Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

20/02/18 : Pont d'Aquitaine fermé et la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4 (Bordeaux – Labarde), les nuits du mercredi 21 février à 21h00 au jeudi 22 à 6h00 et du 22 à 21h00 au 23 février 6h00

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

  • 22/02/18 | La Gironde déclenche le niveau 2 du plan Grand Froid

    Lire

    Compte tenu de la vague de froid attendue cette semaine sur la Gironde, le préfet Didier Lallement a décidé, dans le cadre du niveau 2 du plan Grand froid, de renforcer la capacité d’accueil en hébergement d’urgence. 66 places supplémentaires sont ainsi ouvertes dont 34 pour les familles et 32 pour les personnes isolées. Au total, ce sont 1 576 places qui sont mobilisées pour l’accueil des sans-abri en Gironde dont 365 places au titre du dispositif hivernal.

  • 21/02/18 | Du mouvement au sein de la Gauche régionale

    Lire

    Des élus du conseil régional ayant quitté le groupe (et le parti) socialiste en début d'année (dont son ex-président Stéphane Delpeyrat-Vincent) un nouveau groupe annonce sa création au sein de l'assemblée régionale : le « Groupe Génération.s », issu du mouvement de Benoît Hamon. Créer par Naïma Charaï, Stéphane Delpeyrat-Vincent, Mathieu Bergé et William Jacquillard, il ambitionne "d'alimenter la Gauche d’idées nouvelles en adéquation avec les valeurs que nous avons toujours portées, notamment au sein de l’assemblée régionale, dans la perspective de la voir gagner les prochaines élections régionales de 2021"

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | En Lot-et-Garonne, un pont-levis pour Bonaguil grâce à MyMajorCompany !

22/07/2014 | L’association des Amis de Bonaguil vient de lancer une campagne de financement participatif sur le site de MyMajorCompany pour restituer l'un des 7 pont-levis

Le château de Bonaguil dans le Fumélois

C'est une première en Lot-et-Garonne ! L’association des Amis de Bonaguil vient de lancer une campagne de financement participatif sur le site de MyMajorCompany pour restituer l'un des 7 pont-levis de la forteresse, la mairie de Fumel, propriétaire du château, ayant récemment appris que certaines subventions attendues ne lui seraient pas versées... Cette souscription doit permettre de récolter 8.000€ avant le 27 septembre, sur les 40.000€ nécessaires à l'aboutissement du projet. Le pont-levis restitué serait celui de la cour des loges...

S'élevant sur un éperon rocheux et classé monument historique depuis le 18 avril 1914, le château de Bonaguil réside sur la commune de Saint-Front-sur-Lémance en Lot-et-Garonne, entre le Périgord et le Quercy. Toutefois, il est la propriété de la commune de Fumel. Château des XIIIème, XVème, XVIème et XVIIIème siècles, cette forteresse est référencée au titre des Sites Majeurs d'Aquitaine. Mais qui dit château dit pont-levis... Et c'est bien ce qui manque au château de Bonaguil ! C'est pour cela que depuis un an, l’équipe du château et la mairie de Fumel, propriétaire de la forteresse, travaillent à la restitution du pont-levis de la cour des loges. Mais en mai dernier, une collectivité a décidé de ne plus accorder sa subvention pour ce projet. Du coup, l’association des Amis de Bonaguil a décidé de lancer une campagne de financement participatif sur le site de MyMajorCompany afin de récolter 8.000€. MyMajorCompany quesaco ?MyMajorCompany est un site internet de financement participatif de projet de toute nature. Le principe est simple : le porteur de projet définit le montant dont il a besoin pour réaliser son projet ainsi que la durée de sa collecte. S'il ne réussit pas à récolter le montant attendu avant la date de fin de collecte, les contributeurs récupèrent leur participation qui est automatiquement reversée sur leur crédit. Les contributeurs, eux, sont libres de mettre la somme qu'ils souhaitent (don déductible d'impôt). Pour le projet « Un pont-levis pour Bonaguil », 965€ ont déjà été collectés sur les 8.000 attendus.

Le futur pont-levis

Une restitution pédagogiqueEn octobre 1789, après la Révolution française, Bonaguil est adjugé comme bien de la Nation. Son mobilier est dispersé, les toits, les planchers et les boiseries sont démontés en 1794. C’est ainsi que disparaît le pont de la cour des loges. Dans les années 60, un tablier en béton armé est construit à son emplacement pour assurer la sécurité des visiteurs et des guides. C’est cette « horrible » dalle en béton qui doit être retirée pour laisser place à un nouveau pont-levis. Ce sont les élèves du lycée des métiers de l’habitat Louis Couffignal de Villeneuve-sur-Lot qui réaliseront la menuiserie. Les élèves de la Section d’Enseignement Général et Professionnel Adapté (SEGPA) du collège Crochepierre de Villeneuve-sur-Lot ont, eux, auparavant créé des petites maquettes de pont-levis utilisées comme support pédagogiques pour les visites scolaires.
Enfin, « si jamais les 8.000 € ne sont pas atteints avant le 27 septembre, des animations seront proposées afin de récolter des fonds. Actuellement, une exposition de panneaux est érigée au château afin de sensibiliser un large public à ce projet. Mais quoiqu'il en soit la municipalité n'annulera pas ce projet ! » assure Josiane Starck, adjointe en charge du patrimoine à la mairie. La restitution est d'ors et déjà fixée à l'automne prochain.

Coupe transversale du futur pont-levis

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : Mairie de Fumel

Partager sur Facebook
Vu par vous
1711
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !