aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitane

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Culture | Entre les lignes : Apologie de la viande, Régis Clinquart aux éditions Stéphane Million

06/01/2013 | Stéphane Million réédite Régis Clinquart, entre Rimbaud et Lautrémont dans ma bibliothèque. Une approche contemporaine de ces génies éphémères qui explosent en vol à 20 ans.

Régis Clinquart, Apologie de la viande

Apologie de la viande est une usine lacrymale qui chiale de partout. Un monument rouillé qui émerge de la fièvre d'un auteur satellisé. Clinquart se bat contre l'absence d'un être en reconstituant le souvenir de l'amour perdu. Au risque d'y laisser la peau. Écorché, au mieux... Charnel le moindre reportage, sexuée la moindre partie de flipper. Régis Clinquart négocie avec la mort sous la forme d'un journal intime. Il répète son suicide, pour voir... Se mutile et se met les doigts dans le feu... pour voir comme ça fait mal. Sale gosse qui casse tout ? Petit génie qui reconstruit ? Allez vous salir dans l'encre de Clinquart. Du noir plein les narines, on respire mieux.

Apologie de la viande - Régis Clinquart
Acheter ce livre chez Mollat.com

Apologie de la viande n'est pas la nouvelle recette miracle contre le chagrin d'amour et Régis Clinquart n'est pas l'espèce de romancier dépressif qui se soigne en écrivant. C'est un homme qui s'est senti le droit d'exister par la littérature. Antonin Artaud expliquait sobrement la différence à Jacques Rivière au cours de leur correspondance : « Je suis un homme qui a beaucoup souffert de l’esprit, et à ce titre j’ai le droit de parler.»

Régis Clinquart a choisi d'exister en littérature en saucissonnant son gros malaise en tranche. La présence d'une absence. Une salope non-substituable. Et la réalité lui rappelle sans cesse qu'ELLE n'est plus là, pourtant l'absence d'ELLE est bien là, partout. Et après mille tours du carrousel infernal  l'auteur de l'Apologie de la viande se demande si « l'absence de sentiment rend moins con ? » Recette miracle, certainement pas...

La mort n'est pas violente à côté de ce que vit ce jeune homme largué en terra incognita, à la limite entre le monde et l'immonde, étymologiquement mundus / lavé, propre, en ordre, et ce qui ne l'est pas : terres inconnues où patauge l'auteur toujours poussé par de nouveaux délires. Territoires interdits que peu d'individus ont eu la possibilité de découvrir. La littérature permet le voyage hors des sentiers éclairés, il suffit de suivre les lignes.

Une littérature qui cloue au murÀ l'origine il y a la douleur. L'enfantement et le premier meurtre. Dans sa posture sacrificielle face à la littérature ( et elle dont on ignore le nom?) Clinquart dépoussière les vestiges de notre civilisation sado-masochiste tout en bottant le cul de la bien bien-pensance. « Il n'y a que les noirs pour rire vraiment, longtemps, sans arrière pensée ni rien (…) Les blancs ils ne savent que ricaner, faut toujours qu'ils rient de quelqu'un, il leur faut une cible – c'est notre sale race qui veut ça. » On retrouve l'influence de L.F Céline et son apôtre contemporain M.E Nabe. Céline qui révélait un secret de son écriture dans une interview à la RTF en 59 :

« J'ai mis ma peau sur la table, parce que, n'oubliez pas une chose, c'est que la grande inspiratrice, c'est la mort. Si vous ne mettez pas votre peau sur la table, vous n'avez rien. Il faut payer ! »

Jesus cloué sur la croix, la tête auréolée d'une couronne d'épines, écorché vif dans un bain de citron, Régis Clinquart témoigne d'une souffrance insoutenable aussi bien que de son rôle d'écrivain. Tout est sens dessus dessous. Le making off de son roman montre comment il réussit à tout remettre à l'endroit : en clouant sa peau sur la table. Chez Régis Clinquart ça saigne, ça sue, ça bave, ça mouille, ça éjacule, ça cautérise et ça pique, ça gratte, ça brûle, ça pleure et ça saigne. Et ça écrit, ça gribouille, ça rature des milliers de pages. Vous pensez peut-être que dans ce cas de figure, il ne faut pas déranger, que l'auteur coagule ? Rassurez-vous, il est en vente chez votre libraire préféré.  

Olivier Darrioumerle
Par Olivier Darrioumerle

Crédit Photo : Régis Clinquart

Partager sur Facebook
Vu par vous
867
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Frem' | 11/01/2013

Merci pour cette chronique inhabituelle, originale et dissonante. Une étrange manie, cette habitude de tester le tartare quand il est au menu, dans les restos fraîchement découverts. Ca doit être mon âme primitive d'incorrigible prédateur. Et là, vous me donnez l'envie de pousser la porte de la Brasserie Clinquart... "Ecris avec ton sang, et tu verras que ton sang est esprit"... N'y aurait il pas un soupçon de Zarathoustra dans l'apologétique Régis ?

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !