12/08/22 : Dans les Landes et en Gironde, la vigilance incendie est renforcée jusqu’à lundi. Les véhicules sont interdits sur les pistes et chemins. Les activités ludiques et sportives sont interdites sauf en bases de loisirs et sur les plans plages.

12/08/22 : Jeudi 25 août de 16h à 23h30, les cinq clubs de haut niveau de l'agglomération font leur rentrée place Clemenceau. A 16h, animations sportives avec les joueurs et joueuses. A 19h, présentation des équipes des cinq clubs, puis soirée dansante à 20h.

12/08/22 : À Bordeaux, Parc Rivière, jeudi 25 août, Esprit Dog, spécialisé dans l'éducation canine, organise un rassemblement de passionnés de chiens. L’événement gratuit et solidaire consiste en une distribution de croquettes et des cours d'éducation canine.+ d'info

11/08/22 : "Jamais autant de moyens aériens n'ont été mobilisés sur un incendie. On va continuer de s'adapter grâce à la solidarité européenne. Mais il n'y a pas que les moyens aériens," indique Elisabeth Borne depuis Hostens, en Gironde.

11/08/22 : Pendant qu'Elisabeth Borne, Première ministre est en visite sur les incendies à Hostens en Gironde, le Président, Emmanuel Macron, annonce que l'Allemagne, la Grèce, la Pologne, la Roumanie et l'Autriche vont venir en aide à la France.

11/08/22 : Elisabeth Borne et Gérald Darmanin sont attendus ce jeudi à Hostens en Sud Gironde: 6 800 ha de forêt ont été détruits par le feu depuis mardi après midi. 1100 pompiers sont mobilisés et 10 000 personnes ont du quitter leur domicile.

10/08/22 : Le député RN de Gironde, Grégoire de Fournas, dépose ce mercredi une proposition de loi instaurant une peine plancher de 10 ans pour les incendiaires. "La plupart des incendies sont d'origine criminelle. Or les pyromanes ne sont condamnés qu'à du sursis."

10/08/22 : Face aux incendies en Gironde et dans les Landes, le Ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin indique sur Tweeter qu'il a "décidé de renforcer les moyens mobilisés : plus de 1000 pompiers, 9 avions et 2 hélicoptères bombardiers d’eau sont engagés."

10/08/22 : Pour cause de reprise des incendies dans le Sud Gironde et le Nord des Landes, la circulation est interdite depuis mercredi 11 h, dans les deux sens sur l'autoroute A63 reliant Bordeaux à Bayonne. Les poids lourds sont déviés par Pau.

10/08/22 : Bordeaux est une des villes qui compte le plus de pâtisseries. Son score est de 4 pour 100 000 habitants, autant que Lyon, plus que Paris et Toulouse, mais moins que Strasbourg. Podium établi par Hellofresh, leader des boxs à cuisiner.

09/08/22 : Une soixantaine de commerçants de la ville de Périgueux a prévu de participer à la grande braderie en plein coeur de l'été, pour les trois journées des jeudi 11, vendredi 12 et samedi 13 août.

09/08/22 : Dans les Deux-Sèvres, le bassin de la Charente et le sous-bassin Aume-Couture sont en alerte 1 pour l'eau. L'arrosage des espaces verts, l'alimentation des fontaines, le remplissage des piscines sont interdits ainsi que le lavage des véhicules.

09/08/22 : Le département de la Gironde est placé en vigilance orange canicule à compter de ce mardi midi. Les maximales attendues pourront atteindre 21° la nuit et 36 à 38° en journée.

09/08/22 : Le département du Lot-et-Garonne passe en vigilance orange canicule à compter de ce mardi midi, avec des températures maximales prévues de 36 à 38 °C, puis mercredi et jeudi, jusqu'à 40 °C. Fin de l'épisode attendue pour vendredi.

09/08/22 : Un décret au journal officiel du 4 août acte la création effective de la Chambre d'agriculture interdépartementale de la Charente-Maritime et des Deux-Sèvres au 1er octobre prochain. Un travail de rapprochement mené depuis plus de sept ans.

08/08/22 : En raison de la sécheresse et des prévisions météos pour la semaine, les forêts du Pignada et du Lazaret à Anglet (64) sont fermées à compter du lundi 8 août, 18 H. Une décision prise en prévention du risque maximal de départ de feu.

08/08/22 : Météo France place le département des Landes en vigilance jaune canicule à compter de ce lundi 14h00. La vague de chaleur prévoit des températures minimales comprises entre 18 °C et 20 °C la nuit et 36 °C à 38 °C en journée.

08/08/22 : La première édition de Biarritz Hall Music Festival avec les meilleurs artistes de la scène électro française a lieu le 12 et 13 août. L’équipe est à la recherche de bénévoles pour l'accueil, le bar, les animations, la logistique... pour s’inscrire:+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 12/08/22 | marchesdegironde.com : le nouveau répertoire des marchés girondins

    Lire

    La CCI Bordeaux-Gironde met en ligne le site internet marchesdegironde.com. Objectif : permettre aux internautes de trouver le marché girondin (permanent ou saisonnier) à proximité de leur domicile ou lieu de vacances. Près de 79 marchés, permanents ou saisonniers, de plein-air ou couverts, y sont déjà référencés. Pour les commerçants non sédentaires, actuels et à venir, les informations réglementaires et les contacts des gestionnaires des marchés sont également indiqués.

  • 12/08/22 | Reverredire sensibilise au réemploi du verre

    Lire

    A Bergerac, l'association Reverredire Nouvelle-Aquitaine regroupe trois acteurs associatifs du réemploi du verre du territoire régional : L'Attache Rapide à Bergerac (24), La Consigne Bordelaise à Bordeaux (33) et Les Retournées à Anglet (40 et 64). Elles proposent un modèle régional de réemploi du verre, en lien avec les filières productives et les acteurs de la chaîne qui s'appuiera sur des activités d'économie sociale et solidaire porteuses d'emplois de proximité. Des actions de sensibilisation sont déjà engagées pour 2022.

  • 11/08/22 | Les Mondiaux de boomerang à Gradignan dès le 16 août

    Lire

    Gradignan (Gironde)accueille les mondiaux de boomerang du 16 au 26 août. Une centaine de lanceurs issus de 14 nations s'affronteront au Domaine de Moulerens sur différentes épreuves spectaculaires en individuel et en équipe. 25 athlètes français participeront et les têtes d'affiche remettront leur titre en jeu à l'image de Marie Appriou, 23 ans, championne du Monde en titre et Matéo Guerrero, 15 ans, vice-champion du Monde Junior. Renseignements sur l'appli https://wbc2022.glideapp.io/dl/d0a5f4

  • 11/08/22 | La préfecture de la Haute-Vienne labellisée

    Lire

    Suite à un audit externe réalisé par SOCOTEC, la préfecture de la Haute-Vienne vient de se voir attribuer le label « Qual-e-pref ». Ce label témoigne de la volonté de répondre au quotidien aux attentes des usagers ainsi que la communication d'urgence en cas d'évènement majeur. La préfecture a obtenu cette labellisation pour trois ans.

  • 11/08/22 | Des maraîchers à Limoges Métropole

    Lire

    La Ceinture verte terroir de Limoges veut relocaliser l'agriculture au travers l'aide à l'installation de maraîchers en agriculture biologique ou Haute Valeur Environnementale. Elle propose pour cela un service d'installation clé en main sur des terres équipées, avec un accompagnement technico-économique et une aide à la recherche de logement sur site ou à proximité. L’ensemble des équipements seront mis à disposition de 5 maraîchers sur le territoire de Limoges Métropole.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | La folle histoire des boiseries perdues et retrouvées de la gare de Limoges

12/03/2021 | Les boiseries Art Déco de la gare de Limoges vont retrouver leur place après plus de 40 ans d'errance puis d'oubli

1

C’est un pan de l’histoire de la gare de Limoges qui est réapparu après quarante-trois ans d’oubli. Ce porte carte monumental qui séparait les deux salles d’attente du hall a retrouvé la lumière après avoir miraculeusement échappé à la destruction. Depuis le 8 mars, ces boiseries Art Déco sont entreposées à l’atelier Blanchon à Limoges, spécialisé dans la restauration de monuments historiques.

L’histoire commence en 1978 lorsque la SNCF décide de réaménager le hall de la gare des Bénédictins pour une meilleure gestion des flux voyageurs et visiteurs. L’ensemble des boiseries Art Déco réalisées en 1926 pour la construction de la nouvelle gare achevée trois ans plus tard, trônait au milieu du hall, sous les actuels panneaux d’information des départs et arrivées de trains. Ils sont alors démontés pour être détruits bien que la gare soit inscrite à l’inventaire des Monuments Historiques depuis 1975 (labellisée « Patrimoine du XXème » siècle par la suite). René Brissaud, responsable des études bâtiment et des travaux, décide malgré tout de sauver le panneau central qui contient une carte du Syndicat régional des offices de tourisme mettant en valeur les sites à visiter en Limousin, Périgord et Quercy signée Francis Chigot (le créateur des vitraux) et un décor réalisé par le porcelainier Camille Tharaud. « Il a fait cela clandestinement, des cheminots ont chargé les éléments dans un wagon et pris la direction de Saint-Léonard où tout a été déchargé dans la halle marchandises raconte Jacques Ragon, président du musée Historail, il ne fallait pas que cela se sache car les cheminots craignaient pour leur poste. »

Ces éléments resteront stockés là durant dix ans jusqu’à un nouveau coup de théâtre. « La halle étant louée, il a fallu tout déménager poursuit-il, le chef de gare voulait les préserver. J’ai alors trouvé une grange pour entreposer les boiseries, j’ai caché la carte dans le grenier de l’Historail qui allait ouvrir et les carreaux en porcelaine sous un escalier. J’ai gardé le secret absolu même avec les copains du musée. J’ai dévoilé l’histoire au conservateur de la DRAC en 2019 et il m’a annoncé que ces pièces étaient inscrites aux Monuments Historiques. »

Jacques Ragon, Président de l'historail et le préfet de Haute-Vienne Seymour Morsy
Le président de l'Historail et le Préfet de Haute-Vienne échangent devant la carte touristique du Limousin Périgord et Quercy qui était encadrée par les boiseries sauvées en 1978

Stockées dans une grange pendant 33 ans

Une redécouverte fortuite qui réjouit finalement tout le monde, à commencer par Monique qui ne savait pas qu’elle possédait un morceau de l’histoire de la gare de Limoges dans sa grange. « Mon mari avait déposé ça avec Monsieur Ragon il y a trente-trois ans et je ne savais pas ce qu’il y avait, je l’ai appris il y a deux ans seulement. Mon mari l’avait nettoyé trouvant que c’était trop important pour le faire brûler ! C’est vrai que c’est joli. »

Cette chaîne de solidarité et de discrétion a permis de sauvegarder ces pièces qui ont immédiatement interpellé le conservateur régional adjoint de la DRAC. Il avait découvert l’existence de ces boiseries disparues à l’occasion de travaux de restauration partielle des menuiseries de la gare. « J’ai effectué des recherches sur ses boiseries suite à un article paru dans la presse se souvient Nicolas Vedelago, j’ai contacté l’Historail et, en allant au musée, j’ai vu un garde corps posé là comme un pied de nez. J’ai appris que ces éléments étaient démontés et stockés dans une grange. Je me suis déplacé pour constater leur parfait état de conservation. » Les carreaux en porcelaine de la frise ont été nettoyés par un membre du musée, il en manque environ un tiers, mais le savoir-faire des porcelainiers va permettre d’en fabriquer. La carte, une huile sur toile, est plus endommagée ayant souffert d’un stockage inapproprié mais sa restauration semble possible.

Ces trésors oubliés sont revenus à Limoges, le 8 mars, dans les ateliers de la société Blanchon chargée d’établir un diagnostic et de chiffrer le montant des travaux de ces boiseries qui mesurent 6,40 m de haut sur 5,40 m de large. Elles avaient été réalisées avec une essence africaine réputée imputrescible, le doussié, d’où leur excellent état. « Le but est de les restaurer à l’identique, assure le conservateur, en s’appuyant sur les photos d’époque pour les remettre en place dans le hall de la gare. La SNCF doit déterminer l’endroit, il faudra prévoir également une structure car elles faisaient partie d’un ensemble. Dans un an si tout va bien, ce sera fait et la gare de Limoges sera la plus belle de France aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur ! »

Présentation d'anciennes photos du hall de la gare qui permet de visualiser ces boiseries
Anciennes photos du hall de la gare qui permettent de visualiser les boiseries in situ

Appel au mécénat populaire

Après avoir échappé au regard des Limougeauds et des voyageurs pendant plus de quatre décennies, ces pièces vont donc retrouver leur place. « Un endroit a été évoqué avec l’architecte des Bâtiments de France et il ne sera pas très éloigné de leur emplacement historique confie Yannick Nicaud, directeur de projets gares et connexions, la difficulté est de réimplanter une pièce monumentale dans un volume restreint sachant qu’elle dépassera tout le reste. Tout le monde pourra ainsi en profiter. » Le budget restauration n’est pas encore établi puisqu’il manque le devis de l’atelier Blanchon, le coût étant estimé autour de 50 000 euros. La SNCF va lancer une collecte de fonds via la start-up Tipsmeee avec la possibilité de flasher un QR code et de payer avec son smartphone et sur des bornes mises en place d’ici cet été. « Le don minimum sera de 3€, chacun pouvant donner plus s’il le souhaite précise Marie-Noëlle Polino, du service patrimoine en mécénat. La SNCF attend le chiffrage des travaux pour participer. La diversité des acteurs montre un intérêt convergent pour ce patrimoine local et quotidien. » Enfin, le préfet Seymour Morsy qui a qualifié cette découverte « d’extraordinaire » a promis d’en toucher deux mots au Ministre délégué chargé des transports Jean-Baptiste Djebbari, élu député de la Haute-Vienne en 2017.

Corinne Mérigaud
Par Corinne Mérigaud

Crédit Photo : CM

Partager sur Facebook
Vu par vous
15854
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !