Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/02/19 : Dans la nuit de samedi et dimanche 500 hectares sont partis en fumées au dessus des vallées de Saint-Jean-Pied-de-Port et de Saint-Etienne de Baigorry, premiers résultats récurrents des écobuages traditionnels. Ils ont été interdits jusqu'à ce jour.

18/02/19 : La ville de Poitiers appelle à un rassemblement contre l'antisémitisme et le racisme le mardi 19 février à 19h place Leclerc.

18/02/19 : Charente-Maritime : Saint-Jean-d'Angély organise son grand débat national le vendredi 1er mars à 18h, salle Aliénor-d’Aquitaine. Cette réunion d’initiative locale aura pour thème « Vers une nouvelle ruralité », en présence du député J-P Ardouin.

18/02/19 : Charente : Frédérique Bredin, Présidente du CNC, se rendra au Pôle Image Magelis à Angoulême demain, pour aborder notamment les questions du crédit d’impôt international qui favorise les tournages de films étrangers en France.

17/02/19 : « Ça suffit » : La Fédération du P S de Gironde appelle à rejoindre le rassemblement contre l’antisémitisme du mardi 19 février à 19 heures, Place de la République à Bordeaux, dans le cadre de la déclinaison locale de l’appel national

16/02/19 : Quelques 2 à 3.000 personnes à Saint Vincent de Cosse en bord de Dordogne ce samedi en présence de nombreux maires et du président du département pour soutenir le contournement de Beynac dont les travaux sont suspendus après l'arrêt du Conseil d'Etat

16/02/19 : Charente : le rectorat a annoncé hier douze fermetures d'écoles et vingt trois fermetures de classes, particulièrement en milieu rural, pour la rentrée 2019. A Voulgezac/Plassac-Rouffiac, c'est carrément le groupe scolaire qui disparaît.

15/02/19 : La Rochelle : Réunion publique dans le cadre du grand débat national « Transition écologique, un devoir laïc, démocratique et citoyen » Salle de l’Oratoire, ce dimanche à 14h.

15/02/19 : Charente-Maritime : la mairie de Clavette, près de La Rochelle, organise un Grand Débat national sur le thème de la fiscalité, mardi 26 février à 19h à la salle des fêtes.

15/02/19 : La Rochelle : suite à un nouvel appel à manifestation sur les réseaux sociaux, non déclaré en préfecture, cette dernière a renforcé son dispositif de sécurité et réitéré son arrêté interdisant la vente et la détention de produits chimiques.

15/02/19 : Suite à une AG extraordinaire qui s’est tenue ce jour, le Frac Aquitaine change de nom. En référence à la dimension territoriale de ses missions et au nouveau bâtiment qu'il intégrera d'ici juin, il se nomme désormais Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA.

14/02/19 : Virginie Calmels a fait part de son retrait de la vie politique lors d'une réunion de la majorité municipale bordelaise ce jeudi 14 évrier et devrait renoncer à son mandat municipal concomitamment avec Alain Juppé début mars.

13/02/19 : Les artistes Benjamin Biolay et Melvil Poupaud se retrouvent sur la scène du théâtre Ducourneau d'Agen, vendredi 15 février à 20 h 30 pour présenter leur Songbook idéal.

Juppé : une démission lourde de sens

Il a tourné la page entre émotion et lassitude...Emotion lorsque la voix s'est brisée à l'évocation du couple qu'il formait avec la ville, lassitude lorsqu'il a esquissé les raisons de fond qui l'ont décidé à ne pas briguer un mandat supplémentaire, le « mandat de trop » que l'on n'allait pas tarder à lui jeter à la figure. Oui, ce qui nous a semblé le plus révélateur du choix d'Alain Juppé de renoncer à se représenter et à accepter, en 24 heures, la proposition qu'on lui a faite, c'est ce sentiment que le combat n'en valait plus forcément la peine, en tout cas pas sur la place publique, dans un contexte où, il l'a souligné, l'esprit public « est devenu délétère ». Et de pointer la haine, la violence, les mensonges qui envahissent les réseaux sociaux et ces affirmations péremptoires sur le mode « élus tous pourris et élites stigmatisées »... D'aucuns railleront ces propos et, déjà, sans sourciller égrènent les moments les plus rudes d'un parcours politique, longtemps dévoué à Jacques Chirac. C'est tout juste s'il ne faudrait pas s'excuser, aujourd'hui, d'accorder un peu d'attention aux propos d'un homme de droite qui n'a jamais placé ses désaccords au-dessus des valeurs de la République. Un républicain qui a claqué la porte d'un parti qui n'a plus rien à voir, sous Wauquiez, avec ce qui fut naguère l'UMP, l'Union pour un mouvement populaire. Désormais tenu à un vrai devoir de réserve, dans quelques semaines, au sein du Conseil constitutionnel, il exprimera des points de vue dont on peut penser qu'ils ne seront pas inutiles à un président qui va devoir, justement, ouvrir le chantier des réformes institutionnelles.


- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/02/19 | Transformation de la Vieille Cure à Cenon

    Lire

    Pour donner un second souffle à la Vieille Cure, la ville de Cenon avait lancé en octobre dernier un appel à projets. C'est le projet "Food Factory" qui a emporté l'adhésion, un pôle multi-activités porté par Tauziet & Co, spécialiste des circuits courts. Le chantier estimé à 10 millions d'euros permettra la construction d'une cuisine mutualisée et sociale, une conserverie solidaire, un restaurant en circuit court et une école de cuisine Alain Ducasse.

  • 17/02/19 | L'actualité du Polar à La Machine à Lire le 22 février

    Lire

    Le polar sera encore à la fête cette semaine à La Machine à Lire... Le vendredi 22 à 20h La Machine à Polar se penchera sur les nouveautés, autour tout naturellement de Hervé Le Corre qui vient de publier «  Dans l'ombre du brasier », Yan Lespoux, enseignant et responsable d'un blog sur le roman noir (encoredunoir) et Olivier Pène, libraire à La Machine à Lire.

  • 16/02/19 | Landes : le Département refuse la carte scolaire

    Lire

    Le Comité Départemental de l'Éducation Nationale (CDEN) se tenait le 15 février à la Préfecture des Landes. Malgré les résultats positifs du partenariat entre la Région et le CDEN pour les transports, le Conseil départemental des Landes refuse de mettre en place la carte scolaire. Xavier Fortinon a dénoncé l'évolution de cette dernière, qui "fragilise l'équilibre du territoire". Le Président du Conseil départemental maintient toutefois la gratuité des transports scolaires.

  • 16/02/19 | La mort de Gérard Vandenbroucke

    Lire

    Réaction d'Alain Rousset après la mort de Gérard Vandenbroucke, 1° vice-président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine : « De maire à président du Conseil régional du Limousin et de Limoges Métropole, il a offert sa vie à l'action publique et aux services des autres. À mes côtés, il fut un homme digne, amoureux de son territoire qu'il défendait avec conviction et passion. Je retiens aussi qu'il aimait rire, sourire et réfléchir. Preuve en est avec son salon du dessin de presse et d'humour à Saint-Just Le Martel dont il était si fier. Courageux, chaleureux, accessible, ardent défenseur de la liberté de la presse, tel était Gérard.»

  • 16/02/19 | Gilets Jaunes : la Région intervient

    Lire

    Un geste financier pour les commerçants. Dans un communiqué du 15 février, la Région annonce avoir débloqué une enveloppe de 2 millions d'euros à destinations des commerçants et artisans victime du mouvement des Gilets Jaunes. Le montant de l'aide sera compris entre 2.000 et 10.000 euros. D'après le Conseil régional, "les entreprises éligibles à ce soutien exceptionnel devront avoir constaté une baisse de leur exploitation d'au moins 30% par rapport aux années précédentes".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Culture | Design et antiquités au Parc des Expositions de Bordeaux

29/01/2019 | Le Parc des Expositions de Bordeaux Lac accueille le 45ème salon antiquités art contemporain jusqu’au 6 février…

France Cruège de Forceville Experte en oeuvres de Buthaud

Jusqu’au 6 février, le 45ème salon antiquités art contemporain ouvre ses portes au Parc des Expositions de Bordeaux Lac. L’occasion de flâner dans les allées et à travers les époques en découvrant meubles, tableaux, objets d’arts, tapisserie, argenterie d’antan à nos jours. Près de 90 antiquaires exposent ainsi leurs œuvres « des pièces phares dont la rareté offre encore une fois l’opportunité de faire de cet événement une superbe exposition artistique », souligne Françoise Tallec, commissaire du salon. Et parmi toutes ces expositions, l’équipe d’@qui ! a choisi de donner un coup de projecteur sur la rétrospective des œuvres de René Buthaud…

En 2009, Françoise Tallec, antiquaire et passionnée d'objets en tout genre, décide de reprendre les rênes du Salon des antiquités de Bordeaux. C’est en binôme, avec un autre antiquaire de renom, Jacques Dubourg, qu’elle se lance dans l’aventure et ouvre cet événement à l’art contemporain et au design. « Aujourd’hui, il n’est pas rare d’observer dans les intérieurs du mobilier contemporain adossé à des antiquités », se justifie-t-elle. Ainsi, en se promenant dans ce salon, le visiteur aura tout loisir de considérer des objets design XXème trôner au côté de mobilier XVIIème.

Objets d'art Salon Antiquités Art Contemporain


Ce salon est aussi l’occasion pour les antiquaires de se remettre en question. « A nous, professionnels de la discipline de conseiller notre clientèle, de lui redonner espoir et de prouver que les antiquités ont de beaux jours devant elles », spécifie Françoise Tallec. Pour cette dernière, les antiquaires ont un rôle à jouer dans la perduration des objets d’art. « Je vis pour mon métier et pour cette destinée, tout comme Jacques (Dubourg ndlr) trop tôt disparu, en mai dernier », précise-t-elle, les yeux emplis d’émotions.

Objets d'art Salon Antiquités Art Contemporain


Cette année donc près de 90 exposants de France et de l’étranger sont présents. « Chaque année, un noyau dur de fidèles antiquaires érigent leur stand et transmettent leur passion. Nous accueillons également de nouveaux professionnels que nous choisissons car nous connaissons leur travail et la qualité de leurs marchandises. » De jeunes antiquaires grossissent les rangs de ce salon d’année en année. « Nous sommes très heureux de voir la jeune génération s’investir comme nous. Et du reste, dans notre clientèle les 30-45 ans sont de plus en plus nombreux car apprécient de mêler chez eux le moderne et l’ancien ».

Objets d'art Salon Antiquités Art Contemporain


A l’entrée du salon, sur le stand 401, une rétrospective des œuvres céramiques de René Buthaud offre au visiteur la possibilité de se plonger dans l’univers de cet artiste que « je m’attelle aujourd’hui à réhabiliter », confie France Cruège de Forceville, l’unique experte agréée de l’œuvre de René Buthaud. Du reste, en 2017, elle a été agréée par la CNE, la Compagnie nationale experts. René Buthaud c’est un peu « un grand-père spirituel pour moi », raconte-t-elle. En effet, en 1930, alors que ses parents étudiaient aux Beaux-Arts de Bordeaux, ils eurent comme « maître » René Buthaud. « Entre mon père et l'artiste, l’entente est immédiate. Mon père dont son père disparut jeune, le prit comme son père spirituel ». A la mort de l’artiste, c’est tout naturellement donc que son père hérite de ses archives.

Oeuvres de Buthaud


Antiquaire de formation, France Cruège de Forceville travaille depuis quinze ans à faire connaître l’œuvre de Buthaud. « Je ne veux pas qu’il soit oublié ! C’est un artiste complet ! Dessinateur, peintre, verrier, graveur, il savait tout faire de ses dix doigts et reste l’un des plus grands contributeurs de l’art déco. »
La réhabilitation de Buthaud : le combat d’une vie
Cette réhabilitation passe par une traque acharnée. En effet, France parcourt les salles de ventes, les salons d’antiquaires et bien d’autres lieux encore à l’affût de faux, « des œuvres qui ne sont pas originales mais attribuées à Buthaud de façon contrefaite », précise-t-elle. Du reste, aujourd’hui, beaucoup moins de faux circulent. En un coup d’œil, l’experte peut dire si c’est une copie. « Buthaud usait d’une technique bien particulière et très difficile pour peindre sur ses céramiques. En reprenant la façon des anciens, ses peintures reprennent la forme du vase comme la majolique italienne des XVIème et XVIIème siècle. Le trait chez lui domine. Il est souple et précis et retrouve tout naturellement les vertus des grands céramistes de tous les temps. »

Oeuvres de Buthaud


Au fil des années, l’experte acquiert des œuvres de son grand-père spirituel. 33 de ses céramiques sont ainsi exposées au sein de ce salon. « Je me ruine pour ça du reste ! », souligne-t-elle ironiquement. Dernièrement, un de ses confrères a vendu une céramique de Buthaud au Metropolitan Museum of Art pour 100 000 €… « Non ! Buthaud n’est pas qu’un quelconque céramiste bordelais ! C’est un artiste complet qui a grandement contribué à l’art déco ! » conclut cette passionnée.
45ème Salon Antiquités Art Contemporain, Parc des Expositions de Bordeaux Lac, jusqu’au 6 février.

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR

Partager sur Facebook
Vu par vous
2950
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !