Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/11/18 : Lors de l'ouverture des Rencontres littéraires "les Idées mènent le monde" à Pau, François Bayrou a annoncé le désistement du penseur Edgar Morin, pour des raisons de santé. Il devait initialement intervenir ce 17 novembre dans la matinée.

15/11/18 : Une nouvelle invitée vient rejoindre les 21 personnalités des Idées mènent le Monde (Pau): Christine Ockrent interviendra sur "Europe : évitons la marginalisation", samedi 17 novembre à 16h30.

15/11/18 : L'auteur palois David Diop, lauréat ce 15 novembre du prix Goncourt des lycéens pour son ouvrage Frère d'âme (Editions du Seuil), participera au Grand débat de Lettres du monde – Welcome ! vendredi 23 novembre, 18h30 à la cour d'appel de Bordeaux

15/11/18 : Journée nationale d’action samedi 17 novembre. En Lot-et-Garonne, les accès aux supermarchés, stations-service, centres-villes et à l’A62 risquent d’être perturbés. Plus d'infos sur http://www.lot-et-garonne.gouv.fr/

14/11/18 : Rencontre/débat avec les parlementaires du 47 autour de la réforme des retraites et des nouvelles revendications de l'ADRA 47 le vendredi 16 novembre à 14 H 30 à la Salle de l'Orangerie du Conseil Départemental d'Agen.

14/11/18 : Dans la continuité de la réflexion d’Agen 2030, des tables rondes autour du handicap et de l’accessibilité de la Ville d’Agen sont proposées le lundi 19 novembre de 14 h à 16 h 30, Salle des Illustres à l’Hôtel de ville d’Agen.

14/11/18 : Dans le cadre de la Journée international des droits de l’enfant, le centre social Maison pour Tous de la Masse (Agen) présentera le 20 nov dans son local à 17 h 30 les travaux des enfants inscrits au CLAS autour de la charte nationale.

14/11/18 : Invitée en Martinique afin de partager son expertise en vue de la création de La Cité du Rhum, La Cité du Vin accueillera à Bordeaux les 21 et 22 novembre une délégation martiniquaise porteuse de ce projet.

14/11/18 : Une lecture du livre posthume de « Charb » « Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes » se tiendra le 19 novembre à 20 h au théâtre du Pont Tournant, à Bordeaux.

14/11/18 : 10 établissements touristiques de Gironde viennent de recevoir l’Ecolabel européen hébergement touristique label officiel de la Commission européenne pour les établissements qui souhaitent allier qualité et écologie. En NA, 82 sont dénombrés.

14/11/18 : 10ème Forum Environnemental du Vin de Bordeaux le 6 déc au Palais des Congrès de Bordeaux. « Après avoir dressé le bilan des actions menées, cette journée permettra de partager l'ambition d'amener la filière vers une politique RSE collective. »

14/11/18 : Conférence autour de « La forteresse de Blanquefort » proposée par l’association Tout Art Faire, le 15 novembre de 19 h à 20 h 30, à l’Athénée Municipal et animée par Marietta Dromain, docteure en Archéologie.

14/11/18 : Mobilisation des avocats le 15 novembre à 11 h devant les marches du TGI de Bordeaux contre les dispositions du projet de loi de réforme de la justice 2018-2022, les « cinq chantiers de la Justice ».

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/11/18 | Libourne et le dessin...180 ans d’amour

    Lire

    Du 19 au 23 novembre, pour fêter les 180 ans de l’Ecole de Dessin de Libourne, l’école municipale se délocalise au sein de l’Hôtel de Ville pour proposer de nombreuses séances de dessins gratuites et ouvertes à tous : dessin d’observation dans l’Hôtel de Ville, dessin d’après des sculptures au musée, workshop arts graphiques, exposition...Mais attention le nombre de places est limitée. Inscription : 05 57 25 02 58

  • 16/11/18 | Tout ne va pas à l’égout

    Lire

    A l’occasion de la Journée mondiale dédiée aux toilettes et portant sur les enjeux de l’assainissement des eaux usées le 19 novembre, l’Eau de Bordeaux va mener une campagne de sensibilisation « Le geste essentiel : les lingettes dans la poubelle » durant 3 semaines. Celle-civise à rappeler qu’il est primordial de jeter les lingettes dans la poubelle. Cette campagne cible les structures de la petite enfance de Bordeaux Métropole mais aussi le grand public avec un affichage dans les bars et restaurants de Bordeaux.

  • 16/11/18 | « Pas vu, pas protégé, soyez un cycliste éclairé »

    Lire

    Du 19 au 23 novembre, Grand Poitiers, en partenariat avec la Police Nationale, la préfecture de la Vienne, les villes de Poitiers, Buxerolles, Jaunay-Marigny, l’Atelier du Petit Plateau et Vélocité 86, organise sa 9ème semaine de sensibilisation pour la sécurité des cyclistes. Pour informer et aider les cyclistes à renforcer leur visibilité, des actions sont proposés et des accessoires de sécurité seront offerts.

  • 15/11/18 | La Fête de l'agriculture basque ce week-end à Biarritz

    Lire

    La 13e édition de Lurrama se tiendra vendredi, samedi et dimanche à la Halle Iraty (près de l'aéroport de Biarritz). Elle célèbre sur 6000M2 avec veaux, vaches, moutons, à travers conférence, expositions, chants et danses et bien sûr le repas des chefs, la culture basque à travers l'élevage et l'agriculture. Le thème de cette année "Pour une politique agricole alimentaire" évoquera la Politique Agricole Commune. Entrée: 4 euros pour les adultes, gratuit moins de 15 ans. Le programme sur: www.lurrama.org

  • 15/11/18 | De nombreux matchs de football reportés le 17 novembre en Dordogne

    Lire

    En raison du mouvement de protestation "Gilets jaunes" du samedi 17 novembre, le District de Football a sondé les clubs de Dordogne : 60% d’entre eux étaient favorables au report intégral des matches jeunes et féminines jeunes prévus à cette date. Les rencontres qui devaient avoir lieu dans le cadre du championnat brassage U15 poule B et D sont reportées au samedi 8 décembre. Idem pour les matches des coupes U18 et U15 Dordogne et District.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Développement de la langue occitane en Aquitaine : l'heure est au bilan

22/12/2014 | Le Président du Conseil régiona d'Aquitaine Alain Rousset a rejoint David Grosclaude en fin de plénière pour parler de la nécessité « de la survie de cette civilisation ».

Alain Rousset et David Grosclaude

La langue d'oc reste indissociable du patrimoine historique et culturel du sud-ouest de la France : sa transmission aux générations suivantes permet de conserver cet héritage qu'on pourrait penser menacé par la mondialisation et la suprématie de l'apprentissage de l'anglais dans les écoles. Qu'en est-il réellement ? L'occitan perd-il du terrain au sein du paysage aquitain ? Pour répondre à ces interrogations et dresser un bilan de la politique linguistique régionale en faveur du dialecte, une assemblée plénière tenue par l'Amassada, conseil de développement de la langue occitane, a eu lieu ce 19 décembre à l'Hôtel de Région à Bordeaux, avec sa dose de temps forts.

Pour aborder un thème aussi large que celui-ci, le programme a été on ne peut plus rempli : dès l'ouverture de la plénière, David Grosclaude, conseiller régional d'Aquitaine délégué aux langues et cultures régionales, annonce les temps forts de la journée, à commencer par les travaux de quatre commissions thématiques (éducation, enseignement, médias/vie sociale, culture) autour du bilan 2011-2014 sur ce qui est entrepris pour valoriser et encourager la pratique de l'occitan en Aquitaine. « L'objectif ici est moins de faire un bilan que d'entrevoir les 5 années à venir », a précisé David Grosclaude.

Les débats ont duré plus longtemps que prévu, au vu des questions qui se posent pour les quatre domaines exposés ici. Un bilan de chaque commission a été rendu en début d'après-midi. Concernant l'éducation tout d'abord, les discussions auront surtout tourné autour du développement de la pratique de la langue dans les collèges et lycées. Si le nombre d'élèves ayant choisi l'occitan, en deuxième langue, a triplé en dix ans, il n'en reste pas moins que des problèmes restent à résoudre, à commencer par une meilleure visibilité des outils mis en place dans les établissements. La création d'une nouvelle plaquette informative (tirée à 20 000 exemplaires vers les écoles du second degré) dédiée aux enseignants et aux adolescents n'est pas aussi efficace que prévu, faute d'accompagnement, mais aussi d'intérêt chez des personnes visées. Pas facile alors de se faire entendre... D'autres mesures sont sérieusement envisagées pour la rentrée prochaine, comme l'instauration d'une semaine de l'occitan dans un établissement par région, des binômes d'intervenants pour mieux « vendre » les documents informatifs... La possibilité de passer par la culture et le spectacle pour créer un climat favorable à l'émergence des classes bilingues et mettre en place une meilleure communication entre les régions et les associations est revenue plusieurs fois au centre du débat.

Il reste également des progrès à faire dans le domaine de l'enseignement. Le besoin d'une vision stratégique à long terme es fait durement ressentir : les conseillers pédagogiques sont trop peu nombreux en Aquitaine, le recrutement est difficile, et l'utilisation d'Internet pour dialoguer avec les étudiants et les parents livre un bilan disparate... « Il faut proposer une nouvelle convention au recteur de l'Académie de Bordeaux pour faire avancer les choses » assure Sophie Alexandre, de la Fédération régionale des Calendretas (écoles bilingues franco-occitanes) d'Aquitaine.

Enfin, les commissions médias et culture se sont aperçues qu'elles faisaient face à un même manque de moyens humains et financiers, et à un souci de visibilité manifeste. Bien qu'ils soient présents sur Internet, ces associations  ne possèdent pas de véritable stratégie numérique. Les réseaux sociaux ne sont quasiment pas exploités, eux qui sont pourtant un outil formidable pour se mettre en avant et se faire connaître. À elles de mettre en place un plan de communication sur la Toile.

ÒC Tele, la webTV 100% langue d'oc qui gagne du terrain
Cette journée aura été faite de temps forts, parmi lesquels le retour en image de ÒC Tele, la première télévision entièrement en occitan, et diffusée grâce à Internet, jugée plus moderne et résolument moins chère que d'être présent sur la TNT. La grille de ses programmes va des dessins animés aux documentaires, en passant par les chroniques musicales et les magazines d'information. Un an après sa création, le bilan était de mise. Et celui-ci se révèle être très satisfaisant. Elle totalise plus de 500 000 visionnages de vidéos, soit environ 3200 par jour de diffusion. Un taux de pénétration honorable pour une télé qui s'adresse à une cible aussi restreinte. Parmi ses émissions, le Dòc Show (interviews d'hommes politiques, promotion d'artistes, chroniqueurs, etc.) tire son épingle du jeu, avec pas moins de 40 000 vues par diffusion. « La chaîne de production audiovisuelle est quasi inexistante en Occitan, a-t-on rappelé. Cela donne à Òc Tele un poids d'autant plus important. »


« Il ne faut pas se replier sur soi-même »

Les intervenants ont continué à se succéder tout au long de l'après-midi, au rythme des interventions du public., principalement composé de responsables d'associations, d'inspecteurs des écoles et d'enseignants entre autres. En fin de journée Alain Rousset, président du Conseil régional d'Aquitaine, a pris place aux côtés de David Grosclaude pour clôturer la plénière. Il en a profité pour rappeler que la région investit chaque année 1,2 millions d'euros en faveur de l'occitan, et également pour annoncer, dans le cadre d'une politique publique concertée en faveur de l'occitan, la création d'ici 2015 de l'Office Public interrégional de la Langue Occitane, associant les Régions Aquitaine et Midi-Pyrénées et qui agira dans les domaines de la transmission, de la socialisation et de l'observation de la langue. « Sachez que la région est toujours attentive pour aider la langue occitane à gravir les marches, a-t-il dit en s'adressant à l'audience. Une langue, ce n'est pas juste une façon de communiquer, c'est un patrimoine, une histoire. Il n'est d'ailleurs pas question de la survie d'une langue, mais de celle d'une civilisation toute entière. » Il aura également mentionné le succès d'Òc Tele, les félicitant de mettre en avant, en plus de l'occitan, les dialectes voisins. « Bravo à vous pour mettre en avant d'autres langues que la vôtre. Il ne faut pas se replier sur soi-même. »

 

Jules Haverlan
Par Jules Haverlan

Crédit Photo : Jules Haverlan / Aqui!

Partager sur Facebook
Vu par vous
1794
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !