Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/01/21 : Charente-Maritime : Rémi Justinien, adjoint au maire de Tonnay-Charente, succède à Cyril Chappet, adjoint à Saint-Jean d'Angély, comme premier secrétaire fédéral du PS en Charente-Maritime, à l'issue d'un conseil fédéral mardi.

18/01/21 : Au 16 janvier, 34 689 vaccinations ont été réalisées en Nouvelle-Aquitaine, la plaçant parmi les régions ayant le plus vacciné. L’objectif national de 1 million de vaccinations à fin janvier, se traduit par un objectif régional de 100 000 vaccinations.

11/01/21 : Le 18/01 à 18h le MEF 33, le Centre Europe Direct Bordeaux-Aquitaine et les Jeunes Européens Bordeaux organisent un webinaire le "Plan de Relance et budget européens: Où va l'Europe?" Commission et Parlement européens, et la Région seront représentés+ d'info

08/01/21 : Influenza aviaire - la Préfecture des Pyrénées-Atlantiques annonce désormais 159 communes en zone réglementée en lien avec 2 foyers dans des élevages de palmipèdes à Baigts-de-Béarn et Préchacq-Navarrenx et 4 suspicions fortes à Arget, Lichos et Garlin

06/01/21 : 823kg de jouets et de livres ont été collectés par la Communauté d’Agglo de Pau et ses partenaires grâce à l’opération "Le père Noël fait de la récup’"! Elle se poursuit jusqu'au 17 janvier dans les déchetteries et points de dépôts.+ d'info

28/12/20 : Le 22 décembre, les communes de Tocane-Saint-Apre et Bergerac en Dordogne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour inondations et coulées de boues en septembre 2020.

28/12/20 : Suite aux inondations et coulées de boues survenues dans les Landes en octobre dernier, les communes de Mimbaste, Bélus et Rivière-Saas-et-Gourby ont été reconnues le 22 décembre en état de catastrophe naturelle.

23/12/20 : Le préfet de la Charente-Maritime a validé la sortie de la communauté d'agglomération de La Rochelle du syndicat départemental Eau 17, à compter du 1er janvier 2021.

23/12/20 : 60 000 € ont été votés lors de la dernière commission permanente du Département des Deux-Sèvres en faveur de la recherche scientifique et l'innovation. Cette somme sera attribuée sous formes de bourses doctorales

23/12/20 : Le Conseil communal des jeunes de Poitiers a organisé mi-décembre, une collecte de produits de puériculture dans les collèges. Plus de 150 produits (couches, lait, produits d’hygiène…) ont ainsi été remis au restos du Coeur et au Secours Populaire

19/12/20 : Le Biarrot Jacques Lajuncomme-Hirigoyen, 64 ans, est le nouveau président de la Fédération française de surf. Il succède à Jean-Luc Arassus, élu en 2005 . Il sera le président qui inaugurera l'entrée du surf à Tokio, mais aussi aux JO 2024 à Teahupoo.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/01/21 | Une meileure apprentie de France 2020 bordelaise !

    Lire

    Morgane Benich, apprentie en bac pro commerce au Campus du Lac à Bordeaux vient d’être sacrée Meilleure Apprentie de France 2020 dans la catégorie Vente Etalagiste. Sur les 250 candidats inscrits au concours 2020, seuls 9, dont deux apprenties du Campus du Lac, s’étaient qualifiés pour la finale organisée à Saumur le 15 janvier dernier. A l’issue des épreuves, Morgane, 20 ans, a décroché la précieuse médaille d’or nationale.

  • 21/01/21 | Lancement de la 4ème promotion de l'Accélérateur PME-ETI Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    La 4ème promotion de l’Accélérateur PME-ETI Nouvelle-Aquitaine ouvre ses portes à 30 entreprises. Pendant 24 mois, elles bénéficieront d’un accompagnement sur mesure et d’un parcours d’excellence. Ce programme est à destination d’entreprises stratégiques, indépendantes et à fort potentiel de développement ainsi que de création d’emplois sur le territoire. La Région soutien davantage cette 4ème promotion, au vue de la crise économique. Depuis 2017, 146 entreprises régionales ont déjà pu bénéficier de ce programme.

  • 21/01/21 | Mise en route de la Chambre de métiers et de l’artisanat de région Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Après un an et demi de travail, la Chambre de métiers et de l’artisanat de région Nouvelle-Aquitaine a vu le jour. Le 18 janvier, elle s’est officiellement installée. Elle résulte de la fusion de la Chambre régionale de métiers et de l'artisanat et des établissements départementaux. Le but étant d’accompagner les entreprises, notamment en cette période de crise sanitaire qui bouleverse l’activité économique. La mise en place d’une démarche d’une offre globale de services a été validée lors de l’assemblée d’installation.

  • 21/01/21 | Bordeaux Métropole : les travaux de l'extension du tram A en vue

    Lire

    Alain Anziani, maire de Mérignac et président de Bordeaux Métropole, a fait le point sur le prolongement attendu de la ligne de tram A vers l’aéroport. Prévue pour septembre 2022, elle fera 5 kms et desservira 5 nouvelles stations à partir du carrefour des Quatre Chemins à Mérignac, pour rejoindre l’aéroport. La liaison entre la place Pey-Berland et l’aéroport se fera en 35 minutes. Cet investissement de 90 millions d’euros est financé par Bordeaux Métropole. La phase de travaux de construction de la plateforme du tram commencera le 25 janvier. Ce prolongement s’accompagne d’une végétalisation tout le long du tracé.

  • 20/01/21 | La Charente, premier département Néo-terra

    Lire

    Mercredi, la Charente a adhéré à Néo Terra, le programme néo-aquitain de préservation de l’environnement. « On risque d’être dans le climat de Séville dans une trentaine d’années, on a un travail d’adaptation à faire », signale Alain Rousset, présent pour l'occasion. Gestion de l’eau, transports, alimentation, habitat… « Il faut que l’action publique retrouve de l’anticipation et bouscule certaines habitudes et certaines certitudes ». Parmi les actions que la Charente veut lancer, 200000 € serviront à accompagner les agriculteurs dans la certification Haute Valeur Environnementale, et 1M€ à l’achat de voitures électriques pour l'aide à domicile.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Échappée virtuelle pour le Bordeaux Geek Festival

18/06/2020 | La sixième édition du Bordeaux Geek Festival se tiendra à la fin du mois de juin et elle sera totalement virtuelle. 3000 personnes y sont attendues.

BGF 2020

Les 27 et 28 juin prochain, la société Lenno organise à Bordeaux une nouvelle édition du Bordeaux Geek Festival, dont la sixième édition, qui devait se tenir en mai au Parc des Expositions, à été annulée pour cause de coronavirus. Elle restera dans le même esprit que les années précédentes, à une exception près : elle sera totalement virtuelle ! Comment ? Pourquoi ? Avec quel programme ? On vous dit tout sur cet évènement (très) spécial qui va vous faire voyager sur une île un peu particulière.

On va vous rassurer tout de suite. Sur cette île (qui ne figure sur aucune carte puisqu'en fait, elle n'était pas censée exister il y a trois mois encore), vous ne trouverez ni singe géant, ni dinosaures fabriqués génétiquement, ni asile de fous en perdition au milieu des tempêtes. Non, en fait, pour les plus anciens d'entre vous, ça ressemblerait presque à Second Life (sans les choses bizarres qui s'y passaient à l'époque), une sorte de mini univers virtuel où on a dû créer notre avatar pour pouvoir rejoindre les autres invités. En fait, c'est la première fois qu'on faisait une conférence de presse à l'intérieur de ce qui ressemblait furieusement à un hub de jeu vidéo. Certains diraient que c'est une solution d'urgence, d'autres un nouveau défi. Avant que l'île ne reçoive les 3000 visiteurs attendus les 27 et 28 juin, c'est assez difficile de trancher. Si la sixième édition du Bordeaux Geek Festival, qui devait se tenir au mois de mai en même temps que la Foire Internationale de Bordeaux, n'aura pas lieu, les organisateurs ont décidé de changer un peu la formule et de maintenir l'évènement, sous une autre forme. 

Digital native

L'autre forme, c'est cette île totalement virtuelle, ce petit fichier de 600 mégas qui vous permettra d'accéder à la programmation complète ou partielle, pour le prix d'un ticket d'entrée, du BGF "Virtual Expérience". Un nom un peu show-biz pour décrire un festival qui se vend désormais comme "le premier festival pop culture de France et d'Europe 100% virtuel". "Depuis le premier évènement en 2015, on insiste sur le côté festival et on veut appuyer sur le contenu éducatif et informationnel à travers les conférences et les invités. C'est quelque chose qui est relativement facile à transposer dans un univers virtuel dans lequel les interactions sont facilitées, avec une spatialisation du son. Cette transition a sonné comme une évidence assez vite. On s'est appuyés sur ce qui existait déjà mais on a dû faire un gros travail de prospection et de programmation", avoue ainsi Damien Beigbeder, président de la société Lenno, organisatrice de l'évènement depuis ses débuts, en 2005. La seule contrainte, évidente, était dans le nombre de place. Oubliés, les 30 000 visiteurs annuels du Parc des Expos.

"Au lieu de louer un parc des expositions, on loue une technologie. Sur le modèle économique, traditionnellement, on s'appuie sur un triptyque que sont la billetterie, les exposants et les sponsors. Pour cette édition, la partie exposants est quasiment inexistante. On a eu la chance d'être soutenus par nos sponsors mais pour que ce soit une réussite, il faut que le public suive. Malgré tout, les gens sont un peu dubitatifs. On s'est limités à 3000 personnes pour des questions de stabilité et de qualité mais aussi parce que sinon, les coûts de la plateforme explosent. L'intérêt de cet évènement, c'est aussi d'être à la maison de participer ou d'accéder une programmation quand on en a envie", continue le co-organisateur du BGF.

Amoureux des 90's

Ce qui ne change pas, c'est le fait que la programmation soit, comme souvent dans ce genre d'évènement, le "nerf de la guerre". Organisée autour de cinq labels (kids, tech, comics, export, awards), "l'expérience" telle qu'elle est vendue promet 304 heures de contenus : conférences, rencontres, invités spéciaux (150 en tout), concerts... Les habitués resteront dans leurs chaussons, la marche et le bruit en moins. Si, faute de temps, nous n'avons pu visiter que quelques espaces, sachez que l'île en comptera une trentaine et que la centaine de bénévoles prévus ne sera sûrement pas de trop pour aider les plus néophytes. La thématique choisie cette année sera, comme souvent, une belle "madeleine de Proust" : les années 90 (les meilleures, assurément... non ?). Si la simple évocation de la trilogie du samedi, de la télé, des premiers jeux Pokémon, du cinéma d'horreur dont Scream fut un porte-étendard, alors les conférences de cette thématique, organisées sur les deux jours, vous rappelleront quelques souvenirs.

Ces dernières s'intéresseront aussi au doublage de dessin animé (avec Brigitte Lecordier, que beaucoup connaissent pour être la voix d'un certain Sangoku dans le manga Dragon Ball), au transmédia, à la science-fiction sur Youtube ou aux escape games. Autour d'un club spécial baptisé "Arthur Dent" (personnage principal du génial Guide du Voyageur Galactique de Douglas Adams) pousseront un peu plus loin encore les réflexions sur la technologie et le futur : transhumanisme, usages du jeu vidéo dans le quotidien, image du cerveau dans la pop culture ou biotech seront notamment de la partie.

Calendrier maintenu

On ne pourra évidemment pas vous donner l'intégralité de cette programmation, mais sachez que les amateurs d'e-sport pourront s'affronter sur Hearthstone, League of Legends et Rocket League et que les amoureux d'animations iront faire des ballades en bateau, assisteront à des concerts, pourront jouer au foot ou faire du rôle play, aller faire un petit tour à la plage ou admireront le feu d'artifice depuis le phare de l'île. Au milieu des visiteurs, on pourra retrouver des invités : Marcus, Davy Mourier, le collectif Noob, Gastronogeek ou le comédien Pierre-Alain de Garrigues dont vous avez forcément entendu la voix quelque part.

L'évènement dure deux jours mais les plages horaires sont plus larges que d'habitude : de 10h à 2h du matin le samedi et de 10h "jusqu'aux démons de minuit" le dimanche. Le prix, aussi, il est vrai, est un peu plus large : 25 euros pour tous, que vous y restiez une heure ou deux jours complets (sans oublier de dormir un peu, quand même).  Pour autant, même avec ce delta, Damien Beigbeder l'avoue, "le coût de l'évènement n'est pas remboursé. C'est pour ça que c'est vraiment important qu'on arrive à vendre ces places. Les préventes se font souvent au dernier moment, donc tout va se jouer dans les 48 heures qui précèdent l'évènement". 

Si vous êtes un habitué de ce genre d'évènements, vous avez déjà sûrement entendu parler des autres festivals organisés par Lenno. Le plus important d'entre eux s'appelle Animasia. Et l'organisateur nous l'assure : oui, il devrait bien avoir lieu les 10 et 11 octobre. La seizième édition aura pour thème la gastronomie et devrait attendre 30 000 visiteurs. Le Geekfest se délocalisera aussi pour la première fois à Angers les 17 et 18 octobre, et le BGF Winter, qui se tient depuis trois ans à La Teste-de-Buch, sera aussi au rendez-vous en fin d'année. "Je pars du principe que la rentrée sera normale et qu'on travaille comme si Animasia allait être développée les 10 et 11 octobre. L'édition d'Angers a été repoussée de mi-avril à mi-octobre. Ce sera une grande première, ça permettra de découvrir un nouveau territoire et un nouveau public", nous confie Damien. "Pour le BGF Winter, on est en train de retravailler la ligne éditoriale. C'est un évènement dédié aux jeunes, il faut qu'on soit soutenus localement. On est en pourparlers pour en dessiner les contours mais normalement, la quatrième édition devrait bien avoir lieu". En attendant, est-ce qu'on vous a parlé de cette île éphémère qui ne figure sur aucune carte ? On vient d'en parler ? Alors si on a réveillé en vous une petite fibre "geek", vous savez quoi faire. Normalement, il devrait faire beau temps.

L'info en plus : Pour découvrir le programme complet, rendez-vous sur le site bordeauxgeekfest.com. Si vous aimez bien les bandes annonces (nous, oui) et que vous voulez en savoir un peu plus sur cette "Virtual Expérience, on vous conseille un petit clic sur la vidéo ci-dessous. 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
6588
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !