Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/06/18 : L'interdiction de pêche et consommation des moules du bassin d’Arcachon a été levée ce 21 juin par le préfet de Gironde. Dans le banc d’Arguin et les passes, le taux de présence de toxines lipophiles a baissé mais ne permet pas de lever l'interdiction

20/06/18 : Ce 19 juin, l’état de catastrophe naturelle, a été reconnu pour les communes de Salies-de-Béarn et des Eaux-Bonnes (Gourette) pour les inondations des 12 et 13 juin 2018. Les autres demandes seront examinées le 3 juillet prochain.

19/06/18 : La Rochelle : Raphaël Glucksmann, Directeur du Nouveau magazine littéraire, sera au Musée maritime samedi 23 juin à 14h30 pour une rencontre avec le public sur le thème des relations entre océan et climat et les impacts du changement climatique.

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 22/06/18 | La grogne des CCI de Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Réunis ce jeudi en AG à Bordeaux, les quinze présidents des Chambres de Commerce et d'Industrie régionales ont dénoncé la décision du gouvernement de raboter la Taxe pour Frais de Chambre de 100 millions d'euros par an sur les 4 prochaines années. "Fin 2017, plusieurs ministres s’étaient engagés à garantir la stabilité des ressources de 2019 à 2022 après une baisse de 150 millions en 2018. Que valent donc ces engagements, notamment quand le gouvernement refuse de reconnaître la performance des CCI sur les territoires ?" dénoncent-ils, parlant même d'une "casse sociale annoncée". Une réunion de crise est prévue le 5 juillet prochain.

  • 22/06/18 | Gourette: les travaux de la RD918 démarrent lundi

    Lire

    Après une semaine d'études du site de l'effondrement de la RD 918, suite aux intempéries du 12 juin, « les travaux commencent dès lundi », annonce le Département des Pyrénées-Atlantiques. La réalisation d’un remblai en terre armée sur une hauteur de 4 m permettra de rétablir une chaussée de 7 m de large, telle la voirie d’origine et garantissant les conditions de sécurité, pour un coût de 700 000 €. Le chantier devrait durer 4 à 5 semaines (sauf mauvaise météo), permettant d'assurer la 19ème étape du Tour de France. Des travaux de confortement et de drainage du talus amont seront aussi engagés sur le 2nd semestre 2018.

  • 22/06/18 | Viticulture: de nouvelles mesures de soutien

    Lire

    L'INAO, a décidé d'augmenter le niveau du volume complémentaire individuel à 20% maximum du rendement du cahier des charges et de faire évoluer de 30 à 50% le plafond cumulé de réserve sur 3 ans. Une manière de renforcer la résilience des exploitations face aux aléas climatiques et à leur récurrence, en jouant un rôle équivalent à celui d’une assurance récolte. Ainsi, les volumes complémentaires cumulés pourront être revendiqués en appellation d’origine en cas de récolte déficitaire. La structure a aussi donné un avis favorable à la demande d’expérimentation pour les vins liquoreux (Monbazillac, Sauternes et Barsac).

  • 22/06/18 | Le pont Simone Veil ne sera pas au rendez-vous de 2020

    Lire

    D'un commun accord, la Métropole et la société Fayat chargée du chantier annoncent une «divergence d’ordre technique et juridique», sur les conditions d’exécution des batardeaux (enceintes de travail permettant de construire les piles du pont) dans la Garonne. Fayat considère que davantage de protections sont nécessaires face à la force du courant et à un sol de mauvaise qualité, ce que réfute le cabinet d'études conseil de la Métropole. Un médiateur va donc être missionné pour donner son avis au plus tard fin 2018. Résultat: le pont sera livré avec 1 à 3 ans de retard et un possible surcoût de 18M€.

  • 22/06/18 | Un transport en commun en site propre sur le Nord Bassin

    Lire

    Dans le cadre de la concertation ouverte sur le Projet de Déplacements Durables du Nord Bassin, un atelier de travail dédié aux solutions de transport en commun en site propre est organisé lundi 25 juin au centre d'animation de Lanton. Objectif : échanger sur l’opportunité de la mise en œuvre d'un tel mode de transport entre Arès et Biganos, en présence des experts associatifs et bureaux d’études spécialisés. Ouvert à tous sur inscription en envoyant un mail à : contact-pddnb@gironde.fr

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Des Souris, Des Hommes n° 7, le festival hybride, décalé, et tentant de la rentrée!

19/12/2013 | Les Daft punk (ou presque), le Petit Poucet, Sarah Palin (ou presque), une diva, 3 violoncelles et des cerises écrasées... DSDH version 2014 reste fidèle à lui-même: hors cadre

Positions par  Ivana Muller credit Nyima LERAY

Sortir des cadres établis, faire la part belle aux nouvelles écritures, à la transdisciplinarité, s'ouvrir aux artistes internationaux mais ne pas oublier les locaux, le tout dans un impératif d'accessibilité, voilà les six commandements que s'imposent chaque année, le Festival «Des Souris, des Hommes». Porté par le Carré les Colonnes, et rejoint par de plus en plus de partenaires le Festival revient pour une 7ème édition qui s'annonce à la hauteur des ses ambitions. Du 16 janvier au 1er février, 13 spectacles, 35 représentations sur 7 scènes de 4 communes de la Communauté Urbaine de Bordeaux, permettront de débuter en beauté l'année 2014. Ces souris là méritent le détours.

Le Festival se veut ouvert et abordable «même à ceux qui ne sont pas habitués, ou qui n'aiment pas fréquenter les salles de spectacles». En bref, DSDH propose d'aller voir «du théâtre», qui bien souvent, n'en a pas l'air. Et puisqu'il y a 13 spectacles on pourrait bien citer 13 exemples...
Mais pourquoi ne pas commencer par mettre les dames à l'honneur? Trois d'entre elles, dont 2 suisses, s'imposent dans des "one woman show" tragi-comiques. L'une d'elle Eugénie Rebetez, alias «Gina» se vit en super-star narcissique, mégalomane et adulée par ses fans... ou du moins les fans qu'elle pense avoir, car c'est bien du décalage entre sa vie de star de salle-de-bain et sa réalité bien moins brillante que naissent tour à tour le rire et l'émotion de la mélancolie du vide. A voir dans "Encore", les 16 et 17 janvier.

Echange assurance vie contre amant

La seconde suissesse est quant à elle plus terre-à-terre, ou neige-à-neige... Son truc à elle c'est la banquise. C'est de là qu'elle nous parle, nous parle et nous parle encore, passant de Sarah Palin à la migration des saumons, du capitalisme sauvage, à sa propre biographie, sans oublier de jongler avec des poissons et d'engouffrer le temps de son spectacle une forêt noire... 8 parts! Intarissable et drôle, Pamina de Coulon, cause espoir, désespoir et sème ses grandes théories sur la vie. "Si j'apprends à pêcher, je mange toute ma vie", un bon début pour la suivre aux Colonnes le 23 janvier.
Enfin, avez vous peut être vu, le troisième solo féminin durant Novart? Si ce n'est pas le cas, le Festival DSDH, vous offre une séance de rattrapage sur l'art et la manière de mettre à mort les... cerises! Une drôle de tuerie culinaire, qui se déroulera, avec préméditation, les 22 et 23 janvier, dans le hall du Carré. Un spectacle pervers seulement pour les cerises, nourri de références historiques et cinématographiques à mettre devant tous les yeux, petits et grands. Avec sa performance baptisée "Death is certain", Eva Meyer-Keller ne laisse aucun espoir aux fruits rouges.
Une autre femme vient aussi marquer cette 7ème édition du festival, il s'agit de la chorégraphe croate Ivana Muller, créatrice du spectacle "Positions", avec la I'm Company. Mélant art chorégraphique, performance, et stock option, la chorégraphe, s'amuse du mot «avoir», et met en place une bourse d'échanges de valeurs entre ses danseurs: une assurance vie contre un amant, une nationalité contre un travail, etc... «Une vision inattendue et ludique sur le grand commerce du quotidien», les 23 et 24 janvier.

Une scénographie, un "thêatre-monde"Autre temps fort du Festival: la pièce "El pasado es un animal grotesco" de Mariano Pensotti, auteur dramatique très connu en Argentine. Une fierté pour DSDH, car les représentations des 16 et 17 janvier marquent les premières représentations du metteur en scène en France. Il s'agit ici d'une fresque pour 4 acteurs, mais 12 personnages, dans laquelle les destins se croisent, s'arrêtent ou s'ignorent. Dans une mise en scène proche de l'univers des séries, les petites histoires se relient à la Grande.
Autre invité de marque, français cette fois, Philippe Quesne qui amène sa scènographie, époustouflante et monumentale, sur la scène du Carré le 24 janvier. Un véritable «théâtre-monde» où les habitants d'une résidence d'artistes isolée "Swamp Club" vont devoir faire face au chamboulement d'un projet urbain annoncé.
Côté «french touch», DSDH fait aussi la part belle à Jean-Christophe Meurisse et ses Chiens de Navarre. La compagnie aux crocs acérés et jusque-boutistes interpretera "Quand je pense qu’on va vieillir ensemble", pour une attaque en règle des adeptes du caoching à tout va. Amateurs de théâtre sage et propret s'abstenir, le 30 janvier, ce sera sale, méchant, vulgaire et dégoulinant sur la scène du Carré. Il sera aussi question de férocité jouissive lors la diffusion du film de Meurisse, "Il est des nôtres", à l’Utopia (le 7 janvier) et aux Colonnes (le 29 janvier).


Swamp Club Philippe Quesne

Rêve éveillé dans un dortoirAutre spectacle détonnant, le 21 janvier à bord de l'Ibaot avec "Thomas VDB chante Daft Punk". Une seule date et une petite jauge, pensez à vous y prendre à l'avance pour assister à spectacle entre "one-man-show "et concert approximatif livré par le journaliste showman. Dans un autre style la compagnie Bordelaise, Intérieur Nuit propose "Ensemble Nuit", un quator formé de 3 violoncelles et un violon alto qui au fil de la montée de la musique, laissera place à des visions nocturnes sur la scène de l'OARA, le 30 janvier.
Enfin, les plus petits ne sont pas oubliés avec 2 spectacles qui leurs sont clairement destinés: le beau et poétique spectacle espagnol "Mondes" (salle Fongravey, le 29 janvier) et l'original "Buchettino" qui installe les spectateurs dans un dortoir (50 lits), pour mieux se laisser conter l'histoire du Petit poucet, à l'aide de nombreux effets sonores. Et le rêve éveillé prend tout son sens lors de 5 représentations du 29 janvier au 1er février.

Plus d'infos et réservations: http://www.lecarre-lescolonnes.fr/
Le bon plan: 2 spectacles pour 18€ si vous réservez via la billeterie en ligne du Carré des colonnes (sauf Thomas VDB et Oeuvre/Orgueil de Renaud cojo)

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Nyima LERAY / A.Donadio / Argyroglo

Partager sur Facebook
Vu par vous
926
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !