Devenez actionnaire d'aqui.fr

21/01/22 : Hermione Académie, la mission formation de l’Association Hermione – La Fayette réunit désormais plusieurs formations: le cycle « Savoir-être, savoir-faire, savoir agir », les séminaires « Esprit d’équipage » et le programme « Engagement citoyen ».+ d'info

21/01/22 : Du 27 janvier au 31 mars, un centre de dépistage du Covid-19 va être installé au pied du Château Diable à Cenon. De 13h à 16h, sur rdv la population pourra réaliser des tests antigéniques. Les rdv doivent être pris sur Doctolib.

20/01/22 : En Dordogne, la disparition de Gaspard Ulliel, hier à l'âge de 37 ans, laisse le souvenir d'un jeune homme charmant et sympathique. L'acteur avait tourné "Jacquou le Croquant" en Dordogne. L'avant-première avait eu lieu à Montignac en janvier 2007.

19/01/22 : Bayonne lance la seconde édition de son budget participatif doté de 300 000 euros. Dès 9 ans, les habitants proposent des projets liés au vivre ensemble et au développement durable. Ils sont sélectionnés et soumis au vote. Puis la Ville réalise!+ d'info

17/01/22 : Le 22 mars, c'est à Cognac en Charente que se tiendra la première cérémonie des nouveaux étoilés du Guide Michelin en région. L'occasion, selon le guide rouge, de mettre en lumière “une ville et un territoire qui témoignent de l’excellence française”.

12/01/22 : Ce 12 janvier, le centre de vaccination de Pau ouvre 2 lignes de vaccination pour les enfants de 5 à 11 ans. Soit une capacité de 60 rendez-vous pédiatriques journaliers. La présence d'un des 2 parents est obligatoire pour répondre au questionnaire médica+ d'info

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge crues depuis hier. Les tronçons du Gave d'Oloron, Gave de Pau Béarnais ou encore du Saison risquent de vivre ce lundi des crues comparables voire supérieures à celles, record, de décembre 2021.

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge pluies et inondations depuis hier. Entre dimanche et lundi, on attend des cumuls de 50 à 80 mm en plaine, 100 à 130 mm sur les premiers contreforts, vallées et piémont, 150 à 250 mm en montagne.

07/01/22 : Football: le Bergerac Périgord Football club, dernier club aquitain en lice, devra se délocaliser pour recevoir l’AS Saint-Étienne en 8es de finale de la Coupe de France. Le match aura lieu au stade Francis-Rongiéras de Périgueux, le 30 janvier.

06/01/22 : START-UP : Les acteurs technologiques et innovants de Nouvelle-Aquitaine ont levé plus de 280 millions d'euros en 2021. Un record historique confirmé au 4ème trimestre avec 11 opérations et un peu plus de 28M€ levés.

06/01/22 : Le musée des Beaux-Arts de Libourne annonce une bonne nouvelle en ce début d'année : l'exposition "Toulouse-Lautrec, la naissance d’un artiste" qui aurait du s'achever au 9 janvier, joue les prolongation jusqu’au 16 janvier 2022 ! A voir!+ d'info

06/01/22 : Pyrénées-Atlantiques - Céline Dumerc, manager générale et ancienne capitaine de l’équipe de France féminine de basket vient d'être nommée Chevalier de l'ordre national de la Légion d'honneur au titre de la promotion civile du 1er janvier 2022.

02/01/22 : Coupe de France : Bergerac est en huitièmes de finales de Coupe de France de football. Les Bergeracois ont remporté leur match face à Créteil aux tirs au but (5 à 4). Au tour précédent, ils avaient battu Metz pensionnaire de ligue 1 aux tirs au but.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/01/22 | SNCF Réseau annonce un trafic régional "très perturbé" lundi

    Lire

    Du 23 janvier 19h au 25 janvier 8h, de fortes perturbations sont à prévoir sur le réseau ferroviaire suite à un mouvement social des aiguilleurs de la SNCF en Nouvelle-Aquitaine. Le trafic sera très perturbé lundi au sud de Poitiers. Quelques circulations seront assurées sur la LGV entre Paris et Bordeaux durant la journée de lundi mais aucune au sud de Bordeaux. Le trafic régional sera quant à lui très faible.

  • 21/01/22 | Unités de méthanisation et de méthanation de Lescar: le chantier démarre

    Lire

    Sur le site Cap Ecologia à Lescar, près de Pau, l'ambitieux projet de transformation de l'usine de dépollution des eaux usées en unité de production de ressources énergétiques décarbonées démarre aujourd'hui avec la pose des premières pierres des usines de méthanisation et de méthanation du projet pensé par Suez. Les boues permettront de produire du biométhane, du biochar, du compostage mais aussi indirectement du méthane de synthèse... Objectif a terme de cet équipement: réduire les émissions de CO² de l'agglomération de 550 t/an.

  • 21/01/22 | À Brive, il va y avoir du sport !

    Lire

    Afin de s’immiscer dans l’aventure des Jeux Olympiques de Paris qui se dérouleront en 2024, la ville de Brive et son Agglo ont obtenu les labels « Terre de Jeux 2024 » et « Centre de Préparation aux Jeux ». C’est l’occasion pour la ville corrézienne d’accueillir des délégations et clubs français et étrangers, en plus d’organiser des manifestations sportives importantes comme le meeting national d’Athlétisme qui se déroulera le 12 juin prochain. Plus d’infos sur http://www.brive.fr/

  • 21/01/22 | En Dordogne, les dépenses sociales grimpent

    Lire

    Le débat des orientations budgétaires du Département de la Dordogne a mis en lumière la forte hausse des dépenses sociales. Elles sont en augmentation de 4,5 % par an, soit 11 M€. Ce sont le RSA et le secteur de l'aide sociale à l'enfance qui enregistrent les plus fortes augmentations. L'Etat ne compense pas intégralement. En 2021, les dépenses sociales en Dordogne ont représenté 258 M€. Elles devraient atteindre 273 M€ cette année, soit une progression de 6 %.

  • 20/01/22 | H5N1 : face à sa diffusion, la stratégie de lutte s'intensifie encore

    Lire

    Le ministère de l'agriculture vient d'annoncer « le dépeuplement préventif de toutes les volailles et palmipèdes d’une zone géographique caractérisée par de nombreux foyers est désormais nécessaire au-delà des mesures actuelles visant l’élimination des foyers et le dépeuplement préventif autour des foyers ». 226 communes (39 dans le Gers, 161 dans les Landes et 26 dans les Pyrénées-Atlantiques), sont concernées, soit environ 1,5 million d’animaux, en plus des 1,5 million déjà dépeuplés. Consultée sur ces mesures, c'est « un nouveau traumatisme pour la filière avicole », assure la profession.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Hautes-Pyrénées : Dracula envoute Gavarnie

21/07/2017 | Les vampires séduisent toujours autant. Le festival de théâtre Gavarnie invite un hôte de marque du 25 juillet au 6 aout : le comte Dracula

1

Une créature tout droit sortie de l’enfer qui prend possession d’un site féérique. L’idée est vieille comme le monde. Mais elle a une saveur particulière dans le formidable cadre qu’offre le site de Gavarnie. Des Chevaliers de la Table Ronde à Gargantua, de Don Quichotte à Ulysse, le festival de théâtre organisé chaque été dans les Hautes-Pyrénées décline les mythes les plus divers. Alors, pourquoi pas Dracula ? Du mardi 25 juillet au dimanche 6 août, le prince des ténèbres envoutera le site et donnera des allures de Carpates aux cimes pyrénéennes. Un spectacle tout en suggestion dans lequel le sang ne coulera pas à flots – on n’est pas là dans « Massacre à la tronçonneuse » - mais où le plaisir passera aussi par le frisson et la fascination. Car à notre époque trouble et incertaine, les vampires n’ont jamais eu autant la cote.

« Dracula est un prédateur, mais aussi un révélateur des êtres. Il dévoile ce que chacun se cache et ne veut pas s’avouer. C’est à son contact que les hommes s’affirment dans leur violence. C’est également un séducteur, tel un Don Juan sombre. Enfin, il s’agit d’un immortel dans lequel on peut retrouver le mythe de Faust » explique Bruno Spiesser, metteur en scène du spectacle qui sera  présenté en plein air, à plus de 1 500 mètres d’altitude.

L’histoire sur laquelle s’appuie la création présentée à  Gavarnie reprend la trame du célèbre roman de Bram Stoker, très en vogue dans la société victorienne du XIXe siècle.

Un récit dont le cinéma s’est ensuite emparé pour lui consacrer plus de 500 films. Un jeune notaire parti en Transylvanie conclure la vente du château du comte Dracula se retrouve prisonnier dans la demeure du monstre. Tandis que ce dernier rejoint l’Angleterre pour y séduire la fiancée du clerc et se fait poursuivre par un chasseur de vampires, le professeur van Helsing.

 Un vampire sur la moraine

Bruno Spiesser, le metteur en scène, devant l'affiche du spectacle

Grandiose et fascinant, le cirque montagneux devant lequel le spectacle se déroule constitue un cadre idéal pour retracer l’atmosphère fantastique du récit.

Un environnement largement utilisé pour la circonstance. Le chemin que le public emprunte à pied pour se rendre dans une vaste prairie est par exemple utilisé, dès que l’on sort du village de Gavarnie, par des attelages et des comédiens représentant des bohémiens. De même, la moraine de l’ancien glacier que l’on trouvait jadis à cet endroit symbolise le château du monstre.

« Nous avons aussi travaillé le côté sonore du spectacle » dit Bruno Spiesser. « Enormément de bruits ont été enregistrés pour permettre aux gens d’entrer vraiment dans l’histoire. Râles, respirations, tempêtes, loups… Les effets sonores sont nombreux. A tel point que l’on peut même presque assister au spectacle les yeux fermés. Un comble à Gavarnie ! ».

Cette approche donne aussi un aspect un peu immatériel à Dracula, « un être qui manipule les âmes et les corps ». 

Le monstre, à la fois humain, loup-garou et animal, ainsi que les principaux personnages de l’aventure seront interprétés par des comédiens venus de Tarbes et de Pau.

Des places libres mais datées

Ouvert à des spectateurs de tous âges, le « Dracula, prince des ombres » de Gavarnie innove cette année dans le mode de réservation.

Contrairement aux spectacles présentés jusqu’à présent, les places correspondront à des dates précises. Même si, chacun s’installera où il le souhaite dans la prairie où se déroulera la représentation. Avantage du système, tout le monde est assuré de disposer d’une place assise.

Cette nouveauté répond à une exigence. Pour des raisons tenant à l’opération Vigipirate, la préfecture a en effet demandé aux organisateurs d’organiser différemment l’accueil du public. Pour chaque soirée, la jauge sera ainsi de 2 000 à 2 500 personnes. Sachant que, pour éviter que l’on refuse du monde, 500 billets resteront toujours disponibles sur place.

Sur Internet et dans les offices de tourisme

Le plus simple est d’acheter son billet sur Internet (sans frais de location supplémentaires). On peut également réserver dans les offices de tourisme de Pau et des Hautes-Pyrénées. En cas de mauvais temps, la place peut être remboursée ou utilisée dans les deux ou trois jours qui suivent en fonction des disponibilités.

Les spectacles débuterront à 21 heures, à la tombée du jour. Rien de plus logique : comme chacun le sait, les vampires brûlent et sont réduits en cendres au moindre rayon de soleil.

Un conseil toutefois : les soirées étant fraîches, emmenez une petite laine avec vous. La gousse d’ail est par contre inutile.

Contact : www.festival-gavarnie.com

Les tarifs : plein 23 €, groupe et carte 19€, réduit (sans emploi, étudiant) 15 €, moins de 18 ans 10 €, moins de 6 ans gratuit.

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
35014
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !