Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/07/18 : Michèle Delaunay ancienne ministre et députée de la Gironde promue au grade de chevalier dans l'ordre de la Légion d'Honneur au titre du ministère des Solidarités et de la Santé avec mention de ses " 49 ans de services"

14/07/18 : Charente-Maritime: à partir du 16/07, un arrêté interdit le remplissage et la remise à niveau des mares de tonnes (chasse au gibier d'eau), sur la Curé-Sèvre Niortaise, le Mignon, les marais de Rochefort nord et sud et le marais bord de Gironde nord.

13/07/18 : Les 26, 27 et 28 juillet, le Tour de France fait étape dans le 64. Toutes les infos pratiques liés à ces 3 jours de présence ( accès, parking, circulation, accueils camping-car, passage de la caravane,etc )sont à retrouvées sur www.infotour64.com+ d'info

12/07/18 : Fierté au sein d'Aérocampus Aquitaine: la structure compte 100% de réussite à tous les BAC et BTS avec plus de 87% de mentions dont 56% de mentions B et TB. Parmi eux: Alisson Armatte est la major de France en BTS Aéronautique. Félicitations!

12/07/18 : Suite aux nouvelles analyses effectuées, l'ARS a autorisé la réouverture immédiate de la baignade à la Base de Loisirs du Marsan ce 12 juillet. La filtration naturelle du plan d'eau a suffit pour endiguer ce phénomène ponctuel.

11/07/18 : Sur demande de l'ARS, le lac de baignade de la base de loisirs du Marsan est fermé jusqu'à nouvel ordre. Des analyses ont révélé un taux de bactéries coliformes supérieur à la limite autorisée. De nouvelles analyses sont en cours.

11/07/18 : Au 1er semestre 2018 l'Aéroport de Bordeaux passe les 3M de voyageurs (+6,2%). Nouveau record en juin avec 669.000 passagers (+6,5%): +17,4% pour les vols internationaux (384.500 voyageurs) et pour le low cost. Le trafic national perd 5,5% et Paris 26,8%

07/07/18 : La visite du président de la République, Emmanuel Macron, en Dordogne, ce sera jeudi 19 juillet.Le chef de l’État devrait faire une halte à Périgueux avant de se rendre dans une commune rurale pour y parler du maintien des services publics.

06/07/18 : La Rochelle : les inscriptions sont ouvertes à l'université, au Technoforum, 23 av. A.Einstein, jusqu'au jeudi 19 juillet de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h00, et ce samedi de 9h à 16h30. Reprise des inscriptions le 23 août jusqu’au 14 septembre.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/07/18 | Gironde: moins d'accidents mais plus de tués sur les routes

    Lire

    Au 16 juillet, 46 personnes sont décédées en 2018 sur les routes de la Gironde. L’analyse de l’accidentologie du 1er semestre 2018 en Gironde révèle que 53% des accidents mortels ont eu lieu en solo (un seul véhicule impliqué). On compte moins d’accidents et de blessés que l’an dernier sur la même période: 615 accidents contre 770 (-20%) et 180 blessés contre 240 (-25%). On dénombre en revanche plus de tués: 43 contre 37 (+16%). Les automobilistes représentent 63% des victimes. Les causes principales des accidents mortels sont la vitesse (12 cas), l’alcool (12 cas) et l’inattention (11 cas).

  • 18/07/18 | AVC tous concernés fait la tournée des plages

    Lire

    La 2ème édition du « Tour des plages pour prévenir les AVC auprès des vacanciers » aura lieu du 24 juillet au 4 août. Durant ces 12 jours, des stands de prévention, informations, des distributions de flyers présentant les facteurs de risques et les symptômes d’un AVC seront sur 12 plages de la région Nouvelle-Aquitaine entre la Charente-Maritime et le Pays-Basque. Infos : www.avc-tousconcernes.org

  • 18/07/18 | Le CCAS de Marmande et le CHD de la Candélie, partenaires

    Lire

    Une convention de partenariat baptisée «pour une inclusion sociale des personnes en situation de handicap psychique à travers un parcours résidentiel adapté» sera signée entre la ville de Marmande et le Centre hospitalier départemental de la Candélie le 19 juillet prochain. Le but : permettre aux patients de réaliser un séjour en logement temporaire. Et, après une période d’évaluation et d’adaptation, un logement définitif selon une procédure de gestion locative adaptée leur sera proposé.

  • 18/07/18 | Périgueux: Emmanuel Macron perturbe la circulation

    Lire

    Déjà perturbée par les travaux en cours, la circulation dans le centre de Périgueux va être rendue délicate à partir de mercredi soir en raison de la venue d’Emmanuel Macron. Les secteurs à éviter sont le quartier du commissariat, le secteur de la préfecture, de mercredi 20 h à jeudi 15 h, les quais, Le Toulon, jeudi matin à partir de 6 heures, les quais. Des navettes gratuites sont mises en place pour accéder à la Nuit gourmande qui se déroulera comme d'habitude à partir de 19 h. Plus d'infos: http://perigueux.fr/

  • 17/07/18 | Charente-Maritime : des marchés fermiers 100% locavores cet été

    Lire

    La Chambre d'agriculture organise cet été trois marchés fermiers 100% dédiés aux producteurs locaux du 17. Le premier se tiendra à Chaniers, près de Saintes, le 19 juillet à partir de 19h, sur les berges de la Charente. RDV le 1er août à Le Thou, entre La Rochelle et Surgères, et le 8 septembre à Arvert, près de Royan. Déjeuner locavore et animations musicales sont au programme. D'autres marchés sont prévus en basse saison: le samedi 27 octobre à La Rochelle puis les 15 et 16 décembre à Périgny.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | L’actualité du roman noir - Deux dans Berlin de Richard Birkefeld et Göran Hachmeiste

14/03/2014 | Richard Birkefeld et Göran Hachmeister : Deux dans Berlin, (wer üblig bleibt, hat Recht, 2002 traduit par Georges Sturm)- Livre de poche - mai 2013

Deux dans Berlin de Richard Birkefeld et Göran Hachmeiste

Ce sont deux destins d’Allemands, dans le Berlin de la fin de la deuxième guerre mondiale. L’un est policier : Hans Kalterer, ancien des opérations spéciales de la SS, se remet d’une blessure écopée lors d’une intervention contre des résistants français dans le Massif Central, avant d’être désigné pour enquêter sur la mort d’un ancien du parti nazi. L’autre, Ruprecht Haas, vient de s’évader, en juin 1944, du camp de Buchenwald, profitant de la panique provoquée par un bombardement allié sur la zone industrielle attenante. Il ne pense qu’à régler ses comptes avec les responsables de sa déportation. Est-ce lui le meurtrier ?

Deux dans Berlin de Richard Birkefeld et Göran Hachmeiste
Acheter ce livre chez Mollat.com

C’est dans une ville  écrasée par les raids incessants, de plus en plus désorganisée, que la traque commence. Haas, ivre de vengeance,  « honnête » commerçant  avant-guerre, n’était pas plus anti-sémite que la moyenne (plutôt moins) ; il s’est accommodé du Grand Reich, jusqu’à ce que sa famille soit décimée par les rêves expansionnistes du Führer. Les morts successives de ses frères le laissent aller à s’emporter publiquement contre le régime, ce qui provoque son arrestation. Il veut savoir qui l’a envoyé dans les camps, en 1942,  et qui a laissé mourir sous les bombardements sa femme et son fils, pendant son internement. « J’aime la haine et je survivrai à cet enfer » s’était-il juré. Il malmène (et pire encore) les rares témoins qu’il retrouve, laissant derrière lui plusieurs cadavres. L’identité de l’un d’entre eux, personnalité importante du parti, déclenche l’enquête confiée à Kalterer. Pièce dans le rouage répressif des Nazis, celui-ci se remémore les massacres de populations civiles derrière l’avancée des armées allemandes, à l’Est. Sa femme, Merit, n’a pas supporté de vivre dans l’intimité d’un bourreau à chaque permission et s’est séparé de lui. Si le souvenir de ces tueries le tenaille tout autant que son attachement toujours présent à sa femme, c’est pour  faire barrage à ses obsessions qu’il se plonge dans sa quête.  Fin limier, il  s’aperçoit vite que Hass  n’est sans doute pas l’auteur de tous les assassinats  et que, de plus, sa hiérarchie le manipule.

Mais ce que l’on découvre au-delà de la traque policière, c’est le Berlin de tous les jours, et la lutte pour la sauvegarde, à tout prix, des survivants. C’est cette nécessité  qui recouvre, petit à petit, le sentiment de culpabilité de Kalterer. De même, l’obsession de la  vengeance efface tout le reste chez Haas, même le tendre sentiment qu’il pourrait porter à la femme qui le cache chez lui. La vie quotidienne est scandée par les alertes qui font des abris un mode de vie insoutenable où s’entassent les habitants ; les mouvements individuels de rébellion sont vite étouffés par les milices qui pendent et fusillent à tour de bras  pillards et déserteurs, vrais ou supposés. Les cadavres encombrent les rues ; La sauvagerie des rapports entre individus  croît sans cesse, au fur et à mesure que le sauve- qui -peut général, devant l’avancée des troupes d’URSS, saisit les nazis de rang moyen, comme Kalterer. La débandade générale augmente le cynisme des survivants et c’est ainsi que commencent à se dessiner les deux Allemagnes de l’après-guerre.

Deux dans Berlin n’est pas seulement un excellent roman policier ; c’est aussi  une peinture cruelle et crue de ces jours de bascule ; et le meilleur du livre est de nous faire saisir, à sa manière solide et sans affèterie, presque jusqu’à la sécheresse, et sans manichéisme, cette période de (presque) absolu délitement de toute une ville.

Bernard Daguerre
Par Bernard Daguerre

Crédit Photo : Editions du Livre de poche

Partager sur Facebook
Vu par vous
1105
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !