Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

20/02/18 : Pont d'Aquitaine fermé et la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4 (Bordeaux – Labarde), les nuits du mercredi 21 février à 21h00 au jeudi 22 à 6h00 et du 22 à 21h00 au 23 février 6h00

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

  • 22/02/18 | La Gironde déclenche le niveau 2 du plan Grand Froid

    Lire

    Compte tenu de la vague de froid attendue cette semaine sur la Gironde, le préfet Didier Lallement a décidé, dans le cadre du niveau 2 du plan Grand froid, de renforcer la capacité d’accueil en hébergement d’urgence. 66 places supplémentaires sont ainsi ouvertes dont 34 pour les familles et 32 pour les personnes isolées. Au total, ce sont 1 576 places qui sont mobilisées pour l’accueil des sans-abri en Gironde dont 365 places au titre du dispositif hivernal.

  • 21/02/18 | Du mouvement au sein de la Gauche régionale

    Lire

    Des élus du conseil régional ayant quitté le groupe (et le parti) socialiste en début d'année (dont son ex-président Stéphane Delpeyrat-Vincent) un nouveau groupe annonce sa création au sein de l'assemblée régionale : le « Groupe Génération.s », issu du mouvement de Benoît Hamon. Créer par Naïma Charaï, Stéphane Delpeyrat-Vincent, Mathieu Bergé et William Jacquillard, il ambitionne "d'alimenter la Gauche d’idées nouvelles en adéquation avec les valeurs que nous avons toujours portées, notamment au sein de l’assemblée régionale, dans la perspective de la voir gagner les prochaines élections régionales de 2021"

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | L’actualité du roman noir - Deux dans Berlin de Richard Birkefeld et Göran Hachmeiste

14/03/2014 | Richard Birkefeld et Göran Hachmeister : Deux dans Berlin, (wer üblig bleibt, hat Recht, 2002 traduit par Georges Sturm)- Livre de poche - mai 2013

Deux dans Berlin de Richard Birkefeld et Göran Hachmeiste

Ce sont deux destins d’Allemands, dans le Berlin de la fin de la deuxième guerre mondiale. L’un est policier : Hans Kalterer, ancien des opérations spéciales de la SS, se remet d’une blessure écopée lors d’une intervention contre des résistants français dans le Massif Central, avant d’être désigné pour enquêter sur la mort d’un ancien du parti nazi. L’autre, Ruprecht Haas, vient de s’évader, en juin 1944, du camp de Buchenwald, profitant de la panique provoquée par un bombardement allié sur la zone industrielle attenante. Il ne pense qu’à régler ses comptes avec les responsables de sa déportation. Est-ce lui le meurtrier ?

Deux dans Berlin de Richard Birkefeld et Göran Hachmeiste
Acheter ce livre chez Mollat.com

C’est dans une ville  écrasée par les raids incessants, de plus en plus désorganisée, que la traque commence. Haas, ivre de vengeance,  « honnête » commerçant  avant-guerre, n’était pas plus anti-sémite que la moyenne (plutôt moins) ; il s’est accommodé du Grand Reich, jusqu’à ce que sa famille soit décimée par les rêves expansionnistes du Führer. Les morts successives de ses frères le laissent aller à s’emporter publiquement contre le régime, ce qui provoque son arrestation. Il veut savoir qui l’a envoyé dans les camps, en 1942,  et qui a laissé mourir sous les bombardements sa femme et son fils, pendant son internement. « J’aime la haine et je survivrai à cet enfer » s’était-il juré. Il malmène (et pire encore) les rares témoins qu’il retrouve, laissant derrière lui plusieurs cadavres. L’identité de l’un d’entre eux, personnalité importante du parti, déclenche l’enquête confiée à Kalterer. Pièce dans le rouage répressif des Nazis, celui-ci se remémore les massacres de populations civiles derrière l’avancée des armées allemandes, à l’Est. Sa femme, Merit, n’a pas supporté de vivre dans l’intimité d’un bourreau à chaque permission et s’est séparé de lui. Si le souvenir de ces tueries le tenaille tout autant que son attachement toujours présent à sa femme, c’est pour  faire barrage à ses obsessions qu’il se plonge dans sa quête.  Fin limier, il  s’aperçoit vite que Hass  n’est sans doute pas l’auteur de tous les assassinats  et que, de plus, sa hiérarchie le manipule.

Mais ce que l’on découvre au-delà de la traque policière, c’est le Berlin de tous les jours, et la lutte pour la sauvegarde, à tout prix, des survivants. C’est cette nécessité  qui recouvre, petit à petit, le sentiment de culpabilité de Kalterer. De même, l’obsession de la  vengeance efface tout le reste chez Haas, même le tendre sentiment qu’il pourrait porter à la femme qui le cache chez lui. La vie quotidienne est scandée par les alertes qui font des abris un mode de vie insoutenable où s’entassent les habitants ; les mouvements individuels de rébellion sont vite étouffés par les milices qui pendent et fusillent à tour de bras  pillards et déserteurs, vrais ou supposés. Les cadavres encombrent les rues ; La sauvagerie des rapports entre individus  croît sans cesse, au fur et à mesure que le sauve- qui -peut général, devant l’avancée des troupes d’URSS, saisit les nazis de rang moyen, comme Kalterer. La débandade générale augmente le cynisme des survivants et c’est ainsi que commencent à se dessiner les deux Allemagnes de l’après-guerre.

Deux dans Berlin n’est pas seulement un excellent roman policier ; c’est aussi  une peinture cruelle et crue de ces jours de bascule ; et le meilleur du livre est de nous faire saisir, à sa manière solide et sans affèterie, presque jusqu’à la sécheresse, et sans manichéisme, cette période de (presque) absolu délitement de toute une ville.

Bernard Daguerre
Par Bernard Daguerre

Crédit Photo : Editions du Livre de poche

Partager sur Facebook
Vu par vous
1017
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !