aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Culture | En Aquitaine, ça cause numérique avec ECLA !

03/04/2014 | Liseuses, ressources en ligne, vidéo, jeu vidéo et ressources patrimoniales numérisées : telles sont les thématiques abordées dans les causeries numériques.

Hélène Labussière, ECLA Aquitaine

Du 27 mars au 24 juin, ECLA Aquitaine organise cinq causeries numériques, un peu partout sur le territoire, en direction des bibliothèques municipales, intercommunales, départementales et universitaires. Ces causeries abordent cinq thématiques plébiscitées par les bibliothécaires : les liseuses et tablettes, les ressources en ligne, la vidéo, le jeu vidéo et les ressources patrimoniales numérisées. La première a eu lieu le 27 mars à Boé (47). Une vingtaine de participants des quatre coins de la région ont répondu à l'invitation. Rencontre avec Hélène Labussière, assistante chargée de programme à ECLA Aquitaine...

@qui ! : Comment l'idée de créer des causeries est-elle née ?
Hélène Labussière :
C'est un chantier qui a été lancé par Hélène Rio en avril 2013. A l'époque, elle était responsable du pôle « bibliothèques et culture-justice » à ECLA Aquitaine. Ce chantier autour de cette thématique du numérique était évident. Il répondait à une demande des institutions avec lesquelles nous travaillons – Conseil régional et DRAC, plus particulièrement pour les bibliothèques – et des professionnels. Il n'était pas encore traité. Et pour lancer, en quelque sorte, les hostilités, Hélène Rio a, alors, convié les bibliothèques à échanger autour de ce thème afin de recueillir des premières pistes sur « le numérique en bibliothèque ».
En septembre 2013, à partir de cette base-là, j'ai commencé à travailler dessus. Je suis alors partie à la rencontre des établissements qui étaient les plus investis sur ce sujet ayant participé à cette première rencontre. J'ai ainsi pu dialoguer avec une vingtaine de bibliothèques sur tout le territoire aquitain qui m'ont, pour la plupart, demandé la mise en place d'échanges sur cette thématique. C'est comme ça que les causeries numériques sont nées !

@qui ! : A qui sont-elles destinées ?
H. L. : 
Le pôle bibliothèque d'ECLA travaille avec les bibliothèques de lecture publique en Aquitaine, donc bibliothèques municipales, intercommunales, départementales, universitaires. Elles sont toutes invitées aux causeries. Il est vrai que les bibliothèques universitaires ne sont pas venues à la causerie du 27 mars qui s'est déroulée à Boé. Mais certaines interviendront le 10 avril prochain dans les Landes.

@qui ! : Comment avez-vous défini les thématiques ?
H. L. :
Une fois de plus c'est l'échange en amont avec les bibliothécaires qui a été déterminant. Je n'ai pas voulu imposer ni un format ni des thématiques. Ces échanges fin 2013 ont construit ces causeries. C'est pour cette raison que des thèmes très divers, se rapportant toujours au numérique, seront abordés. Le 27 mars dernier, à Boé (47), les liseuses et tablettes en bibliothèque furent au cœur des échanges. Et pour les prochains rendez-vous, le 10 avril, dans les Landes, ce seront les ressources en ligne ; le 15 mai, en Gironde, la vidéo ; le 5 juin, en Gironde, le jeu vidéo ; et le 24 juin, dans les Pyrénées-Atlantiques, les ressources patrimoniales numérisées. Chaque causerie se déroule dans un département différent. Nous nous attendons donc à accueillir un public divers du fait de la thématique choisie et de la situation géographique de la causerie.

@qui ! : Y a-t-il une thématique demandée qui n'est pas traitée ?
H. L. :
Oui, et bon nombre de bibliothèques m'ont demandé à ce qu'elle soit abordée. Il s'agit des problèmes juridiques liés à toutes ces questions. Pour l'instant, elle est dans les cartons, mais je pense que nous allons en parler au cours du deuxième semestre 2014. Mais pas sous la forme d'une causerie, car, là, précisément, sur cette question, il faudra sans doute un temps d'intervention plus long. Cela prendra une forme plus classique, type journée d'information ou journée professionnelle.

@qui ! : Justement, quel est le format d'une causerie ?
H. L. :
L'idée des causeries, et ce qui m'a marquée dans la demande des professionnels, c'était d'avoir des temps d'échanges. Cette demande m'a surprise car il existe déjà de nombreuses journées autour des livres numériques, des ressources en ligne... En fait, les professionnels attendent d'avoir le temps d'échanger et pas seulement d'écouter une intervention d'une heure et d'avoir 15 minutes d'échanges. Donc, nous avons fait exactement l'inverse : un quart d'heure d'intervention et une heure d'échanges. Cela a bien fonctionné sur la première causerie à Boé. Donc nous gardons ce format-là sur toutes. Nous aurons donc à chaque fois à peu près deux interventions qui se compléteront suivies d'1h15 d'échanges. Sauf pour le jeu vidéo où nous organiserons un atelier pratique. L'échange est vraiment la spécificité de ces causeries, et mon ambition est qu'il ne s'arrête pas à la fin de la rencontre... Aujourd'hui, je souhaite retranscrire cet échange et le mettre en ligne sur notre site pour le public présent et celui qui n'a pas pu venir.

@qui ! : Et quelle suite donner à ces causeries ?
H. L. :
Nous ne connaissons pas encore la suite aujourd'hui. C'est un choix de ne pas déterminer à l'avance ce qui se passera après. S'il y a encore une demande pour ces rencontres-là, nous continuerons. S'il faut que le format change ou que nous partions sur d'autres projets, nous nous adapterons. Pour l'instant, nous attendons de voir ce qu'il en ressort pour construire la suite du programme. L'après se construira par rapport aux conclusions des évaluations demandées aux participants à chaque fin de causerie. Dans ces questionnaires, je leur demande s'ils souhaitent que nous continuions sous cette forme et s'ils désirent aborder d'autres thématiques. Nous verrons...
Pour obtenir le programme complet de ces causeries : http://ecla.aquitaine.fr/

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR

Partager sur Facebook
Vu par vous
3114
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !