Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/09/20 : Après consultation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

22/09/20 : La Chambre d'agriculture de la Haute-Vienne va engager une procédure pour obtenir le statut de calamité sécheresse en raison du déficit en eau des derniers mois. Les agriculteurs bénéficieraient d’aides pour pallier la baisse de rendement en céréales.

22/09/20 : L'édition 2020 du festival Animasia, prévue les 10 et 11 octobre prochains a finalement été annulée pour respecter les annonces de la Préfecture concernant les nouvelles restrictions sanitaires notamment la réduction de la jauge d'évènements publics.

18/09/20 : L'incendie du 17 septembre en Nord Gironde avait causé l'interruption du trafic sur la LGV Sud Europe Atlantique. Après vérification du bon fonctionnement des installations par Lisea, le trafic a repris très progressivement depuis 16 heures.

17/09/20 : Dans le 47, la fibre optique arrive dans le Pays de Duras. 1ers foyers lot-et-garonnais raccordables début septembre grâce à l’action d’Orange passé avec le Conseil départemental.

17/09/20 : Touchés par la crise liée au Covid, les producteurs de Foie gras ouvrent leurs portes lors des journées du patrimoine (19-20/09). En Lot-et-Garonne, 2 élevages accueillent le public : La Ferme de Souleilles à Frespech et la Ferme de Ramon à Lagarrigue.

16/09/20 : Trois statues de la flèche de Notre-Dame⁩ sont de retour à Paris depuis mardi, plus précisément à la cité de l'architecture. Elles avaient été déplacées dans le cadre de travaux trois jours avant l’incendie pour être restaurées en Dordogne.

10/09/20 : Le Mouvement Européen France - Gironde a tenu son Assemblée Générale début septembre. François Adoue, directeur de l'Observatoire International des Métiers Internet a été élu président de l'association et succède ainsi à Jean-Michel Arrivé.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/09/20 | Covid-19: après les premiers tests, l'UPPA reste vigilante

    Lire

    Dans la matinée du mardi 22 septembre 2020, le Laboratoire Bio-Pyrénées a réalisé sur le campus de Pau une campagne de 200 tests de dépistage à la Covid-19 auprès des étudiants. Celle-ci a révélé 6 cas positifs à la Covid-19 sur les 107 prélévements nasopharyngés analysés par PCR, soit 5,6 % des étudiants testés. Un résultat qui incite l'Université "à rester vigilante" au regard de la moyenne au niveau nationale du taux de positivité (6.2 % au 23/09/20 à 14h) et des moyennes départementales publiées le 17/09/20 : Pyrénées-Atlantiques (4.2%), Landes (4.8 %) et Hautes-Pyrénées (3.1%).

  • 24/09/20 | Charente-Maritime : premier bilan de la tornade du 23 septembre

    Lire

    Mercredi vers 16h30, une tornade s'est abattue d'un coup sur le sud de l'île d'Oléron. Elle a ensuite traversé le pertuis pour remonter par Marennes, Port-des-Barques, Fouras et Saint-Laurent-de-la-Prée avant de perdre en intensité à l'intérieur des terres. Renforcés par le SDIS de Charente, les pompiers ont effectué une soixantaine d'interventions. Hormis deux blessés légers la tornade a fait de nombreux dégâts matériels : véhicules retournés, tuiles ou toitures arrachées, arbres à terre...

  • 24/09/20 | La Nature s’expose à Guéret

    Lire

    Du 22 septembre au 10 octobre, la Ville de Guéret, en partenariat avec l’association Creusographie, propose l’exposition du Concours Photo 2020 au centre culturel Espace Fayolle. Chacun des 23 participants à cette exposition sera récompensé avec une attention particulière. Les 3 premiers se verront remettre officiellement leur lot le 1er octobre prochain, pour des raisons sanitaires.

  • 24/09/20 | Bordeaux : opération de dépistage COVID-19 pour les publics prioritaires

    Lire

    L’ARS Nouvelle-Aquitaine en lien avec la Préfecture, la Mairie et la Métropole de Bordeaux, avec l’appui du CHU de Bordeaux et de la Protection civile, organisent une opération de dépistage gratuit Place des Quinconces à Bordeaux du 23 septembre au 30 octobre, de 13h à 17h. Cette opération concerne les personnes présentant des symptômes compatibles avec la Covid-19 munies d’une prescription médicale et celles définies comme contact à risque d’un cas confirmé par l’autorité sanitaire disposant d’un justificatif de l’Assurance maladie.

  • 23/09/20 | EELV appelle aux candidatures pour les cantonales

    Lire

    Ils entendent faire "basculer" la majorité départementale. Les écologistes de Charente-Maritime appellent aujourd'hui à candidature dans les 26 cantons. Un projet commun sera bâti sur des thèmes comme l’eau, de l’agriculture de la conchyliculture ; l’action sociale; le handicap ; l’insertion ; le tourisme durable ; la biodiversité; le transport - ainsi que la création d'emplois utiles et non délocalisables respectueux de la nature et des hommes au service des nouvelles solidarités écologiques.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Hautes-Pyrénées : Dracula envoute Gavarnie

21/07/2017 | Les vampires séduisent toujours autant. Le festival de théâtre Gavarnie invite un hôte de marque du 25 juillet au 6 aout : le comte Dracula

Le cirque de Gavarnie abrite des chauve-souris mais il n'avait encore jamais accueilli de vampire

Une créature tout droit sortie de l’enfer qui prend possession d’un site féérique. L’idée est vieille comme le monde. Mais elle a une saveur particulière dans le formidable cadre qu’offre le site de Gavarnie. Des Chevaliers de la Table Ronde à Gargantua, de Don Quichotte à Ulysse, le festival de théâtre organisé chaque été dans les Hautes-Pyrénées décline les mythes les plus divers. Alors, pourquoi pas Dracula ? Du mardi 25 juillet au dimanche 6 août, le prince des ténèbres envoutera le site et donnera des allures de Carpates aux cimes pyrénéennes. Un spectacle tout en suggestion dans lequel le sang ne coulera pas à flots – on n’est pas là dans « Massacre à la tronçonneuse » - mais où le plaisir passera aussi par le frisson et la fascination. Car à notre époque trouble et incertaine, les vampires n’ont jamais eu autant la cote.

« Dracula est un prédateur, mais aussi un révélateur des êtres. Il dévoile ce que chacun se cache et ne veut pas s’avouer. C’est à son contact que les hommes s’affirment dans leur violence. C’est également un séducteur, tel un Don Juan sombre. Enfin, il s’agit d’un immortel dans lequel on peut retrouver le mythe de Faust » explique Bruno Spiesser, metteur en scène du spectacle qui sera  présenté en plein air, à plus de 1 500 mètres d’altitude.

L’histoire sur laquelle s’appuie la création présentée à  Gavarnie reprend la trame du célèbre roman de Bram Stoker, très en vogue dans la société victorienne du XIXe siècle.

Un récit dont le cinéma s’est ensuite emparé pour lui consacrer plus de 500 films. Un jeune notaire parti en Transylvanie conclure la vente du château du comte Dracula se retrouve prisonnier dans la demeure du monstre. Tandis que ce dernier rejoint l’Angleterre pour y séduire la fiancée du clerc et se fait poursuivre par un chasseur de vampires, le professeur van Helsing.

 Un vampire sur la moraine

Bruno Spiesser, le metteur en scène, devant l'affiche du spectacle

Grandiose et fascinant, le cirque montagneux devant lequel le spectacle se déroule constitue un cadre idéal pour retracer l’atmosphère fantastique du récit.

Un environnement largement utilisé pour la circonstance. Le chemin que le public emprunte à pied pour se rendre dans une vaste prairie est par exemple utilisé, dès que l’on sort du village de Gavarnie, par des attelages et des comédiens représentant des bohémiens. De même, la moraine de l’ancien glacier que l’on trouvait jadis à cet endroit symbolise le château du monstre.

« Nous avons aussi travaillé le côté sonore du spectacle » dit Bruno Spiesser. « Enormément de bruits ont été enregistrés pour permettre aux gens d’entrer vraiment dans l’histoire. Râles, respirations, tempêtes, loups… Les effets sonores sont nombreux. A tel point que l’on peut même presque assister au spectacle les yeux fermés. Un comble à Gavarnie ! ».

Cette approche donne aussi un aspect un peu immatériel à Dracula, « un être qui manipule les âmes et les corps ». 

Le monstre, à la fois humain, loup-garou et animal, ainsi que les principaux personnages de l’aventure seront interprétés par des comédiens venus de Tarbes et de Pau.

Des places libres mais datées

Ouvert à des spectateurs de tous âges, le « Dracula, prince des ombres » de Gavarnie innove cette année dans le mode de réservation.

Contrairement aux spectacles présentés jusqu’à présent, les places correspondront à des dates précises. Même si, chacun s’installera où il le souhaite dans la prairie où se déroulera la représentation. Avantage du système, tout le monde est assuré de disposer d’une place assise.

Cette nouveauté répond à une exigence. Pour des raisons tenant à l’opération Vigipirate, la préfecture a en effet demandé aux organisateurs d’organiser différemment l’accueil du public. Pour chaque soirée, la jauge sera ainsi de 2 000 à 2 500 personnes. Sachant que, pour éviter que l’on refuse du monde, 500 billets resteront toujours disponibles sur place.

Sur Internet et dans les offices de tourisme

Le plus simple est d’acheter son billet sur Internet (sans frais de location supplémentaires). On peut également réserver dans les offices de tourisme de Pau et des Hautes-Pyrénées. En cas de mauvais temps, la place peut être remboursée ou utilisée dans les deux ou trois jours qui suivent en fonction des disponibilités.

Les spectacles débuterront à 21 heures, à la tombée du jour. Rien de plus logique : comme chacun le sait, les vampires brûlent et sont réduits en cendres au moindre rayon de soleil.

Un conseil toutefois : les soirées étant fraîches, emmenez une petite laine avec vous. La gousse d’ail est par contre inutile.

Contact : www.festival-gavarnie.com

Les tarifs : plein 23 €, groupe et carte 19€, réduit (sans emploi, étudiant) 15 €, moins de 18 ans 10 €, moins de 6 ans gratuit.

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
32885
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !