18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/10/17 | Edouard Philippe à Bordeaux

    Lire

    Edouard Philippe était en déplacement aujourd'hui à Marseille et Bordeaux où le Premier ministre a rendu visite à Alain Juppé. Entre autres politesses et admirations mutuelles ("la relève est assurée" a déclamé le maire de Bordeaux, "j'ai appris en vous regardant" lui a répondu le Premier ministre), Edouard Philippe s'est rendu à une réunion de travail à la métropole et devait faire un discours à la Convention Nationale des avocats en fin d'après-midi.

  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Culture | Denis Darzacq "au centre" de la Vieille Eglise de Mérignac.

16/02/2013 | Du 16 février au 4 mai 2013, la Vieille Eglise de Mérignac accueille l'exposition "au centre" de Denis Darzacq.

La Chute 09 par Denis Darzacq

Après Helmut Newton et Alice Springs pendant l'été 2012 et Martin Paar à la rentrée dernière, c'est au tour de Denis Darzacq d'occuper la Vieille Eglise Saint-Vincent de Mérignac. Depuis plus d'un an, cette dernière a choisi de développer l'axe photographique en proposant des expositions de photographes de renom qui, au vu de la fréquentation de ces six derniers mois, ont su attirer et convaincre un très large public. A partir du 16 février, et ce jusqu'au 4 mai 2013, c'est donc au tour du parisien Denis Darzacq d'exposer son travail, des séries de photographies où mondialisation et décor urbain placent l'individu dans un cadre résolument moderne.

Changement d'ambiance à la Vieile Eglise Saint-Vincent de Mérignac, après les couleurs saturées et la griffe so british de Martin Paar, c'est maintenant à Denis Darzacq d'installer son travail (littéralement, compte tenu du soin que ce dernier a mis à nettoyer, replacer ou déplacer les nombreux cadres afin que tout soit à sa place ce vendredi 15 février avant l'inauguration). Né à Paris en 1961, Denis Darzacq est diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs (secteur photo/vidéo). Depuis, il a orienté son appareil expert vers différents champs, de la scène rock française dans les années 80 aux films de Jacques Rivette ou de Chantal Ackerman en passant par le quotidien Libération. Depuis 1994, date à laquelle il commence à exposer, il n'a eu de cesse de s'intéresser à la place de l'individu et au décor urbain quel qu'il soit dans un contexte de mondialisation et de consommation accrues. Plus longue que les précédentes, cette exposition se tiendra donc du 16 février au 4 mai 2013 et proposera au public de découvrir quatre séries de photographies réalisées entre 1998 et 2009: Ensembles, Hyper, La chute et Recomposition I et II. 

Des pavillons de banlieue aux chaises Ikéa, un regard résolument moderne

Hyper 28 par Denis Darzacq

En rentrant dans la Vieille Eglise, ce sont d'abord les Ensembles de Denis Darzacq qui vous mettront au centre du propos. Dans cette série réalisée entre 1997 et 2000 dans plusieurs villes de France, des vues plongeantes se focalisent sur la place de l'individu dans l'univers urbain et proposent alors une vision socio-documentaire de la foule, du phénomène très moderne de ce qu'il est coutume d'appeler aujourd'hui la "masse". A méditer... La série La Chute place quant à elle le spectateur dans une ambiance plus curieuse: au centre de chacune des photographies présentées, les modèles semblent être en lévitation, comme suspendus par magie dans ce décor urbain. Magie de la photo et de l'insant T où le doigt appuie sur le bouton, ce sont en fait des danseurs et des sportifs qui ont effectué des sauts devant des fonds que le photographe avait repéré, ancrant ainsi leurs corps et leurs ombres au centre de l'architecture moderne. Pour reprendre ici les mots de Denis Darzacq,"j'aime qu'à l'ère de Photoshop, la photographie puisse encore surprendre et témoigner d'instants ayant réellement existé, sans trucages, ni manipulations".

"Une photo devient intéressante dès lors qu'elle interroge"

Nu 05 par Denis Darzacq'

Dans cette même idée du corps au centre du décor, les Nus présentés dans cette exposition sont assez singuliers: dans les quatre photographies présentées pour cette série, pas d'ambiance intime ou feutrée plutôt de mise quand il s'agit de photographier des modèles nus. Non, ici, ce sont quatre modèles qui, apparemment très confiants, marchent nus dans des rues au milieu de cités pavillonnaires. Où vont-ils si fièrement? Que font-ils nus sur ces pelouses où n'importe quel inconnu pourrait les épier depuis les lotissements devant lesquels ils marchent? Qu'en est-il de la liberté ou de la pudeur en ces temps de conformisme et de diktats? Autant de questions à vous poser devant ces grands cadres.
Plus colorés, les photographies de la série Hyper (référence au très moderne hypermarché) donnent à voir une nouvelle forme de lévitation, d'apesanteur. Dans des mises en scène assez similaires pour chaque cliché, Denis Darzacq photographie à nouveau ici des jeunes danseurs et sportifs. La consigne reste alors la même, celle d'effectuer un saut, mais le décor change radicalement: après les gris et beiges propres au bitume et au décor urbain, place ici aux couleurs vives puisque les prises de vue ont été réalisées dans des grands magasins de moquette (rappelons ici que ces photographies ont été réalisées, sans trucages certes, mais avec précaution et souci de sécurité; que tous les passionnés de moquette se calment, ce sont ici des professionnels. A ne pas imiter donc).
Pour rester dans l'univers de la maison, la dernière série de l'exposition, Recomposition I et II, plongera le spectateur dans l'univers bien connu des week-ends bricolages et autres sessions décoration: Ikéa. En effet, un peu isolée du reste puisqu'installée au fond de la Vieille Eglise, cette série est la seule où Denis Darzacq a utilisé le fameux Photoshop. Réalisés à New-York, Miami et Paris, ces clichés sont présentés comme des pièce en kit où corps, pièces de chaise Ikéa et cartons traduisent le regard critique porté par le photographe sur la société de consommation (même mise en garde que pour les magasins de maquette, il s'agit là d'un travail de professionnels). Entre cubisme et futurisme, voici donc des photographies qui interrogent. Pari tenu.

Denis Darzacq "au centre", Vieille Eglise Saint-Vincent de Mérignac, du 16 février au 4 mai 2013. (Tram A, Direction Mériganc Centre, Arrêt Mérignac Centre)

Lise Gallitre
Par Lise Gallitre

Crédit Photo : Denis Darzacq/ Courtesy Galerie VU'

Partager sur Facebook
Vu par vous
1440
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !