'Etat à l'Egalité Femmes-Hommes et à la lutte contre les discrimination

16/10/18 : Le 17 octobre à 11h15, un coaching des demandeurs d'emploi est organisé à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers en vue de les accompagner avant le Forum emploi qui aura lieu le lendemain.

16/10/18 : Le Conseil municipal de Biarritz a voté par 20 voix pour, face à 15 contre, le projet de gestion du Palais proposé par le maire Michel Veunac à l'issue d'une réunion très tendue. Une conseillère municipale, Virginie Lannevère a démissionné

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 22/10/18 | Le Plan Végétal Environnement est là !

    Lire

    Pour aider les agriculteurs à investir dans du matériel ou dans l’aménagement de leur exploitation, la Région Nouvelle-Aquitaine, les agences de l’eau Adour-Garonne et Loire-Bretagne, le FEADER, l’État et les collectivités territoriales lancent un nouvel appel à projets jusqu’au 31 mars 2019. Il permet de répondre à la réduction des pollutions et à l’optimisation de la consommation d’intrants ; à la réduction de l’érosion des sols ou à la réduction des prélèvements de la ressource en eau. Modalités et formulaire de réponse

  • 22/10/18 | Charente-Maritime : un nouveau sous-préfet pour le bassin de Jonzac

    Lire

    Jérôme Aymard, le nouveau sous-préfet de Jonzac, prend officiellement ses fonctions ce 22 octobre lors d'une cérémonie de commémoration aux Morts à Jonzac. C'est son premier poste en tant que sous-préfet, après avoir été chef de différents services de sous-préfectures dans la Loire et dans le Morbihan, où il était dernièrement DRH à la Préfecture.

  • 22/10/18 | Le retour des marchés au gras à partir du 3 novembre à Périgueux

    Lire

    La saison des marchés au gras et aux truffes a lieu du samedi 3 novembre au 16 mars 2019. Les mercredis et samedis matin, les producteurs locaux vendront leurs produits frais issus de l’élevage de canards et d’oies. La place Saint-Louis, accueillera une trentaine de producteurs de Dordogne venus faire découvrir, déguster et vendre des produits de haute qualité. Quatre marchés primés seront organisés, les 17 novembre, 15 décembre, 12 janvier et 16 février. Les marchés aux truffes débutent le 8 décembre.

  • 22/10/18 | Premières pistes pour la loi mobilité

    Lire

    Le projet de loi d'orientation des mobilités, qui doit être présenté en novembre, a détaillé son contenu ce lundi. On y découvre notamment la fin programmée des péages d'autoroute, remplacés par un système de capteur censé détecter une vignette, un badge ou la plaque d'immatriculation des conducteurs. Concernant le co-voiturage, un système de tarif dégressif est à l'étude. Enfin, l'indemnité transports et le forfait mobilité (pour les personnes se rendant au travail à vélo ou en co-voiturage) pourraient désormais bénéficier de 400 euros par an.

  • 22/10/18 | Vers un TGV Bordeaux-Londres ?

    Lire

    SNCF Réseau, Lisea, Eurotunnel et HS1 (la LGV britannique) viennent de signer un accord pour lancer une étude de faisabilité sur une liaison ferroviaire entre Bordeaux et Londres. Elle passerait par la ligne Bordeaux-Lille et permettrait de relier Londres en cinq heures. Pour l'instant, les discussions tablent sur un aller-retour par semaine. Avant une potentielle mise en service (qui pourrait intervenir en 2021 ou 2022), la Gare St Jean devra s'équiper d'un terminal international permettant de vérifier les passeports. Les résultats de l'étude de faisabilité ne sont pas attendus avant plusieurs mois.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | De La Soul conclue en apothéose une belle édition du Garorock de Marmande

06/04/2010 |

De La Soul au festival Garorock de Marmande

Dimanche 4 avril, pendant que le marmandais « normal » se gave de chocolat, le festivalier fourbu mais impatient se délecte de musique noire et de musique tout court. L'explosion tant attendue depuis le début, avec la meilleure programmation des trois soirs mais aussi la plus spécialisée : hip hop et métal sont à l'honneur. Et si le second ne parvient pas à tenir ses promesses malgré l'excellente prestation d'Ultra Vomit, le premier met tout le monde d'accord avec les efforts conjugués de De La Soul, Mos Def et Antipop Consortium. Un peu plus de 40 000 spectateurs, pour ces trois jours de musique et de fête qui, on l'espère, permettront au festival de continuer pendant de nombreuses années.

Il s'en est encore une fois fallu de peu pour que la pluie ne s'invite pas définitivement sur le festival. Elle passera en tout début de soirée. Au même moment, Alice Russell, peu intéressée par la météo, s'occupera elle même de la température du grand chapiteau avec un récital soul de plus bel effet. On se frottera deux trois fois les yeux pour être vraiment sûr que c'est bien cette anglaise blonde platine et rondouillarde qui occupe la scène. Tant on était persuadé au moment d'entrer sous le chapiteau que c'était une diva noire qui était aux manettes. La pluie s'en ira donc, mais laissera un vent glacial persistant qui découragerait plus d'un festivalier. Mais pas l'amateur de métal, qui après avoir rongé son frein pendant deux jours s'apprête à assister au concert d'Ultra Vomit sous le petit chapiteau. Pour simplifier, Ultra Vomit c'est un groupe de métal parodique, où des musiciens extrêmement talentueux se moquent des codes, des autres groupes, de leur public et de la musique métal en général. La performance la plus ahurissante du groupe restera celle qui consiste à faire chanter n'importe quoi à un troupeau de fans transis. Des métalleux très chevelus qui n'hésiteront pas, malgré un aspect rustique qui choquerait n'importe quelle ménagère, à chanter « Tirelipimpon sur le chihuahua » ou Face à la merde Calogero sur leur musique préférée. Le ridicule ne tue pas et le plaisir était au rendez-vous.

Un peu plus tard au même endroit, c'est le DJ « Rock N Soul » Zebra qui viendra présenter sa nouvelle formation. Habituellement seul derrière ses platines, occupé à mélanger deux morceaux que rien ne prédestinaient à se rencontrer pour obtenir un résultat détonnant (on appelle ça l'art du mashup ou du bootleg), le rennais se présentera à la guitare accompagné de six autres musiciens. Un DJ, un groupe de rock complet et deux cuivres. Il en ressortira un honnête groupe de reprises bien foutues mais manquant de la pêche qu'il y avait dans ses DJ sets. Le rodage n'étant vraisemblablement pas terminé. C'est l'heure du repas, l'occasion pour les amateurs de métal en manque de sensations fortes de s'occuper un peu pendant que Renan Luce endort tout le monde. Les français de Mass Hysteria encore en forme après les années arrivent à faire bouger un hall expo rempli de fans mais Sepultura n'arrive pas éventer l'arnaque. Le groupe brésilien légendaire n'ayant plus que le bassiste comme membre fondateur, ne parviendra qu'à jouer plus fort que tout le monde sans grande conviction. A l'opposé, la jamaïcaine Ce'Cile en pantalon de cuir ultra moulant distille des chansons d'amour et de sexe en mode ragga dancehall. Après trois chansons dont une dédiée aux « sexy french men », les premiers rangs sont quasi-exclusivement masculins.

Le grand chapiteau gronde. Ce que la plupart des spectateurs attendait depuis vendredi ne va pas tarder à commencer. De La Soul, groupe mythique de Long Island, pilier du hip hop jazzy et inventif, 22 ans de carrière au compteur. Après une introduction des plus modestes, le groupe arrive sans mal à mettre les spectateurs dans leur poche. Participation du public à la Cab Calloway dans les Blues Brothers, singles imparables, rythmiques démoniaques et chants maitrisés à la perfection. Le Garorock a eu droit à la déflagration qu'il attendait. Ce ne sera pas la même chose pour Mos Def qui, tout en étant talentueux et charismatique, manque d'un partenaire ou d'un orchestre pour pouvoir rebondir. Un bon concert en solitaire qui aurait mérité mieux qu'un deuxième DJ pour passer les parties chant des invités de l'album. Toujours au même endroit, la programmation ne laisse que peu de temps aux festivaliers pour se restaurer puisque qu'Antipop Consortium, autre groupe de rap important de New York assure le show sans égaler les ainés au hall expo. Il ne reste plus qu'aux Bloody Beetroots de finir le public avec leur musique électronique brutale, démoniaque et enivrante. Sans reproduire l'hystérie de Mr. Oizo, les deux DJ, aidés par des musiciens, fournissent un final en beauté pour le Garorock. Final que DJ Pone n'hésitera pas à conclure définitivement jusqu'à une heure avancée de la nuit comme tout bon habitué du Garorock. Au fond et au même moment, sous le petit chapiteau, la scène préférée des amateurs éclectiques, Le Catcheur et La Pute, des toulousains déjantés, finiront en petit comité et à leur manière, la quatorzième édition du festival Garorock.

Une édition correcte avec son bon ratio de découvertes et de têtes d'affiche efficaces, avec une nette préférence cette année pour les premiers. Qui s'en plaindra ? Sûrement pas ceux qui ne croyaient pas trop à cette programmation peu clinquante et qui au détour d'un chapiteau ont été agréablement surpris par The Heavy, les Solillaquists of Sound, Miss Platnum, Duchess Says, The Bewitched... ou Poni Hoax. Jouer sur les deux tableaux. C'est aussi ça qui fait le succès du Garorock.

Thomas Guillot
Photos : Simon Cassol

Partager sur Facebook
Vu par vous
672
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !