Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

12/12/18 : En raison des liens historiques et fraternels qui unissent les villes de Strasbourg et de Périgueux, le drapeau français sur la mairie de Périgueux sera en berne ce mercredi suite au drame survenu hier sur le marché de Noël de la capitale alsacienne.

12/12/18 : Vigipirate : Urgence Attentat. Renforcement de la sécurité en Gironde. Renforcement des contrôles notamment à l’aéroport de Bdx-Mérignac, surveillance des marchés de Noël, centres commerciaux et interdiction de manifestations sur la voie publique.

12/12/18 : Signature de la charte urbaine, architecturale et paysagère de Pessac le 13 déc. Elle entend garantir et préserver la qualité du cadre de vie des Pessacais en travaillant sur la qualité des espaces extérieurs, de la construction et des usages.

12/12/18 : La FFMC47 organise avec les Restos du Cœur la balade des pères Noël motards, le samedi 15 déc. au Gravier à Agen à 13h30. Le principe : venir déguiser en père Noël avec un cadeau neuf non emballé qui sera offert à des enfants par les Restos à Noël.

12/12/18 : Les 22-26 et 28 déc, Bordeaux Visite organise une visite-famille "Bordeaux à Noël", afin de découvrir la place Pey Berland, le cours de l'Intendance, les allées de Tourny, la place de la Comédie. Accessible aux familles avec enfants dès 7 ans.

12/12/18 : Forum « Sport en société, Droit au Sport et contraintes économiques », les vendredi 14 et samedi 15 décembre, organisé par le CDOS33 en cette année du 40ème anniversaire du mouvement sportif girondin, à l'Hôtel du Département à Bordeaux.

12/12/18 : La Mairie de Billère (64), met en garde sur des démarchages abusifs proposant une intervention pour détruire un nid de frelons ou pour réclamer un paiement pour une intervention déjà effectuée. Ces personnes ne sont pas mandatées par la Mairie.

11/12/18 : 70 ans après l’adoption de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme la Ligue des Droits de l'Homme organise une conférence-débat avec Henri Leclerc pdt d’honneur de la LDH France, le mardi 18 déc à 19h30 à l’Athénée municipal à Bordeaux.

11/12/18 : Vendredi 14 décembre à 20h30, concert de fin d'année de l'Orchestre universitaire de Bordeaux, dans l'amphi 700 de l'Université Bordeaux Montaigne, avec au programme : Wolfgang Amadeus Mozart, Vincenzo Bellini et Antonín Dvořák.

11/12/18 : Ouverture des Halles de Talence ! Après 9 mois de travaux et 18 mois d’élaboration cet équipement a fait peau neuve. Prochainement, il accueillera 16 commerces de bouche dans l’hypercentre.

11/12/18 : 3ème « Partage - Groove for Food », dimanche 16 déc, où 12 des meilleurs DJs bordelais se mobiliseront en faveur des plus démunis de 12 h à 19 h, en se relayant aux platines du restaurant L’Épicerie Bordelaise, 14 rue Ravez.

11/12/18 : Charente-Maritime : à compter du 1er janvier 2019, deux nouvelles communes vont voir le jour : Marennes-Hiers-Brouage et Saint-Hilaire-de-Villefranche (près de St Jean d'Angély). Les nouveaux maires et adjoints seront élus lors des prochaines séances de c

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 12/12/18 | Don du sang: l'EFS appelle à une mobilisation continue

    Lire

    L'EFS lance un appel aux dons pour mobiliser les donneurs de sang à l’approche des fêtes, car, comme chaque fin d'année, le nombre de dons diminue et les réserves de sang avec. Or la durée de vie des produits sanguins est limitée (7 jours pour les plaquettes, 42 jours pour les globules rouges), et les besoins des malades eux, restent constants: 850 à 1 000 dons sont nécessaires chaque jour en Nouvelle-Aquitaine. Les donneurs de tous groupes, et plus particulièrement les donneurs universels (O-) sont invités à venir donner leur sang. Où donner: dondesang.efs.sante.fr

  • 12/12/18 | Impact économique de la mobilisation des gilets jaunes : la CCI47 solidaire de ses entreprises

    Lire

    Les 15 000 ressortissants de la CCI47 sont actuellement sondés pour faire un état des lieux à date des impacts suite aux blocages des « gilets jaunes ». Le sondage est accessible via le site web de la CCI www.cci47.fr. Une cellule d’aide et de soutien aux entreprises est également mise en place.

  • 12/12/18 | En Dordogne, patrouilles renforcées sur les marchés de Noël

    Lire

    Après le drame qui a frappé Strasbourg, mardi, le préfet appelle chacun à la vigilance. Dans un communiqué, la préfecture indique que des mesures de sécurisation des marchés de Noël et des rassemblements festifs en Dordogne ont été prises avant la fusillade de Strasbourg, mais l'ensemble des dispositions de sécurité initiales sera au besoin renforcé conformément au plan Vigipirate. Les patrouilles de police et de gendarmerie seront plus fréquentes et l'ensemble des acteurs de sécurité sont mobilisés.

  • 12/12/18 | Electricité publique : Limoges re-signe pour 30 ans

    Lire

    Une nouvelle convention de concession vient d'être signée entre la ville de Limoges, Enedis et EDF, respectivement pour la gestion du service public de distribution d'électricité et la fourniture d'énergie électrique (tarif règlementé) pour trente ans. Ce contrat, visant notamment, selon la ville, à "améliorer les indicateurs de performance et de suivi de service public d'électricité", permet aussi aux clients de bénéficier de e.quilibre, une solution numérique pour les aider à maîtriser leur consommation énergétique.

  • 12/12/18 | Urgence Attentat : la sécurité renforcée en Gironde

    Lire

    Suite à l'attentat commis mardi soir à Strasbourg, la préfecture de Gironde, après l'instauration au niveau national du plan vigipirate au niveau "Urgence Attentat", a annoncé avoir fait appel aux services de sécurité et aux forces armées pour "renforcer sans délais" les contrôles à l'aéroport de Bordeaux-Mérignac, dans les gares et les ports et la surveillance des marchés de Noël, centres commerciaux et bâtiments publics. Par ailleurs, elle interdit toute manifestation ou rassemblement sur la voie publique et incite les professionnels à "prendre toutes les mesures nécessaires".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Die Antwoord, étranges stars du premier jour du Garorock

29/06/2013 | Le festival marmandais a réussi son coup de poker en programmant le groupe de hip hop sud-africain.

Die Antwoord

Hier, les futurs bacheliers gambadaient sans inquiétude sur un site de la Fihole étonnamment verdoyant pour un mois de juin. Bon démarrage pour le festival marmandais qui a appris des erreurs de l'année dernière en diversifiant l'offre de sa première journée. Bad Religion, Asaf Avidan, Wax Taylor, Vitalic ou Birdy Nam Nam : si chaque groupe avait son clan d'admirateurs, seul Die Antwoord a rassemblé tout le monde autour d'un des concerts les plus chelous (voir Petit Robert 2014) de l'histoire du festival.

Retards en pagaille en coulisse. Les TER qui ne suivent pas une fois de plus la cadence, le TGV de Nîmes immobilisé en rase campagne, le groupe Suuns introuvable puis à la bourre pendant trois heures. L'organisation court partout mais rien ne se ressent de l'autre côté de la barrière. Tout roule, tout est enchaîné au millimètre. Le groupe bordelais Bengale ouvre les hostilités à l'heure exacte pour un set d'exactement une demi-heure. Malgré une foule éparse les quatre musiciens maitrisent leur pop dansante et efficace avec une reprise de Je danse le mia de fort bon goût.

Sur la grande scène, Fat Freddy's Drop démarre avec une réjouissante introduction au reggae. Les néo-zélandais assurent malgré un milieu de set électro un peu mou du genou. Des cuivres, du fun, du reggae, de la soul, un beau mélange. On découvre un site plus large avec moins de recoins, conséquence évidente de l'amélioration de l'espace autour de la scène du Trec. Sur celle-ci, The Bots, un duo de jeunes ados qui font du punk-rock. Le plus jeune d'entre eux assure avec sa permanente extraordinaire et son appareil dentaire qui provoque des larsens. Plus expérimentés que certains groupes programmés au Garorock, c'est probablement le seul groupe du festival qui voyage avec sa maman.

 

Bengale

Grems provoque tandis qu'Asaf Avidan rassembleUn des gros noms de la soirée, Bad Religion est attendu avec nostalgie par toute une bande de punks à crête. Du skate rock efficace dont l'énergie et la bonne humeur suffisent à faire oublier l'aspect terriblement répétitif pour le non-initié. A l'opposé, Grems, le premier rappeur de la soirée distille sa misanthropie devant son public de fans, épaulé par Le Jouage, un vétéran du rap français. Sexisme à outrance, homophobie latente, provocations faciles mais une diction parfaite et un flow millimétré. Un paradoxe en quelque sorte. Tout le contraire d'Asaf Avidan qui lui est la personnification même du consensuel. Une espèce de mélange entre Janis Joplin et un second rôle de série télé qui s'égosille sur sa guitare pour hululer des ballades amoureuses devant un public déjà conquis.

Pour sa quatrième participation au Garorock, Wax Taylor a encore une fois ramené toute sa famille musicale : de Charlotte Savary aux rappeurs de service qui reprendront même les Beastie Boys en fin de concert. Rien de bien nouveau pour l'habitué, il s’avérera néanmoins très drôle et lucide en conférence de presse sur son statut d'indépendant avec des petites piques aux majors ou à Live Nation. Quand on l'interrogera sur ses trois nominations, il nous répondra : "Dans le foot, on dit souvent que c'est un sport qui se joue à onze et que les allemands gagnent toujours à la fin. Pour les Victoires de la musique, c'est pareil avec Universal."

Des ninjas à MarmandeAprès 15 minutes, le groupe le plus attendu de la soirée démarre par une intro flippante pour terroriser les photographes. Die Antwoord, mélange unique de mauvais goût et de provoc, frôlant la médiocrité jusqu'à la fascination a rempli la plaine sans problème. Toutes les générations étaient présentes pour assister au spectacle. De l'autre côté, Suuns résiste tant bien que mal sur la scène du Trec devant un petit parterre de fans. La motivation est là mais le groupe de Montréal sait qu'il a écopé du plus mauvais horaire de la soirée. Le combat était gagné d'avance, tout le monde finit exténué après un concert pas banal de la part des sud-africains.

En partant sans laisser une chance aux nombreux DJ qui finiront tard dans la nuit, on repense à la jolie citation de Birdy Nam Nam en conférence quand on leur reparlait de leur début : "C'était cool de tenir la dragée haute à des musiciens classiques. Au fond, on reste des nerds qui font du scratch". De loin, on entend le set de Far Too Loud, diablement efficace, du fun sans prétention. Rock, reggae, rap, c'est toujours les DJ qui finissent d'épuiser les festivaliers.

Vous pouvez retrouver les photos de la première journée sur notre page Facebook.

Thomas Guillot
Par Thomas Guillot

Crédit Photo : Isabelle Guillot

Partager sur Facebook
Vu par vous
1620
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 15 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !